VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 06-10-2010 à 18:37:39

"nuigrave", Lorris MURAIL

   Dans un futur proche, Arthur Blond, du Bureau de Rétroarchéologie de l’Office Européen de Restitution patrimoniale, s’apprête à prendre l’avion pour l’Egypte. Sa mission : voir s’il est possible de reconstituer l’obélisque de la Concorde qui, à peine retourné dans son pays d’origine, s’est vu accidentellement brisé.

   Mais il ne partira pas ! On découvre en effet en bas de son dos un patch à la nicotine, produit formellement interdit (les cigarettes, qu’on appelle « nuigraves », n’ont plus droit de cité). Et comme ce patch fait partie d’un lot en comportant d’autres, ceux-là contenant une drogue d’un genre nouveau, le tétracoarcinicol (TCC), tout se met à basculer dans son petit univers d’archéologue, accessoirement enseignant.

   La police s’intéresse soudain de trop près à lui, car celle qui a inventé cette drogue n’est autre que Sidonie, son ex-compagne. Or voilà qu’elle se manifeste à nouveau, après des années d’absence. Elle est en fuite, elle a laissé tomber toutes ses recherches sur le TCC, une drogue qui ralentit la perception du temps et dont elle n’a pas apprécié qu’on use en dépit du bon sens. D’ailleurs, il ne reste plus que deux rejetons de la coarcine, la plante amazonienne permettant de la produire. Et Arthur va s’en retrouver dépositaire, s’acharnant à les protéger, quitte pour cela à partir se réfugier au-delà de la ligne qui sépare son environnement sécurisé d’une véritable zone de non droit, j’ai nommé le Petit Kossovo !

 

   Dans le futur décrit par Lorris Murail (frère de Marie-Aude ), où la lutte contre l’immigration semble passer par un nouveau biais, celui de la Restitution Patrimoniale (en gros, on vous rend vos monuments mais reprenez vos ressortissants), il est souvent fait référence à notre présent et on en reconnaît les traits, mais comme dans une caricature, tant ses défauts, pour ne pas dire ses tares, sont exacerbés : on est ainsi arrivé à une situation géopolitique extrêmement complexe, un capharnaüm où les alliances se font et se défont, au Moyen Orient en particulier, pépinière des nouveaux puissants de ce monde, les Emirs. Et puis il y a aussi une mode incroyable chez les jeunes filles : s’afficher avec un début de grossesse… qui ne s’achève jamais, c’est l’ultra tendance sexy du moment !

   Très rapidement, l’aventure d’Arthur bascule et on découvre avec lui, tout proche mais prudemment évité jusque là, le Petit Kossovo, un lieu de tous les dangers où vivent, regroupés en îlots nationaux, des oubliés du confort occidental, essentiellement des émigrés refusant d’être reconduits dans leur pays.

   « nuigrave », mené comme un thriller de géopolitique-science-fiction, nous entraîne dans les méandres d’un monde complexe (un peu trop pour moi, parfois) dans ses rouages, où s’affrontent diverses organisations plus ou moins officielles, mais primaire dans sa brutalité : une vision plutôt sombre, atténuée par l’aspect mouvementé du récit sur lequel passe, occasionnellement (mais pas au point de pouvoir qualifier, comme le fait la quatrième de couverture, ce tableau de « réjouissant »), un souffle d’humour. C’est aussi, et surtout, une réflexion sur notre comportement de société nantie face aux démunis qui se pressent à nos portes. Et c’est enfin, de manière plus diffuse, une méditation sur ce qui importe ou non dans nos vies, suscitée au gré des errances permises par le tétracoarcinicol , cette drogue capable de créer des souvenirs aussi crédibles que les vrais.


« nuigrave », Lorris MURAIL

Editions Robert Laffont – collection ailleurs et demain (326 p)

Paru en novembre 2009

 

D'autres avis chez BoB .

 

Commentaires

DF le 22-10-2010 à 16:46:04
Je l'avais vu dans un partenariat... et en lisant votre billet, je constate que c'est du bon. Je note donc... Merci pour cet avis!
brize le 12-10-2010 à 22:08:35
@ Sassenach : la géopolitique de ce monde fait l'objet d'aperçus rapides et denses, qui se réfèrent aussi à l'histoire passée : rien n'est simple... mais ce n'est pas non plus incompréhensible, c'est juste qu'il faut suivre (et ne pas lire ces passages trop rapidement, comme j'ai eu tendance à le faire).
Sassenach le 08-10-2010 à 08:50:32
Je suis assez tentée mais tu m'inquiètes un peu en précisant que c'est parfois un monde un peu trop complexe !
brize le 07-10-2010 à 20:44:12
@ Gwenaëlle : Oui, c’est intéressant et ça vaut le coup d’essayer pour voir si tu accroches.


@ KP 78 : Il figure au catalogue d’une de nos bibliothèques annexes : y’a plus qu’à !
kp78 le 07-10-2010 à 08:52:03
Le sujet paraît bien attirant. Je vais le mettre sur ma liste !
Gwe(naelle) le 06-10-2010 à 20:13:03
Ah ça parait intéressant comme sujet et puis j'aime bien la famille Murail... Je le note!