VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 10-11-2008 à 11:54:14

"Le chemin des sortilèges", Nathalie RHEIMS

   Dix ans après qu'il se soit retiré du monde, suite à un accident cérébral, Roland, l'homme avec lequel on découvre au fil du récit qu'elle a entretenu durant toute sa jeunesse une relation privilégiée, sous la forme d'un entretien hebdomadaire d'une heure dans son cabinet de psychanalyste, celui qui aimait sa mère mais était marié avec deux enfants, invite la narratrice à le rejoindre dans la demeure où maintenant il séjourne. Une femme y apparaît quotidiennement pour y effectuer les tâches ménagères, mais refuse de montrer son visage. La narratrice trouve chaque jour dans sa chambre un nouveau conte de fées et sa lecture l'entraîne à chaque fois sur le chemin de sortilèges insoupçonnés, un chemin qu'elle devra parcourir, jusqu'à son ultime étape...

 

  Le thème me tentait, raison pour laquelle j'ai accepté la (sympathique) proposition de chez-les-filles.com et des éditions Léo Scheer de découvrir ce roman.

  Hélas, la magie n'a pas opéré sur moi !

  Je n'ai pas réussi à entrer dans cette histoire, peut-être parce que je la trouvais trop marquée psychanalytiquement pour parvenir à y adhérer. Du coup, je me demandais, en lisant, quelle clé permettrait in fine de comprendre toutes les métaphores plus ou moins explicites glissées dans les épisodes vécus par la narratrice, qu'ils soient du domaine du réel ou du rêve, quel serait l'aboutissement de cette "Psychanalyse des contes de fées" version Rheims ; je ne croyais pas à ce qui se passait, je flairais quelque chose de l'ordre d'une supercherie, sous couvert de symbolique et j'avais hâte d'arriver au terme de cette quête (à mon sens fastidieuse) de l'héroïne (d'ailleurs, je reconnais que , sur la fin, j'ai lu le roman plutôt en diagonale).

  J'aurais néanmoins pu être charmée, au sens littéral, par l'écriture, ce qui aurait éventuellement suffi à mon bonheur . Mais cela n'a pas été le cas : l'écriture est fluide mais ne m'a pas séduite plus que ça.

 

  Au final, je peux simplement dire que ce livre ne me convenait pas si bien que je l'ai survolé, mais si le thème vous tente, n'hésitez pas : ce récit semble susceptible de capter, voire même d'envoûter... le charme agit ou non selon les lecteurs !

 

  Ainsi a-t-il opéré sur Leil, Clarabel, Yv, Karine,Stéphanie Fantasio, Lily, Sylire, Saxaoul .

  Mais Alwenn n'y a, comme moi, pas succombé,Calepin, Crapouillaud, Fashion, Joelle , Liliba , Roxane et Lou non plus.

 

"Le chemin des sortilèges", Nathalie RHEIMS

Editions Léo Scheer (180 p)

 

Commentaires

brize le 18-01-2009 à 14:01:19
SD 49, je crains que cela ne te console guère, mais sache néanmoins que tu viens de faire ton entrée dans le fameux club de Celles-qui-n'ont-pas-été-ensorcelées Mexicain !
SD49 le 18-01-2009 à 12:18:28
le charme n'a pas du tout opéré sur moi non plus, je l ai egalement fini en diagonale, je suis assez déçue
brize le 18-11-2008 à 08:45:15
Bienvenue Sur mes brizées, Roxane... et au Club de Celles-qui-n'ont-pas-été-ensorcelées Magicien !
Roxane-Devorelivre le 17-11-2008 à 15:57:36
Rire

Le charme n'a pas opéré sur moi non plus, bien que le dernier roman envoyé par Chez-les-Filles (De Niro's Game) m'avait vraiment beaucoup plu...

J'attends le prochain, du coup !

Blog très sympa, au fait Rire

A bientot,

Roxane
brize le 14-11-2008 à 12:49:00
@Sassenach (alias Joëlle) : Le billet posté sur ton blog m'a aussi appris que le livre avait une part autobiographique, ce qui a répondu à la question que je me posais en le lisant (et je rejoins ton avis à ce sujet).
Sassenach le 14-11-2008 à 08:49:52
C'est exactement ça : une clé de décodage n'aurait pas été de trop ! mdr !
brize le 13-11-2008 à 08:04:41
Il y aura d'autres propositions, plus à ton (notre !) goût !
Lucile le 12-11-2008 à 21:06:57
Comme Maijo j'ai refusé ce coup-ci et ne le regrette pas.
brize le 12-11-2008 à 18:52:32
Pour ce qui est des avis qui diffèrent, on ne pourra pas faire pire que dans l'émission "Le masque et la plume" (France Inter, le dimanche soir), où on se demande parfois s'ils parlent du même livre, entre le premier critique qui parle d'un "chef d'oeuvre" et le suivant qui déclare que ce livre "relève du n'importe quoi" (bon, je caricature... mais on n'en est parfois pas loin ... et c'est aussi pourquoi l'émission a un côté très tonique pas déplaisant du tout !) !
keisha le 12-11-2008 à 16:48:25
Comme Maijo, j'ai passé mon tour ; mais c'est intéressant de lire les avis qui diffèrent bien !

