VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 29-09-2010 à 16:24:01

"Au nord du monde", Marcel THEROUX

    Shérif d’une ville abandonnée, une ancienne colonie des froides contrées du nord, Makepiece en parcourt régulièrement les décombres, cherchant notamment des livres, qu’il se refuse à utiliser pour se chauffer et met soigneusement à l’abri. Solitaire, il est en permanence  aux aguets: tout rôdeur croisé est un danger en puissance car chacun lutte pour sa survie et tuera sans hésitation.

   Un jour, pourtant, Makepiece voit passer un petit avion, dont il se demande, plein d’espoir, d’où il a pu surgir. Dès lors, sa décision est prise : quitter sa ville pour trouver l’endroit d’où est venu cet avion, signe que, quelque part, la civilisation continue à exister…

 

   Récit très habilement construit, « Au nord du monde » ne distille que progressivement, au fil des événements, des révélations capitales tant sur le personnage de Makepiece et son vécu que sur son environnement. L’histoire récente de l’humanité et le comment-on-en-est-arrivé-là, question que le lecteur, plongé sans explication dans une réalité violente et dangereuse, se pose dès le début du roman, peuvent ainsi être reconstitués. On découvre notamment ce que représentaient ces fameuses colonies dont la ville de Makepiece fait partie et quelles furent leur place dans une démarche d’ordre à la fois géographique et spirituel. Cette vision d’ensemble se limitera cependant à une esquisse, car les connaissances du narrateur, Makepiece, ne seront jamais exhaustives. Mais ce n’est pas gênant, car du coup le récit prend la dimension d’une parabole.

 

   Avant d’être l’évocation de ce monde post-apocalyptique, toutefois, « Au nord du monde » est un formidable roman d’aventures, où les péripéties s’enchaînent et tiennent le lecteur en haleine jusqu’au bout. Pourtant, la lecture est âpre. Car « Au nord du monde », c’est un peu « Que reste-t-il quand on a tout perdu ? ».

   Totalement immergée dans le récit, je n’ai pas cessé une seconde d’y croire, poursuivant la quête de Makepiece, animée de la même énergie, du même acharnement à aller de l’avant, oscillant entre l’inquiétude et la sidération au gré des incidents ou accidents du périple et me surprenant plus d’une fois à me demander : « Et moi, là, j’aurais fait quoi ? ».

 

   Roman tragique sur une humanité ramenée à son besoin primaire de survie, « Au nord du monde » est aussi une réflexion sur l’humain, son rapport à soi et aux autres, ce qui est (ou non) inné dans notre comportement et la place que peut occuper la religion dans une communauté.

   Un roman dur et terrible… mais passionnant !

 

« Au nord du monde », Marcel THEROUX

Titre original « Far North » (Londres – 2009)

Editions Plon – collection feux croisés (288 p)

Paru en août 2010

 

Repéré chez Cuné – Lu aussi par Tulisquoi .

(et aucune des deux n’en dit trop )

 

Commentaires

L'or des chambres le 19-10-2010 à 21:13:58
Il me tente beaucoup celui là...
brize le 04-10-2010 à 10:06:16
@ Keisha : Je n'avais pas, non plus, accroché avec "La route" !
keisha le 04-10-2010 à 10:02:40
Dévoré! et c'est très bien! (je n'avais pas accroché avec La route...)
brize le 30-09-2010 à 17:56:30
@ Keisha : Et on suivra !


@ Kathel : Oui, malgré la dureté des thèmes, c’est suffisamment prenant pour qu’on tourne les pages sans difficulté !


@ In Cold Blog : « La route », je n’avais pas accroché, au point que je l’avais lu(e) en diagonale, parce que je trouvais, justement, que ce n’était guère palpitant. Et là, ce n’était pas du tout le cas. En plus, pour moi, il y a beaucoup plus de thèmes traités (mais je n’avais pas envie de les évoquer, au risque de tout raconter du roman).

Quant aux parte de tartes, j’ai un peu hésité parce que je n’arrivais pas à me positionner nettement pour le trois… mais le deux était trop fadouille pour une lecture dont je pense qu’elle me restera (contrairement à d’autres).
In Cold Blog le 30-09-2010 à 15:14:20
Le moins qu'on puisse dire, c'est que ton billet est intrigant... On dirait une resucée de La route...

(Tu vois, finalement, toi qui pensais être "abonnée" aux 2 parts de tarte, te voilà déjà avec un trois parts !)
kathel le 30-09-2010 à 11:59:11
Je suis plongée dedans depuis deux jours et j'ai du mal à décrocher !
keisha le 30-09-2010 à 09:43:15
Je viens de le recevoir (de babelio) Affaire à suivre...
brize le 30-09-2010 à 09:32:46
@ Aifelle et Sassenach : Si vous ne le trouvez pas en bibliothèque, je peux le faire voyager : y’a qu’à demander !


@ SBM et Clara Brest : Même proposition que ci-dessus : il peut voyager !


@ Virginie : Si tu l’as repéré, c’est que tu as, déjà, l’intuition qu’il peut te plaire, donc ça part plutôt bien ! (et bienvenue « Sur mes brizées » smiley_id172963 !)


@ Tulisquoi : Oui, ce serait dommage de gâcher le plaisir de la découverte (et éventuellement, comme tu le dis, la manière d’appréhender le récit) des futurs lecteurs : je n’aurais pas apprécié qu’on le fasse pour moi.
Sassenach le 30-09-2010 à 09:16:50
Moi aussi, je l'ai repéré chez Cuné Clin doeil Mais j'attends que la biblio l'achète !
clara brest le 29-09-2010 à 19:37:42
En tout cas, tu donnes drôlement envie de le lire!
Tulisquoi le 29-09-2010 à 19:20:02
Comme toi, j'ai beaucoup aimé ce roman et comme toi, j'ai fait bien attention tout le long de mon billet, de ne pas trop en révéler sur le personnage. Mais c'est vrai qu'il y a des éléments qu'il vaut mieux apprendre petit à petit. Ça aurait totalement chosé ma vision des choses si j'en avais su trop, trop tôt !
viirginie le 29-09-2010 à 18:29:13
Je suis bien contente de lire ton billet. Ca fait un petit moment que je tourne autour de ce livre, sans me résoudre à l'acheter, ne sachant finalement pas trop à quoi m'attendre ! Je ne vais sûrement plus hésiter très longtemps.
SBM le 29-09-2010 à 18:06:31
Ça m'a l'air pour moi ce livre, mais pourquoi je ne l'ai pas reçu pour le GPI, hein, pourquoi ? J'aime bien la SF littéraire, peut-être même parfois mieux que la SF pas littéraire et qui s'écrit quand même dans des livres... genre je revendique, je préviens, avec 500 mots de vocabulaire...
Aifelle le 29-09-2010 à 17:42:03
Un premier billet vu chez Hélène m'avait fait penser que c'était un roman trop dur pour moi, et puis il me fait de plus en plus envie au fil des critiques. J'espère qu'il sera à la bibliothèque.