posté le 25/11/09

"Carrefour des nostalgies", Antoine LAURAIN

    A quarante-huit ans, François Heurtevent, homme politique en vue, perd son siège de député puis celui de maire de Périsac. Abattu, il semble sombrer dans un début de dépression et inquiète sa femme, Sylvie, patron et chef-cuisinier du restaurant La Musarde. Mais lorsqu’il tombe sur sa photo de classe de terminale, il se met en tête de retrouver ses anciens condisciples, ce qui lui donne de quoi occuper son temps soudain vacant et l’amène incidemment à retourner dans l’ancien appartement de son mentor en politique, André Dercours…

 

   "Carrefour des nostalgies" est un roman dont le titre annonce parfaitement la teneur et l’ambiance. Le vague à l’âme de François Heurtevent colore le récit d’odeurs et de couleurs en demi-teintes, où le passé resurgit pour venir ponctuer un présent déstabilisant car vidé de toute préoccupation immédiate. Les rencontres avec les anciens camarades de classe sont autant d’anecdotes piquantes voilées d’un rien de mélancolie, en même temps que se dessine, en filigrane, l’amorce d’un changement, annoncé par une tireuse de cartes dont le hasard confirmera les dires, au fil de quelques incidents venant rythmer le récit.

   François Heurtevent , héros au patronyme romanesque, campe un bel homme sensible et prompt à l’autodérision, auquel le lecteur s’attache immédiatement, penché sur son passé et s’intéressant fugitivement aux chemins pris par ses anciens condisciples, sans doute parce qu’il est, provisoirement, incapable de trouver le sien.

   Porté par une écriture élégante, parsemé de touches d’humour, "Carrefour des nostalgies" parcourt des sentiers peu accidentés (les surprises intervenant in fine n’en sont pas vraiment), mais le périple est agréable.

 

"Carrefour des nostalgies", Antoine LAURAIN

Editions Le Passage (301 p)

 

Les avis (entre autres) de : Amanda , Cuné , Fashion , Caro[line] , Papillon .

 


Commentaires

 

1. Titine75  le 25-11-2009 à 12:22:07  (site)

Suite à notre rencontre avec Antoine Laurain, j'avais très envie de lire ce dernier roman. Ton avis confirme ce que j'attendais de cette oeuvre.

2. sybilline  le 25-11-2009 à 12:39:21  (site)

Agréable dis-tu? C'est bien peu pour un roman qui me semble, dès lors, n'être que "de quoi occuper son temps soudain vacant "....

3. leiloona  le 25-11-2009 à 12:52:52  (site)

Quand tu dis que ce roman "parcourt des sentiers peu accidentés", tu veux dire par là que l'histoire est convenue ? Bof1

4. doriane99  le 25-11-2009 à 13:20:20

il me reste une centaine de pages mais mes impressions sont proches des tiennes... Effectivement, le titre est très parlant.

5. brize  le 25-11-2009 à 13:31:21  (site)

@ Titine 75 : Effectivement, je n’ai pas été surprise par cette lecture.

@ Sybilline : Ben, une lecture agréable (au sens, comme tu le soulignes, de « distrayante »), c’est déjà pas mal, non ? Mais ce n’est que mon avis et tu trouveras d’autres lecteurs qui ont situé ce roman au-dessus de l’agréable !

@ Leiloona : Je n’irai pas jusque là (encore que...) mais disons que ce roman n’a pas réussi à m’étonner.

@ Doriane : Super, je me réjouis de lire ton avis !
Il y a quelque chose (un personnage) à la fin, qui m’a beaucoup plu, tu verras (je n’en ai pas parlé dans mon billet car ce n’est pas d’une importance majeure).

6. keisha  le 25-11-2009 à 15:10:20  (site)

Le ton est différent de Fume et tue, alors? (Je viens juste de le finir)

7. bladelor  le 25-11-2009 à 15:32:55  (site)

Et entre Fume et tue et celui-ci, lequel a ta préférence ?

8. lolololyh  le 25-11-2009 à 15:48:36  (site)

Carrefour des nostalgies, moi aussi, une nostalgie.

9. brize  le 25-11-2009 à 18:26:46  (site)

@ Keisha et Bladelor : Oui, le ton est différent.
Et j'ai préféré "Fume et tue", parce que je l'ai trouvé plus original.

10. Floaimelesmots  le 25-11-2009 à 21:50:13  (site)

Malgré les avis beaucoup plus mitigés par rapport à "fume et tue", je me suis promis de découvrir aussi celui ci. Il m'attend sagement !

11. brize  le 25-11-2009 à 21:54:00  (site)

@ Flo : En fait, il ne faudrait pas comparer les deux, ils sont trop différents quant au sujet traité. Et pour ce qui est des avis sur "Carrefour des nostalgies", il y en a aussi qui sont enthousiastes.

12. Restling  le 25-11-2009 à 22:11:01  (site)

J'avais noté ce titre et puis j'ai oublié, tu me le remets en tête.

13. Aifelle  le 26-11-2009 à 06:51:24  (site)

Je vais d'abord commencer par "fume et tue" que je vais recevoir d'un jour à l'autre. Je verrai bien après si j'ai envie de passer à celui-ci.

14. brize  le 26-11-2009 à 12:16:39  (site)

@ Restling et Aifelle : Même si je n'ai pas été emballée par ce roman, j'ai passé un bon moment et c'est une lecture que je ne regrette pas.

15. Loizo  le 27-11-2009 à 18:03:21  (site)

C'est un livre qui fait partie de ma liste à lire. Les avis sont mitigés mais je le lirai.

16. Mango  le 28-11-2009 à 11:54:45  (site)

Encore un auteur dont j'entends beaucoup parler mais que je ne connais pas du tout! Je vais plutôt choisir en premier "Fume et tue" alors

17. brize  le 28-11-2009 à 11:56:06  (site)

@ Loizo : Tu as raison, autant te faire ta propre idée.

@ Mango : Bon choix (enfin, à mon avis !) Sourire !

édité le 28-11-2009 à 12:06:05

18. doriane99  le 05-12-2009 à 16:41:42  (site)

Plutôt d'accord avec toi, et je crois qu'on a flashé sur le même personnage !

19. brize  le 06-12-2009 à 19:34:32  (site)

Doriane, oui, sur le même !

20. kp78  le 08-04-2010 à 16:54:33

Je m'ennuie prodigieusement dans ce livre ! J'en ai lu la moitié, l'intrigue commence juste à s'ébaucher, je n'ai pas de compassion pour ce monsieur. Il est certes nostalgique mais c'est pas non plus la grosse déprime, bref c'est un peu ordinaire. L'écriture est douce mais à mon avis ne rattrape pas la faiblesse de l'histoire.J'ai trop de livres qui m'appellent pour poursuivre ma lecture.

21. brize  le 08-04-2010 à 17:16:05  (site)

@ KP78 : Aïe ! Un abandon ! Ce n'est pas courant, chez toi ! Décidément, ce roman ne suscite pas l'enthousiasme dans notre club de lecture smiley_id118873 ...

 
 
 
posté le 23/11/09

"L'Imaginarium du Docteur Parnassus", un film de Terry Gilliam

   Une roulotte de fête foraine se déploie et s'ouvre sur un théâtre à l'ancienne au sein duquel trône le mystérieux docteur Parnassus, accompagné de sa fille, la belle Valentina et du jeune bonimenteur Anton, tous dûment secondés par le nain Percy. Bienvenue dans l'Imaginarium du docteur Parnassus ! Pour un billet d'entrée, vous pourrez traverser le miroir et pénétrer dans le palais des mirages, celui de vos rêves les plus fous !

  En chemin, l'équipage va embarquer un bel inconnu presque mort, alors que l'heure est grave, puisqu'on est à trois jours seulement du fatidique anniversaire des seize ans de Valentina...

 

   Un peu du mythe de Faust et quelques autres thèmes bien connus (vérité/mensonge, les apparences et leur au-delà, le pouvoir de l'imagination et celui du conteur...), parcourent une histoire somme toute sans grande complexité même si elle s'offre quelques jolies digressions. Tout cela se laisse regarder sans déplaisir, comme on feuilletterait un livre d'images car les images sont belles, voire superbes par endroits. Mais je n'ai, à aucun moment, été subjuguée ou emportée, malheureusement.

 

"L'Imaginarium du Docteur Parnassus", un film de Terry Gilliam

 avec Christopher Plum, Heath Ledger (et Johnny Depp, Jude Law, Colin Farrell), Lily Cole etc.

 

Un avis (beaucoup) plus enthousiaste chez Fashion.

 

Et ça m'a donné envie de revoir "Brazil" !

 


Commentaires

 

1. Diddy  le 23-11-2009 à 18:22:30  (site)

J'ai vu la bande annonce et ça m'a pas tenté plus que ça....

2. Ys  le 23-11-2009 à 19:05:32  (site)

J'en suis à me demander si je vais faire un billet... les acteurs ne sont pas enthousiasmants, finalement, c'est Johnny Depp qui aurait été génial dans le rôle Ledger (pas au mieux de sa forme, évidemment...).

3. brize  le 23-11-2009 à 19:15:44  (site)

@ Diddy : Je n'avais pas vu la bande-annonce car je voulais avoir la surprise. Si tu n'es pas trop tentée, à mon avis, ne te force pas.

@ Ys : Mon billet est réduit à sa plus simple expression car je n'avais pas envie de disséquer, c'est juste une brève appréciation témoignant de ce que j'ai ressenti. Mais c'est sûr que si tu veux faire un billet élaboré, ça va te prendre un peu de temps.
Pour les acteurs, je les ai trouvés OK, mais sans plus.

4. GeishaNellie  le 23-11-2009 à 22:32:35  (site)

Ce film là je veux absolument le voir !!

5. Aifelle  le 24-11-2009 à 06:28:53  (site)

Je ne pense pas aller le voir, çà attendra largement le DVD, ou même un passage télé.

6. Leshaya  le 24-11-2009 à 11:29:59  (site)

J'avais envie d'aller le voir mais pas encore eu l'occasion et il passe plus dans le cinéma à côté de chez moiii!! Snif. Et j'ai pas trop le temps de perdre plein de temps dans les transports pour aller le voir far away du coup je crois que ça sera soit DVD soit télé...

7. fabi (la ronde des post it)  le 24-11-2009 à 14:01:52  (site)

de mon côté j'ai adoré ce film! j'ai plongé dedans à 100% Sourire

8. Titine75  le 24-11-2009 à 14:52:10  (site)

J'aime beaucoup Terry Gillian mais je ne sentais pas trop celui-ci...J'attendrai de le voir à le tv!

9. liliba  le 24-11-2009 à 15:44:54  (site)

oh dommage, mais j'ai malgré tout bien envie de le voir...

10. leiloona  le 24-11-2009 à 17:02:06  (site)

Je voulais aller le voir ... et puis finalement, je me tâte. Peut-être cela attendra--t-il la sortie en DVD ! Rire

11. Laetitia la liseuse  le 24-11-2009 à 18:55:32  (site)

Ben je crois que je vais me laisser tenter. l'univers et les acteurs me plaisent bien. On verra...

12. brize  le 24-11-2009 à 20:18:46  (site)

à TOUTES : J’aurais bien aimé, comme Fabi, «plonger dedans à 100% » ! J’avais l’impression que ce film pouvait me convenir et je ne regrette pas d’être allée le voir, car j’en ai eu le cœur net. Donc, si l’envie de le voir vous titille un tant soit peu, autant profiter de son passage dans les salles de cinéma, car pour ce genre de grand spectacle visuel, ce sera moins bien sur petit écran (non, Leshaya, je ne suis pas en train de remuer le couteau dans la plaie !) et, si ça se trouve, vous plongerez !

édité le 24-11-2009 à 20:19:14

13. ulaz  le 25-11-2009 à 07:59:36

Tout comme Fabi, j'ai adhéré à 100% à l'Imaginarium ! J'ai adoré l'humour et la poésie qui s'en dégage et trouvé les acteurs très bons !

14. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 25-11-2009 à 14:57:03  (site)

pas de subjugation ou d'emportementation pour moi non plus...
d'excellents acteurs, certes, une histoire originale mais... non vraiment, je ne le garderais pas très longtemps en mémoire ^^

15. lolololyh  le 25-11-2009 à 15:49:46  (site)

Ben, je vais le voir

16. brize  le 25-11-2009 à 18:30:47  (site)

@ Ulaz : Contente que tu aies passé un aussi bon moment !

@ La Sardine : Tu m'as fait bien rire avec tes "subjugation" et "emportementation" !

@ Lolololyh : Bienvenue "Sur mes brizées"... et bonne toile !

17. kp78  le 01-12-2009 à 08:45:39

Mon premeir film de Terry fut "l'armée des 12 singes". Bruce Willis et Brad Pitt y sont excellents l’histoire est captivante ! Je le revois régulièrement avec plaisir. Brazil ne m'a pas emballée. Je crois que son univers est bien particulier .J'attendrai son passage sur le petit écran. Cet ap sur Arte à 14h45, il y a "bandits, bandits" : à vos graveurs !

18. brize  le 02-12-2009 à 22:03:13  (site)

Je reverrais bien "L'armée des douze singes" (que je n'ai vu qu'une fois et il y a déjà un moment).
Et j'ai oublié de programmer l'enregistrement que tu conseillais ! Mais comme c'est sur Arte, ça repasse peut-être.

19. sylvielectures  le 03-12-2009 à 17:53:52  (site)

Je l'ai vu dernièrement, et mon avis est assez semblable au tien... Nostalgique de Brazil quoi... J'ai même trouvé des longueurs... Un peu trop long, un peu trop d'effets spéciaux pas toujours très réussis...

20. brize  le 03-12-2009 à 19:26:59  (site)

Sylvie, je pense que nous n'avons pas trouvé non plus matière à accrocher au fond, ce qui ne nous a pas aidées.

21. Karine:)  le 07-12-2009 à 01:16:20  (site)

Beaucoup d'avis mitigés pour ce film... mais je vais quand même le voir, pour satisfaire ma curiosité!

22. brize  le 07-12-2009 à 19:49:24  (site)

@ Karine : Et, comme je le disais plus haut, c'est mieux de le voir sur grand écran plutôt qu'à la télé.

 
 
 
posté le 22/11/09

"Papa et maman sont dans un bateau", Marie-Aude MURAIL

    Dans la famille Doinel, tout le monde est sous tension.

  Esteban, le petit dernier, décrété surdoué par sa maman mais, en attendant, incapable de se faire des copains et qui en a marre de sa petite taille.

  Charlie, l'adolescente pas très bien dans sa peau et qui se réfugie dans son monde de mangas et de musique.

  La mère, Nadine, institutrice surbookée, qui ne voit pas le jour, entre sa classe de maternelle et sa vie domestique.

  Et enfin Marc, patron (sexy !) d'une PME de transport routier qui vient d'être rachetée par une multinationale et subit de plein fouet une réorganisation drastique.

  Aussi lorsqu'ils tombent, chacun à leur tour et sans en parler aux autres, sur l'article du magazine Psychologies consacré à une famille ayant choisi d'habiter, dans le Finistère, dans une yourte mongole pas loin de l'océan, les rêves d'évasion hors d'un quotidien frustrant et épuisant vont bon train...

 

   Voilà un roman qui aurait pu s’intituler Famille au bord de la crise de nerfs, tant chacun de ses membres semble en limite de rupture. Alors, certes, la narration est souvent piquante, mais le fond est loin d'être drôle et on se demande où tout cela va bien pouvoir nous mener. Porté par l’histoire, on tourne pourtant les pages aisément, avec curiosité et inquiétude, savourant au passage quelques moments de grâce, quand affleurent l’amour et la tendresse au sein d’un monde plutôt difficile à vivre et où les petits sont, trop souvent, oubliés par les grands en proie à leurs problèmes. En même temps, on ne peut s’empêcher d’admirer la justesse des notations de Marie-Aude Murail : plongée dans l’univers d’une adolescente, entre autres fan de mangas (avec en prime le délectable synopsis d’une série inventée par les soins de l’auteur, qui croise toutes les thématiques qu’on peut y rencontrer !), dans celui d’une institutrice excédée par la nécessité de tout évaluer (l’appropriation de l’outil scripteur etc.), puis dans celui d’un patron de PME dont le management, jusqu’à présent, était foncièrement humain.

