VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 13-10-2008 à 08:24:02

"Mari et femme", Régis DE SA MOREIRA

    Un beau matin, le narrateur (un homme) se réveille et se retrouve, abasourdi, dans le corps de sa femme.

   Quant à sa femme, c’est dans son corps à lui qu’elle commence cette même journée ! 

   Le point de départ est déjà stimulant pour l’imagination...

   Si on ajoute que ce renversement des rôles intervient chez un jeune couple en train de se séparer, où le mari est un écrivain homme au foyer qui n’arrive plus à écrire pendant que la femme s’occupe de l’édition de best-sellers, il y a de quoi pimenter l’affaire ! 

 

   Et effectivement, c’est pimenté !

   Aucun des deux n’apprécie en effet de devoir vivre dans un corps radicalement étranger dont les habitudes, tant vestimentaires qu’alimentaires, vont à l’encontre des siennes, mais aussi d’adopter un mode de vie totalement inhabituel.

   Cela donne des situations tantôt cocasses, tantôt tendues, à la limite du dérapage, quand elles ne dérapent pas complètement.

   L’antagonisme des deux victimes n’arrange rien à l’affaire car dans un premier temps ce changement de corps exacerbe le conflit plutôt qu’il ne les amène à mieux se comprendre.

 

    Le roman est  rédigé sur le style du tutoiement. Un exemple pour vous permettre de voir ce que ça peut donner : « Ta femme se retourne, la cafetière dans ta main » ! On frôle le dédoublement de personnalité !

   Le narrateur raconte ce qui lui arrive, s’adressant à lui-même en même temps qu’il interpelle le lecteur, procédé stylistique qu'on peut interpréter comme une volonté de mettre à distance les événements mais qui rapproche aussi le lecteur, voire facilite son identification au personnage mis en scène.

   Lequel lecteur tourne rapidement les pages du roman, ne cessant de se demander comment diable la situation va évoluer et si oui ou non chacun va retrouver son corps.

 

    Au fil du suspense inhérent à cette situation, le livre invite chacun à s’interroger sur ce qui fonde ou forge nos différences sexuelles, physiologiquement ou sociologiquement : apprendre à connaître l’autre de l’intérieur représente, pour ce faire, une expérience incroyable, dérangeante mais surtout passionnante.

    Quelle que soit l'issue du roman, elle devra, pour le narrateur, passer par la découverte de sa femme et la modification du regard qu'il portait sur elle. C'est cela, à mon avis, le petit plus qui permet à ce très court roman, au-delà de l’aspect plaisant de son postulat initial et des péripéties tragicomiques qui en découlent, de nous toucher davantage qu'il n'y paraît.

 

    A découvrir ! 

 

  Ce livre a déjà fait l’objet de pas mal de billets. Parmi eux, ceux de : Amanda, Cuné, Caro[line],  Emeraude, Lily, Antigone , Laure, Joëlle ...

 

"Mari et femme", Régis DE SA MOREIRA

éditions au Diable vauvert (182 p)

 

Commentaires

Gwé(naëlle) le 13-06-2010 à 12:55:29
Je n'en avais jamais entendu parler. Si je le trouve, je le lirai...
brize le 14-11-2008 à 19:18:55
Oui, et l'exercice n'était pas facile (voire même périlleux) !
Sassenach le 14-11-2008 à 09:51:43
C'était un livre vite lu, amusant mais en même temps qui pousse à la réflexion sur les autres, leurs besoins et leurs sentiments ... j'ai trouvé l'ensemble très réussi Sourire
brize le 27-10-2008 à 21:02:26
Un auteur que tu oublies... bon, on verra si avec celui-ci il parviendra à t'impressionner plus durablement !
solen le 18-10-2008 à 09:23:48
Le libraire et pas de temps à perdre m'avaient bien plu. C'est bizarre, je l'oublie cet auteur. De toutes manières "au diable vauvert" propose toujours de chouettes découvertes.
brize le 16-10-2008 à 13:08:35
Tu as raison : c'est une technique qui marche très bien !!!
Karine :) le 16-10-2008 à 13:06:04
Il me tente bien, celui-là! Mais bon, il ne m'a pas encore tendu les bras! Je vais attendre sagement qu'il le fasse!!!
brize le 14-10-2008 à 21:37:04
@ Leiloona et SD 49 : N'ayant pas lu "Le libraire", je ne peux pas comparer les deux romans. Cependant, d'un ouvrage à l'autre, l'auteur peut varier : ce qui veut dire, Leiloona, que tu pourrais aimer "Le libraire" et pas "Mari et femme" et pour toi, SD49, qu'il y a quand même une chance que tu apprécies "Mari et femme" !
SD49 le 14-10-2008 à 15:01:29
je n'ai que moyennement aimé le libraire mais j'essaierai bien celui-ci quand même
Leiloona le 14-10-2008 à 10:21:57
Je lirai d'abord "le libraire" et je continuerai avec celui-ci si le style de l'auteur me plaît.
brize le 13-10-2008 à 21:20:01
@ Levraoueg : Eh oui, mine de rien (et surtout, sans le faire exprès !), j'avance dans mon challenge a posteriori !!!

@ Amanda : Ton billet m'avait donné très envie de lire ce livre !

@ Maijo : Je ne raterai pas ton billet !

@ Laetitia et Yv : C'est TRES vite lu, donc ça vaut le coup d'aller se faire sa propre opinion.

@ Jules : Même pas eu besoin de le réserver : il me tendait gentiment les bras sur le présentoir, lors de mon dernier passage à la bibliothèque !

@ Manu : Je n'ai pas lu "Le libraire", mais je me souviens qu'il en est question dans les commentaires de certains des billets que j'ai mis en liens.
manu-- le 13-10-2008 à 19:56:39
Il me tente de plus en plus cet écrivain mais pas sûr que je commencerai pas ce livre. J'ai aussi beaucoup entendu parler d'un livre intitulé "Le libraire", si ma mémoire ne me joue pas des tours.
Jules le 13-10-2008 à 15:02:18
Tiens, tu viens de me rappeler que je DOIS le réserver à la biblio!!
Yv le 13-10-2008 à 14:35:41
A l'occasion , pourquoi pas, ça a l'air schyzophrénique cette histoire
Laetitia la liseuse le 13-10-2008 à 10:43:31
Une drôle d'expérience ! Si j'en ai l'occasion, je le lirais.
maijo le 13-10-2008 à 09:24:35
Ah, celui-là, il est sur le haut de ma PAL, ça ne devrait pas tarder.
amanda meyre le 13-10-2008 à 09:00:24
je garde un très bon souvenir de ce livre, je m'étais régalée à le lire Sourire
levraoueg le 13-10-2008 à 08:59:59
Et de 3 ! Tu as donc déjà fait presque la moitié de ton challenge du 1%...

Mais là je vais passer mon tour, parce que ce sujet me rappelle une est très mauvelle comédie des années 80 dont j'ai tout oublié sauf que c'était bête et vulgaire.