posté le 10/02/10

Sorties en poche

Aperçus en librairie, deux romans que j'avais lus avec plaisir maintenant disponibles en poche :

 

 

J'en parlais ici

                                           et pour lui, .          

(enfin, je ne sais pas si c'est vraiment une collection de poche, cette collection Piccolo, mais il coûte 11 € au lieu de 20€)

 

 


Commentaires

 

1. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 10-02-2010 à 17:10:07  (site)

ha j'ai eu le deuxième entre les mains l'autre jour, mais je l'ai re posé... je vais aller voir ton avis Clin doeil

2. manu--  le 10-02-2010 à 17:22:08  (site)

Chouette, ils me tentent bien ces deux là

3. Mango  le 10-02-2010 à 17:59:18  (site)

Le premier me tente bien! Je n'ai rien lu de cet auteur et ton billet me donne envie de le découvrir!

4. Aurore sur son etagere  le 10-02-2010 à 19:32:17  (site)

Ah chouette, j'ai loupé la sortie poche de Swap, mais c'est une bonne nouvelle, un roman vraiment très...décalé!

5. bladelor  le 10-02-2010 à 20:24:54  (site)

J'avais bien aimé swap aussi, justement je repensais à ce roman l'autre jour, étrange coïncidence.

6. Sassenach  le 11-02-2010 à 08:16:32  (site)

Moi aussi, j'ai bien aimé les deux mais avec une préférence pour Mari et femme Sourire

7. Mango  le 11-02-2010 à 18:11:07  (site)

J'ai une petite surprise du jour pour toi ! Je n'ai pas su résister!

8. brize  le 11-02-2010 à 18:24:37  (site)

@ La Sardine et Manu : Pour « Swap », les avis ne sont pas unanimes, loin de là, mais c’est souvent le cas dès qu’il est question d’humour. Moi, en tout cas, j’avais bien aimé !

@ Mango : N’hésite pas car il est très original et ne pourra te laisser indifférente.

@ Aurore et Bladelor : Je me rends compte que je garde vraiment un bon souvenir de ce roman.

@ Sassenach : Oui, un sacré bouquin que ce « Mari et femme » !

@ Mango : Aïe… j’ai comme un mauvais pressentiment !

9. George  le 13-02-2010 à 11:00:03  (site)

je ne savais pas qu'il était sorti en poche !!! bonne nouvelle !!!

10. Liyah  le 15-02-2010 à 09:51:50  (site)

Super ! J'aimerai beaucoup lire Mari et femme j'avais beaucoup aime Le libraire du meme auteur ! Merci pour cette info !

11. George  le 19-02-2010 à 19:15:40  (site)

J'avais vu chez toi la sortie en poche de ce roman et je ne l'avais pas noté, du coup j'ai erré comme une âme en peine en librairie en essayant de retrouver de tel roman il s'agissait.... cette fois je le note et du coup, tu me donnes encore un prétexte d'aller errer en librairie !

 
 
 
posté le 10/02/10

"Chaque chose", Julien NEEL

     Un homme est appelé au chevet de son père, hospitalisé en urgence.

   Cet homme, c’est l’auteur lui-même qui, au travers d’une BD en forme d’autobiographie romancée, évoque la figure paternelle, celle d’un sacré personnage, à la carrure impressionnante, qui a brûlé sa vie par les deux bouts. Lui qui était  magicien dut accepter d'endosser, certain été, le costume de l’énorme ours mascotte bleu dans une campagne publicitaire de promotion d’une nouvelle bi-bonbonne de gaz, partie pour faire la tournée des plages …

 

   "Chaque chose" est vraiment une chouette BD, toute en sensibilité et tendresse mâtinées d’humour.

   La construction y alterne le présent et les souvenirs du passé (ceux de la fameuse tournée des plages où le narrateur accompagna son père), qui parfois se superposent comme dans l’esprit du narrateur. Bien qu’adulte, celui-ci a gardé une âme d’enfant, en témoigne sa sonnerie Batman de téléphone portable, écho de son engouement pour les super héros. Et c’est à un père haut en couleurs, super héros ordinaire mais n'ayant rien perdu de sa présence, même à l’aune de la vision maintenant adulte du fils, que l’album est dédié.

   Jamais de pathos, alors même que la situation est dramatique (le père oscille entre la vie et la mort), mais de l’émotion, oui, et des clins d’œil amusés et amusants très souvent et toujours en finesse, une manière piquante de conter les menus incidents du quotidien, en les laissant à l'occasion dériver sur les voies de l’imaginaire.

   Le graphisme, résolument original, colle idéalement au propos, avec des planches sur fond noir aux couleurs et aux ombres très travaillées.

 

   Un album coup de cœur tout à fait recommandable !

 

"Chaque chose", Julien NEEL

Editions Gallimard, collection Bayou

Paru en 2006

A noter que Julien Neel est l'auteur de la série BD jeunesse "Lou !".

 

Repéré chez Tamara .

 


Commentaires

 

1. anaflore  le 10-02-2010 à 08:57:03  (site)

je connaissais pas bien de commenter pour faire connaitre bonne journée

2. bladelor  le 10-02-2010 à 09:46:32  (site)

Tamara en avait déjà dit du bien, je note pour voir s'il est dispo à la biblio.

3. Mélopée  le 10-02-2010 à 11:03:50  (site)

Les dessins ont l'air très sympas ou du moins la couverture et ce que tu en dis incitent à se procurer la BD. Je verrai ça ! Clin doeil

4. Marie de Lecture & Cie  le 10-02-2010 à 13:40:58

J'adore cette BD !
http://leslecturesdemarie.free.fr/BD/Recapitulatif/Chaquechose.htm

5. Mango  le 10-02-2010 à 17:53:27  (site)

Je le regarderai alors si je le vois à la bibli!

6. Sassenach  le 11-02-2010 à 08:15:30  (site)

Je ne suis pas sûre que je serais allée vers cet album à cause de sa couverture (j'aime le dessin du petit garçon mais on ne remarque vraiment que l'homme, ce qui a l'air de bien coller au thème) mais l'histoire a l'air intéressante !

7. Tamara  le 11-02-2010 à 12:35:00  (site)

Contente qu'elle t'aie plue aussi ! :-)

8. brize  le 11-02-2010 à 18:33:32  (site)

@ Anaflore : Oui, c’est fait pour Sourire1 !

@ Bladelor : Je suis sûre qu’il te plaira !

@ Mélopée : ça vaut le coup d’y jeter un œil, vraiment ! (et bienvenue "Sur mes brizées"Sourire !)

@ Marie : Je vais aller lire ton billet !

@ Mango : Il devrait te plaire !

@ Sassenach : Moi aussi, si Tamara n’en avait pas parlé, je ne pense pas que je l’aurais ouvert ! c’est ça que je trouve chouette, avec nos blogs : les découvertes des autres blogueurs nous incitent à dépasser nos a priori éventuels.

@ Tamara : Et pas qu’un peu !

édité le 11-02-2010 à 18:35:54

9. laloula  le 11-02-2010 à 21:37:58  (site)

En effet cette bd est un petit bijou! je n'avais pas fait le rapprochement avec Lou...

10. brize  le 12-02-2010 à 21:02:40  (site)

Laloula, je l'aurais peut-être fait en regardant ce que l'auteur avait déjà publié comme BD, mais de toute façon je l'avais noté dans le billet de Tamara.
"Lou !" est une BD qui ne m'a jamais attirée (enfin, c'est, une fois de plus, à cause des couvertures), mais j'ai peut-être tort car une bibliothécaire m'en a, très récemment, dit le plus grand bien (du coup, je l'ai branchée sur la série des "Nathalie", que j'aime beaucoup).

11. val-m-les-livres  le 14-02-2010 à 20:59:13  (site)

Je le note moi aussi.

 
 
 
posté le 08/02/10

"Les vies privées de Pippa Lee", Rebecca MILLER

     Parce qu’il a maintenant quatre-vingts ans et quelque inquiétude sur sa santé, Herb Lee, éditeur de renom toujours en activité, emménage avec son épouse Pippa, de trente ans sa cadette, dans une maison située au cœur d’une résidence pour personnes âgées.

   Alors que le couple prend ses marques, Pippa, femme au foyer rangée et apparemment comblée par ses vingt ans de mariage, ses grands enfants et les relations entretenues avec les amis du couple, se découvre d’étranges troubles nocturnes du comportement, comme si ce qui était enfoui à la surface d’elle-même ne demandait soudain qu’à ressurgir…

 

   Voilà un roman dont, pour diverses raisons (le thème, les billets aperçus à son sujet ou au sujet de son adaptation cinématographique, l’approbation enthousiaste de la bibliothécaire quand je l’ai emprunté…) j’attendais a priori trop, parce qu’il m’a, il faut bien le reconnaître, un peu déçue.

   Je l’ai commencé toute guillerette et j’ai tourné les pages avec plaisir, découvrant la vie de Pippa Lee dans son nouvel environnement, sa relation avec son mari et leurs amis, la nature de ses liens avec ses deux enfants adultes, Grace notamment :

"[…] aujourd’hui que Grace était adulte, quelle réussite ! Elle était si accomplie, si courageuse. Pippa se surprenait à l’observer à la dérobée, du coin de l’œil. Et parfois, dans la témérité de sa fille, dans son désir d’aventure, dans sa soif d’expériences, elle reconnaissait celle qu’elle avait été, une Pippa depuis longtemps disparue. Comment était-ce arrivé ? Comment avait-elle pu à ce point changer ? Elle se souvenait de ce matin où, se regardant dans le miroir, elle avait vu trois cheveux blancs tordus se dresser sur sa tête. Ils lui avaient paru obscènes, comme des poils pubiens échappés de l’entrejambe d’un maillot de bain. Aujourd’hui, sous la teinture blonde tirant sur le roux, ses cheveux étaient blancs. Pippa était une femme mûre paisible. Et Herb avait quatre-vingts ans. L’idée la faisait rire. La vie perdait toute réalité. De plus en plus, le passé affluait en elle, diluait le présent comme de l’eau versée dans du vin."

   Derrière les apparences, le lecteur le comprend vite, bien des secrets se cachent et pas seulement chez Pippa.

Pippa souffrait d’un excès d’empathie. Elle trouvait parfois la contemplation du mystère des autres quasi insoutenable : en chacun d’eux, des chambres emboîtées les unes dans les autres, un labyrinthe sans fin de qualités contradictoires, de souvenirs, de désirs, des images en miroir comme sur un dessin d’Escher, déroutantes comme une énigme."

   C’est sans doute ce type de notations (et un peu de curiosité !) qui expliquent que, malgré la petite baisse de régime accusée à mi-parcours, je n’ai pas eu envie d'abandonner ma lecture. Mais, alors qu’avait été largement entamé le retour dans le passé de l’héroïne (partie au cours de laquelle Pippa elle-même prend la parole), je n’étais pas plus captivée que ça par l’exposé des révélations (je note au passage qu’à aucun moment le roman n’analyse ensuite les troubles du comportement affichés par Pippa à la lumière des éléments fournis), je me demande même si je n’ai pas, au fond, trouvé que certaines d'entre elles ne sonnaient pas très juste.

    Au demeurant, cette vie décrite n’est pas sans intérêt, loin de là. J’ai, en particulier, beaucoup apprécié la peinture qui est faite de la relation avec la mère et le portrait dressé de celle-ci, très éclairant, tout comme l’évocation de la manière dont Pippa, à son tour, entreprend l’éducation de ses propres enfants.

   Et puis, la dernière partie, avec le retour à la vie présente de Pippa, a fait remonter la cote du roman. Je l’ai trouvée plus intéressante car plus vraie, pour moi l’auteur tenait son personnage, avec ses failles et ses complexités en deçà de l’apparence d’une vie rangée. Peut-être aussi ai-je apprécié que l’héroïne prenne, enfin, sa vie en main.

 

   Au final, s’il ne m’a pas totalement convaincue, "Les vies privées de Pippa Lee" est un roman à l’écriture agréable, qui dresse un  portrait de femme assez piquant, une femme à nouveau à la croisée des chemins et dont on ne peut qu’espérer qu’elle parviendra, enfin, à se trouver.


"Les vies privées de Pippa Lee", Rebecca MILLER

Editions du Seuil (291 p)


Les avis (tous élogieux) de Cathulu, Cuné, Antigone, Tamara.

Abandon chez L’Or des Chambres, qui s’est ennuyée.

 


Commentaires

 

1. In Cold Blog  le 08-02-2010 à 10:20:57  (site)

Il est une règle quasi mathématique dans la vie d'un lecteur (d'une lectrice) : plus les espérances sont grandes en ouvrant un livre, plus les risques d'être déçu sont importants.
Moi qui n'en attends rien et qui suis passé complètement à côté de tout ce qui a pu en être dit, tu m'as quand même donné envie de m'y plonger un de ces jours.

2. Aifelle  le 08-02-2010 à 11:10:28  (site)

J'ai vu le film que j'ai aimé, même s'il ne m'a pas laissé un grand souvenir. J'ai touours envie de lire le roman, je m'y mettrai tôt ou tard.

3. tulisquoi  le 08-02-2010 à 11:10:55  (site)

Comme In Cold Blog, j'avais vu les extraits du film et décidé ensuite de lire le livre. Mais je n'ai rien lu d'autre que ton avis, qui me donne quand même envie d'y plonger. A ajouter sur la liste donc...

4. El Jc  le 08-02-2010 à 13:01:53  (site)

Ce parcours de femme ne m'interpellant pas, je passe mon chemin.

5. Lael  le 08-02-2010 à 16:45:19  (site)

et bien malgré ton avis un peu déçu, je le maintiens sur ma Lal, on sait jamais! j'ai apprécié ton billet très bien rédigé!

6. val-m-les-livres  le 08-02-2010 à 17:16:22  (site)

J'attendrais de voir le film.

7. kathel  le 08-02-2010 à 17:58:24  (site)

C'est un livre qui me tente bien, mais pour ne pas être "mathématiquement" déçue, selon la formule d'ICB, je note tes restrictions et j'attendrai un peu pour le lire !

8. manu--  le 08-02-2010 à 18:22:01  (site)

Un roman que j'ai envie de lire mais sans attentes particulières ;-)
Mais c'est vrai qu'on est souvent déçu des romans dont on attend beaucoup !

9. brize  le 08-02-2010 à 20:55:35  (site)

@ In Cold Blog, Kathel, Manu : En tout cas, je serai vraiment curieuse de découvrir vos avis respectifs, le jour où vous déciderez de le lire.

@ Aifelle : Je voulais voir le film, mais il n’a pas été diffusé ici. Je le verrai quand il passera sur le petit écran. En attendant, ce sera intéressant d’avoir ton avis comparatif.

@ Tulisquoi : Je suis ravie que, malgré mes réserves, mon avis ne t’apparaisse pas dissuasif, ce n’était pas le but.

@ El JC : Il en faut pour tous les goûts (ça me rappelle qu’il faudra que j’aille voir ce qui se prépare pour la lecture de mars au Cercle d’Atuan, « La route » prise en février ne m’ayant pas tentée car j’y avais déjà fait une incursion de mon côté…) et je comprends que ce thème ne t’attire pas.

@ Laël : Merci ! Et tu fais bien de le maintenir sur ta LAL pour te faire ta propre idée.

@ Val-m-les-livres : Qui sait… il te donnera peut-être envie de découvrir le roman !

10. Titine75  le 09-02-2010 à 10:28:07  (site)

J'avais un peu peur de m'ennuyer avec Pippa Lee, je l'ai offert à ma soeur me laissant ainsi la possibilité de le lire plus tard. L'adaptation m'avait plu mais sans plus, Pippa Lee manquait un peu de charisme à mon goût.

11. Sassenach  le 09-02-2010 à 11:16:40  (site)

Je serais quand même assez tentée malgré tes petits bémols ... c'est que tu as quand même piqué ma curiosité Clin doeil

12. Choco (et son grenier)  le 09-02-2010 à 11:56:52  (site)

Et bien moi il me tente bien ce petit roman malgré tout !

13. ChoupynettedeRestin  le 10-02-2010 à 15:12:20  (site)

Plutôt déçue par le film, je reste curieuse de lire le roman. on n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise! Clin doeil

14. pincureuil  le 11-02-2010 à 16:21:18

J'ai moi aussi beaucoup aimé le film mais hésite à me lancer dans le livre - est-ce que ça aura la même saveur quand on connaît déjà l'essentiel de l'histoire?

15. brize  le 11-02-2010 à 18:50:19  (site)

@ Titine : Ce serait bien que tu le lises, quand même… parce que j’aimerais beaucoup lire ton avis !

@ Sassenach : Je m’en réjouis !

@ Choco : Tant mieux !

@ Choupynette : Oui, dans un sens ou dans l’autre, ça peut être surprenant… on l’a constaté tout récemment, n’est-ce pas !

@ Pincureuil : Personnellement (sauf lorsqu’il s’agit de romans policiers, où là, effectivement, une fois que l’intrigue est déflorée, j’ai beaucoup de mal à m’intéresser à l’autre version, film ou livre, selon ce que j’ai vu ou lu en premier), j’aime bien découvrir à quel point le film correspond ou non au livre. Et puis, si j’ai vu le film en premier (ce qui n’était pas le cas pour moi ici), cela me plaît d’aller à la source, pour voir de quoi il retournait exactement dans l’esprit de l’auteur. Mais c’est vrai que, pour le cas qui nous occupe, ça doit bien correspondre puisqu’il me semble que c’est l’auteur qui a fait le scénario (ou réalisé le film, je ne sais plus exactement).
J’en profite pour te souhaiter bienvenue « Sur mes brizées » et longue vie à ton jeune blog, que je découvre avec plaisir.