   Marie-Aude Murail nous sert ainsi des tranches de vie modernes parfaitement maîtrisées : tout sonne vrai, chacun y reconnaîtra ce qu’il peut en connaître personnellement. Et on se dit que, décidément, l’auteur s’y entend pour, au travers d’un roman, faire passer des choses très fortes : la lassitude d’un quotidien exténuant, les inquiétudes suscitées par le monde actuel, déshumanisé et déshumanisant (Esteban, lucide, voit des robots partout), la crainte d’être rattrapé par les rêves qu’on ne vit plus…


   Chronique familiale ancrée dans un contexte socio-psycho-économique difficile et brossé avec justesse, "Papa et maman sont dans un bateau" est un roman jeunesse étonnant : souvent âpre et parfois tendre, gentiment moqueur ou franchement ironique mais toujours à bon escient, il ne dépayse pas son lecteur mais l’amène à s’interroger sur ce qu’il vit, sur le monde qui l’entoure, au travers de personnages attachants, dont il partage intensément des moments banals et d'autres décisifs.

  J’ai achevé ce roman, qui m’a surprise par son réalisme, une fois de plus bluffée par le talent de l’auteur (et heureuse de l’issue qu’elle avait donnée à cette histoire…).


"Papa et maman sont dans un bateau", Marie-Aude MURAIL

Éditions l'école des loisirs, collection médium (294 p)

(livre lu sur la recommandation expresse de ma fille cadette, 14 ans, qui l’a adoré)

 

Lu et (vivement) approuvé par : Cathulu , Cuné , Laure .

 


Commentaires

 

1. saxaoul@neuf.fr  le 22-11-2009 à 19:14:38  (site)

Marie-Aude Murail est un auteur jeunesse que j'aime beaucoup. Je ne connais pas (encore) celui-ci mais "Oh boy", "Simple" et Miss Charity "sont mes préférés

2. brize  le 23-11-2009 à 19:17:15  (site)

@ Saxaoul : Pile poil les trois (seuls) titres de l'auteur que j'avais lus et qui, tous, m'avaient plu !

3. SD49  le 24-11-2009 à 07:18:32

moi aussi j'ai lu les livres cités, et je note celui-ci également, j'aime bien les livres de Marie-Aude Murail.

4. liliba  le 24-11-2009 à 15:46:01  (site)

Je crois bien que tout ce qu'elle a écrit était de très bonne qualité, non ? Ma fille en a lu plusieurs, mais je ne sais plus lesquels...

5. brize  le 24-11-2009 à 20:24:27  (site)

@ SD49 : Je me suis fait un peu prier pour le lire et il m'a déconcertée car je l'ai trouvé moins enjoué que les autres, plus dur (même si les autres ne sont pas non plus des bluettes). Malgré tout, aucun regret de l'avoir lu.

@ Liliba : ma fille cadette en a aussi lu beaucoup et elle n'a jamais été déçue. Marie-Aude Murail est une grande !

6. lolololyh  le 25-11-2009 à 15:53:04  (site)

Ca a l'air interessant ce roman, je vais le parcourir! merci!

7. brize  le 25-11-2009 à 18:31:28  (site)

Bonne lecture, Lolololyh !

8. chiffonnette  le 04-12-2009 à 18:59:27  (site)

Il va vraiment, vraiment falloir que je me penche sur ce roman! Je le lorgne depuis un moment et j'adore cet auteur!!

9. brize  le 04-12-2009 à 21:35:27  (site)

Chiffonnette, tu verras, il est très différent, mais elle fait encore fort, Marie-Aude Murail !

10. Theoma  le 08-12-2009 à 20:58:24  (site)

YES ! Il est dans la PAL ! Depuis Miss Charity, je n'ai pas envie de m'arrêter là avec Marie-Aude Murail.

11. brize  le 08-12-2009 à 21:04:55  (site)

@ Theoma : smiley_id117199

12. Soie  le 11-12-2009 à 13:03:34  (site)

Ce serait plutôt Papa et maman sont dans une galère Clin doeil1 , je note ce roman d'une auteure que je ne connais pas encore, le ton et le sujet devraient me plaire.

13. brize  le 14-12-2009 à 14:19:10  (site)

@ Soie : Tout à fait exact, pour la "galère" ! Et puisque tu ne connais pas Marie-Aude Murail, je te recommande "Simple", qui fut un coup de coeur pour moi et "Miss Charity", qui m'a beaucoup plu aussi, dans un registre très différent.

14. constance93  le 15-12-2009 à 18:41:08  (site)

moi, Marie-Aude Murail, c'est Vive la République mon préféré

15. brize  le 15-12-2009 à 20:43:47  (site)

Constance, c'est marrant, ma fille cadette (14 ans) est justement en train de le lire !

 
 
 
posté le 20/11/09

Défi Blog-o-trésors : BILAN

   Il y a un an, Grominou lançait le défi BLOG-O-TRESORS et chaque participant (dont moi) publiait la fameuse liste de ses "trésors" et s'engageait à lire 4 livres choisis dans la méga-liste ainsi confectionnée.

    Bilan de ma pioche dans le coffre aux trésors,  à un mois de l'échéance (et je vous laisse le soin de vous reporter aux billets afférents pour voir si j'ai trouvé qu'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise pioche!) :

- Margaret ATWOOD :  La servante écarlate

- Nick HORNBY : Slam

- Laura INGALLS : La petite maison dans la prairie

- Blandine LE CALLET : Une pièce montée

-  Jack LONDON : Martin Eden

- Tatiana de ROSNAY : Elle s'appelait Sarah

- Bernhard SCHLINCK : Le liseur


   Et vous, la pêche a été bonne ?

 


Commentaires

 

1. Restling  le 20-11-2009 à 19:34:32  (site)

Tu en as lu 7 ?!? Chapeau bas !!!
J'en ai lu 2 pour l'instant : L'Ombre du Vent que j'ai adoré et Sur la route que j'ai beaucoup aimé aussi. Je suis en train de lire Le Prince des Marées qui me captive. Je crois que le défi porte bien son nom.

2. sylire  le 20-11-2009 à 19:52:20  (site)

J'ai honte car j'ai lâchement abandonné le challenge !

3. doriane99  le 20-11-2009 à 20:22:55  (site)

Félicitations ! Je me suis boostée et je lis actuellement le dernier livre de ma sélection, le Challenge est bientôt fini pour moi aussi ;-)

4. kathel  le 20-11-2009 à 20:23:47  (site)

J'en ai lu 5 que j'avais noté dans la liste, mais seulement un parmi les quatre premiers que j'avais "déclarés"... je ne vais plus faire que des défis où on peut changer de titres en cours d'année !

5. brize  le 20-11-2009 à 20:50:02  (site)

@ TOUTES : Tous les titres que j’avais repérés dans la liste correspondaient à des livres que je voulais déjà lire, donc le défi m’a fourni une bonne occasion de le faire.
Enfin, pour être plus précise, tous… sauf un : « La petite maison dans la prairie », que je n’aurais jamais cru lire et c’est une lecture que je ne regrette pas du tout !

@ Restling : Ah oui, « L’ombre du vent », bon souvenir. Pas lu « Sur la route », « Le Prince des marées » non plus, mais « Beach Music », du même auteur, m’avait beaucoup plu.

@ Sylire : Ce qui ne t’a pas empêchée de lire et de te faire plaisir, c’est le principal !

@ Doriane : Super !

@ Kathel : Ben tu n’as qu’à faire comme moi : je pars systématiquement du principe qu’on ne m’a pas demandé de liste (et si jamais une liste était demandée, je ferais comme si je ne l’avais pas vu smiley_id119173 !). Cela me permet (actuellement) de me lancer dans plusieurs challenges sans trouver ça trop contraignant puisqu’ensuite je les ferai au gré de mes envies de lectures.
Comment ça, je triche Langue?!!!

6. Jules  le 20-11-2009 à 23:18:30  (site)

J'ai abandonné en route... je suis une mauvais élève pour les challenges!!

7. keisha  le 21-11-2009 à 08:48:27  (site)

Si on choisit bien au départ, pas trop de mauvaises surprises! j'en ai lu quatre ( challenge terminé la semaine dernière d'ailleurs)

8. Mango  le 21-11-2009 à 10:05:30  (site)

Bravo! Tu as fait mieux que prévu! Il m'en reste un pour ma part :"Le prince des marées "de Pat Conroy, prévu en lecture commune avec Restling pour décembre! J'ai beaucoup aimé : "Le liseur", et surtout "Martin Eden"
Je t'ai taguée, ce matin, pour le tag de l'amitié.

9. Soie  le 22-11-2009 à 10:19:46  (site)

Félicitations pour ce beau bilan :-)
J'ai lu 4 livres (le minimum requis, quoi ... :-), un billet reste à venir. Sur les quatre j'ai eu deux coups de coeur : Le journal d'une voisine de Doris Lessing Kitchen de Banan Yoshimoto. J'ai beaucoup aimé les deux autres, Un long dimanche de fiançailles et La petite fille de Monsieur Linh.
Et il reste un peu de temps d'ici la fin de l'année alors peut être ... :-)

édité le 22-11-2009 à 10:22:24

10. brize  le 22-11-2009 à 14:06:43  (site)

@ Jules : Ce n’est pas dit que je ferai aussi bien pour tous ceux auxquels je me suis récemment inscrite !

@ Keisha : Et là, on avait le choix !

@ Mango : Tu vas pouvoir nous faire une comparaison « Prince des marées »/ »Charleston Sud ».
Vu pour le tag smiley_id172963 !

@ Soie : Super ! Des billets-coups de coeur à venir !
J'ai aussi en vue un dernier titre tiré du coffre aux trésors pour d'ici la fin de l'année, mais je ne suis pas sûre de le lire à temps.

11. manu--  le 22-11-2009 à 14:30:29  (site)

Bravo ! Tu as presque fait un double challenge ! Je l'ai fini il y a une semaine mais je dois encore faire le billet du dernier titre lu. Trois coup de coeur et un roman que j'ai aimé sans plus. Le seul challenge que j'aurai mené à terme ;-)

12. GeishaNellie  le 22-11-2009 à 23:03:01  (site)

Personnellement, je me suis contenté de mes 4 livres pour 50% de coup de coeur et 50% de déception :( Mais j'ai adoré l'idée de la liste, je crois que c'est une excellente idée de défi (l'idée du défi coup de coeur de la blogosphère est un peu sur le même style et j'adoore).

13. brize  le 23-11-2009 à 12:15:48  (site)

@ Manu : Nobody's perfect Clin doeil1 !

@ GeishaNellie : Et le "défi SF" n'est pas mal non plus, n'est-ce pas Sourire1 ?!!!

14. Soie  le 23-11-2009 à 15:32:07  (site)

Les deux billets coups de coeur ont déjà été publiés, c'était mes deux premières lectures.
Mais il y en aura peut être d'autres si j'arrive à en lire encore quelques uns d'ici la fin de l'année.

15. Laetitia la liseuse  le 23-11-2009 à 17:45:14  (site)

Argh !!! Je l'avais oublié celui-là. Bon ben j'en ai lu 2 ^_^° ça change rien à mon cas vu que j'échoue lamentablement dans tous mes challenges. Je te félicite et je me prosterne même tant je suis en admiration devant ta motivation. clap clap clap !

16. brize  le 23-11-2009 à 19:28:17  (site)

@ Soie : Je n'arrive pas à retrouver les billets sur ton blog (pas vu de formulaire de recherche ni de tag "blog-o-trésors") : je voulais vérifier que je les avais bien lus.

@ Laetitia : Continue à te prosterner, j'aime qu'on me flatte Rire !

17. liliba  le 24-11-2009 à 15:50:23  (site)

tic tac tic tac, encore 2 livres à lire pour réussir mon challenge... pas gagné d'avance !!!

18. Laetitia la liseuse  le 24-11-2009 à 18:53:27  (site)

smiley_id150759 regarde ce que j'ai trouvé ^^ Le plus ressemblant ^_^

19. brize  le 24-11-2009 à 19:48:22  (site)

@ Liliba : C'est chaud.... mais tu PEUX le faire !

@ Laetitia : Pas mal Sourire !!! En plus, ça fait aussi gym-tonic !

20. Midola  le 24-11-2009 à 21:17:27  (site)

Pour le moment, une excellente découverte : L'ombre du Vent ; et deux déceptions ("O Verlaine" et "Les Cavaliers") mais que je suis tout de même contente d'avoir lu (enfin... presque...).

21. brize  le 25-11-2009 à 18:35:23  (site)

@ Midola : C'est vrai que les coups de coeur des uns ne deviennent pas forcément les nôtres, on le constate régulièrement ! Il faudrait pouvoir détecter avant lecture ce qui va nous plaire mais même en actionnant notre super radar, il nous arrive de nous tromper...

22. Grominou2  le 26-11-2009 à 00:38:26

Félicitations pour la fin du défi! Je suis bien contente que tu aies aimé l'expérience!

23. brize  le 26-11-2009 à 12:20:13  (site)

Grominou, ce fut un plaisir ! Et encore bravo pour l'organisation de ce défi... qui était à elle seule un vrai défi smiley_id118675 !

24. Karine:)  le 07-12-2009 à 01:17:08  (site)

Félicitations!!! J'en ai lu 6 à date... et plusieurs autres que je n'avais pas choisis en premier lieu!!!

25. brize  le 07-12-2009 à 19:50:54  (site)

@ Karine : Dans ce cas, je te retourne tes félicitations : smiley_id117184 .

26. Soie  le 11-12-2009 à 12:59:12  (site)

Tu as raison, il faut que je revois mes catégories et mes tags, pour cette année je vais bientôt faire un billet récapitulatif mais pour l'année prochaine je ferai autrement.

27. brize  le 15-12-2009 à 20:56:57  (site)

Soie, c'est très pratique, les tags, quand on veut classer un livre dans plusieurs rubriques (ce sont des choses auxquelles on ne pense pas forcément quand on choisit une plateforme de blog et ensuite, on s'aperçoit qu'on ne peut pas ranger un article dans diverses catégories et en plus qu'on n'a pas de recours possible aux tags Triste1 !).

édité le 15-12-2009 à 21:00:08

28. Nanne  le 16-12-2009 à 22:33:43  (site)

Je viens de terminer le challenge Blog o Trésor par "La promesse de l'aube" de Romain Gary et j'avoue que je suis encore une fois tombée sous le charme de cet auteur ! Pour les autres ouvrages, je n'avais pas pris trop de risques avec "Si c'est un homme", "La petite fille de M. Linh" et "Vent d'est, vent d'ouest" de Pearl Buck qui a été une excellente surprise littéraire !

29. brize  le 18-12-2009 à 20:59:07  (site)

Beaux choix, Nanne smiley_id172963 !

 
 
 
posté le 19/11/09

"A deux pas du néant", Tim POWERS

 Quatrième de couverture (extrait) :

   Daphné a beau avoir douze ans, elle sait que quelque chose cloche au sujet du décès de son arrière grand-mère. Celle-ci est morte sur le mont Shasta, au beau milieu d’une convergence harmonique new age, alors qu’une demi-heure plus tôt elle passait un coup de fil de la banlieue de Los Angeles à 800 kilomètres de là.

   Et ce n’est pas le moindre des mystères qui entourent la défunte, car les services secrets israéliens œuvraient depuis des années pour la retrouver. Ce que Daphné ignore, par contre, c’est qu’elle et son père viennent d’être projetés au centre d’une guerre temporelle qui a commencé en 1939, quand Albert Einstein a oublié d’informer le président Roosevelt qu’il a inventé une arme bien plus terrifiante que la bombe atomique.

 

   Une couverture du tonnerre et une quatrième de couverture alléchante, il n’en fallait pas plus pour que j’embarque dans cette histoire de fous dont la présentation ci-dessus ne vous a donné qu’un bref aperçu : parce que si ça vous a paru un peu étrange… vous n’avez encore rien vu !

   Il faut reconnaître qu’après une centaine de pages, on a la nette impression que ça part dans tous les sens. Deux factions rivales se surveillent et convoitent ce qu’aurait laissé la fameuse grand-mère et qui serait de la plus haute importance, on est balloté au gré de retours en arrière vers la Guerre des Six Jours ou quelques péripéties dans la vie d’Einstein, pour ne citer qu’eux, le tout restant assez nébuleux car on ne voit pas (encore) ce qui est à la clé. Mais ça se laisse lire malgré cette impression de relative confusion car il y a du rythme et de l’action et les deux principaux protagonistes, Franck, le père, et sa fille Daphné, unis par un mystérieux lien psychique, sont attachants. Quant à Charlotte, l’aveugle qui voit par les yeux des autres, c’est aussi un personnage intéressant, tout comme l’est celui du père de Franck, disparu quand celui-ci était enfant et dont l’arrivée constitue une belle trouvaille.

   On poursuit donc et, peu à peu, on obtient les éclaircissements nécessaires à la compréhension de l’ensemble, tous ces fils qui s’entrecroisent et finissent par former un motif complexe certes, mais intelligible.

