VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 27-07-2010 à 08:43:33

"Flashforward", Robert J. SAWYER

     Une expérience scientifique jamais menée, comportant une collision de particules proche de celles du Big Bang, et voilà que toutes les humains, pendant deux minutes, s’évanouissent. Le phénomène provoque de nombreuses catastrophes avec quantité de morts et de blessés, mais la pire n’est peut-être pas immédiatement perceptible. Parce que, pendant ce laps de temps où ils ont perdu conscience, les hommes se sont trouvés projetés 20 ans plus tard, dans leur propre futur : cette fenêtre poussée leur a laissé entrevoir ce que le monde et, surtout, eux-mêmes seraient alors devenus.

   Mais est-il souhaitable, voire même supportable, d’apercevoir son futur (sa destinée ?) ? Ou de ne rien apercevoir, parce que, à ce moment-là, on aura déjà disparu ?

   Ces questions frappent chacun de plein fouet et en particulier les responsables de l’expérience, Lloyd Simcoe, en instance de mariage avec sa belle collègue japonaise Michiko et Theo Procopides, qui découvre que, dans 20 ans, il viendra juste d’être assassiné…

 

   C’est après avoir regardé les deux premiers épisodes de la série TV éponyme (cf note in fine) que j’ai décidé de lire le roman qui l’avait inspirée : je savais que cette série ne comporterait qu’une saison et que sa clôture n’avait pas été très appréciée et j’étais curieuse de voir comment l’auteur avait traité une thématique particulièrement bien trouvée (fascinante, pour tout dire). Difficile, en effet, de ne pas se mettre à la place des protagonistes en se demandant comment on réagirait dans de pareilles circonstances !

   J’ai donc plongé avec enthousiasme dans ce récit… dont l’écriture m’a tout de suite refroidie : tellement plate/insipide que cela rejaillissait d’emblée sur les personnages, dont les comportements ne parvenaient pas à me toucher (même dans les passages a priori les plus émouvants). Néanmoins, l’intérêt pour l’histoire, ou plutôt les histoires, chacun des principaux protagonistes (notamment Théo, qui cherche à éviter son propre assassinat) menant la sienne, a perduré, alors que l’étude psychologique des individus concernés continuait à me paraître insuffisante : on les voit agir, l’auteur explique leur comportement mais celui-ci semble parfois trop mécanique, comme s’ils agissaient non pas (non plus ?) mus par des pulsions mais conduits par leurs raisonnements à infléchir leur existence (puisque l’avenir m’a montré cela, j’en déduis que je dois faire ceci, car tout est déjà écrit) et je jugeais cette attitude peu crédible.

   En outre, même si je tournais les pages aisément, je constatais certaines défaillances dans le raisonnement : Lloyd affirme catégoriquement, théorie scientifique (du cube de Minkowski) à l’appui, que passé, présent et futur sont d’ores et déjà déterminés. Mais il est pourtant facile à quiconque a levé un coin du voile de son futur de prendre une décision qui bouleversera radicalement celui-ci et d’infirmer la théorie exposée (démonstration dans le roman). D’autres théories scientifiques sont d’ailleurs évoquées dans le roman et je dois avouer que certains passages techniques les présentant (comme ceux qu’on trouve dans les ouvrages de SF du genre hard science mais, chez Greg Egan où j’en ai déjà rencontré, ils me semblaient distillés plus habilement et j’en comprenais mieux l’esprit) me sont largement passés au-dessus, en même temps que, et là c’est plus ennuyeux, ils nuisaient pour moi à la dynamique du récit.


   Au final, « Flashforward » fut une lecture malgré tout distrayante, car la curiosité liée aux trajectoires des divers protagonistes, avec leurs péripéties, m’a menée sans difficulté au bout de ce roman, qui se tient. Je garderai le souvenir de certaine prospective futuriste spectaculaire (je ne peux pas en dire plus) mais le roman n’a pas répondu à mes attentes : je n’ai été convaincue ni par son approche des personnages ni par le développement des situations initiales.


   Et comme BiblioMan(u) l’a lu aussi, je vous invite à faire comme moi : aller de ce pas voir ce qu’il en a pensé !


N.B. : Au sujet de la série « Flasforward »

   D’après les deux seuls épisodes que j’ai vus, la série suit un fil distinct du roman, à partir de prémisses similaires : il y a bien eu évanouissement conjoint de tous les humains, projetés dans le futur (je ne sais plus à quelle échéance), mais ce qui a provoqué le phénomène est inconnu et l’action se focalise autour d’un groupe d’enquêteurs et non pas de scientifiques. Qui plus est, sur des vidéos tournées pendant ce black-out, on distingue (à deux reprises, je crois) des personnages qui se meuvent normalement au milieu de tous ces corps étendus autour d'eux, sans avoir l’air du tout étonnés par ce qui se passe. Dès lors, apparemment, en même temps que se déclinent des histoires-quêtes individuelles, c’est la recherche du pourquoi de l’incident qui doit être le fil conducteur de la série (et si vous l’avez vue, n’hésitez pas à compléter mes propos).


« Flashforward », Robert J. SAWYER

Editions Milady (381 p)

Paru en avril 2010

 

Commentaires

brize le 24-08-2010 à 20:23:57
@ El J.C : : Allez, tu peux, sans problème !


@ Theoma : C'est EXACTEMENT ce que je craignais ! Merci pour l'info !
Theoma le 15-08-2010 à 20:06:58
La série, malheureusement ne tient pas la route. J'ai vu une quinzaine d'épisodes avant de laisser tomber. ça tourne en rond ! Ils ont dû faire une longue pause en raison de la panne d'inspiration des scénaristes. ça se ressent cruellement ! Dommage, car j'adore Joseph Fiennes.
El Jc le 01-08-2010 à 05:52:44
Bon faisons mine de rien, et passons notre chemin l'air de rien...
brize le 29-07-2010 à 21:22:55
@ Manu : C'est bien ce qu'a ressenti toute une partie de la population !


@ MamzelleMelo: La série me tentait mais j'ai eu peur qu'elle s'attarde trop sur les histoires individuelles, au fil des épisodes, au détriment d'une action centrale (c'est souvent ce qui arrive, je trouve et ça m'agace quand on piétine ainsi, c'est comme ça d'ailleurs que j'avais lâché "Lost").
MamzelleMelo le 29-07-2010 à 20:07:53
Je n'ai vu que les quatre premiers épisodes pour l'instant et je ne savais pas que c'est adapté d'un livre.

Néanmoins, je resterais cantonnée à la série, qui pour le moment, me plaît beaucoup !

Merci pour ton avis éclairant !
manu-- le 28-07-2010 à 21:54:51
J'avoue que le sujet ne me tente pas des masses et si en plus, tu es déçue, je préfère passer. Je n'ose pas imaginer l'horreur d'être projeté dans son avenir !