16. L'or des chambres  le 18-02-2010 à 22:16:38  (site)

Comme toi ce livre là ne m'a vraiment pas emballée et comme tu disais cela a été mon premier abandon. Merci d'avoir mis mon billet en lien. A bientôt !

17. brize  le 19-02-2010 à 14:20:10  (site)

smiley_id117731 "Sur mes brizées", L'or des chambres !

 
 
 
posté le 07/02/10

"La femme accident", GRENSON / LAPIERE

  

   Tome 1 :

   Julie est en prison et sa sœur lui amène son fils Mathias, un petit garçon que, depuis trois ans, elle voit seulement deux fois par semaine, à l'occasion des visites.

   Les trois jours à venir sont ceux de son procès : il se déroule en filigrane tout au long des deux albums, en alternance avec les retours en arrière qu’il provoque. Car le procès impose à Julie de revenir sur sa vie pour l’exposer au juge et aux jurés.

   Son enfance et sa jeunesse, dans une petite ville de province industrielle dominée par un terril, auprès d’une mère incapable de tendresse. Alors, heureusement, il y a le grand-père et la volonté qu’a Julie de s’en sortir. Une Julie introvertie, par la force des choses c’est-à-dire de son éducation, et chez qui la colère peut brusquement exploser. Une Julie consciente de son pouvoir de séduction et qui, plus que tout, aime être aimée.

   A la fin du tome 1, le chef d’inculpation de Julie n’a toujours pas été précisément révélé au lecteur et il lui faudra attendre le tome 2 pour que le voile soit levé

   Tome 2 :

   Le procès se poursuit et, en parallèle, le fil chronologique de la vie de Julie continue à se dérouler, jusqu’à rejoindre le moment où elle a été arrêtée.

   Parviendra-t-elle à prouver que, comme elle le clame depuis le début, elle est innocente ?

  Pourra-t-elle un jour réaliser son rêve en partant avec son fils Mathias découvrir l’Australie ?

 

   Quelle chance pour le lecteur de pouvoir aborder ce diptyque maintenant que l’histoire est achevée ! Car, à la fin du tome 1, il brûle d’en savoir davantage au sujet de ce dont Julie est accusée.

   Pour autant, il ne faudrait pas s’imaginer qu’il s’agit là d’une histoire policière. Ce n’est pas le cas. "La femme accident" est en effet l’histoire d’un parcours ponctué d'"accidents" plus ou moins dramatiques, celui d’une jeune fille qui ne s’est pas épanouie dans un environnement affectif suffisamment solide pour l’aider à se construire. Alors elle se cherche, au travers de sa quête d’amour ou d’amours contingentes. Volontaire et pugnace, elle veut aussi bâtir sa vie comme elle l’entend, et la femme qu’elle devient, au-delà des aléas rencontrés, refuse de renoncer à ses rêves, même s’il est parfois difficile de plier la réalité à ses exigences.

   Le graphisme classique, élégant et fouillé, les couleurs en harmonie avec l’esprit des moments vécus, servent parfaitement un scénario qui capte habilement l’attention du lecteur et plonge avec subtilité dans la vie et la psychologie d’une héroïne attachante.

   Une jolie découverte !


"La femme accident" (tomes 1 et 2) : GRENSON et LAPIERE

Editions Dupuis, collection Aire Libre

Parus en 2008 et 2009.


Deux albums repérés chez Bladelor .

 


Commentaires

 

1. Sandrine(SD49)  le 07-02-2010 à 10:35:08  (site)

Je viens de prendre le Tome 1 à la bib, je lirai ton billet en detail après ma lecture, et il faut que je guette la disponibilité du tome 2.

2. bladelor  le 07-02-2010 à 12:43:28  (site)

Comme je suis heureuse que tu aies aimé !!! Et c'est vrai que c'est mieux de pouvoir enchaîner les deux tomes que de les lire comme moi à un an d'intervalle....!

3. Ys  le 07-02-2010 à 12:46:04  (site)

Le graphisme me plait beaucoup, je vais voir si je trouve ça en bib.

4. val-m-les-livres  le 07-02-2010 à 18:26:40

Je le note. Le graphisme me plait aussi.

5. brize  le 08-02-2010 à 18:59:53  (site)

@ TOUTES : Je ne sais pas si je lis vraiment un certain genre de BD, en tout cas celle-ci ne correspondait pas à ce vers quoi je me tourne habituellement (j’ai tendance à chercher l’aventure, le mystère, des histoires moins intimistes), mais je n’ai pas regretté mon incursion sur des terres qui, au moins en BD, ne me sont pas familières.
Et c’est justement l’intérêt des blogs (merci Bladelor Sourire1 !) de nous proposer de sortir de nos sentiers pour marcher sur les brisées d’autres lecteurs.
Pas un coup de cœur, donc, mais le plaisir d’avoir découvert une histoire bien traitée et fort gracieusement illustrée.

6. Sassenach  le 09-02-2010 à 11:14:00  (site)

Moi aussi, je les ai repérés chez Bladelor Sourire Mais pas encore eus à la biblio !

7. Midola  le 09-02-2010 à 19:10:45  (site)

J'ai repéré cette BD à la médiathèque, je sens que je vais me laisser tenter !

8. brize  le 12-02-2010 à 21:04:34  (site)

@ Sassenach et Midola : C'est génial, les bibliothèques, pour découvrir les BD !

9. Slo  le 05-03-2010 à 21:10:55

J'ai lu le 1er tome il y a deux jours, du coup hier, repartie pour acheter le 2e tome car je ne pouvais pas attendre de lire la suite... merci de m'avoir fait découvrir cette BD ; j'ai vraiment beaucoup aimé.

10. brize  le 06-03-2010 à 19:09:03  (site)

Slo, c'est Bladelor qu'il faudrait remercier, en fait, car sans elle je serais passée à côté ! En tout cas, je suis ravie qu'elle t'ait plu : en BD, il y en a pour tous les goûts, mais ce n'est pas toujours évident de trouver.

 
 
 
posté le 05/02/10

EXPO BD JUILLARD à Versailles du 6 au 19 février 2010

 Tous les renseignements sur la prochaine exposition BD consacrée au dessinateur

André JUILLARD

qui se tiendra à l’Hôtel de Ville de Versailles du 6 au 19 février peuvent être consultés ici.

 

Si sa "reprise" de la fameuse série "Blake et Mortimer" ne m’a (pas plus que celle d'origine) jamais attirée, j’ai, en revanche, lu et apprécié d’autres séries comme "Les Sept vies de l’épervier", "Plume aux vents" et "Le Triangle Secret", ainsi que l’album "Le long voyage de Lena" (initialement un one shot, mais une suite, "Lena et les trois femmes", est parue en octobre 2009).

 

Une expo que verrai donc avec plaisir !

(et dont je pense vour reparler après ma visite)

 

 


Commentaires

 

1. lapinbleu2  le 05-02-2010 à 11:28:01  (site)

hello !!
alors, bonne expo..
bonne journée de vendredi..
jean claude..

2. emmyne  le 05-02-2010 à 13:12:24  (site)

quoiBon, comment je vais faire pour me libérer et aller à cette expo ????

3. brize  le 06-02-2010 à 21:11:22  (site)

@ Jean-Claude : Bon week-end à toi aussi.

@ Emmyne : Au moins, ça te laisse deux week-ends pour essayer d'y arriver !

4. Mango  le 08-02-2010 à 09:25:18  (site)

Ne pouvant m'y rendre, je serai très attentive à ton compte-rendu!

5. brize  le 08-02-2010 à 18:48:19  (site)

Mango, j'y ai fait un saut hier car je voulais photographier l'auteur en dédicace mais ce n'était pas possible car il était caché par un rideau trop dense d'admirateurs ! J'y retournerai à un moment plus calme pour prendre tranquillement quelques photos (tant pis, il ne figurera pas dessus).

 
 
 
posté le 04/02/10

Nouveauté du jour : le magazine "Le Mensuel" !

     Coup de cœur pour ce nouveau magazine, "Le Mensuel ", découvert aujourd’hui dans ma (maison de la) presse préférée !

   Pas donné (5,90 €), mais le prix est à comparer à celui des hebdos (environ 3,50 €) et, à part ça, je trouve qu’il a tout pour plaire.

   D’abord à ceux qui, comme moi, n'achètent jamais "Le Monde"  (et n'en lisent qu'occasionnellement un article en ligne), parce que c’est un journal copieux (non, je n’ai pas dit qu’il y avait trop de mots  !), que je ne trouve pas agréable à manipuler (mais c’est le cas de tous les quotidiens, qui ont ce format), ni à lire, les caractères n'étant pas bien gros (les futurs magazines électroniques permettront de grossir la police de caractère, mais on n'en est pas encore là) …

   A ces non lecteurs-là (et aux autres), "Le Mensuel" offre donc une séance de rattrapage, puisqu’il propose, dixit la couverture, "Les meilleurs articles du Monde" parus dans le journal au cours du mois précédent.

   Ils sont regroupés dans les catégories suivantes : Intro (Editorial – L’histoire du mois – L’entretien du mois – La photo du mois – La chronologie du mois ) – Evénements Jour après jourMagazineTour du mondeOpinionsIn memoriamLe coin des chroniqueurs

   Le format est plus petit que celui d’un magazine standard, mais reste d’une taille suffisante pour que la lisibilité n’en souffre pas. Et de nombreuses photos agrémentent la présentation.

   Bref, il a tout pour séduire , ce petit "Mensuel", d'autant que, à la différence de la version hebdomadaire, le mensuel d'actualité n'est pas beaucoup représenté (en fait, dans le genre, je n'en connaissais qu'un).

   Maintenant, y’a plus qu’à le lire (dit celle-qui-adore-acheter-des-magazines-mais-qui-ne-les-lit-pas-toujours  !) !

 


Commentaires

 

1. Sandrine(SD49)  le 04-02-2010 à 17:38:03  (site)

tiens il faudrait que j'essaie, j'espère que ça ne vole pas trop haut sinon je décroche ;-))

2. cathulu  le 04-02-2010 à 17:41:01

Une excellente idée, merci de l'info et bienvenue au club de clelles qui achètent des magazines et ne les lisent pas !Sourire

3. emmyne  le 04-02-2010 à 18:14:15  (site)

Clin doeil1Hé,hé, je peux écrire exactement le même commentaire que Cathulu...Sourire
dit la dévoreuse de presse tous sujets !

4. Mango  le 04-02-2010 à 18:47:33  (site)

Je me reconnais bien là dans cette chaîne de celles qui achètent des magazines plus vite que leur ombre sans toujours les lire mais en les laissant s'accumuler en tas vertigineux au désespoir de sa famille! Ouf! Sourire

5. saxaoul  le 04-02-2010 à 19:55:48  (site)

Bienvenue au club ! Le numéro de Courrier International acheté juste après le séisme d'Haiti : pas lu ! Grands Reportages de janvier auquel je suis abonnée : pas lu alors que je vais recevoir le numéro de février. Etc, Etc, Etc....

6. bladelor  le 04-02-2010 à 20:30:44  (site)

La question qui tue : combien de pages pour ce mensuel ??? Je suis incapable de lire de façon régulière un journal, quel que soit le format (sans même parler des quotidiens), à mon grand désespoir.

7. brize  le 05-02-2010 à 10:27:19  (site)

@ Sandrine : Ben… ça vole au niveau du Monde , et pour cause ! mais tes ailes sont assez grandes pour te hisser jusque là, je n’ai aucun doute à ce sujet !

@ Cathulu, Mango, Saxaoul : Vous m’avez bien fait rire, les filles ! Même que ça m’a permis de dire à mon mari : « Tu vois, je ne suis pas la seule ! ». Bon, quand même, je n’ai pas dit que je ne les lisais jamais, j’ai dit pas toujours et, sur ce coup-là, je vais le lire (non, je n’ai pas commencé hier soir… je regardais « Medium » !).
En plus, je ne sais pas pour vous, mais j’y suis très attachée à mes revues et quand les piles deviennent un peu trop hautes (n’est-ce pas Mango !) sur l’étagère du bas de la table basse du salon (c’est le lieu de stockage), c’est un vrai crève-cœur de m’en défaire (ex : un numéro de « Courrier International » a atterri l’autre jour dans la cuisine pour cause d’épluchage et ma fille, qui l’avait extrait du bas de la pile, a dû me donner la date (je ne la dirai pas, non !), pour que je me résigne à ce sacrilège : les pages du magazine servant de réceptacle aux épluchures !

@ Bladelor : Bonne question ! réponse : 120 pages ! (qu’on a envie de lire, je le répète, tant le format est agréable ! allez, fin février, on verra combien de pages j’ai lues !)

8. Isabelle A  le 05-02-2010 à 10:42:33

Oh, je l'ai vu en kiosque hier! (mais hum... j'avoue j'ai acheté Public et Glamour à la place.....)------------>

9. Aifelle  le 05-02-2010 à 11:07:19  (site)

Combien de fois ai-je acheté un magazine histoire de ne pas être complètement larguée, et combien de fois a-t'il pris la poussière dans un coin ? A ma décharge, j'écoute beaucoup la radio, des émissions de fond et je me rends compte que je ne suis pas si larguée que çà.

10. brize  le 05-02-2010 à 19:37:27  (site)

@ Isabelle : Faute avouée à moitié (mais à moitié seulement !) pardonnée Lunettes1 !

@ Aifelle : c'est vrai qu'entre France Inter et France Culture, notamment, et avec, en plus, la possibilité d'écouter les émissions en différé sur Internet ou de les télécharger, il y a de quoi faire !

11. Ninalivre  le 05-02-2010 à 21:57:44  (site)

Coucou, Ça fait longtemps que je n'étais pas venue te voir, et bien je ne connais pas du tout ce mensuel, bon je vais essayer de le trouver demain, moi je travaille en bibliothèque et en plus de mes romans je m'occupe des magazines je suis gâtée mais chaque semaine je regarde les pages littéraires et puis pour le reste, j'avoue que je ne prends pas le temps....
Je venais te voir aussi pour te dire que Barbara Constantine a sorti son 3ème roman "Tom, petit Tom,tout petit homme, Tom" et franchement il est génial, c'est le mieux des 3 je crois, enfin tout ça et une affaire de gout.... A bientôt et bon week-end

12. 3meraude  le 05-02-2010 à 22:08:12

ça m'intrigue... ayant un kiosque à la sortie du boulot, je crois que je vais être obligée d'aller y jeter un oeil... (mais bon, y a des chances que je ne fasse qu'y jeter un oeil et que je ne lise pas vraiment...)

13. Michel   le 06-02-2010 à 16:38:04  (site)

je l'ai feuilleté et il semble très intéressant, et surtout à conserver pour se souvenir, rechercher un élément
comme une autre revue trimestrielle,elle, XXI SIÈCLE ! UN MUST

14. Theoma  le 06-02-2010 à 17:07:45  (site)

Je l'ai vu et j'ai été arrêtée net par la puissance de la photo.

15. Theoma  le 06-02-2010 à 17:09:00  (site)

Incroyable ! Je viens de réaliser que tous les commentaires que j'avais posté jusqu'ici n'ont jamais été diffusés... Il fallait enregistrer son pseudo... Voilà... je suis lente, c'est dans les gênes.

16. brize  le 06-02-2010 à 17:58:32  (site)

@ Ninalivre : Merci pour ton passage et pour l’info sur la parution du dernier livre de Barbara Constantine, que je n’avais pas encore repéré en librairie.
Bon week-end à toi aussi !

@ Emeraude : Tu peux faire davantage que jeter un œil : un mensuel, au moins, on a le temps de le lire !

@ Michel : C’est exactement ce que je me disais, d’autant qu’avec son format et sa reliure on peut lui faire ensuite une petite place dans la bibliothèque.
Quant à la revue trimestrielle dont tu me parles, je ne la connais pas du tout : je vais essayer de la trouver (pas sûr qu’ils l’aient là où je vais habituellement car je pense que je l’aurais déjà vue).

@ Theoma : Et les photos à l’intérieur du magazine sont très bien choisies aussi.
Quant à tes commentaires, tu m’en avais touché un mot par mail début janvier et je me réjouis de voir que le problème est réglé Sourire !

17. bladelor  le 07-02-2010 à 12:44:49  (site)

J'ai acheté ce premier numéro depuis ton billet, maintenant reste à voir si je vais le lire !!!! ;-)

18. brize  le 07-02-2010 à 12:48:48  (site)

Bladelor, tu vas voir, il se lit tout seul (en plus, il n'est pas copieux au point qu'on a l'impression qu'on n'en viendra jamais à bout) : j'en ai déjà lu plusieurs articles et je ne compte pas en rester là !

édité le 07-02-2010 à 12:49:26

19. Nanne  le 10-02-2010 à 22:23:02  (site)

Je l'ai vu chez mon marchand de journaux, mais ce qui me freine un peu, c'est son prix ! Même si ce sont les articles du Monde, journal de qualité qui n'a plus rien a prouvé en matière éditoriale, je trouve que presque 6€ pour un mensuel, c'est un peu trop ... Surtout que je ne suis pas sûre de pouvoir lire tous les articles qui m'intéressent ! Je reste donc sur l'édition Internet pour lire les articles !

20. brize  le 10-02-2010 à 22:27:38  (site)

Nanne, l'édition internet, c'est bien, mais les articles ne sont (malheureusement) accessibles gratuitement que pendant un délai de huit jours.

 
 
 
posté le 03/02/10

"Là-haut vers le nord", Joseph BOYDEN

     Là-haut vers le nord de l’Ontario, des Indiens vivent, ou plutôt survivent lorsqu’ils sont parqués dans les Réserves que l’homme blanc leur a généreusement concédées.