   Ce qui n’efface pas l’impression persistante de grand bazar, due à l’apparition (dont je ne vous avais pas encore parlé !), au milieu de la trame thématique SF du voyage temporel (dûment explicité de manière scientifique) et des paradoxes qu’il génère, d’éléments aussi disparates et saugrenus qu’un Dibbuk (démon, pour faire court), une tête momifiée qui parle, un Poltergeist, des fantômes etc. , pour ne citer qu’eux, tous appartenant au domaine du surnaturel au sens magico-ésotérico-alchimique du terme.

   Au final, pour qui aime les histoires débridées, on a affaire à un bon divertissement, dans le genre SF inclassable-un peu azimutée, habilement et intelligemment construit, tendu jusqu’au dénouement, avec quelques héros méritant bien notre attention et une petite réflexion sur nous-mêmes et nos vies possibles.

   Pour ce qui me concerne, le cocktail d’ingrédients très (trop) divers s’est cependant avéré assez indigeste et l’aspect course-poursuite et avalanche de rebondissements temporels imbriqués a même fini par me lasser.

   Mais c’est seulement une question de goût, alors, si l’aventure vous tente, n’hésitez pas et plongez dans cette histoire abracadabrantesque… mais qui tient la route !

 

"A deux pas du néant", Tim POWERS

Editions Denoël, collection Lunes d’encre (493 p)

Paru en 2008

 

  L’avis d’Hervé Tiellement sur Yozone.fr ("C’est indubitablement original dans le mélange des genres (même si la mayonnaise Einstein-démon Pazuzu peut ne pas prendre chez tous les lecteurs) et, malgré la difficulté pour l’auteur de s’y retrouver dans tous ces fils, le lecteur courageux qui finit le bouquin constate qu’on retombe, à peu près, sur ses pieds.")

  Et celui du Cafard Cosmique ("Pas facile de se retrouver dans tout ce bordel, mais en grand professionnel Powers déroute son lecteur pour mieux lui faire tourner les pages sans se soucier du reste. Efficacité narrative, grand sérieux dans le propos et le traitement [malgré le grand-guignol], scénario impeccable et soin méticuleux côté personnages, tout est propre et net.")

 


Commentaires

 

1. Petite Fleur  le 19-11-2009 à 14:00:53  (site)

Je ne sais si c'est vrai, mais Lune d'encre me fait l'effet d'une collection spécialisée SF assez complexe d'approche, notamment avec "Le livre de toutes les heures" de Hal Duncan. J'avoue ne pas être dans le trip...

2. brize  le 19-11-2009 à 18:33:32  (site)

@ Petite Fleur : Je connais très mal cette collection (du fait d'une longue parenthèse sans SF dans ma vie de lectrice) mais je suis allée regarder les titres sur leur site et je pense que c'est très variable, comme dans toute la SF, où on trouve des oeuvres plus ou moins faciles d'accès. Ainsi, j'ai lu chez eux "Spin" de Robert Charles Wilson (lecture d'avant blog), qui n'était pas d'une approche difficile.

édité le 19-11-2009 à 19:51:30

3. SBM  le 19-11-2009 à 22:49:54  (site)

Pas lu celui-là, mais "Les voies d'Anubis" m'ont aussi laissés dans une certaine confusion intellectuelle... c'est assez touffu !

4. GeishaNellie  le 20-11-2009 à 04:43:11  (site)

Un livre peut-être trop étrange pour mes goûts. En tout cas, il semble vraiment très à part. J'aime bien le com du cafard cosmique lol.

5. Theoma  le 20-11-2009 à 15:12:42  (site)

whaou ! quelle couverture !

6. la-ronde-des-post-it (lasardine) (lasardine)  le 20-11-2009 à 15:35:59  (site)

ouille ouille ouille!! ça m'a l'air bien compliqué tout ça!!
à l'approche du week end je vais me tourner vers plus simple, je reviendrais peut être après lol!!

7. brize  le 20-11-2009 à 18:13:51  (site)

@ SBM : Oui, j’avais vu ton billet en cherchant sur ton blog si tu avais chroniqué ce livre-ci et je me suis fait la même réflexion en le lisant !

@ GeishaNellie : Un livre qui ne me correspondait qu’à moitié, tout compte fait, dommage, mais d’autres lecteurs aimeront beaucoup.

@ Theoma : J’adore cette couverture !

@ La Sardine : Ben c’est pô simple, c’est vrai, vaut mieux avoir les neurones pas trop fatigués !

8. papa fredo  le 21-11-2009 à 21:04:10  (site)

Un livre qui a l'air alléchant... "Les voies d'Anubis" m'avait bien plu et comme je suis un amateur de la thématique temporelle... Je crois que je vais me laisser tenter.

9. chiffonnette  le 22-11-2009 à 06:47:02  (site)

Il est sur ma PAL c elui-ci! Ca fait un moment que je veux découvrir Powers!

10. brize  le 23-11-2009 à 12:18:48  (site)

@ Papa Fredo : Comme tu connais l'auteur, je pense que son style de composition ne te surprendra pas.
Au fait, merci pour ta suggestion de lecture de "Axiomatique" : pour le moment, je continue à bien apprécier ces nouvelles !

@ Chiffonnette : Bonne future lecture !

 
 
 
posté le 18/11/09

Challenge du 1% de la rentrée littéraire 2009

   Comme l'année dernière (mais, cette fois, je suis noyée dans la foule, puisque nous sommes passés de 8 à 75 participants !), je me suis inscrite au challenge du 1% de la rentrée littéraire lancé par Levraoueg, m'engageant ainsi à lire au moins 7 romans de ladite rentrée, ce qui est chose faite (toutefois je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin car il reste quelques romans qui me tentent).

   N'ayant pas la possibilité de créer une page spécifique, je récapitule ci-dessous, par ordre alphabétique, les livres lus dans le cadre de cette rentrée avec les liens vers les billets ad hoc.

   Dorénavant, cet article sera mis à jour au fur et à mesure de mes lectures "rentrée littéraire 2009" et vous pourrez y accéder directement en cliquant sur le logo du challenge (figurant sur le côté droit du blog dans la rubrique Défis Lecture, ou bien à la fin des articles concernés).

 

- François BEAUNE : Un homme louche 

- Samuel CORTO : Parquet flottant

- David FOENKINOS : La délicatesse

- Marie-Hélène LAFON : L'annonce

- Antoine LAURAIN : Carrefour des nostalgies

- Guillermo MARTINEZ : La mort lente de Luciana B.

- Laurent MAUVIGNIER : Des hommes

- Joseph O'NEILL : Netherland

- Véronique OVALDE : Ce que je sais de Vera Candida

-  Pierre PEJU : La diagonale du vide

- Tom ROBBINS : Comme la grenouille sur son nénuphar

- William SUTCLIFFE : Une semaine avec ma mère

- Bruno TESSARECH : Les sentinelles

- Anne WIAZEMSKY : Mon enfant de Berlin

 


Commentaires

 

1. kathel  le 18-11-2009 à 12:40:44  (site)

J'en ai lu sept aussi mais nous n'en avons pas un seul en commun... Netherland est celui qui me tenterait le plus, je pense (mon vieux goût pour la littérature américaine !)

2. Floaimelesmots  le 18-11-2009 à 13:08:20  (site)

J'en suis à 2 titres lus seulement et aucun n'est en commun avec ta liste.

3. Petite Fleur  le 18-11-2009 à 13:33:03  (site)

Es-tu tentée par le Liliana Lazar "Terre des oublis" ? Je te le conseille. C'est, avec "L'annonce" de Marie-Hélène Lafon, le seul roman de la rentrée littéraire que j'ai lu. Et pas dans le cadre du challenge : je n'ai pas envie de me forcer sur des livres qui potentiellement ne me tentent pas...

4. Mango  le 18-11-2009 à 14:19:40  (site)

On a le Ovaldé et le Martinez en commun! Mais ce qui m'a le plus étonnée dans ton billet, c'est la différence de participants à ce challenge entre l'an dernier et cette année! De 8, on est passé à 73! C'est complètement fou! Mais ça prouve en un sens la vitalité des blogs littéraires!

5. brize  le 18-11-2009 à 19:29:30  (site)

@ Kathel et Floaimelesmots : Il y a tellement de choix que ce n’est pas très étonnant d’avoir peu de livres lus en commun, mais d’ici quelques mois nous en aurons peut-être d’autres.

@ PetiteFleur : « L’annonce » me tente depuis le début, donc je pense que je le lirai. Pour « Terre des affranchis », je ne sais pas trop.
Le challenge m’amuse parce que je ne lis que ce qui m’attire (goût, curiosité…) donc je ne le trouve pas du tout contraignant.

@ Mango : 75 même (je m'étais trompée et j'ai rectifié !) ! (et j'en profite pour saluer tous ces valeureux challengers smiley_id2007620 !)

édité le 18-11-2009 à 21:01:33

6. sybilline  le 18-11-2009 à 22:12:05  (site)

Bravo Brize! Ton challenge est réussi !
Et puis tu m'as convaincu d'essayer le dernier Ovaldé Sourire

7. brize  le 18-11-2009 à 22:17:56  (site)

@ Sybilline : Tant mieux, car je serais vraiment contente que son dernier roman rachète la mauvaise impression que tu as eue !

8. sylire  le 18-11-2009 à 22:30:17  (site)

J'ai atteint mon challenge aujourd'hui même, mais bien entendu, je continue :-)

9. brize  le 18-11-2009 à 22:36:38  (site)

@ Sylire : On ne peut plus nous arrêter !

10. Titine75  le 19-11-2009 à 14:48:04  (site)

Bravo! Je n'en ai lu qu'un ("La diagonale du vide") dont l'article n'est pas encore sur mon site car j'ai plein de billets de retard dans la mise en ligne! Je vais lire le Mauvignier, le Ovaldé et le O'Neill donc!

11. brize  le 19-11-2009 à 18:39:17  (site)

@ Titine75 : Super : on pourra comparer nos points de vue !

12. Soie  le 22-11-2009 à 10:11:55  (site)

Je compte lire bientôt Mon enfant de Berlin.
Et sans doute pas beaucoup plus d'oeuvres publiées cette dernière rentrée car j'ai déjà une lise impressionnante (pour moi :-), avce tous les challenges que j'ai prévu en 2010.
Bravo en tout cas, tu as fait vite pour atteindre ton challenge.

13. brize  le 23-11-2009 à 12:21:37  (site)

@ Soie : Ce sera intéressant d'avoir ton avis sur "Mon enfant de Berlin", car c'est un roman qui recueille des impressions assez diverses, je trouve.
Sinon, la rentrée littéraire n'est bien que dans la mesure où on y trouve des titres qui nous intéressent et si ceux de tes divers challenges te motivent davantage, tu as bien raison de leur donner la priorité.

14. George  le 23-11-2009 à 14:39:44  (site)

Belle liste ! moi aussi je suis venue à bout de ce challenge des 1% littéraire. Pile 7, mais il m'en reste encore dans ma PAL...

15. brize  le 23-11-2009 à 19:29:42  (site)

@ George : C'est un challenge qui peut durer un moment , si on joue les prolongations !

16. sylvielectures  le 30-11-2009 à 15:09:27

Il en en a deux que je souhaite lire dans ta liste : Des hommes, et ce que je sais de Véra Candida.
J'ai beaucoup aimé Lait noir, d'Elif Shafak, j'ai commencé trois femmes puissantes et je pense que je ne louperai pas Jan karski...
voilà pour mes projets "rentrée littéraire...

17. brize  le 02-12-2009 à 09:00:30  (site)

Très beaux projets, Sylvie !
Je pense tenter une incursion vers "Lait noir" et "Trois femmes puissantes". Pour le Jan Karski, je l'ai eu hier entre les mains à la bibliothèque... mais j'ai cédé à d'autres nouveautés qui m'attiraient davantage, car avec "Les sentinelles" j'avais déjà abordé le sujet traité.

18. Nanne  le 16-12-2009 à 22:28:49  (site)

Pour le moment, j'en ai lu 5 sur les 7 à lire au minimum. Je suis largement dans les temps, pour une fois. Ce qui est chose plutôt rare chez moi ... J'ai prévu "Les hommes" de Mauvignier et "Les sentinelle" de Tessarech, entre autre, mais pas seulement !

19. brize  le 18-12-2009 à 21:00:34  (site)

Nanne, on a effectivement largement le temps et tu as raison de chercher à bien choisir tes lectures dans tout ce que nous propose cette rentrée littéraire.

20. Schlabaya  le 05-08-2010 à 19:57:10  (site)

Bonjour Brize, si tu souhaites relever à nouveau ce challenge cette année, je l'ai relancé sur mon blog, tu peux donc t'y inscrire. A bientôt !

 
 
 
posté le 16/11/09

"Netherland", Joseph O'Neill

     Le Hollandais Hans van den Broek, trentenaire, analyste financier dans une banque, vit à New York avec son épouse anglaise, Rachel, avocate d’affaires, et leur petit garçon Jack, au moment des attentats du 11 septembre 2001.

   C’est plus que Rachel ne peut en supporter et elle décide de quitter la ville et un mariage qui ne la satisfait plus pour repartir habiter, avec Jack, à Londres.

   Resté à New York et condamné à ne plus voir les siens qu’épisodiquement, Hans ne retourne pas dans le loft qu’ils occupaient, pas loin des Twin Towers, mais continue à séjourner dans l’appartement où ils s’étaient réfugiés, au Chelsea Hotel, un lieu habité de personnages hauts en couleurs.

   Ses pérégrinations dans New York l’amènent à croiser la route de joueurs de cricket d’origines ethniques diverses, avec lesquels il recommence à pratiquer ce sport qui l’a passionné dans sa jeunesse en Hollande. Progressivement, il se met à fréquenter davantage un des arbitres, le caribéen Chuck, self made man quinquagénaire dont le rêve est maintenant de construire un vaste stade de cricket dans la ville…

 

   Aussi étonnant que cela paraisse, alors que je prétends avoir besoin d’une histoire pour m’intéresser à un roman, j’ai beaucoup aimé celui-ci, quand bien même il ne s’y passe pas grand-chose, les interrogations autour de la personne de Chuck (au début du roman, Hans, qui vit à nouveau à Londres, apprend qu'il a été retrouvé assassiné, ce qui motive cette plongée dans ses souvenirs proches) ne s’avérant pas l’essentiel.

   C’est un roman dont j’ai apprécié la qualité d’écriture, un roman déambulatoire (on arpente avec le héros sa résidence du Chelsea Hotel avec ses drôles d’habitants, New York et ses banlieues), dans lequel prime l’atmosphère, doucement nostalgique, où les zones hors travail prennent largement le pas dans la vie sur les heures consacrées au labeur, à peine mentionnées. Hans occupe avec brio des fonctions d’analyste financier qui devraient l’inscrire au cœur de la modernité mais il n’en est rien. On le sent complètement, profondément détaché de sa sphère professionnelle autant, d'ailleurs, que de la sphère politique. Et c’est au cricket qu’il se raccroche, quand sa vie prend l’eau. Comme pour les autres joueurs avec lesquels il partage cette passion, ce jeu le ramène aux joies qu’il a connues, enfant, dans son pays d’origine, en même temps qu’il lui permet d’appartenir à un groupe, hétéroclite et dans lequel il tranche car il est Blanc, où on ne se livre guère mais où l’ambiance est chaleureuse et solidaire.

   J’ai accompagné avec bonheur Hans sur le terrain de cricket, sport, d'après Chuck, dont les Américains devraient reconnaître l'aspect traditionnel et emblématique pour leur peuple, je l'ai suivi dans ses déplacements et ses rencontres, j’ai partagé ses rêveries, ses errances dans ses souvenirs et ceux que Chuck lui livre et je me suis attachée sans aucun mal à cet homme, peu disert mais qui attire spontanément la sympathie, cet homme désemparé-désespéré qui continue à vivre loin de son enfant et de sa femme, en s’aidant de la simple présence des autres à ses côtés.

 

   "Netherland" est le roman clairvoyant mais jamais démonstratif d’un homme, d’un couple, d’une ville, de nos villes, tous un peu perdus et en quête de lien. Porté par une écriture de haute tenue, c’est un beau livre, sensible et mélancolique.

 

"Netherland", Joseph O’NEILL

Éditions de l’Olivier (297 p)

 

L'avis de Keisha ("A lire [...] pour l'atmosphère particulière de cette plongée dans la ville de New York, loin des images touristiques."), celui de Levraoueg ("C'est un roman très intéressant à plus d'un titre, mais pourquoi m'a-t-il autant ennuyée ?") et de Papillon ("Ce roman est à l'image de son héros : sympathique, ouvert sur le monde mais terriblement ennuyeux.").

