VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 01-09-2010 à 09:46:16

"Blast", tome 1 : "Grasse carcasse", Manu LARCENET

     Il s’appelle Polza Mancini et il fait face aux deux policiers chargés de l’interroger, tout au long de sa garde à vue, au sujet de « ce qu’il a fait à Carole », actuellement en coma artificiel suite à ses opérations. Sa « grosse carcasse » les dégoûte, Polza le sait, mais il ne se fait pas prier pour raconter sa vie à deux enquêteurs qui, lorsqu’ils sont seuls, s’interrogent sur sa santé mentale. Son enfance sur les routes avec son frère et son père, ce père qu’il n’avait pas vu depuis dix ans et qu’il retrouve, moribond, sur un lit d’hôpital. C’est peu après qu’il est soumis, pour la première fois, à l’incroyable expérience de perte de conscience/ouverture au monde qu’est le « Blast ». Dans la foulée, alors que son père vient juste de mourir, Polza largue les amarres : l’écrivain qu’il était devient clochard par choix, accro aux barres chocolatées et à l’alcool…

 

   Il a fallu que « Blast » me saute dans les bras à la bibliothèque pour que je me plonge dans cet album très sombre qui ne m’attirait guère et qui, je dois l’avouer, me laisse dubitative…

   En noir et blanc respectant les couleurs au lavis des planches d’origine, l’album recèle quelques belles surprises graphiques, des paysages notamment, dont le trait et les couleurs en demi-teintes rendent à merveille l’âpreté. 

   Quant au fond… On l’aura compris, il est à l’image de la forme, noir. Et pas toujours explicite : certes le père, gisant décharné au long bec d’oiseau auquel répondrait ensuite la figure du héron, apparaît comme l'image inversée du fils, mais les surgissements intempestifs de sculptures de l’île de Pâques, le hibou qui écrase soudain une page entière, restent énigmatiques. Au fil du récit, Larcenet, dans une prose parfois aussi forte et troublante que son trait, assène quelques considérations bien senties sur la difficulté à être, dans sa différence, et les malaises inhérents à notre société. Soit, mais encore… Que dire aussi du « Blast », cet état de la conscience ressenti à deux reprises par le héros, et dont la traduction graphique, avec cette irruption soudaine de dessins d’enfants colorés, contrastant par leur naïveté avec la tonalité du contexte, suscite un certain malaise ? 

 

   « Blast » distille une atmosphère aussi pesante, voire poisseuse, que la « grasse carcasse » qu’il étudie, tourne autour de cette personnalité en nous laissant davantage de questions que de réponses, puisqu’au terme même de ce premier volume nous ne sommes pas plus avancés que les policiers dans l’enquête qu’ils mènent.

   Larcenet, comme je l’apprends dans l’interview qu’il a donnée à Bodoï et dont je vous recommande la lecture, éclairante, a mis beaucoup de lui dans cette BD :

 "Dans la série Blast, je souhaite mettre tous les ingrédients que j'ai toujours voulu faire figurer dans un livre. Je crois que c’est mon chef d'œuvre, il faut que j’y aille à fond, que j’en sois le plus fier possible. Je souhaite en faire cinq tomes, et j’espère que le public me suivra."

    De mon côté, je suis restée en surface de l’histoire que j’ai survolée sans m’y intéresser vraiment et avec pas mal de perplexité. Mais cette impression sera peut-être à nuancer ultérieurement, lorsque les albums suivants m’auront permis d’intégrer ce premier volet dans une perspective globale.

 

« Blast », tome 1 : « Grasse carcasse », Manu LARCENET

Editions Dargaud (204 p)

Paru en novembre 2009

 

D'autres avis (plus positifs que le mien) recensés chez BoB.

 

Commentaires

brize le 20-09-2010 à 15:03:23
Oui, à tort. Ce que j'ai voulu dire, c'est que ce n'est pas le travail de l'auteur qui compte : il n'y a pas, de ma part, d'appréciation portée sur lui, pour moi c'est simplement hors sujet (donc cela n'interfère pas dans mon jugement et quand je dis « je m'en moque » il faut comprendre « peu m'importe ») car je ne m'intéresse qu'au résultat. Le lecteur prend l'oeuvre telle qu'elle lui est livrée et n'a pas d' « avertissement » de l'auteur en préambule (du style : « appréciez mon oeuvre, parce que je me suis donné beaucoup de mal ») et heureusement. L'oeuvre échappe à son créateur, elle est appréciée en tant que telle, c'est tout.
choco (et son grenier) le 20-09-2010 à 12:06:13
Je m'excuse si je t'ai choqué à mon tour, ce sont des expressions que j'utilise fréquemment dans la vie courante (et oui, je ne suis pas tjs la jeune fille polie que l'on croit ^^) et que d'habitude j'essaye de supprimer sur les blogs ! Loin de moi, l'idée de caricaturer tes propos. J'avais bien compris que tu n'avais rien ressenti à sa lecture, ni perçu les émotions que larcenet a voulu passer. Il ne me semble pas t'avoir reproché de critiquer l'auteur mais plutôt d'avoir dénigrer d'une certaine façon son travail d'écriture. Que ce soit Larcenet ou un autre, chaque auteur a le droit d'être reconnu pour son travail, qu'on l'apprécie ou pas (exception faite de lévy, peut-être ? lol). Voilà ce que j'avais cru comprendre dans tes propos. A tort, peut-être ?
brize le 17-09-2010 à 15:14:30
@ Choco :

« rien à foutre », « s 'en battre les couilles » : pour le coup, Choco, c'est moi qui suis choquée de te voir employer ce ton-là, qui caricature le fond de mon propos.