Espérons que la prochaine fois on proposera un livre plus dans mes goûts.
brize le 11-11-2008 à 21:49:33
@ Pom' : Comme je le disais à Aifelle, il est court, donc tu seras rapidement fixée si tu décides finalement de le lire.

@ Lily : C'est vrai... Mais, malgré tout, ce n'est pas la première fois qu'un livre suscite des avis divergents.

@ Florinette : Tu sais, tu peux quand même essayer, compte tenu de la brièveté du récit (enfin, je dis ça, mais si j'avais lu tous ces avis et qu'on me proposait le livre maintenant... je crois bien que je déclinerais la proposition !!!).

@ Calepin : On peut passer à côté de quelque chose que l'auteur s'efforçait d'émettre... mais qu'y pouvons-nous et est-ce de notre faute ? Il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu dans la "réception" d'un livre... Et le lecteur peut simplement témoigner de ce qu'il a reçu ou non (même s'il est tout seul dans son cas). Au pire, même s'il avait la certitude d'avoir raté une rencontre réussie pour tous les autres , le seul fait d'en avoir conscience n'y changerait (à mon sens) rien et je ne suis pas persuadée qu'une relecture dans ces conditions l'amènerait à changer d'avis.
calepin le 11-11-2008 à 20:56:08
Après une série d'avis plutôt positifs pour ce roman sur les blogs, je commançais à me demander si je n'étais pas passer à côté de quelque chose... Ton avis, ainsi que ceux de Fashion et Crapouillaud semblent me prouver le contraire... cela me rassure un peu...
Florinette le 11-11-2008 à 15:37:34
J'ai lu plusieurs avis sur ce livre et le tien confirme ce que je ressens déjà, ce livre n'est pas pour moi, même si j'aime le côté fantastique !
lily et ses livres le 11-11-2008 à 13:59:17
Je rajoute ton lien également...

Etrange ce livre tout de même. Il charme ou ennuie selon les cas ...
pom' le 11-11-2008 à 10:39:13
le résumé avait retenu mon attention, je verrai maintenant si je le lirai ou pas mais comme tu dis , le charme peut opérer.
brize le 11-11-2008 à 10:33:37
@ Maijo : De mon côté, c'est pour "La fausse veuve" que je n'avais pas regretté d'avoir décliné la proposition de chez-les-filles.com !

@ Yv et Leiloona : J'aurais bien aimé être charmée moi aussi... c'est très mystérieux, la manière dont les livres nous touchent ou non .

@ La liseuse : Oui, quand on sort d'un livre qui nous a déçu, on n'a pas envie de prendre des risques pour le prochain !

@ Alwenn : Tant mieux pour l'auteur ! De mon côté, je vais faire circuler le livre dans une bibliothèque tournante : ce sera intéressant de recueillir les divers avis .

@ Aifelle : Il est très vite lu, donc ça vaut le coup de tenter l'expérience.
Aifelle le 11-11-2008 à 07:30:06
C'est amusant de voir la diversité des avis sur ce livre. Peu importe, je le lirai un jour !
Alwenn le 10-11-2008 à 22:31:56
J'ai exactement le même sentiment que toi : moi aussi, le thème m'avait paru prometteur, mais je n'ai vraiment pas accroché. Aucune adhésion non plus. C'est vrai que les avis sont bien partagés tout de même...
Leiloona le 10-11-2008 à 22:25:28
Je crois que c'est surtout cette quête identitaire qui m'a charmée. Clin doeil
La liseuse le 10-11-2008 à 18:50:07
Les avis sont vraiment très partagé. Je passe mon tour même si le sujet m'intéresse. Ma lecture du moment est du genre décevante et je ne veux renouveler l'expérience si tôt.
Yv le 10-11-2008 à 17:41:30
C'est vrai que j'ai plutôt bein accroché à cette histoire originale, bien écrite, simplement.
maijo le 10-11-2008 à 16:31:17
Habituellement, lorsque je vois des avis contraires je suis plutôt curieuse, mais là je n'y arrive vraiment pas. J'avais refusé cette fois, et je ne regrette pas.