 


Commentaires

 

1. zarline  le 16-11-2009 à 12:02:56  (site)

Un livre que mon homme a beaucoup aimé. Si je retrouve des ambiances new-yorkaises et qu'il peut me permettre de comprendre quelque chose au cricket, je devrais aimer :-)

2. sentinelle  le 16-11-2009 à 12:14:21

J'étais d'abord tentée par ce roman, puis quelques critiques négatives lues ici ou là ont jeté un gros doute. Là, après ton billet, je ne sais plus du tout où j'en suis mdr

3. In Cold Blog  le 16-11-2009 à 12:46:34  (site)

Je me retrouve dans la même situation que Sentinelle. jusque là, les billets des uns et des autres me confortaient dans l'idée que ce livre n'était pas pour moi. Maintenant, je ne sais plus :oD

4. Jules  le 16-11-2009 à 12:47:18  (site)

Est-ce ce livre que le nouveau président américain a tant aimé?

5. kathel  le 16-11-2009 à 12:50:26  (site)

Je l'ai vu à la bibli vendredi et laissé de côté à cause d'avis négatifs que j'ai lus... Comme ICB et Sentinelle, je ne sais plus trop si j'aimerais ou non !

6. Aifelle  le 16-11-2009 à 13:37:23  (site)

Je ne vais pas être originale, et dire comme les précédents que je ne sais plus quoi penser de ce livre. Mais après tout, la meilleure solution est de le lire soi-même pour voir non ?

7. keisha  le 16-11-2009 à 14:31:19  (site)

Tu en parles vraiment bien!!! Vrai qu'il ne se passe pas grand chose, mais on tourne les pages ...

8. La Nymphette  le 16-11-2009 à 18:48:43  (site)

"avec brio des fonctions d’analyste financier qui devraient l’inscrire au cœur de la modernité mais il n’en est rien. On le sent complètement, profondément détaché de sa sphère professionnelle" Mais c'est moi :-D c'est pê le cricket ma vocaion ;-)

9. brize  le 16-11-2009 à 19:10:20  (site)

@ Zarline : Euh… pour le cricket, je ne garantis rien, car les règles n’y sont pas expliquées ! (heureusement, d’ailleurs ! … et de toute façon, même si on me les expliquait, je crois que ça me ferait comme pour le base ball, auquel je n’ai toujours rien compris smiley_id1464961 !)

@ Sentinelle, In Cold Blog, Kathel et Aifelle : Je me réjouis d’avoir semé le trouble dans vos esprits Diable ! Et comme le fait remarquer Aifelle, maintenant, pour en avoir le cœur net… y’a plus qu’à le lire !

@ Jules : YES it is !

@ Keisha : Merci ! J’ai essayé de faire passer ce que j’avais ressenti en le lisant. Comme toi, je ne me suis pas ennuyée.

@ La Nymphette : Alors là, tu es obligée, soit de te mettre (comme tu le suggères !) au cricket, soit de lire le roman, pour pouvoir en toute connaissance de cause affirmer ensuite (telle la Flaubert des temps modernes) : « Hans van den Broek, c’est moi ! ».
C’est toi qui vois !

10. manu--  le 16-11-2009 à 20:06:31  (site)

Un roman que je lirai certainement.

11. levraoueg  le 16-11-2009 à 20:52:31  (site)

Très joli billet sur un roman que je relirai certainement un de ces jours, histoire de comprendre ce qui s'est passé pendant ma lecture !

12. sylire  le 16-11-2009 à 21:21:55  (site)

L'avis de Papillon m'avait refroidi, mais bon, pourquoi pas...

13. brize  le 16-11-2009 à 21:44:56  (site)

@ Manu : J’espère qu’il te plaira.

@ Levraoueg : Merci ! C’est un roman dont le rythme est lent et on n’est pas toujours (moi la première) réceptif à ce type de lecture.

@ Sylire : Il faut le lire si tu penses, compte tenu des éléments dont tu disposes à son sujet, qu’il peut te plaire : c’est souvent notre intuition qui, en la matière, s’avère notre meilleure conseillère.

14. la-ronde-des-post-it (Ln)  le 17-11-2009 à 14:26:03  (site)

Un livre qui m'a attiré au détours d'un rayon. Et avec ce que tu en dis, je le lirai dans un avenir +/- proche! Merci! Clin doeil

15. brize  le 18-11-2009 à 08:37:16  (site)

@ LN : C'est un livre qui m'attirait aussi. On verra ce que tu en penseras Sourire.

16. Titine75  le 19-11-2009 à 14:32:53  (site)

Un livre que j'ai repéré depuis la rentrée et j'ai noté dans ma liste pour le challenge 1%. Je suis contente de voir que tu confirmes ma première impression.

17. brize  le 19-11-2009 à 14:38:43  (site)

@ Titine75 : J'étais dans le même cas que toi, car ce livre m'attirait. Rendez-vous après lecture !

18. Aliénor  le 20-11-2009 à 08:30:02  (site)

Je n'ai lu ou entendu que des éloges jusqu'à présent. Il va finir par rejoindre ma LAL je pense...

19. Theoma  le 20-11-2009 à 15:13:54  (site)

Que de billets mitigés sur celui-ci ! Tu en parles très bien et tu me fais hésiter...

20. brize  le 20-11-2009 à 19:41:04  (site)

@ Alienor : Tout le monde n'a pas eu que de bons échos mais je suis contente que mon billet confirme ton envie de lire ce roman.

@ Theoma : Tu peux toujours l'emprunter en bibliothèque (comme je l'ai fait).

21. JohnMarcel  le 20-03-2011 à 15:52:29  (site)

Le cricket !
Wonderful game...
Je connais pas toutes les règles non plus...
Je suis plus ou moins...

 
 
 
posté le 13/11/09

"Parquet flottant", Samuel CORTO

 Quatrième de couverture (extrait) :

« C’était à n’en plus douter un accomplissement personnel fort, une sorte de transe extatique : la magistrature m’ouvrait les bras. Des bras bruns, puissants, poilus, tentaculaires… »

Ainsi commence ce voyage où , tel un naufragé échoué en milieu hostile, Etienne Lanos, nommé substitut du procureur dans un tribunal de province, organise sa survie : approche pour le moins singulière des dossiers judiciaires, comportement déroutant pendant les audiences, érotomanie active, usage… stupéfiant de substances entreposées au palais de justice.

 

   Cette présentation de l’éditeur donne le ton du roman : mordant, féroce, où l’auteur manie le sarcasme à tout va, n’épargnant rien ni personne (ou presque) de la pointe de sa plume acérée et colorée et dans le genre, il a du style, c’est incontestable ! Grain de sable dans les rouages d’un organisme pour lequel il fait office de corps étranger, Etienne Lanos est lui-même un personnage de farce, oscillant entre ses critiques de fond du système et ses petites tentatives de résistance, car c’est un esprit libre penseur et frondeur, quand il n’est pas mû par ses pulsions sexuelles, qui s’épanouissent librement y compris pendant l’exercice de sa profession.

   Les critiques de fond sont nombreuses, concernant tant les procédures judiciaires que les manières de les appliquer et interrogeant la substance-même de la justice, dans son intérêt (absent, pour l’auteur) pour l’homme comparaissant devant elle. Le narrateur découvre un tribunal de province, personnels et procédures, tous plus ou moins sclérosés, figés dans une application rigide de la loi et des règlements, outils d’une justice davantage soucieuse d’afficher des résultats que de faire preuve d’humanité voire simplement de bon sens dans ses jugements, et aussi plus préoccupée de la victime que du présumé innocent.

   Bien évidemment, le lecteur ne tient pas compte de l’avertissement liminaire de l’auteur, qui lui rappelle que "toute ressemblance… "etc. et se doute, compte tenu du parcours professionnel du romancier évoqué sur la quatrième de couverture, proche de celui du narrateur, qu’il retrouve dans ce roman une transposition de son vécu, reconnaissant au travers des réflexions, accompagnées des cas concrets les illustrant, l’homme de terrain qui s’exprime.

   Ce sont ces critiques de fond qui m’ont poussée à poursuivre la lecture d’un roman que, sans cela, j’aurais abandonné car, si je reconnais du talent à l’auteur, j’ai trouvé le trait trop appuyé et la peinture trop caricaturale pour être séduite par les tribulations sans envergure d’un héros aux yeux duquel quasiment personne ne trouve grâce.

   Et, pour tout dire, ce roman m’a finalement laissée perplexe : il m’est extrêmement difficile d’admettre que les juges ne fassent pas preuve de cette humanité que l’auteur leur dénie dans l’exécution (au sens strict du terme) de leurs fonctions, qui ne consisteraient qu’à appliquer strictement des textes, sans prendre en considération les facteurs matériels ou humains influençant nos actes.

 

    En outre, il est certain que cette lecture a pâti du contraste violent qu’elle présentait avec celle effectuée récemment de "Notre affaire à tous" (pas de billet à ce jour), de l'ex-juge Eva Joly, femme convaincante et convaincue, éprise de justice et animée d’une foi constante dans la valeur de ses actes et les possibilités d’action du pouvoir judiciaire, malgré les difficultés qu’elle a rencontrées. Elle évoque notamment son expérience de substitut du procureur à Orléans, fonction qu’elle a occupée pendant deux ans et qui ne lui inspire pas, loin de là, des réflexions aussi négatives que celles figurant dans "Parquet flottant".

 

"Parquet flottant", Samuel CORTO

Editions Denoël (189 p)

 

L’avis des Inrockuptibles (n°716), qui m’avait donné envie de lire ce roman :

"Ce n’est peut-être pas le premier roman le plus marquant de cette rentrée d’un point de vue littéraire, mais "Parquet flottant" annonce la naissance d’un satiriste de talent. Avec cette plongée le plus souvent hilarante dans la vie quotidienne d’un procureur, Samuel Corto ex-magistrat de 46 ans, dresse un réquisitoire impertinent contre une société qui confond la justice avec la vengeance."

 

Et celui de Keisha ("Un livre tout à la fois drôle, instructif et dérangeant.").

 


Commentaires

 

1. keisha  le 13-11-2009 à 18:39:33  (site)

Il a sans doute forcé le trait et inventé certaines anecdotes. Mais il sait de quoi il parle, certaines parties sont documentaires plus que romanesques.
On verra son prochain roman.

2. Aifelle  le 14-11-2009 à 06:27:59  (site)

Il me semble que je l'ai entendu à la radio cet auteur. Même s'il a forcé le trait, j'ai envie de le lire, je pense qu'il est très proche de la réalité. Et c'est souvent hélas dans les métiers de relations que l'on trouve le moins d'humanité.

3. brize  le 14-11-2009 à 21:23:01  (site)

@ Keisha : Oui, il sait de quoi il parle... c'est bien ce qui m'inquiète !

@ Aifelle : C'est une lecture que je ne regrette pas, parce que les réflexions sur le système judiciaire sont intéressantes.

4. Diddy  le 14-11-2009 à 21:23:46  (site)

Et bien, je n'avais jamais entendu parlé de ce roman, mais ton commentaire me laisse perplexe!!!!
J'aime beaucoup les livres sarcastiques et un peu dérangeant, à voir donc!!!

5. brize  le 14-11-2009 à 21:25:59  (site)

Diddy, c'est une lecture qui sort des sentiers battus et l'auteur manie le sarcasme en virtuose, je peux te le garantir !

6. SD49  le 14-11-2009 à 22:25:17

je t'ai taguée !!!

7. manu--  le 15-11-2009 à 15:19:49  (site)

Quand on voit certains rendus d'audience, je ne serai pas étonnée qu'il soit dans le vrai. Cela dit, je serais plus intéressée par un essai que par un roman sur le sujet.

8. brize  le 15-11-2009 à 18:25:28  (site)

Manu, pour moi (mais c'est, comme mon appréciation de lecture, très personnel), ce serait mieux passé sous forme d'un essai, car l'aspect documentaire m'intéressait, mais comme le ton du livre m'agaçait, j'étais un peu tentée de jeter le bébé avec l'eau du bain, ce qui aurait été dommage.

9. Restling  le 15-11-2009 à 21:34:38  (site)

Keisha a eu la gentillesse de me l'envoyer mais j'ai été un peu énervée par l'attitude du narrateur, trop caricaturale par moments.
Le reste du roman m'a bien plu surtout quand il explique le fonctionnement parfois effarant de notre système judiciaire.

10. brize  le 15-11-2009 à 21:38:45  (site)

Restling, je crois que nos réactions ont été assez proches : intérêt pour l'aspect "choses vues" et difficulté à supporter le personnage principal.
En tout cas, je lirai ton billet avec intérêt !

édité le 15-11-2009 à 21:39:12

 
 
 
posté le 12/11/09

Photoquai (quai Branly, jusqu'au 22/11/2009)

   Une sélection toute personnelle parmi les nombreuses photos contemporaines impressionnantes exposées dans le cadre de Photoquai (2ème biennale des images du monde), que vous pouvez encore aller découvrir le long du quai Branly, à Paris, jusqu'au 22 novembre (détails ici).

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

 

Meng Jin (Chine) : A Room with a View

chaque vue en détail sur le site de l'expo, à cette page

 

 

Gohar Dashti (Iran) : La vie et la guerre aujourd'hui

chaque vue en détail sur le site de l'expo à cette page

 


Commentaires

 

1. SD49  le 12-11-2009 à 19:04:40

c'est un peu loin de chez moi le Quai Branly, dommage ! Merci de m'avoir fait profiter de ces belles photos.

2. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 12-11-2009 à 19:07:32  (site)

trop loin pour moi aussi, dommage ^^

3. Aifelle  le 12-11-2009 à 19:09:58  (site)

J'aime bien ta sélection, çà me fait plaisir de revoir ces photos. Je garde un excellent souvenir de cette expo.

4. brize  le 13-11-2009 à 11:18:37  (site)

@ SD49 et La Sardine : Je sais que ce n'est pas pareil (les voir sur écran ne vaut pas la présentation en extérieur et en très grand format), mais vous pouvez en avoir un très bon aperçu sur le site qui est dédié à l'expo.

@ Aifelle : C'est en repensant à ton billet que je me suis souvenue que je voulais aller la voir et ça valait le coup car les photos sont originales, souvent percutantes et donnent matière à réfléchir ou à rêver.

5. kathel  le 15-11-2009 à 10:57:28  (site)

J'avais déjà repéré cette expo chez Aifelle, j'aurais beaucoup aimé la voir... J'aime bien cette mode des expos photos en plein air !

6. brize  le 15-11-2009 à 18:31:44  (site)

J'aime beaucoup cette façon d'aborder le public dans des lieux de notre quotidien (je pense aussi, autre exemple, aux manifestations dédiées à la poésie qui se tiennent dans le métro).

 
 
 
posté le 10/11/09

"Genesis", Bernard BECKETT

    Aujourd’hui, Anaximandre se présente à l’examen d’entrée à l’Académie. Elle y a été préparée par son tuteur, Périclès, mais elle appréhende le déroulement de cette longue épreuve de quatre heures. Son exposé portera sur la vie d’Adam Forde (2058 - 2077), né sept ans après l’instauration de la République de Platon, qui fit suite à la Dernière Guerre.

  L’épreuve commence et Anax revient sur la vie d’Adam, situant le contexte historique et racontant en détails des pans décisifs de son parcours. Face à elle, les Examinateurs ne laissent rien filtrer de ce qu’ils pensent de sa prestation et n’hésitent pas à lui poser des questions déroutantes…

 

   En abordant ce roman, je savais seulement qu’il s’agissait d’un grand oral devant jury, où les questions traitées seraient en bonne partie d’ordre philosophique. C’est cet aspect intriguant pour un roman adolescent qui m’a poussée à le lire, outre le fait qu’il s’agissait d’un roman d’anticipation. Par ailleurs, même si je craignais l’exposé fastidieux, je m’étais rassurée en me disant que "La controverse de Valladolid" reposait sur un principe un peu similaire, ce qui ne m’avait pas empêchée de la trouver passionnante, donc ça valait le coup d’essayer.

    J’ai donc été agréablement surprise en constatant que la rétrospective historique à laquelle se livrait Anax était particulièrement vivante (reprise d’extraits de dialogues, visualisation d’hologrammes) ce qui, d’emblée, conférait du dynamisme à l’ouvrage. Immédiatement captivée par le récit et la présentation des structures d’une société inconnue, j’ai ressenti la tension dramatique inhérente à la confrontation d’Anax aux Examinateurs et j’ai vivement apprécié l’intérêt des questions soulevées, d’ordre politique (jusqu’à quel point faut-il restreindre les libertés individuelles pour préserver l’ordre public ?) ou moral (qu’est-ce que la conscience ?).

   Certes, ces questions n’étaient pas nouvelles pour moi. De même, j’ai pressenti, dès la fin du premier tiers, une part importante des révélations à venir (c’est, à mon avis, ce qui distingue le lectorat adulte, qui a déjà beaucoup lu et à qui on ne la fait plus trop, du lectorat adolescent, encore tout neuf ), mais le plaisir pris à la lecture et le suspense ont persisté jusqu’au dénouement, dont je n’avais quand même pas tout vu venir.