   Ce recueil de treize nouvelles tisse, au travers d’histoires individuelles toujours fortes, l’histoire de ce qu’un peuple est devenu, de ses errances et de ses luttes quotidiennes…

 

   "Là-haut vers le nord" raconte des histoires. Des histoires-éclats de vie dont divers protagonistes ont des noms pittoresques et dépaysants comme Né avec une dent, Jenny Two Bears, la fille Sucre, Joe Cul-de-Jatte… Des histoires où les animaux fascinent les humains, nouant avec eux d’étranges liens. Où les femmes rêvent d’un monde meilleur et le chantent dans leur groupe de rock, ou bien s’enfuient pour essayer de mieux vivre, ailleurs, ou encore se battent pour empêcher la construction d’un barrage qui noiera le seul coin de nature préservé qui leur reste. Au milieu de tout cela, des distractions comme le bingo, ou le catch et l’alcool, bien sûr, omniprésent et qui détruit les hommes, comme le fait aussi le sucre, cet autre mal qui ronge le corps des Indiens. Et la religion, enfin, celle par qui le scandale a pu arriver.

   Dans aucune de ces histoires la vie n’est facile, ne serait-ce que parce qu’il faut s’acharner à la gagner quand les ressources manquent, car l’Indien ne peut plus, depuis longtemps, vivre de chasse et de pêche au sein de la nature.

 

   J’ai trouvé qu’il y avait un certain crescendo dans la tonalité des nouvelles, qui m’ont semblé de plus en plus âpres (certaines sont tristes à pleurer), même si elles ne sont pas toutes, tant s'en faut, placées sous le sceau du malheur. Ou peut-être est-ce que j’appréhendais au fur et à mesure les différentes tonalités du tableau qui a fini par m’apparaître dans son intégralité, sombre.

   Car à part la seule solution qui consiste à s’assimiler (au sens propre du terme) aux Blancs, que reste-t-il à ce peuple ? Un peuple auquel j’ai découvert qu’on avait littéralement arraché ses enfants, pour les scolariser dans des pensionnats religieux (où certains ont été victimes de sévices sexuels), loin de leurs parents, en accélérant ainsi la perte des repères originels (langue, mode de vie). Cette révélation m’a bouleversée car elle m’a semblé la continuation, en version « soft », faussement civilisée, des massacres perpétrés sur leurs ancêtres : ici, on massacre (seulement !) une culture (et, au passage, des familles, voire des individus).

   Il reste donc, de nos jours, les tentatives d’incursions dans les grandes villes où on se perd, d’où l’on revient encore plus alcoolique qu’avant, tant est grande la difficulté à y trouver sa place. Comment s’étonner, dans de telles conditions, de la permanence d’une révolte larvée ou ouverte, d’un contentieux pas réglé, du sentiment dominant de s’être fait grugé, dupé par le Blanc, d’avoir perdu l’essentiel (l’essence des choses) ?

 

   Portrait tragique d’un peuple en pleine débâcle, "Là-haut vers le nord" en est aussi un portrait magique car le style de l’auteur transcende la douleur individuelle et collective : dans ses récits, empreints de chaleur humaine, affleurent les traces de dons devenus inutiles (comme se mouvoir sans bruit dans la forêt et approcher de près un animal), d’anciens rites (où revient le thème du cercle) et de croyances ancestrales, qui enveloppent d’une aura de mystère le plus sordide des quotidiens.

 

"Là-haut vers le nord", Joseph BOYDEN

Editions Albin Michel, collection Terres d’Amérique (276 p)

Paru en 2008

 

C'est In Cold Blog qui m'a amenée à découvrir ce recueil.

 


Commentaires

 

1. Aifelle  le 03-02-2010 à 09:54:35  (site)

J'ai dans ma PAL "le chemin des âmes" du même auteur. Je commencerai par celui-ci, d'autant plus qu'il fait partie du challenge coups de coeurs de Theoma. Quand on pense que les Etats-Unis ne reconnaissent toujours pas le génocide des indiens, on hallucine.

2. kathel  le 03-02-2010 à 10:20:42  (site)

"Le chemin des âmes" ayant vraiment été un coup de coeur, j'ai noté celui-ci bien sûr...

3. In Cold Blog  le 03-02-2010 à 12:34:10  (site)

Tu en parles sublimement bien.
Si avec ça, Boyden et ce recueil de nouvelles ne s'attirent pas de nouveaux adeptes, c'est à n'y plus rien comprendre.

4. Neph  le 03-02-2010 à 12:53:11  (site)

J'ai tellement aimé Le Chemin des âmes que je vais m'empresser de lire celui-là... Je suis convaincue Sourire

5. Sassenach  le 03-02-2010 à 13:59:42  (site)

C'est le seul que je n'ai pas encore lu de cet auteur mais il est noté depuis sa parution !

6. brize  le 04-02-2010 à 12:11:53  (site)

@ Aifelle : Mais qu’ils le reconnaissent ou pas, les faits sont (malheureusement) là …

@ Kathel, Neph et Sassenach :" Là-haut vers le nord" est un recueil auquel je suis certaine que vous serez sensibles.

@ In Cold Blog : Ton compliment me touche d’autant plus qu’il vient de celui qui m’a immédiatement convaincue de lire ce recueil. Et puis, je souhaitais que ce billet transmette tout ce que cette lecture avait suscité en moi : si c’est chose faite, tant mieux car il me semble que c’est le meilleur moyen d’inciter à lire cet ouvrage.

7. le blog de philo  le 04-02-2010 à 12:32:53  (site)

J'avais déjà noté Le chemin des âmes, ton article très beau me donne une envie subite de lecture. Je le réserve pour sa sortie en poche.

8. Choco (et son grenier)  le 07-02-2010 à 14:31:50  (site)

Même avis que Kathel et Neph ! ça a été une telle claque !

9. brize  le 08-02-2010 à 21:16:48  (site)

@ Philo : Merci ! Et pour la sortie en poche, il faut espérer qu'il y en aura une, car ce n'est pas systématique.

@ Choco : J'ai envie de lire "Le chemin des âmes", mais je m'attends à une lecture un peu éprouvante alors je ne me précipite pas : je préfère faire une pause (pour être à nouveau prête à encaisser, le cas échéant).

10. pincureuil  le 11-02-2010 à 16:23:23  (site)

J'ai beaucoup aimé celui-ci mais n'ai pas encore lu les autres livres de Boyden. Je trouve qu'il est rare qu'autant de nouvelles soient réussies dans un même recueil, c'est d'autant plus appréciable!

11. brize  le 12-02-2010 à 21:06:09  (site)

Pincureuil, c'est vrai que, dans le même recueil, on rencontre parfois des nouvelles qui nous déçoivent, ce qui n'a pas été le cas pour moi ici : j'ai trouvé l'ensemble très homogène.

12. clara brest  le 11-04-2010 à 22:03:07  (site)

J'adore les nouvellee, les tranches de vie ! enplus, c'est en poche... que demander de plus ?

13. brize  le 12-04-2010 à 20:38:35  (site)

Clara, je me réjouis qu'il soit maintenant disponible en poche !

 
 
 
posté le 01/02/10

Lecture en cours...

 - Ça doit être agréable de se connaître soi-même aussi bien, dis-je. Je veux dire de bien connaître ses points forts et ses faiblesses.

 - Je ne sais pas si c’est très agréable. Mais c’est intelligent.

  J’avais l’impression d’être un aimant qui attire les gens qui sont contents d’eux cet été. Ray Spurlock, Aaron Brenner, et maintenant Ronnie. Je m’attendais à tout instant maintenant à ce que le serveur ou le cuisinier vienne s’affaler sur la banquette à côté de moi et me raconte combien il était fait pour le poste qu’il occupait.

« Je vois que tu as terminé les mots croisés, dis-je, en regardant par-dessus son épaule.

 - Oui, et toi ? Tu as trouvé le 9 horizontal ? »

  Je baissai les yeux sur mon journal pour contempler l’enchevêtrement quadratique de petits carrés. J’en avais rempli à peu près la moitié, mais maintenant que je regardais mes réponses, elles me paraissaient suspectes, chaque lettre était semblable à un prisonnier mal nourri dans une prison lexicale, arbitrairement détenue dans sa cellule. Le 9 horizontal était vierge. Mais, pour toute une série de raisons, je n’étais pas prêt à l’admettre devant Ronnie, dont je sentais maintenant qu’il était en train d’essayer de regarder par-dessus mon épaule. « Je n’ai pas fini », dis-je.

 

"Ici et maintenant", Robert COHEN

Editions Joëlle Losfeld

(p 145- 146)

 


Commentaires

 

1. bladelor  le 01-02-2010 à 21:49:40  (site)

Mmmmm, ça a l'air très chouette ce roman !

2. brize  le 02-02-2010 à 13:22:34  (site)

Bladelor, j'en suis aux 2/3 et, pour le moment, ce roman me plaît beaucoup !
Affaire à suivre !

 
 
 
posté le 31/01/10

Versailles en hiver

 


Commentaires

 

1. saxaoul  le 31-01-2010 à 15:17:29  (site)

Superbes photos : ça donne envie d'aller s'y balader !

2. Petite Fleur  le 31-01-2010 à 15:35:36  (site)

Très jolies photos qui me donnent envie ! Je ne suis pas très loin (de l'autre côté de Paris) mais j'avoue avoir du mal à me bouger en hiver : je préfère cocooner à la maison et ne pas affronter le froid.

3. doriane99  le 31-01-2010 à 15:35:40  (site)

Superbes photos ! tiens tu me donnes l'envie d'y retourner !

4. val-m-les-livres  le 31-01-2010 à 16:59:51  (site)

Nous y sommes retournés l'an dernier, avec les enfants (mais pas en hiver) , c'est toujours un plaisir.

5. Sandrine(SD49)  le 31-01-2010 à 17:12:36  (site)

et la neige ??????

6. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 31-01-2010 à 17:29:37  (site)

excellent!! je viens à l'instant de finir de regarder Marie Antoinette de Sofia Coppola avec FaBIi!!
voilà de quoi me garder dans l'ambiance!!
très jolies photos! merci!

7. brize  le 31-01-2010 à 18:46:45  (site)

@ Saxaoul : Merci ! (mais ça ne vaut pas les balades du côté de chez toi !)

@ Petite Fleur : Merci ! Et pour ce qui est de se balader en région parisienne mais en étant de l’autre côté du point à atteindre avec Paris au milieu, en plus du froid il y a le trajet qui est dissuasif, car ça peut rouler bien comme mettre un temps fou !

@ Val-m-les-livres : Oui, le site est remarquable (et les touristes du monde entier l’ont bien compris !).

@ La Sardine : De rien : c'est un plaisir de les partager ! J’avais vu le film de Sofia Coppola à sa sortie au cinéma et j’en garde un bon souvenir (je le reverrais bien, d’ailleurs !).

édité le 31-01-2010 à 18:47:47

8. Aifelle  le 31-01-2010 à 19:13:17  (site)

On ne dirait pas qu'il y a eu des bugs, le résultat est parfait ! je rêve de faire cette visite en ce moment, avec une petite couche de neige. De toute façon c'est prévu pour les mois à venir (la visite, pas la neige !)

9. brize  le 31-01-2010 à 19:32:10  (site)

@ Aifelle : Encore merci pour le tuyau Picasa Sourire, qui m'a permis de faire cette présentation ! Le bug qui persiste concerne le paramètre "mosaïque" (pas "cadre mosaïque", comme celui-ci), où je n'ai malheureusement plus accès au "montage aléatoire".

10. Florinette  le 01-02-2010 à 11:10:50  (site)

Elles sont superbes tes photos !! À Noël, en remontant voir ma famille, j'en ai profité pour aller visiter le château et son parc se trouvait sous la neige, c'était très beau ! Bonne semaine Brize !

11. Mango  le 01-02-2010 à 12:11:19  (site)

C'est très réussi et ce matin , ce doit être recouvert de neige!

12. floaimelesmots  le 01-02-2010 à 14:28:48  (site)

Jolies photos ! Ma seule et unique visite remonte à plus de 15 ans. J'étais en seconde et ravie de cette sortie avec ma bande de copains. Je crois que je n'ai pas su apprécier à sa juste valeur !!

13. brize  le 01-02-2010 à 18:36:41  (site)

@ Florinette : Merci et bonne semaine à toi aussi !

@ Mango : ça n’a pas tenu Triste1 ! (et de toute façon, quand ça tient, soit le ciel est plombé, ce qui ne me motive pas pour aller faire des photos, d’autant que j’habite à l’autre bout de la ville, soit je ne suis pas disponible pour y aller !)

@ Floaimelesmots : Contente qu’elles te plaisent ! Et je comprends que tu n’aies pas apprécié tant que ça en étant adolescente (d’ailleurs, personnellement, ce que je préfère, c’est le Hameau de la Reine, parce que c’est un jardin à l’anglaise).

14. le blog de philo  le 01-02-2010 à 20:00:46  (site)

tout cela me rend nostalgique. Il y a trop longtemps que je ne suis pas allée faire un petit tour par chez toi.

15. brize  le 01-02-2010 à 21:33:33  (site)

@ Philo : c'est un chez moi provisoire, je n'y suis que de passage ; et je te souhaite d'avoir l'occasion d'y revenir Sourire.

16. Cacahuète2  le 02-02-2010 à 08:14:27

J'adore ce montage photos !..... magnifique !.... tant les photos que la façon de les mettre en avant !..... Superbe !

17. brize  le 02-02-2010 à 12:46:21  (site)

@ Cacahuète : Merci (ce sont des photos que j'avais très envie de partager et je suis ravie qu'elles te plaisent)... et bienvenue "Sur mes brizées" smiley_id172963 !

18. zarline  le 04-02-2010 à 16:45:59  (site)

Je n'y suis plus retournée depuis longtemps et tes photos me donnent furieusement envie de revoir cet endroit magnifique.

19. Acr0  le 05-02-2010 à 10:08:02  (site)

Superbes photos Sourire

20. brize  le 05-02-2010 à 19:39:36  (site)

@ Zarline : Attends le printemps et les fleurs, ce sera encore mieux smiley_id176237 !

@ Acr0 : Merci smiley_id118675 !

21. Cécile de Quoide9  le 08-02-2010 à 08:13:12  (site)

Superbe mosaïque

22. Nanne  le 10-02-2010 à 22:16:55  (site)

Même en hiver, Versailles reste un endroit mythique ! Merci pour ces photos superbes d'un lieu magique et intemporel ...

23. liliba  le 21-02-2010 à 12:10:32  (site)

Hum.. ça me rappelle tellement de souvenirs... On venait en vélo par les jardins presque tous les we, c'était le bonheur ! Et c'est toujours aussi beau !

 
 
 
posté le 29/01/10

"GiG", de James LOVEGROVE

     

   "GOOD  MORNING, ROTOR CITY !

    Ce soir, grand concert de God Dog !

    Huit ans maintenant que le groupe de rock a quitté Rotor City, sa ville natale ! Et au terme de leur dernière tournée triomphale, les enfants du pays reviennent enfin chez eux pour leur concert de clôture !

    Gageons que les très nombreux fans de musique de Rotor City se déplaceront en masse pour les accueillir et que le P-Drome va vibrer sous le tonnerre de leurs applaudissements !"

  (extrait du flash info de Rotor City Buzz)

 

   Kim, fan du groupe, ferait n’importe quoi pour obtenir un pass All Access qui lui permettrait d’être au plus près de son idole, Mik, le chanteur de God Dog, le compositeur de toutes les chansons du groupe, ces chansons qui trouvent en Kim un ineffable écho.

   Quant à Mik, il vit cette journée comme un retour marquant vers un passé qu’il a volontairement laissé derrière lui.

   La journée de Kim.

   La journée de Mik.

   Choisissez celle par laquelle vous voudrez commencer la lecture de cet Objet Littéraire Non Identifié, pardon, de cet anacyclique, j’ai nommé "GiG" !

 

   Eh bien moi, j’ai commencé par la journée de Kim, la fan, l’une des deux novellas qui composent, tête-bêche, ce drôle de roman de James Lovegrove (l’auteur, entre autres, du fameux "Days"), un roman anacyclique, vous dis-je (mot dont j’ignorais jusque là l’existence), deux textes en parallèle, deux textes qui se parlent, se répondent, se complètent… au point que c’est un vrai casse-tête pour moi de rédiger ce billet car je ne peux quasiment rien dire de l’un sans risquer de trop en dire sur l’autre ! Me voici donc partie pour être encore plus prudente que d’habitude (ce n’est pas peu dire).

   Pour être honnête, le déroulement de la journée de Kim m’a rappelé celui d’un jeu vidéo : l’héroïne cherche un objet et sa quête l’amène à interroger des gens, fouiller des lieux etc. Mais même si le procédé m’a paru facile, je ne me suis pas ennuyée à suivre le parcours semé de péripéties de la jeune fille. Il m’a permis de découvrir la ville, ancienne cité aéronautique qui a décliné une fois que cette industrie l’a abandonnée, si bien que les milieux défavorisés y sont plus que représentés. Et les amateurs de musique aussi, fans de groupes anciens ou nouveaux regroupés en factions parfois rivales.

   En dehors de cette quête, il y a, bien sûr, une autre dimension dans l’histoire de Kim, et elle prend toute son ampleur dans la dernière partie de la novella. Jeune fille obsédée par le chanteur du groupe mais que l’auteur s’attache à nous décrire comme lucide vis-à-vis d’elle-même et très volontaire, Kim est un personnage qui sait gagner sans difficulté tout l’intérêt du lecteur.

