VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 06-06-2008 à 09:06:04

"Le journal de Yaël Koppman"... chick lit intello ?

   Yaël, la trentaine, célibataire, est prof d’économie en fac. Elle vit à Paris, en colocation avec Eric, homosexuel. Sa cousine, Clara, éditrice, lui propose d’écrire de la chick lit, genre qui connaît un succès indéniable.

  Yaël hésite, car elle préfèrerait rédiger un essai au sujet d’Angelica Garnett, la fille de Vanessa Bell, sœur de Virginia Woolf.

  Dans son journal, elle raconte ses recherches concernant Angelica et le milieu artistique anglais de Bloomsbury, au milieu duquel la petite fille a grandi.

  Surtout, elle se raconte, elle, avec beaucoup de verve : ses difficultés avec sa mère, sa vie de jeune femme avec ses aventures amoureuses, celle de sa cousine Clara et de son ami Eric, ses inquiétudes concernant son avenir avec ou sans mari + enfant etc.

  Serait-elle notre Bridget Jones à la française… en un peu plus intello ?

  

  Je vous laisse le soin de répondre à cette question... si du moins vous lisez ce livre, ce que je vous recommande ! 

  Les premières pages m’ont immédiatement accrochée (en plus, j’étais toute fière d’avoir reconnu dans la première phrase du roman un emprunt à l’incipit de « Mrs Dalloway », de Virginia Woolf… même si je n’ai jamais achevé la lecture de cet ouvrage), avec le bilan que Yaël, après avoir lu « Le journal de Bridget Jones », dresse des codes en vigueur dans la chick lit : c’est très marrant !

  Ensuite… ça s’est légèrement gâté, pour moi qui ne suis pas une familière du milieu de Bloomsbury, parce que je trouvais le compte-rendu des recherches de Yaël dans ce domaine un peu fastidieux, même si je reconnais que ses découvertes sur Angelica éclairent sa propre relation avec sa mère.

  Cette unique réserve mise à part (et qui ne s’étend pas à l’interprétation du roman « La Femme changée en renard », laquelle m’a séduite), j’ai poursuivi avec grand plaisir la lecture de ce roman, très intéressée par la piquante chronique de l’héroïne !

  Les observations sont fines (parfois mises en relation avec le « Journal » de Virginia Woolf, ce que j’ai beaucoup apprécié), souvent pétries d’humour (voir, en particulier, la manière dont notre prof d’éco applique sa discipline à la résolution des problèmes domestiques !), les personnages attachants et le rythme enlevé, car la vie d’une trentenaire célibataire n’est pas de tout repos !

 

  Cerise sur le gâteau, l’épilogue nous invite à nous demander (ce qu’on avait déjà entrepris en cours de lecture) quelle est la part du vécu et celle de l’imaginaire dans ce livre plaisant, qui devrait vous faire passer un moment bien agréable !

  

« Le journal de Yaël Koppman », Marianne RUBINSTEIN

éditions Sabine Wespieser

 

Commentaires

brize le 09-06-2008 à 17:49:32
Cela m'amuse toujours de constater à quel point ce qui passe bien pour l'une... passe un peu moins bien pour l'autre wow!

Et c'est tout l'intérêt de ces commentaires, qui permettent de croiser nos impressions (et de se dire que l'auteur du livre a été plus ou moins bien "reçu" selon son lecteur).
Myloubook le 09-06-2008 à 15:46:01
Je l'ai lu juste à sa sortie... c'est un peu loin maintenant mais je l'ai beaucoup aimé aussi. Comme un bonbon, ça se savoure d'une traite ! J'ai surtout aimé le côté Bloomsbury à vrai dire Sourire... ça m'intéressait (je n'y connaissais pas grand-chose, à part quelques principes de Keynes et quelques livres de Virginia Woolf) et ça permettait au livre de se différencier d'un livre de chick lit classique.
amanda le 09-06-2008 à 10:33:03
il est très bon, ce roman, je suis d'accord avec toi
brize le 06-06-2008 à 13:09:10
Personnellement, je comptais justement sur le livre pour découvrir le milieu de Bloomsbury, mais je suis restée sur ma faim, parce qu'il y avait trop de : "X aimait Y, qui aimait Z" etc. et j'avoue que je m'y perdais un peu (mais peut-être aussi que je ne faisais pas trop d'efforts !)!

En tout cas, ça donne des pistes de lectures pour mieux aborder le sujet, comme celles que tu as notées.
Florinette le 06-06-2008 à 09:47:25
Je l'ai lu il y a quelques temps et je garde un très bon souvenir de ce livre qui m'a fait découvrir par la même occasion l'univers des Bloomsbury, et j'en ai profiter pour prendre note des références littéraires cité dans ce livre !