 

   Une fois de plus, le recours à l’anticipation permet de soulever de grandes questions de société, en brossant le tableau de l’une d’elles et de son évolution historique, marquée par des difficultés et des choix déterminants, renvoyant le lecteur aux questions que son propre environnement lui pose.

   Dans ce genre, "Genesis" s’avère un roman d’excellente tenue, d’un niveau de réflexion exigeant, où l’auteur, au motif qu’il s’adresse à un lectorat jeunesse, ne verse pas dans la facilité tant pour ce qui concerne le langage que l’organisation et la portée des réflexions. Les thèmes brassés ne sont pas nouveaux mais la construction dramatique est  efficace, la vision prospective pertinente et la psychologie des personnages convaincante.

   Un roman d’anticipation pour grands ados mais qui, si j’en crois ma propre expérience (je l’ai lu quasiment d’une traite), peut aussi plaire aussi aux adultes.

 

"Genesis", Bernard BECKETT

Editions Gallimard Jeunesse (186 p)

 

Les avis de : Cuné ("je recommande chaudement"),  Lily ("J'avoue m'être un peu ennuyée [...]") et  Laël ("Un très bon roman" qui "vous laissera perplexe").

 


Commentaires

 

1. SBM  le 10-11-2009 à 09:41:15  (site)

Parfait tout ça, je l'ai dans ma PAL celui-là.

2. Cuné  le 10-11-2009 à 09:49:39  (site)

Tu en parles très bien, Brize, et je suis heureuse que tu l'aies ressenti comme moi ! Sourire

3. brize  le 10-11-2009 à 20:57:05  (site)

@ SBM : Bonne future lecture !

@ Cuné : Merci !
J’ai découvert ton billet (et les autres) après avoir rédigé le mien, car j’avais décidé de lire ce roman au vu de la présentation de l’éditeur, qui m’intriguait et j'ai zappé ce qui paraissait à son sujet pour ne pas avoir d’a priori.
Nos appréciations, élogieuses, se rejoignent et j’espère que d’autres lecteurs apprécieront comme nous ce roman.

4. ChoupynettedeRestin  le 11-11-2009 à 11:15:49  (site)

Je me suis découvert une certaine affinité avec les romans d'anticipations...je garde celui-ci en mémoire donc!

5. brize  le 11-11-2009 à 20:46:53  (site)

Choupynette, les romans d'anticipation, je trouve que c'est smiley_id118672 : on se distrait du quotidien parce qu'on est projeté ailleurs, dans un futur auquel on n'aurait pas forcément pensé, mais ce divertissement s'accompagne d'une réflexion, parce que le roman nous renvoie au monde qui nous entoure, que nous ne pouvons pas nous empêcher de comparer à celui du livre.

6. LVE  le 12-11-2009 à 14:17:08  (site)

Pas facile de s'lancer dans la littérature quand on s'appelle Beckett... La place est déjà prise... Un nom diffile à porter.

7. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 12-11-2009 à 17:11:33  (site)

hmm... celui ci n'est pas pour moi en ce moment :S
mais je le note dans un coin, peut être pour plus tard Sourire

8. brize  le 12-11-2009 à 18:36:41  (site)

@ LVE : Heureusement, ses parents ne l'ont pas prénommé Samuel !

@ La Sardine : Ah bon, pas envie d'anticiper, en ce moment ?!!! (des examens oraux en vue, peut-être ?)
(tu n'es pas obligée de répondre, je ne veux pas être indiscrète wow! )

9. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 12-11-2009 à 19:06:09  (site)

ah nan pas du tout!! (pis n'aies pas peur d'être indiscrète Clin doeil)
c'est juste qu'il ne me dit rien pour le moment, mais j'me connais, je reviens souvent concernant les choix de lecture, surtout sur tes (bons) conseils!!
SourireSourire

10. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 13-11-2009 à 18:48:06  (site)

j'ai été à deux doigts, un seul doigt même, de l'acheter tout à l'heure! lol!!
mais comme j'avais dans ma liste un broché à 20€ j'ai dû faire des choix (dur dur!!)
la prochaine fois je crois que je repartirai pas sans ^^
(quand j'te disais que ça pouvait changer lol Clin doeil... c'est quoi l'adage déjà?? souvent femme... nan lectrice!! varie!!)
Langue

11. brize  le 13-11-2009 à 18:56:01  (site)

Et elle a bien raison, la lectrice : entre tous ces livres qui nous tendent les bras, c'est normal d'hésiter smiley_id118871 !

12. leiloona  le 14-11-2009 à 17:38:05  (site)

Le titre m'intriguait. Après ce billet, je le note ! Sourire

13. brize  le 14-11-2009 à 21:18:38  (site)

Leiloona, j'espère qu'il te plaira à toi aussi.

14. Theoma  le 20-11-2009 à 15:14:49  (site)

Je l'ai vu à la bibli et j'ai hésité ! La prochaine fois je le prends !

15. brize  le 20-11-2009 à 19:37:46  (site)

Theoma, ça vaut le coup et en plus s'il ne te plaît pas, pas grave, puisque c'est un emprunt .

édité le 20-11-2009 à 19:38:20

16. chiffonnette  le 22-11-2009 à 06:49:04  (site)

J'ai beaucoup apprécié! C'est effectivement moin d'être neuf, mais la forme d'entretien est intéressante et le fond dense et exigeant! C'est une jolie réussite et une belle manière de faire découvrir un peu la philo!

17. brize  le 23-11-2009 à 12:24:43  (site)

@ Chiffonnette : Un roman jeunesse qui sort de ce qu'on rencontre actuellement dans le genre et je trouve que c'est bien.

18. liliba  le 24-11-2009 à 15:51:59  (site)

J'ai déjà noté celui-ci pour mon fiston et pour moi (la bonne excuse de dire que le fiston va le lire !)

19. brize  le 24-11-2009 à 20:32:33  (site)

@ Liliba : Ici, on a fait l'inverse : je l'ai d'abord lu puis c'est la cadette qui l'a lu. J'avais peur que ce soit un peu difficile d'accès pour elle (14 ans) mais c'est bien passé et elle a beaucoup aimé. Je pense que l'aînée (17) le lira aussi (d'autant que, pour elle, les questions philosophiques sont d'actualité).

20. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 02-12-2009 à 14:20:00  (site)

ayé!!! j'ai sauté le pas!!! je l'ai acheté et lu! nan!!! dévoré!!
j'ai passé un super moment!!!
merci c'est grâce à toi SourireSourire
ma critique en ligne très bientôt Clin doeil

21. brize  le 02-12-2009 à 22:07:00  (site)

Ah, ça me fait vraiment plaisir qu'il t'ait plu ! C'est tellement agréable de pouvoir partager ce qu'on a ressenti pour une lecture !
Vivement ton billet !

22. Karine:)  le 07-12-2009 à 01:18:11  (site)

Super super, je l'ai reçu!!! Bon, comme je vois toujours tout venir, ça ne me dérangera pas plus que d'habitude!!

23. brize  le 07-12-2009 à 19:52:11  (site)

Bonne lecture, alors, Karine !

 
 
 
posté le 08/11/09

"Les femmes aux cheveux courts", Patrice LECONTE

"Je m’appelle Thomas, je suis un chic type, je travaille dans une papeterie, j’ai vingt-sept ans, j’aime les femmes aux cheveux courts.

Et il me reste un peu moins de trois ans pour trouver la femme de ma vie."

 

   Trois raisons m’ont poussée à lire ce roman (non, ce n’est pas une tentative de justification, c’est seulement que là, comme ça, entre la couverture, même si elle est jolie et la 4ème de couverture, je ne crois pas qu’il m’aurait attirée). La première et la principale, c’est qu’une amie me l’a prêté et qu’elle avait bien aimé et, comme c’est une lectrice exigeante, son avis compte pour moi. La deuxième (et ça, je le dois quand même à la 4ème de couverture, qui me l’a rappelé) est que l’auteur, Patrice Leconte, fut le réalisateur du film Le mari de la coiffeuse, un film vu par hasard à la télé, un soir, avec Jean Rochefort en apesanteur et, pour moi, une heure et demi en état de grâce. La troisième, enfin, c’est que j’ai moi-même eu, longtemps, les cheveux très courts.

  J’ai été séduite par le ton léger et enjoué du récit (l’autoportrait de Thomas, un mec gentil qui rougit très facilement ; la répétition des déjeuners dominicaux en famille, tendrement moqués …), même si je reconnais avoir été un peu surprise par la manière de s’exprimer du narrateur, plus proche de celle d’un (grand ?) adolescent que d’un adulte, mais après tout ce doit être un adulescent et sa fraîcheur fait partie intégrante de son personnage, attachant.

   Une petite baisse d’intérêt au milieu (faut reconnaître qu’il ne se passe pas grand-chose !) mais j’ai continué et ça se lit très vite, comme on mangerait une sucette (je n’aime pas les sucettes, c’est juste histoire de dire ; enfin, peut-être les sucettes au chocolat, je ne sais pas, je n’ai jamais essayé ; mais si vous souhaitez m’en envoyer pour que je goûte, n’hésitez pas, c’est bientôt la journée de la gentillesse, alors votre idée tombe pile au bon moment).

   Mais revenons à notre roman, un roman-bulle de savon, avec, par moments, une petite atmosphère à la Jacques Demy (les scènes de la papeterie m’ont rappelé des passages des Demoiselles de Rochefort), où les ébats du corps et les prévisions d’une voyante trompent l’attente du cœur, bref une petite bluette sans prétention, charmante et pétillante, aux personnages acidulés, que j’ai lue avec plaisir.

 

  Une mention particulière pour la mère du narrateur, pour laquelle j’ai eu une tendresse particulière :

"[…] depuis des années, ma mère vivait chaque semaine en se persuadant que c’était la dernière. Non pas qu’elle fût en mauvaise santé, au contraire elle était d’une énergie formidable, je ne l’ai jamais connue malade ou se plaignant de quoi que ce soit. Et plutôt équilibrée. A part cette étrange idée fixe qui l’amenait à se persuader que, lorsqu’elle se levait le lundi, elle ne connaîtrait jamais le lundi suivant, et que peut-être même elle ne connaîtrait pas le soir de ce lundi-là. Alors, elle tenait à profiter pleinement de tout, quitte à franchir certains interdits. […] Mais, d’une certaine manière, cette obsession pessimiste, carrément noire, lui donnait un appétit magnifique, pour tout, la faisant vivre dans l’instant, comme si ça devait être le dernier. Du coup, elle s’émerveillait facilement, ne remettait rien au lendemain, de crainte qu’il n’y ait pas de lendemain, et je l’enviais, moi qui passais mon temps à me projeter dans l’avenir […]."

 

"Les femmes aux cheveux courts", Patrice LECONTE

Editions Albin Michel (200 p)

 


Commentaires

 

1. calepin  le 08-11-2009 à 18:40:54  (site)

Rhoo, la couvertuuuure. Le genre de photos qui me font fuir Sourire Ce qui est idiot soit dit en passant, l'extrait que tu as choisi n'est pas si mal...

2. brize  le 08-11-2009 à 19:04:49  (site)

@ Calepin : je te comprends car, objectivement, je trouve la couverture jolie mais plutôt dans le genre pub pour un parfum, si bien qu'elle n'est pas du tout du style qui me pousserait à ouvrir un livre !
Et concernant l'extrait, oui, le personnage de la mère m'a bien plu.

3. Ys  le 08-11-2009 à 23:47:10  (site)

Eh bien, ce roman ne me tente pas du tout. Pas la faute de ton billet d'ailleurs, j'ai vu l'auteur à La Grande Librairie qui ne m'a pas convaincue non plus...
PS : tes phrases en petit sont vraiment en TRES petits caractères !

4. LVE  le 09-11-2009 à 08:55:36  (site)

Un livre qui remporterait sans coup férir le Prix de la couverture la plus nase du monde... Et pourtant, je préfère les filles aux cheveux courts... tss tss...

5. brize  le 09-11-2009 à 12:33:05  (site)

@ Ys ; Pas vu l'auteur, aucune idée de à quoi il ressemble, donc ça n'a pas interféré dans ma lecture !
Désolée pour les caractères... et tu vas pouvoir te moquer de moi (comme tout le reste de ma famille !) quand tu sauras que mon bureau est configuré en 1024x768, parce que mes yeux aiment la vision confortable (donc les caractères en police 8, ça passe : mais, quand même, j'ai vérifié : en 1280x1024, c'est encore lisible, je trouve ; de toute façon, ne t'inquiète pas, si c'est en petit, c'est que ce n'est pas indispensable !).

@ LVE : Ah... les couvertures ! Je ne dirai pas : autant de lecteurs (potentiels), autant de perceptions (et, du coup, de lecteurs qui risquent de rester au stade "potentiels" !), mais c'est vrai que d'une personne à l'autre les réactions sont très diverses.

6. rosetina  le 09-11-2009 à 13:22:38  (site)

Bonjour cela me donne envie de lire le bouquin... j'ai beaucoup aime le film avec J Rochefort.. Rosetina

7. brize  le 09-11-2009 à 18:00:21  (site)

Bienvenue "Sur mes brizées", Rosetina !
Je n'ai vu qu'une fois "Le mari de la coiffeuse", mais j'aimerais bien le revoir, en espérant que le charme opèrerait à nouveau : c'est vraiment un film qui ne ressemble à aucun autre (enfin, aucun de ceux que je connais) !

8. Diddy  le 09-11-2009 à 20:11:55  (site)

Moi c'est ma mère qui m'a acheté ce livre parce qu'elle avait lu les critiques. Je connaissais surtout P Lecomte en tant que réalisateur de films.
Mais pour le coup, j'ai beaucoup aimé ce livre, effectivement le ton est aussi léger que dans Les Demoiselles de Rochefort.
C'est un livre joyeux, drôle et qui se lit super bien, je l'ai lu en une journée!!!
En tout cas super, et mention spéciale à la maman du héros!!

9. brize  le 09-11-2009 à 20:40:10  (site)

@ Diddy : Chouette, quelqu'un d'autre qui l'a lu (et qui a, comme moi, passé un bon moment avec ce roman) !
Bienvenue "Sur mes brizées", Diddy, et bonne continuation dans ton blog tout neuf que j'ai le plaisir de découvrir smiley_id172963.

10. Diddy  le 10-11-2009 à 21:40:26  (site)

Merci beaucoup pour cet accueil chaleureux!!!

11. manu--  le 15-11-2009 à 15:25:20  (site)

J'avais aussi aimé ce film "Le mari de la coiffeuse". Mais je ne pense pas lire ce livre !

12. brize  le 15-11-2009 à 18:26:23  (site)

Ce n'est pas, j'en conviens aisément, une lecture indispensable !

 
 
 
posté le 07/11/09

Fantasmes...

   C’est l’automne et il n’y a pas que les feuilles qui tombent, les tags aussi…

   Mais comme celle qui m’a taguée est une blogueuse qui a eu la belle idée de recenser tous les coups de cœur de la blogosphère littéraire pour organiser un challenge plein de promesses, je m’y colle !

 

1) Si on vous proposait d'écrire votre biographie, vous prendriez qui pour nègre ? (et oui, tout le monde n'a pas un don pour la littérature)
 Marisha Pessl, qui trufferait ma vie de jolis incidents bizarres aussi aisément qu’elle a inséré des références réelles ou imaginaires dans sa Physique des catastrophes, tant et si bien qu’on ne saurait plus ce qui est vrai ou non. 

 

2) Vous êtes en train de lire le tout dernier chapitre d'un livre, celui qui vous a fait passer une nuit blanche, la fin qui vous fait saliver (notez le jeu de mots siouplé) depuis une centaine de pages... Lorsque survient un homme, torse nu. On va dire qu'il s'appelle... Daniel Craig. Il a l'air chagrin. Il a une petite douleur à l'épaule, et est persuadé qu'un petit massage lui ferait le plus grand bien. Que faites-vous ? (PS pour les garçons : à la place de Daniel Craig,  merci de comprendre... Allez, soyons fous, Scarlett Johansson, mais en bikini, pas torse nu !)

 Eh bien j’arrête de lire et je m’occupe de son épaule, bien sûr (et du reste, éventuellement... oups, je deviens grivoise  !) ! 

 

3) C'est la fin du monde. Quel livre mettriez-vous dans la capsule qui sauvegardera une trace de l'humanité ? (voudriez-vous vraiment que ce soit Orgueil et Préjugés ?) 

 Euh, non, pas Orgueil et Préjugés (et , les filles) !