 

   Ce lecteur s’intéressera plus encore (du moins ce fut mon cas) à Mik (raison pour laquelle je recommande de commencer, comme moi, par l’histoire de Kim), personnage charismatique mais qui reste pourtant un peu solitaire et réservé, nimbé d’une certaine aura de mystère. Cette journée est pour lui l’occasion de revenir sur le chemin parcouru, tant professionnel que personnel, l’occasion de faire un point et de mesurer la distance qui le sépare de la vie qu’il a connue à Rotor City, auprès d’un père sans tendresse. A ses côtés, l’ami de toujours mais auquel il ne dit pas tout, Dave, et les autres membres du groupe, ceux qui ont vécu avec lui les galères du début et l’arrivée de la célébrité.

 

   Mais je parle, je parle… en vous ayant caché l’essentiel, ce qui fait le sel de cette (double) histoire, le motif qu’elle trame et qui unit Kim et Mik : vous le découvrirez d’une façon ou d’une autre (selon l’histoire par laquelle vous commencerez) et cette découverte vous amènera à (déjà) vous interroger sur ce qui peut bien se cacher dans l’histoire parallèle, sur la manière dont elle se déroule, sur les éclaircissements qu’elle vous apportera ou non. Puis vous aurez, au terme de l’histoire, le sentiment d’en avoir lu l’aboutissement, mais avec une impression de manque : il vous faut des précisions, des confirmations.

   Alors vous démarrerez la lecture de la seconde novella. Vous apprécierez que tous les titres de chapitres soient les palindromes de ceux de la précédente (chapeau à la traductrice, Mélanie Fazi, car le texte est serti d’anagrammes !). Celle-ci, vous l’aurez en permanence en tête, délicieux effet (sans effort) de jeu de miroir, réfléchissant à ce qui, dans l’une, vous mène à l’autre. Et vous poursuivrez, curieux (non, vous n’irez pas jeter un œil à la fin : je ne l’ai pas fait, moi !), voire très curieux (je l'étais), en vous disant que, mais si, vous connaissez la fin, mais vous n’êtes pas tout à fait sûr que…, il faudrait voir si…

 

   J’ai dévoré ces deux histoires !

   J’ai lu quelque part qu’il fallait apprécier le rock pour les aimer. Eh bien je n’y connais rien, moi, au rock et ça ne m’a pas empêchée d’être touchée par ces deux destins individuels (oui, c’est vrai, j’ai une préférence pour l’histoire et le personnage de Mik, que je trouve plus riches, mais j’ai bien aimé Kim, aussi) et cette plongée dans un microcosme musical que l’auteur s’entend à merveille à nous dépeindre !

   J’ai adoré ce cheminement littéraire original, savouré l’écriture de James Lovegrove, de haute tenue, la description de la ville de Rotor City et des personnages secondaires ou de hasard et j’ai apprécié le cœur de l’intrigue (celui-dont-je-ne-peux-pas-vous-parler), finement observé et pensé, vraisemblable en un sens, même s’il faut une petite touche de fantastique pour qu’il puisse fonctionner. J'ai goûté, enfin, la tonalité de l'ensemble, dont la couleur de la couverture donne une petite idée. Et, une fois que j’en ai eu terminé avec les deux novellas, j’ai continué à m’interroger sur l’interprétation (définitive ?) que j’allais, maintenant, leur donner…

   Un très bon moment de lecture ! (et un très bel objet-livre, dont la conception formelle reflète parfaitement la nature : une réussite !)

   Et il faut commencer par l’histoire de Kim, évidemment  !

 

"GiG", de James LOVEGROVE

- Kim est une fan (169 p)

- Mik est un chanteur (170 p)

Editions Griffes d’Encre - 2009

(page dédiée au roman, avec des liens vers d'autres avis, ici )

 


Commentaires

 

1. In Cold Blog  le 29-01-2010 à 19:59:18  (site)

Ça m'a l'air plutôt pas mal.
En tout cas, j'aime beaucoup ce procédé d'anacyclique (merci pour la leçon de vocabulaire. Me reste plus qu'à essayer de la recaser dans une conversation maintenant Sparadrap)
J'ai juste une appréhension : ça n'a pas trop des allures de bouquins pour ados ?

(PS : si j'ai bien compris, faut commencer par l'histoire de Mik, non boulette )

2. bladelor  le 29-01-2010 à 20:19:50  (site)

Tu défends admirablement ce roman qui m'intriguait déjà à sa sortie, je note !

3. SBM  le 30-01-2010 à 00:20:39  (site)

Ah, dire que ce livre prend la poussière sur mon étagère depuis.... ben depuis sa sortie...

4. pom'  le 30-01-2010 à 08:54:53  (site)

j'ai beaucoup aimé Day, un Sf original et intelliigent

5. El Jc  le 30-01-2010 à 10:42:31  (site)

J'ai l'impression que le tour de force de ce billet a été (plus que de coutume) de nous donner envie sans rien en dévoiler. Rassures toi c'est gagné, j'en toucherai deux mots à mon libraire ;o)

6. brize  le 30-01-2010 à 11:16:07  (site)

@ In Cold Blog : Oui, c’est plutôt pas mal ! Pas l’œuvre du siècle mais vraiment une chouette lecture (et après « In the air », fallait au moins ça !) !
C’est marrant que tu t’interroges sur le côté éventuel roman ado. Je n’y avais pas du tout pensé en cours de lecture et je me suis posé la question après, mais uniquement parce que j’avais envie que ma fille aînée, grande fan de rock, le lise. Alors, pour répondre à ta question, non, ça n’a pas des allures de bouquins pour ados (tu sais que j’en lis occasionnellement, donc je peux comparer), même si ce roman peut être lu par de grands ados ou de jeunes adultes. La forme et le fond sont en effet présentés de telle sorte qu’à aucun moment tu n’as cette impression (que je ressens dans les romans ados, sauf ceux d’exception, qui transcendent le genre et il y en a peu) que ça ne dépasse pas un certain niveau parce que tu n’es pas, toi, adulte, le public ciblé.
ATTENTION ! la suite de ma réponse donne quelques infos supplémentaires : risque de SPOILERS !
Et puis, la tonalité d’ensemble est à l’image de la couleur de la couverture du livre : sombre… On n’est pas dans la bluette, les gentilles-aventures-de-Mik-le-chanteur-et-de-sa-fan-Kim. Non, c’est d’autre chose qu’il s’agit là, quelque chose qui touche un peu plus au cœur, à l’âme… (du coup, je me demande si je ne devrais pas glisser une précision à ce sujet dans mon billet : j’avais tellement peur d’en dire trop que je n’en ai peut-être pas dit assez !).

P.S : t’as tout bien compris, faut commencer par l’histoire de Mik smiley_id118880
P.S' : moi aussi, j'adore ajouter des smileys dans les commentaires smiley_id118664

7. brize  le 30-01-2010 à 11:31:01  (site)

@ Bladelor : Merci Zik ! (et tu fais bien de noter !)

@ SBM : Mais c’est pas bien du tout, ça ! Et hop, on l'extrait de la PAL, ce drôle de petit livre !

@ Pom’ : : J’ai fait une incursion dans « Days » mais ce n’était pas le bon moment : j’avais envie de quelque chose de plus mouvementé et je n’ai pas poursuivi. Mais il n’est pas dit que je ne tenterai pas à nouveau car je crois que ça vaut le coup.

@ El Jc : Après avoir achevé ma lecture (et alors que je continuais à la ruminer), je me disais que je n’allais jamais pouvoir rédiger de billet smiley_id1464783 : il y a des éléments fournis dans chacune des histoires qui ne sont pas livrés immédiatement dans l’autre, alors tu ne peux même pas faire de pitch, l’horreur, quoi ! Ensuite, je me suis dit que je pouvais au moins parler du concert : ça, c’était le point commun aux deux (mais il y en a bien d’autres !) et puis, de l’effet procuré par cette lecture et de ses qualités .
Mais, bon, c’est vachement frustrant, quand même !
En tout cas, si je t’ai donné envie de le lire smiley_id118690, le but est atteint !

8. manu--  le 30-01-2010 à 15:50:10  (site)

Tu m'as donné une furieuse envie de le lire ! Et c'est drôle, je me posais la même question que ICB Rire

9. Sassenach  le 31-01-2010 à 16:29:29  (site)

J'avais aimé "Days" et je suis une fan des romans aux constructions originales ... je le note mais je crains que ma biblio ne l'achète pas (ils en ont acheté deux de cet auteur alors l'espoir est quand même un peu permis ! mdr !)

10. brize  le 31-01-2010 à 18:50:40  (site)

@ Manu : Les grands esprits se rencontrent !

@ Sassenach : On croise les doigts et on y croit ! (et je suis certaine que tu es une lectrice assidue et connue et qui saura les convaincre !)

11. chiffonnette  le 01-02-2010 à 08:39:10  (site)

Sur ma PAL! Et passe en prioritaire maintenant!

12. Isil  le 01-02-2010 à 08:44:45  (site)

J'ai plein de Griffe d'Encre dans ma Pal mais pas celui là, dont je n'avais jamais entendu parler. Je note guitrock
Miramar Lapin Sourire1 (comme tu aimes les smileys, j'en mets juste pour le plaisir)

Et je compte commencer par la journée de Mik. A ton avis, c'est une bonne idée? reboulette

13. Lael  le 01-02-2010 à 15:25:28  (site)

un roman énigmatique, car moi aussi j'apprends de nouveaux termes! je note même si honnêtement je ne me tourne pas vers ce genre de lecture mais ton billet m'intrigue

14. brize  le 01-02-2010 à 19:12:06  (site)

@ Chiffonnette : Ah, ben oui ! C’est que j’aimerais en entendre davantage parler de ce livre, moi (y'a plus qu'à espérer que ce soit en bien !) ! Je trouve qu’il le mérite.

@ Isil : N’hésite pas à noter (et à mettre des smileys smiley_id118869 !) (et tu commences par l’histoire que tu veux … smiley_id118879 (il est bien aussi, celui-là, non ?! ) ) !

@ Lael : Intriguer Oula, tel était bien mon but !

15. ulaz  le 04-02-2010 à 07:36:46  (site)

C'est un concet original qui attise ma curiosité ! Il s'agit de romans jeunesses ? (c'est l'impression que cela me donne).

16. brize  le 04-02-2010 à 09:19:59  (site)

@ Ulaz : non, ce n'est pas un roman jeunesse (cf ma réponse détaillée à ce sujet à In Cold Blog, plus haut dans les commentaires Sourire !

17. Sandrine(SD49)  le 09-07-2010 à 23:26:17  (site)

Il m'a tapé dans l'oeil dans les livres offert à la soirée de books car je me souvenais de ton billet, je vais le commencer ce soir ou demain (peut être demain vu l'heure !) J'ai hâte !!!!!

 
 
 
posté le 27/01/10

RétroMobile !

     J'ai un (gros) faible pour les voitures anciennes et cela faisait bien une quinzaine d'années que je n'avais pas mis les pieds au Salon RétroMobile (site ici).

     J'en avais un excellent souvenir (embelli au fil des ans ?) et je ne regrette donc pas d'avoir fait un tour à celui qui se tient en ce moment (et jusqu'au 31 janvier)  Porte de Versailles : beaucoup de belles voitures, comme vous pouvez le constater ci-dessus.  

    Une floppée d'entre elles ne pouvaient cependant pas être admirées de près. Pour les  approcher, il fallait en effet débourser 50€ , prix du catalogue de la future vente aux enchères : moyennant ce tarif (qui s'ajoutait aux 13€, rien que ça, du billet d'entrée), vous étiez dignes de mettre un pied dans l'enceinte autour de laquelle le commun des mortels (moi et mister B.) se contentaient de tourner.

     Alors, tant qu'à faire, pour contempler ces magnifiques pièces de musée, autant guetter leurs passages dans nos villes, lors de rallyes spécifiques (dont, souvent, je n'ai malheureusement connaissance qu' a posteriori), ou bien se rendre au Musée National de l'automobile de Mulhouse (collection Schlumpf) ou encore au Manoir de Lohéac (pas loin de Rennes) : ces deux sites sont superbes et les véhicules y sont exposés dans d'excellentes conditions .

 


Commentaires

 

1. Petite Fleur  le 27-01-2010 à 20:39:10  (site)

C'est vrai que c'ests joli et sympathique. J'ai eu l'occasion d'en voir une fois à Beuvron-en-Auge : vraiment spectaculaire. Et on sent que les propriétaires aiment leur petit bijou.

2. ChoupynettedeRestin  le 28-01-2010 à 17:05:59  (site)

50€ c'est quand même très cher!! Mon père adore ces vieilles voitures (il est passionné de mécanique), mais il ne m'a pas passé le virus! Clin doeil J'aime bien les voitures, mais à cepoint là!

3. brize  le 28-01-2010 à 20:39:25  (site)

@ Petite Fleur : Oui, ce sont des passionnés !

@ Choupynette : 50 €, c'était seulement si tu voulais approcher les voitures qui seraient vendues aux enchères : donc, pour ceux qui sont capables de les acheter, ça doit être peanuts ! Les autres (= les gens "normaux", comme moi !), pouvaient quand même admirer de près toutes les autres voitures présentes dans le salon (et d'un peu moins près celles exposées pour la future vente aux enchères).
En tout cas, je comprends tout à fait les passionnés de mécanique comme ton père !

4. Diddy  le 29-01-2010 à 21:58:23  (site)

Trop chouettes ces voitures!!!

5. brize  le 30-01-2010 à 13:40:13  (site)

@ Diddy : oui et j'ai (nettement) tendance à les préférer aux voitures modernes !

6. Nanne  le 30-01-2010 à 20:35:13  (site)

J'adore ces vieilles voitures qui me fascinent par leur ligne et leur beauté. Elles ont traversé le temps et l'histoire pour arriver jusqu'à nous et notre plaisir de les admirer ! Mais payer 50€ pour les approcher, je pense que c'est un peu exagérer ... Surtout qu'il y a le musée de Mulhouse, superbe et de nombreux regroupements de collectionneurs partout en France et ailleurs dès les beaux jours ... et gratuit (ou presque) !

7. brize  le 30-01-2010 à 20:40:44  (site)

Nanne, les 50€ ne concernaient (heureusement !) qu'une partie des voitures exposées dans ce salon : celles regroupées pour une prochaine vente aux enchères (et on les voyait, quand même, sauf qu'on ne pouvait pas aller tout près).
Les autres, disséminées dans tout le salon, on pouvait leur tourner autour et zyeuter à l'intérieur autant qu'on voulait Sourire

8. Lilibook  le 01-02-2010 à 12:34:57  (site)

Elles sont tellement belles toutes ces voitures anciennes !!

9. brize  le 01-02-2010 à 18:37:57  (site)

@ Lilibook : Ah oui, elles sont vraiment superbes !

10. Cécile de Quoide9  le 08-02-2010 à 08:15:27  (site)

Vavavoum !
Tu connais le musée de l'automobile du Mans ?

et puis tiens, puisque tu aimes les voitures anciennes, petit "cadeau" visuel sur ce lien :
http://ceciledequoide9.blogspot.com/2008/08/ce-jour-l-au-mans-on-croisait-plus-de.html

11. brize  le 08-02-2010 à 18:45:25  (site)

Cécile, je ne connais pas (encore) le musée du Mans, mais ton billet ne m'avait pas échappé (la preuve : j'avais mis un commentaire enthousiaste !).

 
 
 
posté le 25/01/10

"In the air", Walter KIRN

     Ryan Bingham, pas encore quarante ans, est consultant en management, spécialisé en CTC, Conseil en Transition de Carrière (pour ne pas dire l’après licenciement). Sans attache, sans domicile fixe d’un nouveau genre car il migre en permanence d’un aéroport à l''autre, spécialiste des chaînes hôtelières, il en est venu à se fixer comme objectif d’atteindre, sur la compagnie aérienne qu’il a choisie, le million de miles. Il serait le dixième client à y parvenir.

   Mais l’enchaînement des dernières étapes de ce voyage est parcouru d’incidents imprévus…

 

   Une fois décrit le mode de vie de notre homo avionus , j'ai attendu, patiemment, que cette histoire de coach tellement performant mais tellement proche de la dépression décolle…

   En vain.

   D'une écriture plutôt fade, le récit présente une succession sans relief de micro-incidents, pas toujours prévisibles mais jamais franchement surprenants, joints à des considérations certes pertinentes mais sans originalité, sur le monde contemporain déshumanisé dans lequel se meut notre séduisant mais triste et lucide (enfin, pas toujours…) héros. Les rencontres diverses ne changent rien à l’affaire, s’inscrivant dans un cheminement qui semble inéluctablement conduire Ryan à se détacher progressivement de tout. A peine l’irruption de sa jeune sœur peut-elle, un temps, faire croire à un sursaut tranchant dans ce parcours monotone et désabusé. Quant à la mystérieuse société MythTech, dont Ryan aimerait tant rejoindre les rangs, elle s'érige in fine en figure trop facilement emblématique.

     Un roman dont a priori la thématique m'intéressait, mais le traitement qu'en a fait l'auteur a suscité en moi, de bout en bout, un irrésistible ennui.


"In the air", Walter KIRN

Editions Michel Lafon (270 p)

Paru en janvier 2010

Livre reçu dans le cadre d’un partenariat entre BoB et les éditions Michel Lafon .

 

Doriane aussi s'est ennuyée.

edit du 26/01 : L'avis de Laël ("Même si ce n'est pas un de mes romans préférés, il a suscité nombre de réactions et de réflexions et je trouve que rien que pour cette bonne raison, il faut le lire.") .

edit du 17/02 : recensement des avis chez BoB

 

   N. B. :

 Une adaptation cinématographique de ce roman paraît le 27/01/2010. George Clooney (acteur qui n’a jamais eu l’heur de me plaire, mais là n’est pas la question), est un peu plus âgé que le héros mais pour le physique (si on en croit la description flatteuse que le personnage donne de lui-même dans le roman), il correspond.