Mon billet était, comme tu l'as souligné, nuancé. Honnête aussi, puisqu'il reflète ce que j'ai ressenti.... et ça n'a pas été « une tripotée d'émotions ». Et oui, : libre à quiconque d'écrire ce qui lui plaît et qu'il juge, sans doute, important, libre à lui de « mettre de lui dans son œuvre », bien sûr ; mais libre à tout lecteur, heureusement, de s'y intéresser ou non. Il ne suffit pas, en effet, de s'investir dans un projet d'écriture ou/et de dessin pour en garantir la qualité, si c'était le cas, cela se saurait.

Mais tout ceci n'est que mon appréciation. De ton côté, tu considères que « Blast » « sera une très grande série », libre à toi d'en être convaincue.
choco (et son grenier) le 16-09-2010 à 17:35:10
Oui tu as été cash, c'est clair !

Après, tu as le droit de ne pas aimer Sourire

J'apprécie les nuances de ton billet mais pourquoi ne pas être honnête dès le début si tu ne l'as pas aimé.

Par contre, dire qu'il n'y a rien dans le scénario et que tu n'en as rien à foutre du ressenti de l'auteur me choque un peu...

Le scénario est à mille lieux d'être creux.

Ensuite, que cet album ne te touche pas soit, mais le but de l'auteur n'est-il pas de nous faire ressentir une tripotée d'émotions, à travers son imagination et parfois son vécu ? Comme pour un roman, l'auteur met de lui dans son oeuvre et s'en battre les couilles, c'est un peu se moquer de l'acte d'écrire lui-même, non ? Après que ça nous touche ou pas, c'est autre chose...

brize le 06-09-2010 à 19:38:57
@ Midola : Oui, on verra ce que ça donne.


@ Choco : Je ne suis pas indécise : pour être claire, je n’aime pas, voilà, c’est dit ! Sauf que j’essaie d’être un peu moins subjective, alors je parle du graphisme, je dis aussi que, peut-être, ça me plaira davantage au prochain album… parce que là, côté scénario, je trouve qu’il n’y a pas grand-chose. Et puis, que Larcenet ait mis beaucoup de lui dans cet album, soit, mais je m’en moque, moi, si je n’y trouve rien qui me parle.

smiley_id117197 ! Je crois que j’ai été un peu trop franche dans ma réponse, là !
choco (et son grenier) le 06-09-2010 à 19:20:45
C'est étonnant que vous soyez nombreuses à rester indécises quant à cet album. Pour ma part, je trouve le dessin magnifique. On sent bien que Larcenet a mis beaucoup de lui dedans. On reste sans réponse mais je crois que c'est le but : nous accrocher comme il accroche les flics ! ça sera une très grande série, j'en suis sure !
Midola le 05-09-2010 à 12:37:44
J'ai lu cette BD avant l'été et je ne sais toujours pas exactement ce que j'en pense (je n'ai même pas écrit le billet encore !). C'est avis assez positif dans l'ensemble même si je suis moi aussi je n'ai pas réussi à entrer totalement dans l'histoire. Il n'y a plus qu'à attendre la suite !
brize le 05-09-2010 à 10:30:35
@ Stephie : je suis curieuse de savoir ce que tu en penseras.
Stephie le 05-09-2010 à 10:11:14
Je viens de l'emprunter à la bibliothèque, on verra bien.
brize le 03-09-2010 à 20:36:19
@ Chiffonnette : On en avait tellement parlé que je voulais me faire mon opinion. Le jeune bibliothécaire auquel j’ai rendu l’album, amateur de BD lui aussi, m’a dit que cet album l’avait déçu.


@ Val-m-les-livres : Il paraît que les étrangers considèrent toutes nos BD comme des œuvres d’art… et ils ont bien raison ! Pas à dire, on a de la chance d’avoir un tel choix, ce n’est pas partout le cas : en Allemagne, par exemple, les rayons BD sont du genre invisibles, quant à trouver des librairies spécialisées, même pas la peine d’y penser.


@ Sassenach : J’ai cédé à la curiosité (grâce à la bibliothèque), car le graphisme ne m’attirait pas non plus.


@ Ys : Et pour ma part, ce ne sera que la curiosité (encore elle) qui m’incitera à lire la suite…
Ys le 03-09-2010 à 17:47:07
Oui je suis d'accord, tout ça est bien énigmatique, mais ça donne envie de connaître la suite. Pour ma part, j'en veux encore !
Sassenach le 02-09-2010 à 09:02:31
Le graphisme ne m'attire pas du tout ... et puis, comme ce n'est qu'un premier tome, je préfère attendre d'en avoir plusieurs à lire !
val-m-les-livres le 01-09-2010 à 23:16:09
J'ai beaucoup aimé mais tu as raiosn, difficile de juger vraiment tant qu'on n'a pas lu l'intégralité de la BD. J'ai trouvé que cela ressemblait vraiment à de l'art.
chiffonnette le 01-09-2010 à 19:43:47
J'ai eu beaucoup de mal aussi, mais le dessin m'a permis de restée peut-être plus accrochée que toi. J'attends le second pour me faire une idée définitive!