 J’hésite entre Le petit prince et La planète des singes !

 

4) Quelle est pour vous la pause lecture idéale ?

 Thé ou café sur une terrasse face à l’océan ou au cœur de la nature.

 

5) Si vous aviez le pouvoir de trucider/effacer un personnage de roman, ce serait qui ?

 J’effacerais Mme de Rênal… en espérant que, comme cela, Le Rouge et le Noir s’autodétruirait (cf tag précédent, ici). 

 

6) Sauveriez-vous Voldemort, juste pour avoir un huitième tome ? 

 Non : les meilleures choses ont (hélas) une fin.

 

7) Jusqu'où êtes-vous allée pour un livre ?

 Quelques vols ici ou là, toujours des poches, c’est plus facile à cacher et toujours dans des grands magasins (on a beau voler, on a des principes !) !

(oh, ben quoi, j’rigole  , c’est un tag !)

 

8) Si vous pouviez retourner dans le passé rencontrer un auteur. Ce serait qui ? Quelles seraient vos toutes premières paroles ? (A part "bonjour")

 Edmond Rostand.

     "Ce héros, Cyrano, dont vous nous enchantâtes,

     Sur la lune rêvait de se voir projeté.

     Je reviens du futur et vous dis que c’est fait,

     Car la science accomplit tout ce dont vous rêvâtes.

     Mais je dois reconnaître que ce pas magistral 

     Symbolise un progrès peut-être bien fatal,

     Car manié sans soin par des esprits bornés

     Qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez."

(à ce moment précis de ma péroraison, Cyrano de Bergerac, qui passait justement par là, se rue sur moi, m’attrape par le col et me demande si j’ai un problème avec son nez !)

 

 

9) Décrivez la bibliothèque (personnelle ou pas) de vos rêves.

 Des livres du sol au plafond, sur tous les murs, mais aussi une verrière pour les beaux jours et une cheminée pour les mauvais et des canapés moelleux où se vautrer, des tables basses pour les mugs et d’épais tapis. C’est une pièce calfeutrée et ouverte sur le monde, refermée sur soi et emplie des autres. 

 

10) Vous retournez dans le passé (décidément, bande de veinards !), en pleine 2ème guerre mondiale. Quel livre donneriez-vous à Hitler pour qu'il arrête de cramer des bouquins ?

 Un livre qui, à peine effleuré, diffuse un poison mortel dans les veines de celui qui l’a touché (évidemment, moi, je l’aurais manipulé avec des gants, je ne suis pas idiote, puisque je suis une dangereuse espionne prête à tout pour arrêter le monstre et en plus j’y parviens et dès lors rien ne sera plus comme il l’a été… mais cela, c’est une autre histoire et des auteurs de SF l’ont déjà racontée !).

 

  C’est tout pour cette fois !

  Et libre à vous de reprendre ce tag au vol !

 


Commentaires

 

1. Aifelle  le 07-11-2009 à 10:35:19  (site)

Tu es bien la seule à ce jour à sauter sur Daniel Craig ! J'aime beaucoup tes smileys.

2. keisha  le 07-11-2009 à 10:39:25  (site)

Rha.. le 7)
Et je vois que tu as lu Parquet flottant...
Tous les jours j'ai une multitude de visiteurs sur ce billet, mais je crois qu'il s'agit de bricoleurs. Doivent être déçus.

3. brize  le 07-11-2009 à 13:02:03  (site)

@ Afelle : Mais on a le droit de mentir, dans les réponses aux tags Diable !

@ Keisha : En attendant, j'ai bien toutes mes notes en vrac au sujet de ce Parquet flottant... mais va falloir que j'y mette de l'ordre !

4. levraoueg  le 07-11-2009 à 18:01:07  (site)

Et tu ne mets pas de smiley Pas taper sur la question 5 ? Moi je dis ça... c'est pour ton bien, au cas où Fashion passerait pas là , parce que moi le Rouge et le noir ne me manquerait pas trop ! Sourire1

5. brize  le 07-11-2009 à 18:13:17  (site)

@ Levraoueg : Risque zéro : Fashion est débordée et n'aura jamais le temps de regarder ce tag ! Mais j'ignorais que "Le Rouge et le Noir" faisait partie de son top classique (comme pour pas mal d'autres lecteurs, je pense ; moi, c'est "La chartreuse de Parme", que j'y inscrirais).

6. sybilline  le 07-11-2009 à 19:10:39  (site)

Pas mal le coup du livre aux pages empoisonnées, comme dans "Le nom de la rose"! Tu es la première à le penser Sourire

7. leiloona  le 07-11-2009 à 20:20:37  (site)

J'aime beaucoup ta bibliothèque idéale !

8. bladelor  le 07-11-2009 à 21:46:46  (site)

Jolies réponses... tiens tu m'as donné envie de relire Cyrano.

9. emmyne  le 07-11-2009 à 21:46:49  (site)

La planète des singes, excellent Sourire

10. GeishaNellie  le 08-11-2009 à 01:16:23  (site)

Ha ! Ha ! J'adore tes réponses. Spécialement tes quelques rimes à Rostand Clin doeil

11. brize  le 08-11-2009 à 13:03:48  (site)

@ Sybilline : Je savais bien que je l’avais déjà vu quelque part, le coup du livre, et tu me rafraîchis la mémoire !

@ Leiloona : J’aimerais bien te la montrer en vrai mais pour le moment elle n’est hélas que virtuelle !

@ Bladelor : Ah, Cyrano !

@ Emmyne : J'sais pas pourquoi, j'ai trouvé que ça convenait mieux qu'"Orgueil et préjugés" smiley_id118878 !

@ GeishaNellie : Très contente qu’elles te plaisent !

12. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 09-11-2009 à 09:26:20  (site)

ta bibliothèque me fait rêver!! tu m'invites?? Sourire

13. brize  le 09-11-2009 à 12:27:10  (site)

J'aimerais bien, La Sardine ! Promis, dès qu'elle sera devenue réalité, je le ferai !

14. Diddy  le 10-11-2009 à 21:41:13  (site)

Bonjour, ca fait plusieurs jours que je me demande ce qu'est un TAG????

15. brize  le 11-11-2009 à 10:41:27  (site)

Diddy, je te renvoie à l'explication de Calepin :
http://dicoblog.canalblog.com/archives/2008/10/06/10840441.html

16. Diddy  le 11-11-2009 à 17:42:02  (site)

Merci!! J'ai été taguée, j'ai donc vu le fonctionnement !!!

17. Isil  le 13-11-2009 à 11:24:09  (site)

Tu penses que si on est assez nombreux à penser très fort à la disparition de Mme de Reynal, ça peut marcher? ;-)

18. brize  le 19-11-2009 à 18:35:06  (site)

Isil, je crains bien que non... !!!

19. liliba  le 24-11-2009 à 15:53:48  (site)

Je pensais y avoir échappé, mais je viens d'être taguée aussi... Remarque, il est très sympa, ce tag !

20. brize  le 24-11-2009 à 20:33:15  (site)

Oui, finalement, il était marrant à faire !

 
 
 
posté le 04/11/09

"Les sentinelles", Bruno TESSARECH

    Les sentinelles, ce sont ces hommes qui ont donné l’alarme lorsqu’ils ont découvert l’entreprise démente d’extermination du peuple juif par Hitler, parce qu’ils ont su, parce qu’ils ont vu et pour que s’arrêtent ces crimes.

  Parmi eux, Jan Karski, un jeune Polonais emporté dans la tourmente de son pays et aussi Kurt Geisner, un ingénieur de la Wehrmacht taraudé par la volonté de saboter, de l’intérieur, un système monstrueux, en même temps qu'il tente de le dénoncer à l'extérieur.

  Face à eux, les puissants de ce monde.

  Qu’ont-ils fait de ces messages d’alerte ?

  C’est à cette question que répond Bruno Tessarech, historien de formation, au travers d’un roman où le lecteur suit en filigrane Patrice Orvieto, jeune diplomate français, de 1938 à nos jours.

  D’autres figures que les sentinelles traversent le livre et notamment celle de Wernher von Braun, le père des fusées V2, un homme qui ne voit qu’à travers la science et dont la destinée ne souffrira pas des crimes qu’il a côtoyés…

 

   Limpidité, telle est la première caractéristique de cet ouvrage, qui m’a frappée lorsque j’en ai commencé la lecture avec le chapitre sur la conférence d’Evian, où l’auteur restitue les événements avec une parfaite intelligibilité.

   De prime abord, "Les sentinelles" m’ont rappelé ce qu’on nommerait, à la télévision, le docu-fiction, genre relativement récent insérant habilement les éléments historiquement avérés au sein d’une trame narrative romanesque (en l’occurrence, celle-ci est assez lâche) et, en ce sens, d’une pédagogie remarquable.

   Mais j’y ai aussi distingué, et de plus en plus au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture, une acuité et une profondeur dans les réflexions qui lui donnent davantage d’ampleur encore : c’est un roman d’une grande intelligence et d’une grande humanité, par moments bouleversant et toujours percutant.

   A la lecture des "Sentinelles", on ne peut en effet que comprendre, de l’intérieur et comme si on s’y trouvait projeté, les mécanismes qui se sont mis en marche dès avant le début de la guerre en ce qui concerne la question juive.

   Cela débute avec le brûlant problème des réfugiés juifs qui fuient l’Allemagne, en 1938 et dont personne, aucun pays ne veut, chacun s’acharnant à essayer de refiler le problème aux autres. A ce titre, le chapitre consacré à l’épisode du paquebot Saint-Louis, partant de Hambourg avec à son bord 900 Juifs pour arriver à Cuba et s’y voir interdit le débarquement, pourtant prévu, est tristement édifiant.

   Puis le récit poursuit son chemin, au travers de chapitres comme autant de coups de projecteur braqués sur des personnages et des moments marquants, tout au long de la période de la guerre (et, plus brièvement, au-delà). Le pourquoi de l’attitude des Alliés face à ce qu’ils ont été amenés à connaître de l’horrible dessein hitlérien est décortiqué avec précision. Et le chapitre intitulé "Warm Springs", où le romancier se projette dans les dernières pensées de Roosevelt, s’interrogeant douloureusement sur la conduite qu'il a adoptée, est magnifique.

   J’ai apprécié, aussi, le portrait de Jan Karski, celui, étonnant, de Kurt Geisner et enfin, par le biais du cas Wernher von Braun, l’analyse du pouvoir des images dans notre société, celles qui, précisément, ont cruellement manqué aux sentinelles, lorsqu’elles ont voulu se faire entendre. 

   Quant au personnage de fiction, Patrice, auquel l'auteur n'a d'ailleurs pas systématiquement recours, s'affranchissant ainsi de ce fil narratif relativement ténu, j'ai trouvé qu'il gagnait progressivement en épaisseur, jusqu'aux dernières pages où son questionnement sur sa carrière diplomatique m'a semblé témoigner d'une tragique lucidité.

 

      Un roman instruit et instructif, passionnant, dont je recommande la lecture, vivement.

 

"Les sentinelles", Bruno TESSARECH

Editions Grasset (382 p)

 

Une (très intéressante) interview de l’auteur est disponible  ici .

 


Commentaires

 

1. Aifelle  le 04-11-2009 à 13:40:33  (site)

Décidément, c'est un thème porteur en ce moment. J'ai entendu l'auteur à la radio et c'était très intéressant.

2. keisha  le 04-11-2009 à 13:59:30  (site)

Tu m'as convaincue! je le lirai dès que je le verrai. Ceci étant, je viens de me plonger dans un livre de Primo Levi... des lectures indispensables, oui!

3. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 04-11-2009 à 14:23:06  (site)

pas pour tout de suite, mais je le note dans un coin!
@ keisha: Primo Levi oui, c'est indispensable je crois!

4. leiloona  le 04-11-2009 à 14:56:34  (site)

Comme j'ai lu Jan Karski, je suis curieuse de lire un autre livre sur le même sujet.

5. Mango  le 04-11-2009 à 17:12:56  (site)

Je pense le lire aussi! C'est un sujet essentiel mais pas trop difficile à lire si je comprends bien!

6. brize  le 04-11-2009 à 20:36:38  (site)

@ Aifelle : j’imagine sans peine que ce devait être intéressant, si j’en crois la courte interview que j’ai mise en lien.

@ Keisha : entièrement d’accord avec toi !

@ La Sardine : c’est aussi, souvent, ce que je fais (au moins dans un coin de mon cerveau !).

@ Leiloona : la lecture comparative est sûrement intéressante et peut-être lirai-je à mon tour « Jan Karski ».

@ Mango : la forme est d’un abord aisé car l’auteur est très clair, je trouve ; en revanche, on peut éprouver le besoin de faire des pauses en cours de lecture, pour respirer un peu, car le sujet est difficile.

7. Loizo  le 05-11-2009 à 22:25:22  (site)

Critique intéressante, je le note dans ma liste de lectures.Clin doeil1

8. ChoupynettedeRestin  le 06-11-2009 à 12:44:23  (site)

comme le disait Aifelle, c'est un thème récurrent en ce moment! Je note, notamment pour le côté "docu-fiction"! Sourire

9. Isabelle A  le 06-11-2009 à 14:54:48

Une lecture qui semble particulièrement enrichissante et instructive. A noter donc.

10. brize  le 06-11-2009 à 22:14:22  (site)

@ Loizo : Et hop, un de plus !

@ ChoupynettedeRestin et Isabelle : Oui, c’est une lecture qui vaut le coup (et smiley_id117731 "Sur mes brizées", Isabelle !)

11. Lapinoursinette  le 08-11-2009 à 22:03:24  (site)

J'ai très envie de lire ce livre ce que je ferai d'ici fin décembre je pense. Je veux voir aussi si Tessarech me convainc davantage que Haenel!

12. brize  le 09-11-2009 à 12:38:10  (site)

Lapinoursinette, ce sera très intéressant de lire ton avis et ta comparaison avec "Jan Karski".

13. Nanne  le 13-11-2009 à 20:42:01  (site)

Ayant lu "Jan Karski" de Yannick Haenel, je poursuivrai ma lecture sur ces hommes qui ont tout fait pour alerter le monde et les Alliés de la catastrophe qui s'abattait sur la communauté juive en Europe ... Je trouve particulièrement intéressant lorsque les auteurs mêlent réalité et fiction. Et puis, ce genre de livre perpétue la mémoire et donne envie au lecteur d'en savoir plus sur les événements et les personnes qui les ont vécus.

14. brize  le 19-11-2009 à 18:37:31  (site)

Entièrement d'accord avec toi, Nanne : ce sont des lectures qui nous apportent quelque chose, pas seulement de la distraction ou du plaisir (même si c'est très bien, la distraction et le plaisir !).

15. kp78  le 15-03-2010 à 12:54:02

J'ai beaucoup aimé ce livre. On plonge dans une histoire que l'on connaît déjà mais abordée sous un angle inhabituel. Passionnant !!

 
 
 
posté le 01/11/09

"Boris Vian, le sourire créateur", Valère-Marie MARCHAND

 

  En juin 1959, Boris Vian mourait, à l'âge de 39 ans, des complications résultant d'une malformation cardiaque qui l'avait amené, se sachant condamné, à vivre à cent à l'heure plusieurs vies en même temps, celle d’un ingénieur (de formation)-bricoleur, artisan-artiste (dessinateur, peintre ou sculpteur à ses heures), d’un musicien-trompettiste-amateur de jazz-chansonnier, d’un chroniqueur acharné (de disques, notamment), d'un traducteur de romans américains, d’un écrivain atypique, "marathonien de l’écriture" et enfin d'un jeune et émérite satrape du collège de ‘pataphysique.

   Ce sont toutes ces vies que Valère-Marie Marchand nous offre dans cette biographie, "Boris Vian, le sourire créateur", que j’ai lue avec grand plaisir.

   J’avais découvert l’auteur (il y a… un certain temps !) avec "L’écume des jours" et "J’irai cracher sur vos tombes" et ses chansons les plus célèbres (la plupart figurant sur le CD accompagnant cette biographie). Le cinquantenaire de la mort de l’écrivain (et la lecture commune du blogoclub de lecture de ce jour, à choisir librement autour de Boris Vian) m’ont donné envie de mieux le connaître en tant qu’individu, sans le réduire à cette figure de Saint-Germain-des-prés à laquelle on le cantonne souvent. Dans une telle optique, la démarche de Valère-Marie Marchand est pertinente.

   Son approche, en effet, si elle respecte le fil biographique, s’avère résolument multiple et en cela fidèle à l’image de l’homme, qu’elle permet aussi de resituer dans un contexte, celui de la seconde guerre mondiale (Vian, réformé pour inaptitude médicale, faisait ses études sous l’Occupation) et de l’après-guerre.