 Le scénario sera plus ou moins fidèle au roman et cette interprétation, de même que la qualité de la réalisation, sont susceptibles de donner au film ce que je n’ai pas trouvé dans l’œuvre littéraire, le dynamisme notamment.

 Tout cela pour dire que je ne veux surtout pas vous décourager d’aller voir le film (ni de lire le livre, d’ailleurs, car il a été encensé par la critique anglo-saxonne) !

edit du 2/03 : Nelfe compare le film et le livre ici (le scénario s'éloigne beaucoup du roman).

 


Commentaires

 

1. Cuné  le 25-01-2010 à 12:06:27  (site)

J'ai lu environ 50 pages avant de laisser tomber, moi aussi j'ai trouvé ça très ennuyeux Sourire

2. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 25-01-2010 à 12:32:24  (site)

j'ai croisé le bouquin ce week end, à priori j'ai bien fait de ne pas le prendre!!
par contre, j'ai plus ou moins prévu d'aller voir le film Clin doeil
on verra ^^

3. zarline  le 25-01-2010 à 12:43:06  (site)

Je pense aller voir le film ce weekend car j'ai bien aimé les deux films précédents du réalisateur (Juno et Thank you for smoking). Je me demande si le film corrige l'ennui du livre. A suivre!

4. Petite Fleur  le 25-01-2010 à 13:16:12  (site)

Hum, j'avais failli le demander, puis je m'étais abstenue. J'ai bien fait on dirait...

5. keisha  le 25-01-2010 à 13:32:40

Aïe!!! J'ai été convaincue de l'accepter, et pffou j'aurais dû écouter mon instinct. Je le lirai quand même, on ne sait jamais...

6. Aifelle  le 25-01-2010 à 13:48:13  (site)

Je baille déjà en lisant ton billet ! je passe .. et le film ne me tente pas tellement non plus.

7. Jules se livre  le 25-01-2010 à 14:04:16

Oh-oh... je l'attends de chez BOB moi aussi! À entendre le réalisateur du film au Golden Globe, c'est un livre extraordinaire!!!???

8. Lael  le 25-01-2010 à 15:01:52  (site)

tout comme toi, je viens de le finir, mon dieu, j'en suis épuisée! il faut rédiger le billet maintenant!!!

9. doriane99  le 25-01-2010 à 16:23:12  (site)

Il semblerait que les lectrices du livres soient bien peu enthousiastes ! un moment d'ennui pour moi aussi !

10. brize  le 25-01-2010 à 18:20:27  (site)

@ Cuné : Merci d’être venue le dire !
Si je ne m’étais pas engagée à rédiger une critique dans le cadre du partenariat, j’aurais moi aussi rapidement abandonné la lecture de ce roman.

@ La Sardine : Super, tu vas pouvoir nous dire ce que tu auras pensé du film !

@ Zarline : Il n’est pas rare qu’un film « sublime » le livre dont il est tiré (je pense notamment à « Sur la route de Madison » : pas mal de lecteurs avaient trouvé le roman, lu après avoir vu le film, bien en dessous de celui-ci). Affaire à suivre, donc !

@ Petite Fleur : Je dirais que tu as bien fait (mais ce n’est que mon avis, on verra celui des autres lecteurs !) !

@ Keisha : Je ne peux qu’espérer qu’il te plaise davantage qu’à moi !

@ Aifelle : Je souhaitais que mon billet reflète ce que j’avais ressenti en lisant le roman : si j’en crois ta remarque, c’est OK !

@ Jules : J’ai vu que tu allais le recevoir ! Je ne sais pas si, comme pour « Harry revu et corrigé », nous serons du même avis : j’espère que non, car je souhaite que tu prennes davantage de plaisir à ta lecture que moi. Peut-être ton avis rejoindra-t-il celui du réalisateur du film !

@ Lael : Ton commentaire m’a littéralement fait éclater de rire !
Bon, allez, je compatis : courage ! tu PEUX le faire ! Et je vais guetter ton billet !

@ Doriane : Pour le moment, pas d’enthousiasme, en effet ! Mais il y a encore beaucoup d’autres avis à venir, donc ça peut changer (il est rare qu’un livre fasse l’unanimité, que ce soit en positif ou en négatif).

11. liliba  le 25-01-2010 à 18:37:19  (site)

Je zappe le livre, mais l'expression "en transition de carrière" va passer dans mes favoris : bien plus chic que chomiste !!!

12. saxaoul  le 25-01-2010 à 21:02:58  (site)

L'avantage avec ce genre de livre, c'est que ça en fait un de moins à noter Sourire !

13. Mango  le 26-01-2010 à 07:44:19  (site)

Dommage, mais je vais éviter ce livre également! Pas envie de m'ennuyer!

14. Sandrine(SD49)  le 26-01-2010 à 08:22:20  (site)

un 'petit' tag t'attend chez moi ;-)

15. Leiloona  le 26-01-2010 à 10:00:23  (site)

Ah, ah, je devais l'entamer bientôt. Bon, je sors tout juste d'un autre roman de la même maison d'éditions. Bilan tout aussi mitigé, voire plus.
smiley_id239914

16. Sassenach  le 26-01-2010 à 10:29:29  (site)

Oups, moi qui aurait voulu le lire, tu me refroidis avec ton billet (surtout que je m'ennuie vite en ce moment !)

17. kathel  le 26-01-2010 à 12:21:01  (site)

Eh bien en voilà un que je ne vais pas regretter de ne pas lire ! Merci !

18. Titine75  le 26-01-2010 à 12:31:40  (site)

Lorsque j'ai vu la bande-annonce, je n'avais pas très envie de voir le film et maintenant je n'ai pas envie de lire le livre non plus!!!

19. brize  le 26-01-2010 à 12:51:25  (site)

@ Liliba : C’est vrai, c’est bien plus classe !

@ Saxaoul, Mango, Kathel : Vous pouvez toujours tenter, si vous le croisez à la bibliothèque… (on ne sait pas, vous ne vous ennuierez peut-être pas).

@ Sandrine : Vu !

@ Leiloona : J’espère qu’il te plaira davantage qu’à moi !

@ Sassenach : Ce n’est peut-être pas le bon moment, mais plus tard, éventuellement…

@ Titine : Comment ça, tu n’avais pas envie de voir le film ! Même avec George Clooney smiley_id119173 ?!!!

20. Stephie  le 27-01-2010 à 09:33:18  (site)

Lecture à venir, je repasserai en parler avec toi Clin doeil

21. val-m-les-livres  le 27-01-2010 à 17:25:08  (site)

Eh, mais je n'avais pas vu cette nouvelle bannière! Ca fait ambiance festive, c'est très réussi, bravo!

22. Choco (et son grenier)  le 27-01-2010 à 21:03:04  (site)

Et bien passons sur ce roman qui ne semble pas exciter les foules...

23. keisha  le 28-01-2010 à 10:57:26  (site)

je l'ai commencé, je m'ennuie, en plus je m'y perds.
c'est un envoi éditeur, il va quand même falloir que j'en lise plus et que j'en parle. Bon, cela me servira de leçon, une autre fois je dirai non si je n'ai pas d'atomes crochus avec l'histoire.

24. brize  le 28-01-2010 à 11:12:25  (site)

@ Stephie : Bon, je suis curieuse de savoir ce que tu vas en penser !

@ Val-m-les-livres : Rien de changé « Sur mes brizées », mais je crains que la bannière soit parfois un peu lourde à charger, ce qui expliquerait que tu ne l’aies pas remarquée avant. En tout cas, je suis contente que l’ambiance te plaise ici smiley_id172963 !

@ Choco : Disons que, pour le moment, il ne soulève pas un enthousiasme démesuré (et communicatif) !

@ Keisha : Aïe ! apparemment, ça coince ! heureusement, le roman n’est pas très long !

25. ChoupynettedeRestin  le 28-01-2010 à 17:07:06  (site)

J'ai bien envie d'aller voir le film... J'aime bien George Rire

26. tulisquoi  le 28-01-2010 à 20:49:36  (site)

Bonjour,

J'ai aussi eu ce livre dans le partenariat BoB et le descriptif me semblait vraiment convainquant. Ma critique paraitra ce dimanche, mais ça me rassure déjà de voir que je ne suis pas la seule à être passée à côté.
Du coup, aucune envie d'aller voir le film non plus, même si j'aime beaucoup Georges Clooney Clin doeil

27. brize  le 28-01-2010 à 22:13:07  (site)

@ Choupynette : J'ai lu une bonne critique du film sur Télérama : apparemment, le film est tonique, lui ! (et de toute façon, comme il y a George, tu seras contente love_1 !)

@ Tulisquoi : Je ne dirais pas que je suis "passée à côté" de ce livre car le propos ne m'a pas échappé, c'est juste qu'il aurait gagné à être présenté de manière à capter davantage l'intérêt.
Et pour le film, comme je viens de le dire à Choupynette, j'ai lu une bonne critique dans Télérama : alors, comme tu aimes bien George, à mon avis, tu peux te laisser tenter !

28. tulisquoi  le 29-01-2010 à 13:21:11  (site)

@Brize, quand je dis passé à côté, c'est plus en référence à la toute dernière page... sans vouloir dévoiler la fin pour ceux qui voudraient le lire.
Sinon j'ai trouvé qu'il manquait de profondeur. Le film, j'en ai vu des extraits et effectivement le positionnement semble différent. Axé sur les relations homme/femme. Bon et puis il y a George ... Rire

29. brize  le 29-01-2010 à 13:46:42  (site)

@ Tulisquoi : Ah oui, d'accord ! Je vois mieux ce que tu voulais dire, maintenant !
C'est vrai que je ne me suis pas appesantie sur cette révélation finale (euh, je crois que j'étais tellement contente d'arriver au bout que je n''avais pas envie de m'attarder dessus !). Et puis, entre nous, j'ai trouvé qu'elle arrivait là, comme ça, mais que c'était trop tard, à mon avis, pour que ça puisse changer ce que j'avais perçu en cours de lecture (en outre, au fond, ça ne fait que justifier encore davantage l'espèce de mise en retrait du personnage, mais à part ça ...).
P.S : Si tu vas voir le film, ce serait bien que tu fasses une comparaison avec le livre, ça m'intéresserait beaucoup (mais je n'ai pas envie d'aller voir George faire le beau pendant 2H !).

30. tulisquoi  le 29-01-2010 à 16:59:32  (site)

@Brize : ok si je vais voir le film, je repasserai donner mes impressions. Là où j'ai un espoir pour ce film, c'est qu'il passe dans le cinéma Art et Essai de ma ville. Et en général, j'ai toujours eu de bonnes surprises là-bas. A voir si ça se confirme aussi pour celui-ci Sourire

31. manu--  le 30-01-2010 à 15:55:44  (site)

Le film ne me tentait déjà pas vraiment. Et je pense que le livre ne va pas m'attirer davantage ;-)

32. brize  le 04-02-2010 à 12:13:59  (site)

Manu, tu peux faire l'impasse sans problème, je pense !

33. Mélo716  le 17-02-2010 à 19:07:23  (site)

J'aime bien ta critique. Perso, je n'ai pas pu le finir : d'un ennui total ! Très décue.

34. Nelfe  le 02-03-2010 à 10:19:07  (site)

Je suis d'accord avec toi: une lecture fadasse où on se fiche de ce qui arrive au personnage principal. Je n'ai rien ressenti pour lui... Si, peut être de l'ennui!

Par contre le film est vraiment différent. Mis à part les avions, ça n'a rien à voir. Si ça te tente de lire notre critique avec pour ma part une mise en parrallèle avec le livre c'est là:
http://cafardsathome.canalblog.com/archives/2010/02/10/16866833.html

35. brize  le 02-03-2010 à 14:21:15  (site)

@ Mélo 716 : M'étonne pas (j'ai dû me forcer) !

@ Nelfe : Billet comparatif très intéressant (je vais l'ajouter en lien à mon Nota Bene) !

 
 
 
posté le 23/01/10

La chanson du moment !

       Une fois n’est pas coutume (la seule fois où je vous ai parlé musique, ici, c’était à propos de Sting), mais je voudrais vous faire écouter une chanson dont les premières notes (et la suite !) me donnent immédiatement la pêche (si je vous dis que je me mets à danser dessus  , vous me croyez ?!) !

     Cette chanson est extraite du premier album du groupe français "Revolver ", que ma grande fille (pour ceux qui suivent,"l’avatar "  !) m’a offert il y a peu et quand j’ai entendu le riff  (zavez vu comme je cause technique, là  ; en fait, je voulais écrire "premières mesures", mais "riff", ça l'fait mieux), je l’ai immédiatement reconnu car elle le joue à la guitare électrique(dommage, y'a pas d'option connaissance-des-chanteurs-de-rock au BAC !).

      

 

 

 

 


Commentaires

 

1. Sandrine(SD49)  le 23-01-2010 à 16:04:31  (site)

Ah ben c'est malin ! me voila aussi en train de danser !!!!! pas top de me trémousser comme ça après ma gastro d'hier ;-)))) sympa cette musique

2. La pyrénéenne  le 23-01-2010 à 17:31:10  (site)

Super ... la guitare est mortelle ! Merci pour la découverte ...

3. floaimelesmots  le 23-01-2010 à 17:42:10  (site)

une chanson qui trotte dans la tête...

4. Isabelle A  le 23-01-2010 à 18:02:28

Extra! Et effectivement, ça donne la pêche!

5. brize  le 24-01-2010 à 18:14:41  (site)

@ Sandrine : J’espère que maintenant tu es bien remise (et que tu peux à nouveau faire des folies de ton corps…euh, je veux dire par là, danser smiley_id172961 bien sûr !).

@ Véronique, Flo et Isabelle : Contente qu’elle vous plaise, cette chanson smiley_id172963!

6. la-ronde-des-post-it (Ln)  le 25-01-2010 à 11:48:34  (site)

J'aime beaucoup!!! Rire

7. brize  le 25-01-2010 à 18:22:00  (site)

@ LN : Allez, hop, encore une fois guitrock !

8. liliba  le 25-01-2010 à 18:39:15  (site)

Pour une fois, je ne suis pas trop nulle, je connais !!! Très sympa, la chanson, du coup j'ai envie de me dandiner sur ma chaise !

9. brize  le 25-01-2010 à 18:44:10  (site)

@ Liliba : Chouette, tu la connaissais (et toi aussi, tu n'y résistes pas smiley_id118694) !

10. Diddy  le 26-01-2010 à 21:10:49  (site)

J'aime bien cette chanson, mais on m'a dit que le reste de l'album est plus mou.... Qu'en penses-tu?

11. brize  le 26-01-2010 à 21:16:22  (site)

Diddy, j'aime bien tout l'album ! Il n'y a rien de "mou", c'est toujours rythmé, même pour les chansons plus douces.

12. céline de enlivrezvous  le 29-01-2010 à 17:21:23  (site)

Je veux bien te croir c'est super dansant ! Très chouette, je vais l'ajouter dans mon ipod :-)

13. brize  le 01-02-2010 à 21:39:58  (site)

@ Céline : Et le pire, c'est qu'une fois qu'on l'a dans la tête, cette chanson, elle ne veut pas en sortir Rire1 !

 
 
 
posté le 22/01/10

"Jack London", de Jennifer LESIEUR

     Durant sa brève existence, Jack London (1876-1916) a la réputation d’avoir vécu de nombreuses vies : pilleur d’huîtres puis mousse, ouvrier à l’usine, vagabond, chercheur d’or au Klondike, coureur des mers du sud, propriétaire terrien, socialiste engagé, journaliste … et écrivain, bien sûr !

   Et si "Martin Eden" passe, à juste titre, pour autobiographique, j’étais sortie de cette lecture frustrée car elle ne donne qu’un aperçu partiel de cette existence aux multiples facettes.

   Décidée à en savoir davantage sur le personnage et son œuvre, je me suis donc plongée dans la biographie que Jennifer Lesieur lui a consacrée et qui a répondu à toutes mes interrogations.

 

   Commençons cependant par trois petites choses qui fâchent :

- la première est l’absence de photos (celle de la couverture excepté) : pas de ces (traditionnelles mais bienvenues) pages insérées au milieu de l’ouvrage avec des photos de l’auteur aux différents âges de sa vie, accompagné des visages de ceux qui l’ont connu et entouré et des lieux qu’il a fréquentés ; d’autant plus décevant que l’auteur insiste sur le côté « bel homme » de Jack London !

- la deuxième concerne les nombreuses coquilles figurant dans l’édition

- et la dernière est relative au style de l’auteur, mais uniquement sur un point particulier (je reconnais que je chipote un peu), qui m’a surprise : le passage intempestif du passé au présent de narration, qui crée des ruptures curieuses dans l’écriture, par ailleurs très fluide.

   Pour le reste, rien à dire, sinon que cette biographie présente toutes les qualités qu'on attend d’un exercice de ce genre.

 

   L’auteur réussit en effet à dresser un portrait de Jack London en tant qu’homme, avec son évolution personnelle dans son environnement social et affectif et en tant qu’écrivain, en le situant en permanence dans son temps, d’un point de vue aussi bien général (contexte socio-historique) que littéraire. Ainsi cette biographie s’inscrit-elle parfaitement dans l’histoire des Etats-Unis à ce moment-là, histoire qui s'avère davantage qu'une simple toile de fond quand on sait à quel point London était en prise directe avec son époque.

