VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 05-05-2008 à 18:33:11

"Le Magasin des Suicides", conte d'anticipation

 Au moment où « Le Montespan » propulse Jean Teulé sous le feu des projecteurs (ah, la « promo »…), je m’aperçois que je n’ai, à ce jour, rien lu d’un auteur dont je sais pourtant qu’il a écrit « Darling », récemment porté à l’écran avec Marina Foïs dans le rôle titre.  

Le thème de « Darling » ne m’attirait pas, l’histoire du Montespan, si, mais je n’ai pas envie (malgré ma curiosité !) de dépenser une vingtaine d’euros pour découvrir ses aventures (j’attendrai que le livre soit disponible en bibliothèque).

Alors, quand je tombe sur « Le Magasin des Suicides », je me dis qu’il fera parfaitement l’affaire pour découvrir l’auteur. Déjà, avec un titre pareil… je suis sous le charme (ben quoi, on n’a pas le droit d’avoir un petit côté morbide ?) ! Et quand je lis la quatrième de couverture, je décide que ce bouquin a tout pour me plaire :

 

«  Vous avez raté votre vie ?

Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable: la joie de vivre… »

 

Petit bijou d’humour noir, ce livre s’avère aussi un véritable conte d’anticipation. Le monde dans lequel un magasin des suicides trouve en effet sans problème sa place, c’est le nôtre, mais dans un futur apocalyptique, où la mort est préférable à la survie.

 

L’action est resserrée autour d’Alan, dernier enfant (et ô combien atypique) des propriétaires du magasin, qui semble catalyser, à force de persévérance (il a onze ans), les aspirations sous-jacentes de ses proches.

La famille Addams va-t-elle finalement céder la place à la famille Ingalls (NDLR : de « La petite maison dans la prairie »… pour ceux qui méconnaîtraient les classiques !) ?

Vous le saurez en franchissant la porte de ce Magasin des Suicides, qui n’a pas fini de vous surprendre !

 

Le Magasin des Suicides, de Jean Teulé

Pocket - 157 pages

 

 

Commentaires

pragmatisme le 09-04-2010 à 19:57:34
je n'ai pas vraiment apprécié ce livre et je me suis ennuyée je trouve que l'histoire aurait été plus adaptée à une BD d'humour noir
la-ronde-des-post-it (fabi) le 25-05-2009 à 10:20:22
il est dans ma pile à lire... je pense qu'il va me plaire!! Clin doeil
la-ronde-des-post-it(laptitesardine) le 25-05-2009 à 09:03:17
merci pour l'accueil SourireSourire


oui "le Montespan" est dans mes projets Clin doeil

sinon j'ai "les lois de la gravité" que mon mari vient de finir et qu'il a à priori bien aimé!
brize le 25-05-2009 à 08:57:12
Ses autres romans sont d'un genre très différent, mais tu peux essayer "Le Montespan", que j'ai bien aimé aussi (et qui fait davantage l'unanimité que les autres !).

Bienvenue "Sur mes brizées", Laptitesardine smiley_id117731 !
la-ronde-des-post-it (laptitesardine) le 25-05-2009 à 02:37:52
un bel hommage à la joie de vivre! j'ai beaucoup aimé ce petit bouquin qui m'a donné envie de lire autre chose de Teulé!
brize le 10-06-2008 à 12:47:27
Contente que le blog te plaise !

Quant à cette fameuse fin du "Magasin des suicides"...non, non, on n'en dira pas plus, vous n'avez qu'à aller voir !
liliba le 09-06-2008 à 22:45:42
Bravo pour ce blog tout jeune, mais déjà vraiment prometteur : que de critiques à lire !!!


J'avais adoré ce petit livre décalé et déjanté, qui m'a rappelé La famille Adams... et même si on reste un peu sur sa faim à la fin (ah ah !), j'en garde un excellent souvenir.
brize le 27-05-2008 à 18:25:54
Et pourtant, on aurait bien envie d'en parler, de la fin !!!

Mais comme on est sympas, on attendra que vous ayez lu le livre pour la commenter !
KP78 le 27-05-2008 à 13:03:34
C'est un livre agréable à lire malgré le sujet. L'intérêt du livre réside pour moi dans la description des objets, astuces, consignes ... vendus dans la boutique pour faciliter le suicide des clients. L'auteur a fait preuve d'une imagination débordante !!

C'est par ailleurs un bel hommage à la joie de vivre.

La fin peut être déconcertante (juste la dernière phrase) et entache une peu la démonstration. Mais, je n'en dis pas plus...