   Preuve, à mon avis, qu’elle est réussie, cette biographie se lit comme un roman, car le personnage de Boris Vian, déjà passionnant en lui-même, s’inscrit dans un ou des univers, familiaux et socio-historiques eux aussi dignes d'intérêt.

   Au fil des pages, l’auteur dresse le portrait d’un touche-à-tout génial, intellectuel et manuel, à la fois brillant et discret, attachant et ironique voire sarcastique et toujours pugnace, dans ses entreprises comme dans son dessein de vivre, jusqu’au bout, sans gaspiller une parcelle de ce temps précieux qui lui est, il le sait, compté. Exhaustive, elle s'attache autant à ce qui a pu défrayer la chronique (le scandale provoqué par la sortie de "J'irai cracher sur vos tombes", analysé avec rigueur) qu'à des aspects moins connus (au moins pour ce qui me concerne) de la vie de Boris Vian, comme ses difficultés à chanter sur scène.

   Si l’auteur n’évite pas, à quelques occasions, les répétitions provoquées notamment par l’utilisation juxtaposée de nombreux témoignages (ainsi sa reprise, à quelques pages de distance, de la description de certaine bague déjà précisément évoquée), elle réussit cependant l’essentiel, tracer avec justesse, au sein des événements biographiques, les contours de l’homme, de sa personnalité ou du moins de ce qui peut en être appréhendé. Et pour le lecteur qui se trouverait en manque de repères chronologiques en cours de narration, elle reprend ensuite, annexées dans une poignée de pages, les étapes et dates essentielles de la biographie.

   Enfin, pour compléter ce tableau déjà très expressif, elle ajoute un lexique en forme d’abécédaire, qui lui permet de revenir sur des aspects déjà abordés ou d’évoquer ceux qui n’ont pas trouvé leur place au cours de la présentation du parcours de Boris Vian. On trouve ainsi des entrées consacrées à sa famille, à ses inventions (telle sa fameuse roue élastique, dûment brevetée) mais aussi à des points particuliers relevés dans ses écrits, concernant les accessoires, l’habillement, les pseudonymes etc.

 

   Au final, une biographie (joliment parsemée de petits dessins de l’auteur) rédigée d’une plume agréable et vive et, surtout, que j’ai trouvée éclairante, c’est-à-dire conforme à ce que j’en attendais.


 

"Boris Vian, le sourire créateur", Valère-Marie MARCHAND

accompagné d'un CD "Boris Vian chante Vian" 

Editions Ecriture (416 p)

Paru en 2009

 

Extraits :

  A Saint Germain des Prés, il passe souvent pour le bon copain, l'interlocuteur discret qui n'en demande pas plus sur la vie intime des uns ou des autres. Il est serviable, courtois et toujours de bonne composition. Il sait. se faire apprécier pour sa réelle gentillesse, son tact et sa finesse d'appréciation. Il cultive une centaine élégance, décontractée et sans affectation. A son regard, à sa façon d'aller à l'essentiel, il peut sembler venu d'ailleurs. On ne sait où et comment il gagne sa vie, où et comment il prend le temps d'écrire, mais l'on sent bien à ses yeux cernés qu' « il a toujours, comme le souligne sa première femme Michelle, une bonne raison de ne pas se coucher. » (p 132)

 

  En bon ingénieur ès lettres, il vit avec une étonnante facilité la vie des mots, la vie des autres, la vie des choses. […] Bien évidemment, il modifie tout ce qui l’environne, sa bibliothèque, ses livres, ses tableaux et les statuettes qu’il sculpte à ses temps perdus. Il réussit toujours à se constituer plusieurs univers en un seul, à œuvrer de ses mains bien avant de noter quoi que ce soit, à faire corps avec l’instant présent que certains vivent si mal ou si peu… (p 218 )

 

  Plus tard, on lui reprochera son éclectisme, sa facilité d’écriture, son humour distancié. On le dira anarchiste, évadé volontaire d’une réalité trop étroite à ses yeux. On le classera parmi les inclassables, sans savoir qu’il n’a jamais cru en une littérature réduite à sa forme imprimée. Multiple et pluridisciplinaire, marginale et singulière, son approche des mots, des sons et des choses révèle que la culture écriture n’est plus ce qu’elle était, que la narration – ou ce qu’on désigne comme telle – pourrait bien être à la veille de changements tout aussi radicaux. Par ailleurs, il aime trop écrire pour considérer tout nouveau mode d’expression, quel qu’il soit, comme un genre mineur. (p 230 )

 

 

Lecture effectuée dans le cadre du Blogoclub de lecture : le thème était "Lecture libre autour de Boris Vian".

Vous trouverez le recensement des billets paraissant aujourd'hui chez les autres membres du Blogoclub chez Sylire et Lisa.

 


Commentaires

 

1. Mango  le 01-11-2009 à 10:28:30  (site)

C'est tout à fait la biographie que j'aimerais lire!

2. Ys  le 01-11-2009 à 17:26:02  (site)

Je ne connais pas cette biographie mais j'ai lu celle de Philippe Boggio qui m'a tout autant enthousiasmée.

3. GeishaNellie  le 01-11-2009 à 19:23:45  (site)

Je savais que Vian était un personnage haut en couleur et j,avoue être tr`s tentée par cette biographie afin de mieux le connaître, spécialement s'il y a un CD avec !!

4. manu--  le 01-11-2009 à 20:19:15  (site)

J'ai découvert une bio succinte de Vian dans mon édition du roman que j'ai lu et y ai découvert déjà de nombreuses choses que j'ignorais. Je ne suis pas très biographies mais celle-ci pourrait m'intéresser.

5. sylire  le 01-11-2009 à 23:01:27  (site)

J'avais pensé à la biographie, mais je trouvais dommage que ne pas profiter de l'occasion pour découvrir l'oeuvre.

6. brize  le 02-11-2009 à 11:35:40  (site)

@ Mango : Celles de Philippe Boggio et de Claire Julliard (voir liens chez Sylire) ont l’air très bien aussi, ça te donne le choix.

@ Ys : Je crois que le (ou la ) biographe bénéficient d’un « matériau » de choix avec Boris Vian !

@ GeishaNellie : Si tu veux l’acheter, le CD est un avantage par rapport aux autres biographies sur le marché.

@ Manu : Comme je le disais à Mango plus haut, tu as le choix pour ce qui est des biographies de Boris Vian : celle que j’ai lu est bien, tout comme, d’après les échos reçus, celles de Philippe Boggio et de Claire Julliard (en poche).

@ Sylire : Je me suis orientée vers la biographie parce que j’avais déjà découvert l’œuvre et aussi parce que le personnage a souvent été évoqué (dans la presse, notamment) cette année, à l’occasion de ce cinquantenaire, ce qui a éveillé ma curiosité à son égard.

7. la-ronde-des-post-it (ln)  le 02-11-2009 à 16:05:56  (site)

ton article donne envie même si j'ai un certain blocage avec ce monsieur! malheureusement, je ne suis pas sûre que ça m'aidera à comprendre ses livres... je n'ai tenté que "l'écume des jours", mais j'ai l'intention de lire un autre livre de l'auteur pour savoir si je bloque sur "l'écume des jours" ou sur l'auteur lui-même... Clin doeil

8. brize  le 02-11-2009 à 17:42:49  (site)

LN, une biographie ne t'aidera pas dans ton approche des oeuvres : il vaudrait mieux recourir aux fascicules d'analyse (pour lycéens ou étudiants) qui sont disponibles pour certaines d'entre elles, "L'écume des jours" notamment.
Au demeurant, Vian est un auteur particulier, et on n'est pas obligé d'apprécier ses univers, très spécifiques.

édité le 02-11-2009 à 17:44:40

9. la-ronde-des-post-it (ln)  le 02-11-2009 à 17:49:12  (site)

Merci de ton conseil! Sourire

10. kathel  le 02-11-2009 à 20:21:06  (site)

Je lis très peu de biographies, mais quand il s'agit de musiciens, je suis déjà plus intéressée, et si c'est Boris Vian, encore plus ! Il faudra que je la trouve !

11. brize  le 02-11-2009 à 20:26:07  (site)

Kathel, j'ai eu la chance de la trouver à la bibliothèque. Ils avaient aussi celle de Philippe Boggio, dont parle Ys, mais elle était sortie.

12. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 03-11-2009 à 14:49:45  (site)

pfff... moi aussi je fais un blocage avec Boris Vian :(:(
j'ai été traumatisée par L'écume des jours lol!
--> http://la-ronde-des-post-it.vefblog.net/cat83/

13. brize  le 03-11-2009 à 20:43:55  (site)

La Sardine, j'ai relu ton billet, très drôle ! J'en viens à sérieusement me demander si j'oserai relire un jour "L'écume des jours", que j'avais aimé (mais ça daaaate !) !

14. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 04-11-2009 à 13:48:18  (site)

tu me diras si tu le relis Clin doeilClin doeil

15. brize  le 04-11-2009 à 13:55:21  (site)

Oui, La Sardine, je te dirai tout (mais, en ce moment, je voudrais l'acheter pour mes grandes filles mais j'ai un méga-blocage parce que je trouve la couverture avec les personnages-poupées hideuse !) !

16. Soie  le 04-11-2009 à 20:32:03  (site)

Ton artilce est très intéressant, j'ai bien evie de me laisser tenter par l'une des deux biographies proposées.
Apparemment il était aussi discret dans la vie qu'il se lachait dans ses écrits ... :-)

17. brize  le 04-11-2009 à 20:41:34  (site)

Soie, j'ai évoqué trois biographies : celle que j'ai lue, celle de Philippe Boggio et celle de Claire Julliard (en collection de poche) et il doit y en avoir d'autres, donc tu as le choix.
Et pour ta remarque sur son attitude, oui, apparemment, ce n'était pas quelqu'un qui, dans un groupe, avait le verbe haut et/ou cherchait à monopoler l'attention, bien au contraire je crois.

18. Grominou2  le 04-11-2009 à 22:19:32

En général je lis peu de biographies, ce n'est pas un genre qui m'attire spontanément, mais ton billet me donne le goût de lire celle-ci!

19. brize  le 04-11-2009 à 22:23:13  (site)

Grominou, tu m'en vois ravie Sourire !

20. George  le 07-11-2009 à 09:47:41  (site)

J'ai encore loupé le rendez-vous du blogo ce mois-ci!!!! pourtant j'avais mis de côté mon roman de Vian... j'ai un retard monumental dans mes lectures !!!

21. brize  le 08-11-2009 à 13:47:07  (site)

@ George : Pas facile de tout gérer à la fois, entre la librairie et le reste Sourire1 !

 
 
 
posté le 31/10/09

"Lucky Luke", le film

Là, je pense que je vais faire court.

Très court.

 

J’aime bien Lucky Luke et j’ai dû lire toutes les BD (il y a longtemps !).

J’aime bien Dujardin.

  Mais les deux ensemble… non, pour moi, ça n’a pas pris du tout (et pourtant, je partais avec un a priori très favorable, même que j’avais refusé de lire les critiques pour me faire ma propre idée personnelle à moi).


  Plutôt que de lister tout ce qui ne collait pas, je dirai que l’histoire (poussive, l’histoire), non seulement n’est pas fidèle à la lettre (ça encore, ce n’est pas grave) des BD mais, surtout à leur esprit et, du coup, le personnage de Lucky Luke non plus (et là, c’est plus ennuyeux… mais je reconnais, après avoir lu la critique, favorable, elle, de La Pyrénéenne, que l’homme y gagne en épaisseur, sauf que ce n’est pas du tout ainsi que je l’aurais vu).

  Si bien que j’ai commencé à regarder le film pleine d’espoir et que je l’ai achevé en trouvant le temps décidément long et en ne souriant que fort occasionnellement (l’humour, peu présent, s’avère aussi parfois lourd, dommage).

  Alors, oui, une adaptation a le droit d’être infidèle, mais encore faudrait-il, dans ce cas, qu'elle ne s'avère pas ennuyeuse, ce qui est mauvais signe !


Un bon point cependant pour l’esthétique du film (couleurs, décors, cadrages), réussie, elle. 

 

"Lucky Luke", un film de James Huth (1H44mn)

PS : si c'est bien Alexandra Lamy qui chante, il faut lui dire d'arrêter, parce que c'est la cata.

 


Commentaires

 

1. bladelor  le 31-10-2009 à 21:12:26  (site)

Ton commentaire ne me surprend nullement, d'ailleurs ce film ne me tentait pas du tout.

2. Slo  le 31-10-2009 à 21:32:21

Ca tombe bien, je ne comptais pas aller le voir !

3. la pyreneene  le 01-11-2009 à 09:50:51  (site)

Tu rejoins donc la critique de Pascale ( que je citais pour le Petit Nicolas ! ) Est-ce l' effet mini vacances qui m'a euphorisée alors ??? smiley_id239863

4. amandameyre  le 01-11-2009 à 09:58:46  (site)

tout pareil exactement comme toi identiquement la même chose Sourire)

j'ai failli m'endormir, j'ai désespérement attendu les dalton, j'ai eu mal aux oreilles quand Alexandra Lamy chante. Ah, si, quand même : j'ai trouvé Mickael Young pas trop mauvais, par rapport aux autres Sourire

5. Bouh  le 01-11-2009 à 11:39:57  (site)

J'avais des préjugés sur ce film quand j'ai vu la distribution (Mickaël Youn... ok non!). Mon frère m'a dit que c'était la première fois qu'il s'endormait au cinéma. Il s'est réveillée au générique! Donc je passe sans regret!

6. brize  le 01-11-2009 à 20:46:28  (site)

@ Bladelor, Slo : C’est sûr que ce n’est pas mon billet qui va vous faire changer d’avis !

@ La Pyrénéenne : Je ne sais pas, disons que ce film est mieux passé avec toi, tant mieux pour lui Sourire1.

@ Amanda : Alors on a encore davantage tout pareil, parce que moi aussi j’ai trouvé que Michaël Youn tirait bien son épingle du jeu !

@ Bouh : Comme je viens de le dire à Amanda, qui l’avait elle aussi remarqué, Michaël Youn s’en tire bien. En revanche, je me suis ennuyée au point de regretter de ne pas avoir ma montre avec petite lumière parce que je n’arrivais pas à voir l’heure !

édité le 01-11-2009 à 20:47:43

7. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 03-11-2009 à 14:51:06  (site)

bon, je repasserais plus tard donner mon point de vue puisqu'il semblerait que je vais aller le voir...
à l'insu de mon plein gré hein!! mais minimoi insiste tellement!!

8. SD49  le 03-11-2009 à 20:26:41

J'avais promis un ciné "entre filles" à ma plus jeune fille, elle avait envie de voir Lucky Luke mais pas moi (encore moins après ton billet !!!!) nous sommes allés voir Le petit Nicolas que j'ai bien apprécié, c'est drôle, tendre et bien joué. Ma fille a bien aimé aussi sauf qu'elle n'aime pas celui qui joue le petit Nicolas je ne sais pas pourquoi il est bien mignon !!!

9. brize  le 03-11-2009 à 20:37:43  (site)

@ La Sardine : OK, au plaisir de lire tes réactions !

@ SD49 : Pas vu "Le petit Nicolas", qui ne me tentait pas, mais le voir avec un public jeune doit être sympa smiley_id1464805 !

10. Lilibook  le 04-11-2009 à 13:24:24  (site)

Pas vu, je ne pense pas aller le voir, j'attendrais que ça passe à la télé. Mais par contre j'aime beaucoup l'affiche, superbes couleurs.

11. Soie  le 04-11-2009 à 20:34:44  (site)

On a hésité devant le peu d'enthousisame des spectateurs et quand on a vu que Mikaël Youn jouait dans le film, on a renoncé.
Dommage car j'aime bien les BD.

12. brize  le 04-11-2009 à 20:43:10  (site)

@ Lilibook : Et les couleurs du film sont superbes !

@ Soie : Eh bien figure-toi, comme je le disais plus haut, que Michaël Youn était (enfin, c'est mon avis !) pas mal du tout dans son rôle !

13. Isil  le 05-11-2009 à 15:45:13  (site)

Je n'avais pas l'intention de me précipiter mais là, l'ennui transparait de tous les avis alors je n'ai aucun regret.

14. brize  le 06-11-2009 à 22:16:14  (site)

Isil, tu es sûre... parce qu'il est encore dans les salles, tu sais Mexicain !

 
 
 
posté le 30/10/09

"Des gens bien", Marcus SAKEY

    Que feriez-vous si le destin plaçait entre vos mains quatre cent mille dollars que vous pourriez empocher sans, a priori, causer de tort à quiconque ?

   C'est à cette question que vont se trouver soudain confrontés Tom et Anna Reed, jeune couple de trentenaires sans histoire, excepté celle des nombreuses dettes contractées au fil de leurs vaines tentatives pour avoir un enfant via la fécondation in vitro.