    Pour ce qui est de ses œuvres, elles sont toutes abordées très précisément avec, pour les plus importantes, une présentation détaillée agrémentée de citations. A chaque fois, l’auteur s’intéresse à ce que l’œuvre (nouvelle, roman, essai) représentait pour London et à la manière (conforme ou non à ses attentes) dont elle a été reçue par le public. Dans ce sens, cette biographie permettra au lecteur désireux de découvrir ou de mieux connaître Jack London de choisir en connaissance de cause ce qu’il voudra lire de lui (et, l’auteur ayant été prolifique, avec pas mal de littérature alimentaire, un tel guide est précieux).

 

   Jennifer Lesieur, et c’est là un autre point positif, ne verse jamais dans l’hagiographie : on la sent passionnée par son sujet mais elle ne cherche pas à ériger une statue à un écrivain dont elle sait percer à jour les motivations profondes et les cheminements. Elle n’hésite d’ailleurs pas, au besoin, à écorner le mythe. Ainsi n’occulte-t-elle pas le racisme de l’homme, qui pose la plupart du temps le Blanc en prototype le plus réussi de la race humaine (un aspect de l’individu pas franchement sympathique !).

Elle explique aussi que Jack London, s’il passa un an dans le Klondike, y fut moins un chercheur d’or qu’un habitué des bars : il prenait grand plaisir à y traîner pour écouter les histoires qui s’y racontaient et qui seraient autant de grains à moudre pour celles qu’il écrirait plus tard.

Elle évoque d'ailleurs le manque d’imagination dont l’auteur se plaignait :" Que je sois damné si une seule histoire me vient à l’esprit ! Il faut que je me démène comme un diable pour trouver un sujet. Une fois celui-ci trouvé, il m’est facile de le développer. En ce qui me concerne, l’expression est bien plus facile que l’invention." (il alla jusqu’à acheter des sujets à d’autres écrivains !) et nous le montre, à la fin de sa vie, comme un forçat de l’écriture (l’argent étant nécessaire à payer les très nombreuses dépenses liées au ranch qu’il s’est fait construire), usé par l’alcool et la maladie.

 

   Une biographie qui se lit comme un roman, celui d’un homme passionné dont la vie est riche en rebondissements de toutes sortes et que je recommande à tous ceux qui s’intéressent à l’individu aussi bien qu’à l’écrivain !


N.B. : Les œuvres de Jack London que j’ai déjà lues : L’Appel de la forêt, Michael chien de cirque, Jerry des îles, Croc-Blanc, Le Loup des mers, La Peste écarlate, L’Amour de la vie (nouvelles), Le Vagabond des étoiles, Martin Eden.

Celles que je lirai peut-être (repérées dans cette biographie) : Radieuse Aurore, Le Talon de fer, La Croisière du Snark, Par les tortues de Tasmanie ! (nouvelle).


"Jack London", de Jennifer LESIEUR

Editions Tallandier (413 p)

Paru en 2008.

 


Commentaires

 

1. Titine75  le 22-01-2010 à 11:03:06  (site)

Je le note pour l'offrir à mon homme qui est un admirateur de Jack London...mais je le lirai sûrement puisque j'ai adoré "Martin Eden"!

2. bladelor  le 22-01-2010 à 11:06:25  (site)

C'est tous de même un peu gênant ces trois défauts que tu cites, on peut attendre, il me semble, un peu plus de soin de ce genre d'ouvrages. Je ne supporte pas les coquilles dans un livre. Quant aux photos, effectivement c'est sympas dans avoir dans une bio, surtout qu'il était beau ce cher Jack !!!

J'aimerais bien lire une bio de cet auteur que j'adore, mais au vu des défauts que tu cites ce ne sera pas celle-là !!

3. bladelor  le 22-01-2010 à 11:07:25  (site)

Et bien moi j'en ai fait de belles de coquilles dans mon commentaire, désolée pour les horribles fautes, je devrais me relire AVANT de poster ! ;-)

4. kathel  le 22-01-2010 à 12:42:26  (site)

Comme Bladelor, les défauts que tu as noté me semblent rédhibitoires... Je ferais mieux de relire Martin Eden, tiens ! Sourire1

5. brize  le 22-01-2010 à 13:06:32  (site)

@ Titine : Bonne idée !

@ Bladelor et Kathel : Il y a de nombreuses coquilles (du coup, vu votre réaction, je viens d’enlever le très du très nombreuses que j’avais initialement noté), mais comme on en trouve (hélas !) dans d’autres livres ou romans, ce qui n’empêche en rien leur lecture, disons seulement qu’au passage, ça agace. J’ai ôté le incompréhensible… que j’avais mis entre parenthèses après cette remarque, car j’ai craint que vous ayez compris que ça rendait le texte incompréhensible, alors que je me disais seulement que je trouvais incompréhensible qu’une maison d’éditions sérieuse laisse passer autant d’erreurs dans la version définitive du texte.
Bref, ce serait dommage de vous arrêter à ce défaut mineur mais que je n’ai cependant pas voulu passer sous silence.

@ Bladelor : Sur Vefblog, tu peux « éditer » ton commentaire pour le rectifier ensuite, une fois que tu l’as envoyé : pratique, car souvent on fait des fautes de frappe qu’on ne remarque qu’une fois le texte affiché correctement à l’écran.

6. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 22-01-2010 à 13:26:12  (site)

je ne sais pas trop si lire des biographies, mais si celle ci se lit comme un roman, pourquoi pas?
je note dans un p'tit coin Clin doeil
en tous cas, tu en parles très bien Sourire

7. Ys  le 22-01-2010 à 14:23:44  (site)

Cette bio fait partie de celles qui me tentent. Je viens d'attaquer celle de Churchill, ça n'est pas une mince affaire, lui aussi a vécu dix vies en une, et plus longtemps que London !

8. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 22-01-2010 à 14:31:38  (site)

j'ai oublié "me plairait" dans ma première phrase Clin doeil

9. Sassenach  le 22-01-2010 à 14:44:54  (site)

Je ne connais pas bien l'oeuvre de Jack London mais sa vie me fascine car il a vraiment fait des choses très différentes. Mais c'est dommage qu'il n'y ait pas de photos ... j'aime m'y reporter quand je lis ce genre de livre !

10. Mango  le 24-01-2010 à 09:05:09  (site)

J'avais hâte d'avoir ton point de vue sur ce livre!
Malgré les défauts que tu signales (l'absence d'images sera pour moi le plus gênant, m'étant résignée aux autres hélas!), je vais me précipiter pour le lire à mon tour! Je t'ai déjà
dit, je crois, mon admiration pour cet écrivain et pour Martin Eden en particulier!
Si j'avais le livre chez moi, en ce moment, je le commencerais tout de suite et ne le lâcherais plus! Sourire

11. brize  le 24-01-2010 à 18:22:27  (site)

@ La Sardine : Je ne lis pas souvent de biographies, mais celle-ci, je trouve qu’elle vaut le coup.

@ Ys : La biographie de Churchill doit être passionnante !

@ Sassenach : Oui, je n’ai pas compris pourquoi il n’y en avait pas (une question de coût ?)

@ Mango : Bonne (future) lecture, alors ! J’espère que tu y prendras autant plaisir que moi.

12. Nanne  le 30-01-2010 à 20:28:46  (site)

Une belle biographie qui met l'accent sur l'homme avec ses défauts et ses qualités, on dirait ! J'ai dans ma PAL deux romans de Jack London, "Le peuple d'en bas", chronique du Londres ouvrier et "Martin Eden", autobiographique et très partiale ! Mais c'est un auteur qui mérite d'être redécouvert pour l'ensemble de son œuvre ...

13. brize  le 30-01-2010 à 20:33:13  (site)

Oui, Nanne, c'est une belle biographie, où on sent l'admiration pour l'homme et l'écrivain, mais sans complaisance.
Dans l'ouvrage, Jennifer Lesieur évoque précisément la manière dont Jack London a procédé pour écrire ce "Peuple d'en bas" que tu as dans ta PAL, et c'est très intéressant.

14. AichaLL  le 07-02-2010 à 03:49:20

"cette autobiographie présente toutes les qualités qu'on attend d’un exercice de ce genre."

Vous voulez dire "biographie", non ?

Je ne connaissais pas cet homme mais sa vie à l'air bien tumutieuse/riche, vu comment vous le décrivait...
Et comme je suis curieuse... ; )



15. brize  le 07-02-2010 à 09:27:04  (site)

Oups ! J'ai corrigé tout de suite ce lapsus, AichaLL, que je te remercie de m'avoir signalé Sourire !
Et la vie de Jack London est bien tumultueuse et riche : sa biographie a de quoi satisfaire un esprit curieux, c'est sûr !

 
 
 
posté le 20/01/10

On a tous quelque chose en nous d'un "Avatar"...

   J’ai hésité à rédiger ce billet… mais tant pis, je me lance : j’ai vu "Avatar" et j’ai, certes, passé un bon moment, mais je n’ai pas été emportée par le film comme je pensais l’être (et comme je crois être plutôt du genre bon public, ça m’inquiète un peu).

   Ce film, je n’en connaissais rien (enfin, presque rien).

   Bien avant sa sortie, j’avais (comme tout le monde) repéré les images de pub sur internet ou ailleurs, mais, persuadée que ce film de science-fiction ne pouvait que me plaire et voulant avoir la surprise de le découvrir, j’avais réussi à tout éviter : pas regardé les teasers, pas lu les articles dans la presse, les billets sur les blogs etc.

   Je n’ai malheureusement pas pu empêcher une amie, qui l’avait vu, de me répéter qu’elle avait trouvé l’histoire convenue et que ça lui rappelait trop "Pocahontas" (mauvais, ça, pour quelqu’un qui ne voulait rien savoir : parce que là, du coup, je savais presque tout, comme j’allais pouvoir le vérifier in situ).

   Bref.

   Je n’y suis pas allée plus tôt, parce que la 3D m’a arrêtée. Il y a des mois de cela, quand j’ai vu fleurir un peu partout le titre du film, je n’avais pas noté cette affaire de 3D (je sais, je dois être la seule !). Sans vouloir entrer dans de sordides détails sur ma vie-mes yeux, je vous dirai seulement que je ne peux pas la voir, c’est tout, c’est comme ça.  Donc j’ai fini par me résoudre à aller malgré tout voir le film, mais en 2D ().

   Si je dis ça c’est pour que, éventuellement, vous me trouviez une excuse .

   Parce que voilà : le problème n’est pas que je me sois ennuyée, que nenni ! Etant (comme je l’ai déjà précisé plus haut) bon public, je suis facilement entrée dans l’action (en plus, ça commençait bien, avec des vaisseaux spatiaux et tout et tout, et comme j’adore la SF, c’était cool !). Après, il y a eu l’affaire des avatars, cool aussi, de se retrouver dans un grand et puissant corps bleu super agile. Et puis, le monde sur Pandora , waouh ! 

   Bon, alors, qu’est-ce qui n’est pas passé ?

   Le méchant colonel, je crois (il faut un coupable, pourquoi pas lui ?!) (j’avais eu le même problème en relisant "Le nom du monde est forêt", d’Ursula Le Guin). Tellement lourd, tellement caricatural ! De quoi décrédibiliser toute l’histoire (et d'ailleurs, comment, à notre époque où on est autant sensibilisé à l'écologie, au respect des cultures ancestrales etc., peut-on encore écrire ce type de récit manichéen ?) ! Et puis cet assaut militaire hypertrophié sur le pauvre-monde-de-Pandora-tellement-désarmé (n'empêche, c'était horrible !) et puis… Et puis je ne sais pas, moi ! Le film n’a pas réussi à m’émouvoir ou alors trop fugitivement. Je n’ai pas vibré, quoi, alors que j’y crois à fond, moi, à cette relation à mère Nature ! Alors, soit il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez moi (hypothèse 1, immédiatement rejetée : désolée, mais je ne suis pas du tout du genre blasé ni côté environnement, ni côté cinéma), soit il y a un truc qui a fait que la mayonnaise n’a pas pris, je n’arrive pas à le définir précisément, mais c’est pourtant cette seconde hypothèse (la faute au film) que je retiens.

   Allez, et ne pas m’accuser de mauvaise foi : le moment fut agréable, je le répète, et les images étaient belles.

 

 

   Et parce qu’on a tous en nous quelque chose d’un avatar, je ne résiste pas au plaisir d’agrémenter ce billet cinématographiquement incorrect en vous présentant celui (enfin, celle !) que j’ai mis(e) au monde il y a bientôt 18 ans   (et qui ferait mieux de préparer son BAC au lieu de s’avatariser !) .

 

Pour les esprits critiques (voire caustiques), une fort réjouissante présentation du film ici .

 


Commentaires

 

1. Sandrine(SD49)  le 20-01-2010 à 09:42:55  (site)

Très sympa l'avatarisation de ta fille ;-))) alors, ce film ne me tente pas du tout, mais pas du tout je ne suis pas SF et malgré des avis positifs lus ici et là (enfin pas ici !!) je ne suis toujours pas tentée.

2. Petite Fleur  le 20-01-2010 à 10:04:28  (site)

J'ai eu un peu le même sentiment que toi : l'histoire est trop convenue, trop facile. Mais visuellement, c'est très beau. Ça ne suffit néanmoins pas à en faire le film du siècle ni à justifier tout ce tapage...

3. amanda meyre  le 20-01-2010 à 10:19:55  (site)

eh bien voilà qui va augmenter mes raisons de ne pas aller voir ce film. On en parle tant et tant que j'avais de moins en moins envie d'y aller. Va savoir pourquoi, (enfin si, je n'aime pas la SF), il ne m'a jamais tentée... et puis, quand TOUT le monde va quelque part, j'aime aller ailleurs..

Tiens, si on se faisait un obscur petit film dans notre coin un de ces jours ?!

4. doriane99  le 20-01-2010 à 10:44:59  (site)

Ah ! tu me rassures ! Monsieur est allé le voir avec les enfants, tous sont revenus enchantés (moi, ça ne me disait rien du tout !)... J'ai comme l'impression que j'aurai un avis comme le tien : sans plus !

5. val-m-les-livres  le 20-01-2010 à 11:22:47

Moi , je suis plus incorrecte que toi: je me suis ennuyée!

6. La Nymphette  le 20-01-2010 à 12:31:57  (site)

Alors, je suis assez d'accord avec toi. Le "truc qui t'a géné" ce serait pas l'exagération en tout dont fait preuve ce film: trop de romantisme, trop d'écolo, trop de gros méchants...?

7. saxaoul  le 20-01-2010 à 15:01:56  (site)

S'il y a un film que j'ai envie de voir en ce moment, c'est plutôt celui de Clint Eastwood!

8. bladelor  le 20-01-2010 à 16:18:17  (site)

Je le trouve mignon ton avatar ! ;-)
J'ai pour ma part adoré le film même si je suis d'accord pour dire que le scénario est convenu, mais mon âme d'enfant s'est laissée bercer par les images.

9. keisha  le 20-01-2010 à 16:36:04  (site)

Euh tu as parlé de Pocahontas, moi non plus je ne savais rien de l'histoire, maintenant pas envie.
On m'avait raconté les Visiteurs, je n'ai pas ri
On m'a raconté Bienvenue chez les ch'tis, je ne l'ai pas vu (oui, c'est moi celle qui ne l'a pas vu, j'avoue)
En tout cas pas de 3D pour moi, je me souviens de la géode ) La villette, trop mal au coeur, je pense que ce serait pareil...

10. Aifelle  le 20-01-2010 à 17:11:56  (site)

Tu n'es pas la première déçue par ce film. Le premier billet que j'ai lu est celui de Pascale, j'étais morte de rire mais çà m'a passé l'envie d'y aller qui n'était déjà pas très forte.

11. Tamara  le 20-01-2010 à 17:31:03  (site)

Super la photo ! :-)
(ne me dis pas que la miss passe déjà son bac !!! je me sens vieille !!)

Et sinon, j'avais l'intention de voir le film en 3D et puis je n'ai pas trouvé le temps... ça attendra probablement la sortie en DVD.

12. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 20-01-2010 à 17:35:07  (site)

comme Bladelor, je suis plutôt d'accord avec toi, mais j'ai malgré tout apprécié ce film!
j'ai été émerveillée par les images et tout et tout (je l'ai vu en 2D itou), et même si j'ai eu des "tiquages", je suis passée outre...

par contre... j'y retourne vendredi avec mon casse croûte [36-15racontetavie ON = je suis abonnée illimitée à 2, avec une copine on paie moit-moit car on y va toujours ensemble mais comme la carte est à mon nom, quand quelqu'un d'autre veut y aller c'est à moi de me retaper le film ^^ habituellement je vais JAMAIS voir deux fois les films, mais bon, si ça rend service et que ça fait plaisir aux autres ^^ = 36-15racontetavie OFF] et du coup je vais le regarder d'un autre oeil (le film, pas le casse croûte ^^)
je repasserais après ce deuxième visionnage dire si mon premier avis "magique" aura été effacé par les défauts que j'avais occulté la première fois!!

sinon... chouette avatarisation de mademoiselle qui passe bientôt son bas Clin doeil

13. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 20-01-2010 à 17:35:41  (site)

oups!! je voulais dire "BAC" (m'enfin p't'êt' qu'elle va y aller avec des bas remarque lol!)

14. le blog de philo  le 20-01-2010 à 17:48:42

Ce film me tentait sans plus. Tu me confortes dans mon idée.
@Keisha : moi non plus je n'ai pas vu Bienvenu chez les chtis, nous sommes au moins deux !Clin doeil1

15. brize  le 20-01-2010 à 18:52:36  (site)

@ Sandrine : Ah oui, elle s’est bien amusée, ma grande fille !
Si la SF n’est pas ta tasse de thé, tu as raison de ne pas insister.

