VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 28-12-2010 à 10:28:00

"Enfance", Nathalie SARRAUTE

     De Nathalie Sarraute j’avais lu (en 1980… c’est marqué sur mon exemplaire, pas moyen de tricher !) « Portrait d’un inconnu », dans le prolongement d’études sur le Nouveau Roman et, si je n'étais pas revenue depuis vers cet auteur, j’en gardais un excellent souvenir. C’est la raison pour laquelle j’ai facilement cédé aux instances de ma fille cadette, qui avait étudié l’œuvre en classe l’année dernière, et me suis décidée à lire « Enfance » (de facture plus classique que ses autres oeuvres, elle ne vous déroutera pas si vous souhaitez découvrir l'auteur pas son intermédiaire).

      A 83 ans (elle devait mourir à l’âge de 99 ans), Nathalie Sarraute se décide à laisser venir au jour, ou plutôt aux mots, des bribes, des fragments de ce temps révolu mais dont subsistent des traces. En préambule, elle s’interroge sur l’acte d’écrire lui-même, sur cette émergence des choses voulant être écrites et sortir des limbes, comme si elles avaient une vie, une consistance propres.

   De son enfance elle a gardé des images, des séquences, qu’elle ordonne chronologiquement mais sans chercher à forcément les relier entre elles. Elles sont à prendre telles quelles, des instantanés à rebours, des ambiances, des ressentis du moment, des bonheurs très forts aux blessures fulgurantes ou sourdes, ce qui l’a marquée (et ce qui l’a construite ?), des choses qui s’expliquent, d’autres non. Régulièrement, une voix off s’immisce pour dialoguer avec elle-même, double critique de l’auteur, profitant du recul pour s’interroger avec lucidité et parfois une pointe d’ironie (tiens, voilà des « beaux » souvenirs, ceux tels qu’on les attend !) sur la nature de ces bribes émergentes, leur conformité à la « vérité » historique, leur teneur aussi (pourquoi ceux-ci et pas ceux-là ? et là, pourquoi ne te souviens-tu pas ?).

   En contrepoint se dessine une enfance entre Russie et France, où le lien à la mère souffre d’une situation incompréhensible pour une enfant (la mère s’éloigne et laisse sa fille à la charge de son père et de sa nouvelle épouse) et où le bonheur de s’instruire permet de surmonter un quotidien parfois morose.

   Sur ce vécu, Nathalie Sarraute appose des mots, des expressions, choisis avec le soin de l'artiste composant sa palette de couleurs. La qualité de son écriture subjugue, et le pouvoir qu’elle a de donner à voir les images ou les scènes qui traversent sa mémoire. Projeté à ses côtés, le lecteur regarde, entend, comme elle il comprend ou non, mais il vit, intensément et il apprend en même temps que l'enfant la force des mots lorsqu’ils sont projetés sur les choses ou les gens, et sur soi en particulier.

 

   « Enfance » fait partie de ces rares livres que j’ai lus en me disant qu’ils étaient parfaits.

 

« Enfance », Nathalie SARRAUTE

Editions Folio (277 p)

 

Commentaires

brize le 07-01-2011 à 19:08:34
@ Valérie : Je ne connais pas du tout leur histoire familiale, à la mère et la fille. Mais le talent de la mère est indéniable.


@ Sylire : Et tu as bien fait !


@ Kutik : Merci pour ce beau compliment !
KUTIK le 03-01-2011 à 16:29:37
J'ai lu ce livre il y a fort longtemps mais tu me donnes envie de le relire. Bravo pour l'écriture de cette chronique qui brille par la qualité des mots choisis, la construction des phrases, la classe !
sylire le 03-01-2011 à 10:46:43
C'est une lecture prévue depuis un bon moment déjà. Je n'ai renotée, du coup !
cathulu le 02-01-2011 à 12:20:58
Que 2011 te soit douce !
L'or des chambres le 01-01-2011 à 23:43:53
Je te souhaite une très bonne année Brize !
*Valérie* le 31-12-2010 à 14:55:49
Je ne supporte pas d'entendre Claude Sarraute parler de sa mère. A l'en croire, elle avait tous les défauts cette dame. Elle avait en tout cas le talent de savoir écrire.
brize le 31-12-2010 à 12:50:52
@ Petite Fleur : Oui, il mérite sûrement que tu le relises !


@ Stephie : Cela ne me surprend pas.


@ Aifelle : Celui-ci, je suis certaine qu'il te plairait !


@ Keihsa : Oui, sur ce coup-là, c'est la totale !


@ Niki : Bonne fin d'année à toi aussi !


@ Sylde : Avec lui, j'achève l'année en beauté !


@ Clara Brest : Je ne te le fais pas dire!


@ KP78 : Je suis sûre qu'il te plaira.

Bonne fin d'année à toi aussi !


@ Violette : C'est vrai, j'y suis allée franco, là ! (et bienvenue « Sur mes brizées » !).
Violette doucettement le 29-12-2010 à 18:54:50
"parfait"? whaouhhh :-)

Je l'ai lu étudiante, j'aimerais le relire mais il m'avait déjà fait une vive impression à l'époque...
kp 78 le 29-12-2010 à 14:20:37
Alors là, la tarte complète, je ne peux que le lire ! A vrai dire, je l'avais déjà mis de côté après qu'on en ait parlé. Il est officiellement dans ma pal.

Bonne fin d'année.
clara brest le 29-12-2010 à 08:41:15
Ne pas le noter serait un crime!!!!
Sylde le 28-12-2010 à 16:52:31
Je partage tout à fait ce que tu dis dans ton article. Enfance est dans mes" préférences" pour cette année 2010
niki le 28-12-2010 à 15:30:17
alors là, je suis totalement tentée, je note

Clin doeil1


passe une agréable fin d'année

Surprise
keisha le 28-12-2010 à 15:29:29
Tu es dure! La tarte complète ET le mot parfait... On a compris, il faut le lire... ^_^
Aifelle le 28-12-2010 à 13:06:55
Il me tente depuis longtemps celui-là, mais je crois que la dame m'intimide.
Stephie le 28-12-2010 à 12:58:19
C'est le seul de l'auteur avec lequel j'ai réussi à accrocher !
Petite Fleur le 28-12-2010 à 12:33:17
Lu étant jeune, je l'ai remis dans ma PAL. Je ne me souvenais plus de ce qu'il racontait exactement, juste que je l'avais beaucoup apprécié et d'une ambiance particulièrement bien décrite, entre la France et la Russie, un peu cotonneuse, comme dans un rêve, mais parcourue de points d'encrage que sont les souvenirs. C'était pour moi un des chefs d'oeuvre de l'auteur, sans commune mesure avec d'autres de ses romans.