   La tentation d'opter pour une vie meilleure étant trop forte, ils y cèdent... ignorant dans quel guêpier ils sont allés se fourrer !

 

   "Des gens bien" fait partie de ces thrillers que j'apprécie, parce qu'ils placent au centre de l'action un (ou, en l'occurence, des, puisqu'il s'agit d'un couple) quidam qui n'ont rien demandé à personne et se retrouvent brusquement arrachés à leur quotidien et propulsés dans une situation où  tension et violence surgissent sans qu'ils les aient vu arriver. Ici, cependant, ce sont eux qui ont provoqué ce qui leur tombe dessus, puisque c'est leur décision qui a enclenché l'engrenage dont ils se retrouvent ensuite victimes.

   Le lecteur est rapidement happé par l'histoire de personnages qui sont, comme lui après tout,"Des gens bien" ("Good people"), auxquels il ne peut s'empêcher de s'identifier et dont il ne cesse de se demander, au fil des événements, comment ils vont décider de se comporter.

   Action bien menée avec suspense garanti jusqu'au bout, "Des gens bien" est un thriller efficace, dont les protagonistes sont dépeints avec beaucoup de réalisme et avec lequel je n'ai pas vu le temps passer !

 

"Des gens bien", Marcus SAKEY

éditions Le Cherche Midi (329 p)

Une interview de l'auteur chez Bibliosurf, ici .

 

Un polar repéré chez Joëlle (et je suis d'accord avec elle, il ferait un excellent film, d'ailleurs elle nous précise que les droits d'adaptation ont déjà été achetés).

 


Commentaires

 

1. la-ronde-des-post-it (ln)  le 30-10-2009 à 15:16:22  (site)

pourquoi pas? Rire il me tente bien, je note! Clin doeil

2. keisha  le 30-10-2009 à 17:47:21  (site)

Oh mais le cherche midi fait aussi paraitre de bons thrillers , tant mieux!!
Et je confirme qu'il fait beau en Touraine (je suis juste à la limite...)

3. SD49  le 30-10-2009 à 22:17:46

dommage il n'est pas (ou pas encore) à la bibliothèque, ici en Anjou nous avons eu une semaine magnifique aussi !!!!!!!!

4. brize  le 31-10-2009 à 12:28:12  (site)

@ LN : Un thriller qui mérite un détour (j'aime bien me la jouer "Guide Michelin" !).

@ Keisha : J'étais à Tours, pour être précise, où j'ai de la belle-famille (et j'ai regardé sur la carte des lecteurs-blogueurs : pas vu de blogueurs de ma connaissance (virtuelle s'entend) vivant à Tours, sinon j'aurais bien provoqué une petite rencontre !)

@ SD49 : J'ai eu la chance de le trouver à la bibliothèque (la tienne pourrait l'acheter, il sortira sans problème).

édité le 31-10-2009 à 12:29:15

5. Lilibook  le 31-10-2009 à 16:16:55  (site)

Tentant ce livre.

6. BS  le 31-10-2009 à 19:28:42

Vous avez une interview de l'auteur à l'adresse suivante http://www.bibliosurf.com/Interview-de-Marcus-Sakey

7. brize  le 31-10-2009 à 20:08:06  (site)

@ Lilibook : C'est aussi ce que j'avais pensé en lisant le billet de Joëlle !

@ BS : Merci pour le lien (que j'ai ajouté dans mon billet). J'ai lu l'interview avec intérêt et j'irai parcourir les articles sur le site de l'auteur quand je serai un peu plus courageuse, because, là, il faut read in english.

8. keisha  le 01-11-2009 à 15:31:51  (site)

Bonne idée de vérifier avant tout déplacement la présence de blogueurs... En fait Ys, TVless et moi même sommes du 41; mais j'ai découvert récemment qu'il existe d'autres blogueurs dans la région mais pas encore pris contact par blog interposés. le temps, toujours....

9. Céline de enlivrezvous  le 02-11-2009 à 17:37:03  (site)

Il me tente bien ce petit polar... Je le note pour un dimanche après midi pluvieux !

10. brize  le 02-11-2009 à 17:40:17  (site)

Céline, c'est pile poil une lecture pour dimanche après-midi pluvieux : tu oublieras complètement le mauvais temps !

11. Emmanuelblabla  le 06-11-2009 à 21:58:46  (site)

Ma foi, tout ça m'a l'air bien intrigant... Et j'aime plutôt ça.

12. brize  le 06-11-2009 à 22:16:47  (site)

Et ça pourrait bien te plaire, Emmanuel !

13. La Nymphette  le 09-11-2009 à 19:29:24  (site)

Tiens il me tente bien, la couverture et le titre me plaisent et puis, tu en dis du bien!!!

14. brize  le 11-11-2009 à 20:48:32  (site)

Et oui, La Nymphette, ils sont tout à fait recommandables, ces "Gens bien" !

 
 
 
posté le 28/10/09

Hors-série de "Courrier international"

 

Petit coup de projecteur sur un Hors-Série du magazine "Courrier international", que je suis en train de découvrir : "La vie meilleure ".

 

  Pour le présenter, je reprends ci-dessous  l'édito de Catherine André et Pascale Boyen :

"Préserver la planète pour les générations suivantes, partager les ressources, choisir au quotidien de n’être “ni maître ni esclave”, comme le suggérait le poète Khalil Gibran, c’est possible. C’est ce dont témoignent une multitude d’initiatives individuelles et collectives menées aux quatre coins du monde, dont la presse internationale se fait l’écho. Partout des femmes et des hommes réinventent leur vie, transforment leur quartier, renoncent à la voiture ou en restreignent l’usage, consomment autrement, travaillent moins et différemment. Et pas seulement parce qu’ils y sont contraints par la récession. Cette “crise de plus” s’accompagne d’une prise de conscience. La parole, les idées, semblent libérées, comme le montrent des intellectuels tels que l’Américain Amitai Etzioni ou le Philippin Walden Bello. Et la solidarité, la gentillesse et la lenteur retrouvent toute leur place après avoir été reléguées au rang de niaiseries par des décennies d’individualisme forcené. Cet élan est-il voué à rester marginal ou annonce-t-il un changement en profondeur ? Espérons que les politiques sauront le prendre en compte et s’attaquer aux énormes défis économiques, alimentaires e tclimatiques. Pour prolonger ce hors-série, Courrier international continuera, chaque semaine, à publier d’autres expériences, dans une page intitulée “La vie meilleure”."

Vous pouvez télécharger le sommaire ici .

Prix du Hors-Série : 7,50 €

 


Commentaires

 

1. sentinelle  le 28-10-2009 à 19:24:15

Intéressant, merci pour ce coup de projecteur i

2. La Nymphette  le 28-10-2009 à 23:28:07  (site)

Je lorgne dessus depuis sa sortie mais 7€50, c'est un peu abusif non!!!? Je le feuilleterai à la bibli!

3. Nanne  le 29-10-2009 à 20:43:00  (site)

C'est un peu le genre de vie que je m'impose depuis quelques années. Ne plus courir après le temps, prendre le temps de faire ce que j'ai envie de faire, marcher, faire du vélo ou me servir des transports en commun dès que c'est possible et oublier la voiture, faire mon petit jardin et toujours, prendre du plaisir à lire dès que j'ai un instant de libre ! Plus belle la vie ...

4. brize  le 31-10-2009 à 12:24:43  (site)

@ Sentinelle : Ce hors-série a failli m'échapper car je ne l'avais pas vu dans la Presse où j'achète mes magazines (j'ai su après que leurs exemplaires s'étaient rapidement vendus), mais on m'en a parlé aussi je l'ai cherché ailleurs.

@ La Nymphette : J'ai comparé avec des hors-séries plus anciens (2003/2006) que j'ai conservés de "Courrier International" ou de "Manière de voir" : ils étaient déjà à 7 € ! C'est vrai que ce n'est pas donné.

@ Nanne : Tu as déjà entamé un joli programme de "vie meilleure" smiley_id118675 !

5. Lapinoursinette  le 08-11-2009 à 22:08:11  (site)

Très bonne idée de parler aussi de la presse et de Courrier, un journal que j'admire et que j'aime lire quand j'ai un peu de temps. Une vraie ouverture sur le monde qui change de l'actualité franco-française! Quant à ce sujet, il est important d'en parler au-delà du petit cercle des déjà-convaincus (les décroissants par exemple). j'aimerais croire aussi que ce mode de vie va être adopté par le plus grand nombre mais je suis assez pessimiste sur la question...

6. brize  le 09-11-2009 à 12:26:08  (site)

@ Lapinoursinette : "Courrier International" est un journal que j'achète souvent quand les couvertures des hebos m'agacent, notamment parce qu'on y voit toujours les mêmes visages (...) : comme tu le soulignes, cela permet d'élargir notre paysage franco-français.
Quant à la question que tu soulèves, je me la pose aussi.

 
 
 
posté le 26/10/09

"La mort lente de Luciana B.", de Guillermo MARTINEZ

    Dix ans après avoir été la jeune et belle secrétaire qui vint dactylographier, une semaine durant, ce qu’il lui dictait, Luciana B., désespérée,  sollicite l’aide du narrateur-romancier et lui fait un récit des plus troublants.

  Après être retournée travailler auprès de Kloster, l’auteur à succès chez qui elle était à cette époque-là employée, Luciana a en effet vu sa situation se dégrader soudainement.

  Elle a tout d’abord dû renoncer à son emploi auprès de Kloster, celui-ci s’étant montré, à son sens, trop entreprenant. Et, parce qu’elle l’avait menacé d’un procès pour harcèlement sexuel, l’entraînant ainsi dans un engrenage fatal pour sa famille, les faits se sont enchaînés par la suite d’une manière funeste pour la sienne propre : au fil des ans, les êtres qui lui sont chers ont péri. Ces morts, elle en est persuadée, ne peuvent être que l’œuvre de Kloster, acharné à se venger du malheur qu’elle a provoqué dans son existence…

 

  L’auteur sait tricoter habilement une histoire avec, somme toute, un matériau relativement léger et capte suffisamment le lecteur pour le pousser à tourner les pages. Il virevolte élégamment autour de thèmes bien connus : vérité et mensonge (la version de Kloster venant par la suite se superposer à celle de Luciana, on ne sait plus qui croire), raison et folie, pouvoir de l’écriture sur le réel, avec au passage une petite mise en abyme, mais rien de nouveau sous le soleil, si bien que j’ai eu en permanence une vague impression de déjà-vu /déjà-lu.

  Qui plus est, lorsque le dénouement ( sautez ce paragraphe si vous ne souhaitez pas savoir ce que j'en ai pensé) s’est profilé à l’horizon, j’ai craint de devoir être frustrée car je ne voyais pas se mettre en place les éléments nécessaires à la résolution du mystère…et je l’ai été. Aucune révélation époustouflante et, surtout, rien de carré comme dans un roman policier ou thriller classique, juste l’intime conviction du lecteur, une fois qu’il a émergé du brouillard psycho-métaphysico-religieux dans lequel on a essayé de le perdre. Dommage pour moi, parce que, personnellement, quand je lis ce type de roman, je préfère que les choses soient clairement dites.

 

  Au final, une lecture agréable et assez prenante, dans une atmosphère inquiétante et mystérieuse, mais que j'ai trouvée sans réelle originalité.

 

"La mort lente de Luciana B.", Guillermo MARTINEZ

NiL Editions ((251 p)

Livre reçu dans le cadre du partenariat de BoB avec les éditions Robert Laffont.

 

L’avis d’Emmyne (dont l"’intime conviction" évoquée à l’avant-dernier paragraphe s’est avérée très différente de la mienne...), qui a apprécié sa lecture mais "chipote", comme elle dit !

Mango et Thaïs ont aimé sans réserve.

 


Commentaires

 

1. keisha  le 26-10-2009 à 17:32:39  (site)

J'ai lu ton billet, et le fameux paragraphe... Plus trop envie de le lire maintenant ce livre! J'aime bien les solutions claires et carrées...

2. Aifelle  le 26-10-2009 à 17:42:30  (site)

Moi aussi j'aime bien les solutions carrées dans ce genre de livre, je passe ..

3. Mango  le 26-10-2009 à 18:10:54  (site)

C'est dans un cas comme ça qu'un blog est frustrant car on ne peut jamais vraiment parler de la fin des livres surtout des policiers ! Dans celui-ci, je me suis fait ma petite idée, en tenant compte de la théorie possible du hasard. La fin me semble ainsi plutôt claire et surprenante à la fois, mais, bien sûr, je peux tout à fait me tromper! Sourire

4. emmyne  le 26-10-2009 à 18:13:50  (site)

Ben justement, le soucis c'est que mon intime est loin d'être une conviction Sourire)

5. SD49  le 26-10-2009 à 18:33:15

je n'ai pas lu le fameux paragraphe (qui me fait de l'oeil depuis tout à l'heure!!!!!), mais si la lecture est prenante je le tenterai peut-être.

6. kathel  le 26-10-2009 à 18:47:31  (site)

Bah, je ne sais pas... j'attendrai un peu avant de l'intégrer à ma LAL, peut-être après d'autres avis.Clin doeil1

7. brize  le 27-10-2009 à 11:57:46  (site)

@ Keisha et Aifelle : Emmyne et moi, on n’a pas trouvé cette fin « carrée », mais les autres lecteurs ne sont pas forcément de cet avis (cf les commentaires chez Emmyne).

@ Emmyne : Et c’est bien là le problème !

@ Mango et Emmyne (et les autres lecteurs !) : Bon, je vous invite à venir prendre un café (ou thé, ou chocolat + petits gâteaux maison smiley_id119161 !) chez moi et on éclaircit tout ça (si on y arrive) de vive voix ! (et je suis sérieuse, pour l’invitation !

@ SD49 : Tentant, n’est-ce pas, de passer outre cette mise en garde (je reconnais bien là en toi un esprit frondeur !) ! Et je confirme que la lecture est prenante (bon, pas au point de ne pas éteindre la lumière pour dormir, non !).

@ Kathel : Il y en aura, donc affaire à suivre !

édité le 27-10-2009 à 11:58:45
édité le 27-10-2009 à 11:59:21

8. emmyne  le 27-10-2009 à 19:14:45  (site)

Alors là, tu n'aurais pas dû, je peux parlementer trèèès longuement, chipoteuse émérite que je suis ...J'accepte le thé ( avec tous les éléments du descriptif qui suit ).

9. brize  le 27-10-2009 à 23:10:26  (site)

@ Emmyne : Super, on va chipoter smiley_id118871 smiley_id117950 !

10. Theoma  le 28-10-2009 à 11:31:50  (site)

J'organise un nouveau challenge. Non ? Si ! Et je me suis permise d'y insérer le livre que tu souhaiterais faire découvrir au monde entier. Merci de venir y jeter un oeil ;-)

11. leiloona  le 28-10-2009 à 12:00:08  (site)

La fin semble vraiment poser problème, puisqu'elle est ouverte, d'après ce que j'ai lu sur un autre blog. Et comme je n'aime pas être menée en bateau ...

12. manu--  le 28-10-2009 à 14:55:46  (site)

J'aime aussi qu'une fin soit sans équivoque et claire ! Je passe donc. Dommage, c'était tentant !

13. brize  le 03-11-2009 à 20:50:09  (site)

@ Theoma : Vu ! Super idée !

@ Leiloona et Manu : Vous pouvez toujours tenter, pour le plaisir de la narration. Et, si ça se trouve, vous ne la ressentiriez pas aussi vivement, cette incertitude finale.

14. Stephie  le 07-11-2009 à 19:45:06  (site)

Je l'ai gagné lors d'un petit concours chez Mango. Il me fait bien envie.

15. brize  le 07-11-2009 à 19:47:37  (site)

Stephie, ce sera sympa d'avoir un nouvel avis !

16. LesLecturesdeCachou  le 14-11-2011 à 14:49:40

(oh, un blog que je ne connaissais pas! L'ambiance est différentes dis donc ^_^)
C'est justement cette résolution ouverte qui m'a séduite, parce que je ne voyais pas d'explication me satisfaire, et cette hésitation entre l'un et l'autre (est-ce elle? est-ce lui? est-ce le hasard?) m'a beaucoup plus plu que si l'auteur nous avait donné le fin mot de l'histoire.

17. brize  le 14-11-2011 à 16:28:21  (site)

Certes... (dit la fille pas convaincue Clin doeil1 ) !
Et pour l'ambiance du blog, j'aimais beaucoup celle-ci. Quand j'ai opté, par la suite, pour Wordpress, j'ai eu beaucoup plus de fonctionnalités ouvertes mais moins de possibilités pour la "déco", c'était un choix à faire.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article