@ Petite Fleur : Techniquement et esthétiquement, le film est de qualité… mais ça ne suffit pas.

@ Amanda : Un film peut être vu par tout le monde et être bien quand même (« Titanic », par exemple). Mais dans le cas d’ « Avatar »…, y’a comme qui dirait un problème avec l’histoire !
Et tout à fait partante pour une petite séance ciné !

@ Doriane : Mon mari l’a vu aussi avec ma fille aînée (en 3D) et ils étaient contents. Maintenant que je l’ai vu et que j’ai émis des réserves, ma fille reconnaît qu’elle les partage, mais que ça ne l’avait pas empêchée d’apprécier le film.

@ Val-m-les-livres : J'ai de la chance, ça n’a pas été mon cas !

@ La Nymphette : ça m’a tout l’air d’être ça !

@ Saxaoul : Et ce n’est pas moi qui chercherai à t’en dissuader !

@ Bladelor : Tu as vu : ce n’est pas du tout le portrait de sa mère !
Et c’est bien que tu aies apprécié le film : je dois avoir perdu mon âme d’enfant Triste1 !

@ Keisha : Mais pour continuer à tout ignorer de l’histoire, il fallait faire comme moi : ne pas lire de billet (le mien compris !) au sujet du film Sourire ! (et, d’une manière générale, si on veut vraiment échapper à toute information au sujet d’un film, je crois qu’on a intérêt à y aller vite fait bien fait à sa sortie, car si c’est le film dont on parle… on ne pourra pas s’empêcher d’entendre ce que les autres en disent).
De toute façon, tu n’avais pas l’air très motivée pour y aller !

@ Aifelle : Le billet de Pascale, je l’ai lu après avoir vu le film (c’est lui qui est en lien à la fin du billet) : il m’a beaucoup plu Rire1 !

@ La Sardine : Ton aparté en 36 15 m’a bien fait rire !
Bon, j’attends ton avis bis (si tu veux te mettre dans de bonnes dispositions, jette donc un œil au lien que j’ai noté à la fin de mon billet !) !
Je transmettrai le compliment à la miss (si elle était aussi douée en maths qu’en avatarisation… c’est sûr qu’elle l’aurait, son BAC (et je ne sais pas si elle ira en bas… sous-entendrais-tu que, maintenant, il faut faire du charme (euphémisme !) pour avoir son BAC Rire?!!!) !) !

@ Philo : C’est un film qui a beaucoup de succès, mais s’il ne te tente pas plus que cela, tu as sans doute raison de ne pas insister.

16. brize  le 20-01-2010 à 18:58:32  (site)

@ Tamara : Mais si, la miss passe son BAC cette année (ça nous rajeunit pas Papy !
Sinon, ce serait dommage que tu ne le voies pas en 3D, ce film : allez, un petit effort (je sais que ce n'est pas évident quand il faut faire garder Bébé Books), il passe encore dans des tas de salles, à Paris !

édité le 20-01-2010 à 18:59:53

17. MIKI  le 20-01-2010 à 19:13:35

Tu aurais du mettre le reste de la famille!

18. brize  le 20-01-2010 à 19:26:56  (site)

Salut , Miki smiley_id117187 !
Quand j'ai vu ce que qui-tu-sais avait fait, je lui ai d'abord suggéré d'en faire autant avec une photo de moi... et j'ai dans la foulée retiré ma demande, en me disant qu'elle allait y passer du temps, alors qu'elle avait sûrement mieux à faire !
Donc, non, tu ne nous verras pas tous les 4 avatarisés !

19. Diddy  le 20-01-2010 à 19:55:36  (site)

J'ai vu les 2 versions et je te rassure, tu n'as rien raté en le voyant en 2D, c'est la version que j'ai préférée!
Contrairement à toi, j'ai vraiment accroché, et c'est un des meilleurs films que j'ai vu depuis longtemps!
Maintenant je comprends que l'on puisse ne pas accroché!
PS : Super l'avatarisation de ta fille!

20. **Fleur**  le 20-01-2010 à 20:07:47  (site)

Pas du tout envie d'aller le voir au cinéma, la bande annonce m'a donné un sentiment de déjà vu, tout me semble dans les effets spéciaux. Comme je pense que c'est le genre de film que ma bibliothèque achètera en DVD je vais attendre Sourire

21. papillon (qui a du mal à laisser des com')  le 20-01-2010 à 20:11:57

Tu achèves de me convaincre de ne pas y aller ! je n'ai jamais été vraiment tentée, cela dit...

22. horsdutemps  le 20-01-2010 à 21:17:03

Voilà, très bien, j'hésitais un (minuscule) (tout) (petit) peu, c'est réglé : demain je vais donc voir City Island!!! Avec Andyyyyyyyyyy Garrrciaaaa!!!

23. 3meraude  le 20-01-2010 à 21:20:28

Tout le monde l'a déjà dit mais ça ne m'étonne pas. Pour ma part j'ai bien aimé, tout en trouvant ça un tantinet trop long mais surtout, avec un scénario hyper banal.
Mon chéri lui a une super métaphore qu'il ressort à chaque fois qu'on lui parle de ce film : c'est une tumeur dans un cerveau. L'homme est la tumeur. Le cerveau est cette nature dans laquelle tout est interconnectée.
C'est pas mal comme point de vue, non ? :-)

24. brize  le 21-01-2010 à 17:51:40  (site)

@ Diddy : C’est toujours chouette de sortir ravie de la salle de cinéma !
(et je transmets tes félicitations à l’avatar !)

@ Fleur : C’est sûr, si tu n’as pas plus envie que cela de le voir, autant attendre le DVD !

@ Papillon : Je crois que j’ai donc prêché une convaincue !
Et pour les commentaires, il ne faut pas que ton pseudo soit déjà « réservé » sur Vefblog (ou alors par toi). Donc si « Papillon » ne passe pas, tu peux le modifier un peu (comme tu l’as fait), mais de manière à ce qu’il soit quand même reconnaissable.
N’hésite pas à revenir tester, tu seras toujours la bienvenue Sourire !

@ Horsdutemps : Après City Island… tu pourras toujours tester malgré tout « Avatar » : il est encore à l’affiche !

@ Emeraude : ça craint, l’histoire de la tumeur Triste1 ! normalement (j’allais dire biologiquement), on en fait partie intégrante, de la nature smiley_id117725

25. Sassenach  le 21-01-2010 à 17:51:54

Je pense que tu as raison et que le problème vient du film. Bon je ne l'ai pas vu et ne compte pas le voir mais je trouve que James Cameron ne sait pas créer d'émotions dans ses films ... moi qui pleure même pour une pub si elle touche les sentiments, je n'ai pas versé une larme pour Titanic, c'est dire !!! Et je profite de ma visite pour te souhaiter une excellente année 2010, remplie de bonheur et de belles découvertes Sourire

26. keisha  le 22-01-2010 à 11:14:56

Non, plus trop motivée, il n'y a pas que des enthousiastes sur les blogs (billets lus en diagonale pourtant!)...

27. brize  le 22-01-2010 à 13:20:08  (site)

@ Sassenach : Je ne te rejoins pas dans ton appréciation générale de Cameron : j’avais beaucoup aimé « Titanic », tout comme « Abyss » et je ne te parle pas de la série « Dark Angel », que j’ai vue et revue (et des émotions, dans tout ça, il y en a à la pelle !).
Bonne année à toi aussi, Joëlle smiley_id172963 !

@ Keisha : Bon, eh bien tant pis ! D’autres films te tendent les bras !

28. liliba  le 25-01-2010 à 18:41:46  (site)

Fiston et homme ont adoré et moi, finalement, je regrette de ne pas l'avoir vu, mais j'étais un peu freinée par les 2h45...

29. sybilline  le 27-01-2010 à 11:23:37  (site)

C'est vrai que c'est un film simpliste, caricatural, manichéen et parsemé de quelques défauts de logique graves, mais comme Pandora est belle !!!

30. brize  le 28-01-2010 à 11:15:22  (site)

@ Liliba : Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, je trouve que c'est malgré tout un film à voir pour le côté grand spectacle, qu'on ne retrouvera pas sur le petit écran. Et il ne m'a pas paru long, malgré les réserves que j'ai émises par ailleurs.

@ Sybilline : Oui smiley_id176237 !

31. céline de enlivrezvous  le 30-01-2010 à 15:40:41  (site)

Totalement d'accord avec toi, j'ai vu le film hier en 3D et je l'ai trouvé nullissime ! C'est tellement gnangan que ça ridiculise complètement le discours écologique, et le méchant est tout droit sortie d'une pub d'action man ! J'ai quand même bien rigolé, tout est tellement prévisible... Et la 3D m'a un peu donné mal au coeur. J'avais pourtant bien aimé Titanic, mais bon, j'avais 13 ans à l'époque, et les acteurs étaient vraiment doués (je trouve).

32. brize  le 01-02-2010 à 21:38:06  (site)

@ Céline : Eh bien, tu n'y vas pas de main morte ! Je n'irais pas jusqu'à qualifier le film de "nullissime", même si je te rejoins pour trouver que ses outrances le desservent, ce qui est bien dommage !

33. Laetitia la liseuse  le 01-02-2010 à 22:41:41  (site)

Je verrais les 2 autres suites avec plaisir de mon côté. La 3D y a été sûrement pour beaucoup. Bon c'est vrai que ça fait très cliché mais j'ai été fasciné par l'univers créé. Impressionnant !!!

34. brize  le 04-02-2010 à 12:13:14  (site)

Euh... il y a deux suites prévues ? Je l'ignorais totalement !

 
 
 
posté le 18/01/10

"Le ciel au-dessus du Louvre", Bernar Yslaire et Jean-Claude Carrière

      Pour donner naissance à ce Ciel au-dessus du Louvre, 4ème carte blanche du Musée du Louvre à un dessinateur de bandes dessinées (voir ma présentation du projet ici), deux hommes que j’avais déjà rencontrés se sont associés. Aussi bien le dessinateur Bernar Yslaire, avec XXe ciel.com , que l’écrivain Jean-Claude Carrière, avec sa Controverse de Valladolid , m’avaient impressionnée. J’attendais donc d’eux quelque chose de spécial… et cet album l’est !

 

    Il commence fort avec, en guise de prologue, une analyse du tableau de David, "Marat assassiné", que le peintre présente comme un martyr de la République, telle une figure renouvelée de Jésus sur sa croix. "Mais, constate Robespierre, il n’y a plus aucun ange dans le ciel !". "Le nouveau ciel est vide, Maximilien", lui rétorque David.

   Dès lors, et au beau milieu d’une période particulièrement douloureuse de la Révolution française, la chaotique et sanglante Terreur, Robespierre n’aura de cesse de repeupler ce ciel républicain, de satisfaire ce besoin de transcendance à son sens inhérent à l’humanité et dont la République ne peut s’affranchir si elle veut perdurer ("Mais comment tenir le peuple sans une foi ? Sans un au-delà ? Sans autre chose ?").

 

    Dans "Le ciel au-dessus du Louvre", il n’y a pas d’histoire à proprement parler (et ceux qui en souhaitent une seront déçus). Il y a bien deux héros (et hérauts) populaires : Danton et Robespierre. Et un peintre, David, mandaté par Robespierre pour donner figure à l'Être Suprême (une vraie mission impossible) et, plus globalement, pour préparer les célébrations symboliques que requiert l’émergence de la République. Mais c’est surtout au tableau représentant la mort de Bara, lui aussi martyr de la République, que David va se consacrer, dans une recherche picturale qui tourne à l’obsession, focalisée sur sa nouvelle égérie, le jeune Jules Stern, dernier personnage clé de l’ouvrage, éphèbe androgyne étranger et mystérieux fils emblématique de la Nation.

    Autour de ces figures marquantes et en usant d’un fil narratif plus que ténu, "Le ciel au-dessus du Louvre" se présente essentiellement comme une série d’aperçus et de réflexions sur la Révolution et, en particulier, le souci des révolutionnaires d’asseoir leur ascendant sur les esprits avec des images et des symboles forts, le tout s’inscrivant dans une prise de conscience manifeste de l’intérêt d’utiliser l’art comme support idéologique. C’est aussi une réflexion sur l’art en général et la place des artistes dans leur temps, ainsi que la perception qu’eux-mêmes peuvent en avoir (perception parfois sujette à caution, si on en croit la pirouette finale en forme d’ironique boutade).

 

    BD originale et inclassable, "Le ciel au-dessus du Louvre" se penche avec intelligence sur l’art et les rapports qu’il entretient avec le pouvoir. Mais, avant tout, cette BD est elle-même une œuvre d’art à part entière : son graphisme d’exception ne peut laisser indifférent et devrait facilement séduire même ceux qui ne seront pas convaincus par le scénario (spécial, je vous l’ai dit !).

 

"Le ciel au-dessus du Louvre", Bernar YSLAIRE et Jean-Claude CARRIERE

Futuropolis/Musée du Louvre Éditions 2009

Une passionnante interview de Yslaire et Carrière à écouter sur le site Demandez le programme !

 

Ce qu’en ont pensé Biblioblog et Chiffonnette.

 


Commentaires

 

1. Petite Fleur  le 18-01-2010 à 13:37:42  (site)

Graphisme et planches d'exception, comme pour Sambre, c'est du Yslaire tout craché. Ceci dit, celle-ci ne me tente pas, je ne sais trop pourquoi, peut être justement le manque d'histoire que je préssentais...

2. Mango  le 18-01-2010 à 18:18:19  (site)

Il est évident que je vais chercher à la lire . Vu ce que tu en dis, elle devrait me plaire!.

3. brize  le 18-01-2010 à 20:04:47  (site)

@ Petite Fleur : de ce côté-là, on peut être déçu, raison pour laquelle j’ai trouvé nécessaire de le souligner.

@ Mango :
1- Compte tenu de ton intérêt pour l’art (et même si tu n’aimes pas les musées ! ), cet album est susceptible de te plaire
2 -De toute façon, ça ne pourra pas être pire que celui que tu as pris au hasard à la bibliothèque Clin doeil1 !

4. Diddy  le 20-01-2010 à 19:56:40  (site)

J'adore Yslaire, surtout les Sambre
D'ailleurs un nouveau volet de viens de paraître! J'ai hâte de le lire!

5. **Fleur**  le 20-01-2010 à 20:05:01  (site)

Dessins toujours aussi sublimes mais un peu déçue par le scénario sans doute pour les raisons que tu évoques.

6. brize  le 21-01-2010 à 17:59:12  (site)

@ Diddy : Il faudra que j'essaie "Sambre" (en fait, je crois l'avoir déjà fait, mais il faudrait que je vérifie que je ne confonds pas avec une autre, à laquelle je n'avais pas trop accroché).

@ Fleur : oui, c'est une BD autour du Louvre : la "carte blanche" donnée par le Musée permet aux auteurs de laisser leur imagination vagabonder et elle les porte ou non vers une histoire en bonne et due forme...

7. Midola  le 25-01-2010 à 09:55:00  (site)

Moi aussi je la note ! Elle a tout pour me plaire, d'autant plus qu'elle est d'Yslaire !

8. sybilline  le 27-01-2010 à 11:25:23  (site)

Si c'est une BD d'Yslaire et de Carrière, j'y cours comme une dératée !!!

9. brize  le 28-01-2010 à 11:16:41  (site)

@ Midola et Sybilline : N'hésitez pas à revenir dire ce que vous en avez pensé !

10. Nanne  le 30-01-2010 à 20:22:20  (site)

C'est tout à fait le genre de BD dont je raffole ! Le graphisme est superbe et le thème intéressant ... En plus, avec Jean-Claude Carrière pour la partie scénario, je pense que cela doit-être une belle réussite. Pas évidente à faire lire à tout le monde, quand même !

11. brize  le 30-01-2010 à 20:30:38  (site)

@ Nanne : Je suis entièrement d'accord avec toi : une belle BD, mais sûrement pas tout public (au sens de grand public).

 
 
 
posté le 15/01/10

"Invictus", un film de Clint Eastwood

     Afrique du Sud, 1990 : après 27 ans de prison, le leader de l’African National Congress, Nelson Mandela, est libéré.

   1994 : il est élu Président de la république d’Afrique du Sud.

   Le film se focalise sur un épisode marquant témoignant de la volonté de Nelson Mandela de réunifier la nation, en profitant du fait que la coupe du monde de rugby doit se tenir en Afrique du Sud en 1995. Jusque là, l’équipe des Springboks , composée entièrement de Blancs, n’était soutenue que par les Afrikaners. Mais, pour Nelson Mandela, il faut que les choses changent : c’est tout le pays qui doit se fédérer derrière cette équipe, en dépassant ses anciennes divisions…

 

   Clint Eastwood construit son film autour d’un événement emblématique, à l’occasion duquel Nelson Mandela a manifesté à quel point sa volonté de faire avancer le pays au-delà de la haine était forte : refusant de céder à la facilité et donc de se rallier au souhait populaire (éliminer l’équipe des Springboks), il considère que son rôle de leader consiste, justement, à montrer au peuple le chemin (difficile) à prendre, celui de la réconciliation. 

  Morgan Freeman campe avec force et sobriété un homme de caractère, charismatique et sincèrement soucieux des autres, âgé et usé par sa longue captivité mais acharné à travailler sans s’épargner. Autour de lui, des hommes et des femmes marqués par des années de haine qui l’admirent et l’aiment mais ont parfois du mal à le comprendre, voire, pour son assistante, s’interrogent sur le fond de ses motivations : agit-il par calcul politique, en vient-elle à lui demander, ce à quoi il lui répond, comme une boutade, qu’il s’agit d’un calcul humain, et la formule représente clairement l’âme de son action.

   Matt Damon est François Pienaar, le capitaine des Springboks, que Nelson Mandela contacte pour le rencontrer personnellement. Il interprète son rôle de manière parfaitement juste, sans ajouter au personnage les fioritures dont celui-ci devait être exempt. L’homme est peu disert mais on le sent touché par l’intention du président, de son président. Et ses actes prouveront sa volonté de faire cause commune avec lui.

   "Invictus" est un film d'une facture impeccable, rythmé, qui sait capter efficacement, par le biais d’incidents, de situations apparemment anecdotiques, l’ambiance d’un pays, les ressentiments dissimulés ou clairement affichés et le pouvoir du passé sur le présent. Tout ce qui s’y passe est connu, sans doute, mais vécu ici de l’intérieur par le spectateur, partie prenante passionnée de ce qui se joue là, sous ses yeux : la lutte d’un homme qui dépasse son histoire personnelle parce qu’il est, déjà, entré dans l’Histoire, celle de son pays telle qu’il veut la construire, un homme capable de réaliser de grandes choses parce qu'il est capable de pardon.

   Un film humain et généreux, de ceux dont on a l’impression de sortir grandi.

 

"Invictus", un film de Clint Eastwood, avec Morgan Freeman et Matt Damon (2H12).

vu en V.O. (Américain)

 

Un très bel article chez Pascale .

 


Commentaires

 

1. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 15-01-2010 à 08:37:06  (site)

je le verrais normalement la semaine prochaine! j'ai hâte!!!
je repasserais Clin doeil

2. la Pyrenéene  le 15-01-2010 à 08:51:55  (site)

Décidément , la fin de sa carrière sera un feu d' artiifcie !

3. Petite Fleur  le 15-01-2010 à 09:16:59  (site)

Je devrais moi aussi le voir prochainement. J'aime beaucoup ces films récents, beaucoup plus que ce qu'il faisait plus jeune en étant simple acteur.

4. shalimar  le 15-01-2010 à 09:52:10  (site)

je veux aller le voir (parce que Matt Damon, mais pas que !!) et ton avis me conforte encore plus dans mon choix !
merci !

5. Leiloona  le 15-01-2010 à 10:22:26  (site)

Pour moi, ce sera en DVD, mais je n'ai jamais été déçue par ses films ! Clin doeil

6. zarline  le 15-01-2010 à 10:46:10  (site)

Il est au programme pour ce weekend. Ton billet a encore augmenté mon impatience.

7. Aifelle  le 15-01-2010 à 10:58:01  (site)

Je pense y aller ce week-end, parce que c'est Clint ....

8. ulaz  le 15-01-2010 à 12:13:48

Tout comme Aifelle, je vais aller voir ce film parce que c'est du Clint. Beaucoup de ses films m'ont totalement convaincue et d'après ton avis sur "Invictus", je risque de ne pas être déçue !

9. fabi (la ronde des post it)  le 15-01-2010 à 13:35:40  (site)

j'espère pouvoir y aller rapidement moi aussi... j'aime beaucoup clint et ce qu'il fait en général... et cet opus a l'air particulièrement bien Sourire

10. chiffonnette  le 15-01-2010 à 21:04:46  (site)

J'espère bien pouvoir y aller ce week-end! Ca me rappelera ce superbe match vu ado, et cette page incroyable d'histoire qui précède ne fait que me donner encore plus envie!

11. brize  le 16-01-2010 à 19:35:25  (site)

@ TOUTES : J'espère qu'il vous plaira autant qu'à moi Sourire1 !

12. Sandrine(SD49)  le 17-01-2010 à 12:21:47  (site)

Ma fille de 18 ans l'a vu hier soir et a aimé. J'irai peut être le voir avec mon mari mais pour l'emmener au ciné celui là c'est pas une mince affaire ........

13. Choco (et son grenier)  le 17-01-2010 à 17:44:53  (site)

Je savais bien qu'il devait être chouette comme film !

14. fildefer  le 18-01-2010 à 00:24:36  (site)

J'avais suivi de près cette coupe du monde et le souvenir que j'ai eu des matches m'est un peu resté en travers de la gorge. Mais Eastwood sait magnifiquement filmer et donner des émotions dans Invictus. J'en avais la gorge serrée parfois. Très fort Clint.

15. fabi (la ronde des post it)  le 18-01-2010 à 08:45:37  (site)

Je l'ai vu ce We. Malheureusement en VF mais je vais sans doute essayer d'aller le voir en VO. En tout cas j'ai beaucoup aimé... comme tu dit, c'est un film humain et généreux.

16. Meria  le 18-01-2010 à 11:36:10  (site)

Je l'ai vu hier après-midi, j'ai beaucoup aimé, le parti de Clint Eastwood de nous faire partager ces quelques moments avec Nelson Mandela, ses idéaux, par l'entremise du rugby.

17. Titine75  le 18-01-2010 à 12:53:07  (site)

Voilà un film que je dois aller voir, c'est prévu il faut juste que je trouve le temps parce que je suis en retard sur ma liste de films à voir!

18. brize  le 18-01-2010 à 20:12:35  (site)

@ SD 49 : c’est parfois difficile de se motiver pour aller au cinéma, mais là, ça vaut le coup je trouve.

@ Choco : c’est ce que j’espérais et le film a répondu à mon attente !

@ Fildefer : Ah oui, très fort ! (et bienvenue « Sur mes brizées » !)

@ Fabi : J’ai eu la chance de le voir en V.O (j’étais toute étonnée de constater qu’ils n’avaient pas choisi la VF, alors que c’est plutôt la tendance dans ce cinéma) et je ne peux que recommander de le voir dans ces conditions. Contente qu’il t’ait plu, en tout cas !

@ Meria : Clint a magnifiquement transformé l’essai !

@ Titine : et là, ce n’est pas comme pour une PAL que tu peux faire traîner ad vitam aeternam : au bout d’un moment, le film n’est plus accessible sur grand écran !

19. Aliénor  le 19-01-2010 à 09:58:41  (site)

Eastwood est tout simplement un très grand réalisateur...un géant du cinéma américain. Je n'ai pas encore vu celui-ci, mais je n'ai jamais été déçue par ses films.

20. floaimelesmots  le 20-01-2010 à 15:22:56  (site)

j'espère qu'il sera encore à l'affiche mi-février pour profiter des vacances des filles pour aller le voir à 2.

21. Isabelle A  le 20-01-2010 à 15:58:09

Vu hier soir et adoré! Ce film est absolument superbe, les acteurs impeccables et le message relayé par Nelson Mandela, indispensable.

Pour avancer, il faut savoir pardonner, indubitablement...

22. le blog de philo  le 20-01-2010 à 17:50:22  (site)

Celui-là par conre, je veux y aller ! ! !

23. brize  le 21-01-2010 à 18:05:47  (site)

@ Alienor : Aucun problème, celui-ci devrait te plaire aussi !

@ Floaimelesmots : Aïe… là, ce n’est pas garanti ! Mais ça dépend de la taille de la ville où tu habites (et donc du nombre de cinémas).

@ Isabelle A : Ah, ça me fait plaisir de voir que tu partages mon enthousiasme !

@ Philo : Je ne peux que t’y encourager !

édité le 21-01-2010 à 18:06:19

24. liliba  le 25-01-2010 à 18:43:02  (site)

Critiques excellentes partout, mais non, rien n'y fait, je n'ai pas envie de voir ce film...

25. fabi (la ronde des post it)  le 26-01-2010 à 08:17:15  (site)

et voilà... revu en VO hier soir et encore plus apprécié!! Sourire

26. brize  le 28-01-2010 à 11:19:11  (site)

@ Liliba : Dans ce cas, il vaut mieux ne pas insister : c'est le genre de film pour lequel il faut se sentir réceptive, je trouve, et si ce n'est pas le bon moment, autant attendre.

@ Fabi : M'étonne pas Sourire1 !

 
 
 
posté le 14/01/10

"Harry revu et corrigé", Mark SARVAS

  Présentation de l'éditeur :

   Berverly Hills, Californie. En route vers le funérarium où doit se dérouler la crémation de sa femme décédée brutalement, Harry Rent voit son destin basculer. Dans le café de seconde zone où il s’est arrêté, face à un sandwich infâme, il tombe éperdument amoureux de Molly, la serveuse.

   Pétri de culpabilité, bourré de complexes, Harry se décide à prendre un nouveau départ. A la lecture du compte de Monte-Cristo, il se rêve en Edmond Dantès, le prisonnier à vie qui s’évade et retourne au monde dans le rôle du justicier.

   En plus d’être hilarante, l’histoire d’Harry explore des thèmes plus durs, plus denses, comme le deuil et l’estime de soi. Harry revu et corrigé est le premier roman de Mark Sarvas, bloggeur américain à succès, qui a fait une entrée remarquée sur la scène littéraire.

 

    Une quatrième de couverture qui laissait augurer une lecture intelligente et distrayante+ un auteur-blogueur, il n’en fallait pas plus pour que je fonce tête baissée vers ce roman !

    Las, j’ai rapidement constaté que ce livre allait avoir du mal à me plaire…

   Certes il y a (vaguement) une histoire (la lente métamorphose de Harry, au fil de menues péripéties entrecroisée avec quelques retours en arrière permettant de retracer ce qu'il a vécu avec Anna, sa femme). Une certaine volonté d’écriture aussi. Mais, soyons claire, il m’a été impossible de m’intéresser aux piètres aventures de Harry, tant le personnage m’a semblé pitoyable, à la fois incroyablement nombriliste (il s’observe et s’autoanalyse en permanence, quand son esprit n’est pas en partance pour ses fantasmes du moment) et pleutre comme il n’est pas permis. En témoigne notamment son incapacité à résister à la douce mais ferme emprise de son épouse aussi bien qu’à son assistante, une secrétaire qui n’a d’autres compétences que celle de ses fesses moulées dans son jean (argument ayant suffi à le décider à l’embaucher) et n’assure aucune tâche réelle dans son cabinet de radiologie, sans que son patron ose s’en offusquer. Alors, certes, il n’est pas vraiment antipathique, cet Harry tout mou (encore que, par moments…), mais je n’ai pu m’empêcher de penser qu’il méritait bien ce qui lui arrivait, puisqu’après avoir renoncé à tenter de conduire sa vie, il continue à patauger lorsqu’il essaie de se fixer une nouvelle ligne directrice, toujours inapte à agir avec un minimum de discernement.

   Et puis, globalement, la psychologie des personnages n’est guère fouillée. En dehors de Harry, le bon gars qui ne sait pas dire non et se fourvoie régulièrement dans des situations qu’il ne contrôle plus, il y a Anna, sa femme, qui reproduit inconsciemment, à sa façon et alors qu’elle est pourtant amoureuse, le schéma de la relation qu’entretenaient ses parents (sa mère domine son père), Molly la-belle-serveuse-à-conquérir flanquée de Lucile, son faire-valoir obèse etc. J’oubliais : Harry est un jeune quadragénaire qui dispose de beaucoup d’argent mais, comme chacun sait, l’argent ne fait pas le bonheur (recyclage moderne de la pauvre-petite-fille-riche). Et je vous épargne le débarras dans lequel sont rejetés de manière tellement symbolique tous les objets que Harry a cherché à introduire dans la maison décorée et régentée par son épouse et qui sont bien sûr, cela n'aura pas échappé au lecteur avisé, autant de témoignages de sa personnalité mis sous le boisseau.    

   Quant à l’humour … Bof, bof. Je crois avoir souri à quelques reprises (mais ne me demandez pas quand, j’ai déjà oublié). Il y a deux ou trois scènes où le héros se retrouve dans des postures pas très ragoûtantes et là, franchement, j’ai trouvé que c’était plus lamentable que drôle, mais, bon, chacun ses goûts.

   Un roman qui n’est pourtant pas mauvais (oui, d'accord, je n'ai pas cherché à vous en persuader !) et trouvera donc son public (et c’est déjà fait, si j’en crois ma petite recherche sur internet) … mais qui, en tout cas, ne m’a pas trouvée, moi, ce que je regrette car sa lecture m’aurait alors paru moins fastidieuse.

 

"Harry revu et corrigé", Mark SARVAS

NiL éditions (342 p)

Livre reçu dans le cadre du partenariat de BoB et des éditions Robert Laffont 

 

Jules n'a pas été convaincue non plus.

Des avis (très) favorables, dont je vous recommande la lecture pour nuancer le mien, chez Diddy , Val-m-les-livres , Jess , MéLi-MélO, Eiram (à noter que les éditions Robert Laffont ont aussi conclu, pour ce roman, un partenariat avec Livraddict).

edit du 20/01 : BoB a recensé tous les avis parus.

 


Commentaires

 

1. la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 14-01-2010 à 09:24:07  (site)

voilà un livre qu'on voit beaucoup en ce moment et qui est fort controversé!! intéressant!!
je devrais le découvrir bientôt grâce à une blogueuse qui me le prête, j'ai hâte de voir de quoi il retourne!!
je reviendrais te donner mon avis Clin doeil

2. Petite Fleur  le 14-01-2010 à 10:52:27  (site)

Un livre qu'on voit fleurir sur la blogosphère mais dont le sujet ne me tente pas. Et ton avis ne me fait pas changer d'avis. Avec la grisaille, mon humeur est en berne et j'ai besoin de lectures plus faciles et distrayantes.

3. kathel  le 14-01-2010 à 12:27:45  (site)

Bon, je vais passer sans regret... déjà quand l'éditeur annonce de l'humour, je ne le trouve pas toujours... et puis nous avons déjà été d'accord dans ce genre de cas, donc je te fais confiance ! Clin doeil1

4. Jules se livre  le 14-01-2010 à 14:16:24

Je suis tout à fait d'accord avec la totalité de ton avis... pas méchant, mais ciblé pour un public en particulier, un chick lit au masculin...

5. brize  le 14-01-2010 à 21:05:40  (site)

@ La Sardine : Je ne le trouve pas si controversé que cela : en fait, tout le monde l’aime… sauf Jules et moi Diable !
Bon, je suis curieuse de savoir ce que tu en penseras !

@ Petite Fleur : on va dire que c’est une lecture facile… mais qui ne m’a pas distraite, ennuyée plutôt !

@ Kathel : flattée je suis par une telle confiance… et incapable d’essayer de te convaincre de tenter quand même Mexicain !

@ Jules : je n’irais pas jusqu’à le qualifier de « chick lit au masculin »… mais c’est peut-être parce que je n’arrive pas à me représenter ce genre littéraire inédit Lunettes1 !

6. manu--  le 14-01-2010 à 21:23:37  (site)

J'avoue que le titre et la couverture me laissent déjà très sceptiques !

7. Stephie  le 15-01-2010 à 07:28:25  (site)

Je ne saurais dire pourquoi mais il me branche de moins en moins. Je ne pense pas le découvrir.

8. la Pyrenéene  le 15-01-2010 à 08:00:39  (site)

Puisque tu n'as pas reçu Télérama ( juste cette semaine-ci : un comble ! ) et que moi si , tu peux venir lire l'article sur mon blog ! ;-)

9. brize  le 15-01-2010 à 08:07:24  (site)

@ Manu : j’avais demandé le livre chez BoB, sans connaître sa couverture. Et quand je l’ai découverte… je n’ai pas non plus été emballée !

@ Stephie : Un petit coup d’œil aux autres critiques (favorables), par acquis de conscience, peut-être (si ce n’est déjà fait) ?

@ La Pyrénéenne : Je l’ai reçu jeudi ! (mais j’avais bien vu que tu avais mis l’article sur ton blog : mon GR te piste !).

10. Leiloona  le 15-01-2010 à 10:26:10  (site)

Tu confirmes ce que je pensais de ce roman. Finalement, ce qui m'attire le plus est la couverture ! Rire

11. Diddy  le 15-01-2010 à 18:49:13  (site)

C'est fou comme les avis peuvent diverger!!

12. brize  le 16-01-2010 à 11:28:34  (site)

@ Leiloona : La couverture ne me plaît guère... mais est-ce que cela peut vouloir dire que le contenu te plairait davantage qu'à moi, mystère smiley_id118873 !

@ Diddy : Globalement, il y a pourtant (au moins jusqu'à présent) une (large) majorité d'avis positifs.

13. Choco (et son grenier)  le 17-01-2010 à 17:46:33  (site)

De toute façon, il ne me tentait pas ! ça tombe bien !

14. val-m-les-livres  le 17-01-2010 à 20:17:28

Ah non, tu as raison, Harry ne fait pas partie de la chick litt masculine , il vaut mieux que ça quand-même. J'ai souri, ai été émus par ce personnage haut en couleur bien que pitoyable. Bref, une belle rencontre pour moi!

15. brize  le 18-01-2010 à 13:27:28  (site)

@ Choco: Ah bon, mon billet ne t'a pas donné envie de le lire smiley_id119173 ?!

@ Val-m-les-livres : Une rencontre qui s'est déjà produite pour pas mal de lectrices-blogueuses ! De mon côté, pas de chance : Harry et moi, on ne s'est pas trouvés !

16. Pimprenelle  le 20-01-2010 à 21:03:50  (site)

Mon avis se trouve entre les deux : j'ai passé un bon moment, mais sans plus. Disons que j'ai trouvé que l'auteur en faisait trop, qu'il y avait une surenchère dans la maladresse qui faisait perdre toute crédibilité au personnage.

17. brize  le 21-01-2010 à 18:10:35  (site)

Pimprenelle, c'est vrai, il y a un côté "surenchère" et, de mon côté, ça a fini par gâter le plaisir de lecture...

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article