VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 06-12-2008 à 14:15:18

"Chaos calme", Sandro VERONESI

   La femme de Pietro, Lara, est morte brutalement. Pietro ne souffre pas. Du moins pas encore. Et il semble en être de même pour leur fille âgée de dix ans, Claudia. Mais peut-être est-ce parce que son père campe désormais devant son école, dans sa voiture, toute la journée ?

   On vient lui rendre visite : des gens du travail, de la famille... Chacun en profite pour s'épancher et déverser sur lui ses propres malheurs...


 

   Un début sur les chapeaux de roue, car le livre ouvre sur une belle scène de surf de Pietro avec son frère, Carlo, suivie par un très dynamique sauvetage en mer de deux femmes qui se noient.

   La suite est une pause. Pietro s'extrait du temps, comme quelqu'un qui sortirait du lit de la rivière et regarderait les autres continuer à nager. Pourtant, l'extérieur cherche à le toucher, malgré tout. Les suppositions que distille sa belle-sœur le conduisent à douter provisoirement de Lara (là, il y a la lecture d'un mail à sa femme que j'ai trouvée prodigieusement longue et horripilante, d'ailleurs j'ai zappé la fin), mais il dissipe ce doute à sa façon, de manière radicale (vous verrez).

   Le lecteur se situe exactement au cœur des pensées du narrateur, dont il suit le fil ininterrompu (sauf lorsque d'autres individus viennent converser avec lui), avec ses circonvolutions permanentes autour de ce qui fut et de ce qui est maintenant et cette nouvelle façon de goûter aux instants vécus, qui transparaît par exemple dans l'observation contemplative d'une salle de gym où s'entraînent de jeunes athlètes.

   Le roman respire au gré des humeurs de Pietro, de ses remarques clairvoyantes, piquantes ou acerbes : il ne se complaît pas dans une forme de mélancolie, son esprit dérouté (il attend et redoute le moment où sa fille, soudain, va encaisser le choc et constate que lui, jusqu'à présent, ne souffre toujours pas, comme s'il ne s'était pas encore vraiment rendu compte de la mort de sa femme) reste résolument actif.


   Cependant, après avoir tout juste dépassé la moitié du livre, j'ai bien été obligée de constater que, même si j'appréciais le style, certains passages mordants ou très enlevés, au fond, je m'ennuyais un peu (sinon, pourquoi ai-je considéré avec une certaine inquiétude toute cette seconde partie qui me restait à lire ?).

Néanmoins, comme il s'agissait d'un vague ennui pas rédhibitoire, comme je me disais qu'il allait sûrement se passer des choses déterminantes (le calme allait peut-être céder la place au chaos) et aussi parce que j'avais lu des critiques élogieuses (même si certaines d'entre elles faisaient bien allusion à des longueurs) et que je ne voulais pas regretter d'abandonner une lecture dont on m'aurait dit ensuite que j'avais raté des éléments essentiels, j'ai poursuivi.


   Jusqu'à la page 386 (sur 505) !

   Et là, j'en ai eu vraiment assez. Assez que mon narrateur continue à rester sur "Pause", qu'il se passe surtout des choses autour de lui et pas vraiment avec lui (encore que, dans le chapitre auquel je me suis arrêtée, on ne peut pas dire qu'il reste inactif ...).

   J'ai donc abandonnéma lecture, vaguement feuilleté la suite pour voir s'il arrivait quelque chose digne de me faire revenir sur ma décision... et seul l'épilogue a retenu mon attention.


   Au final, un roman qui m'a paru brillant par moments, dans son style comme dans son approche des êtres et des situations, parsemé d'instants et d'attitudes saisis sur le vif avec beaucoup de brio, mais dont j'ai regretté le manque de tension narrative, une succession de tableaux ou scènes sans lien suffisant entre eux ne parvenant pas à capter durablement mon intérêt.


   A tenter, ne serait-ce que parce qu'un certain nombre de lecteurs, pas seulement dans la blogosphère, le considèrent comme un chef d'œuvre ! 

 

"Chaos calme", Sandro VERONESI

éditions Bernard Grasset

 

Bellesahi  a elle aussi abandonné sa lecture parce qu'elle s'ennuyait.

Les avis de Florinette ("un livre inattendu, magnifique sur le sens de la vie"), Amanda ("Un roman à lire avec plaisir, malgré les longueurs"), Kathel ("Une lecture pas désagréable, au final, mais je ne me précipiterai pas forcément sur d’autres romans de l’auteur."), Sentinelle, Antigone. 

 

Commentaires

céline de enlivrezvous le 10-01-2009 à 00:09:32
Toutes mes collègues en librairie crient au chez d'œuvre ! Il va falloir que je le lise pour me faire une idée...
brize le 09-12-2008 à 12:19:29
Pitié, Joelle, ne me fais pas porter cette responsabilité Calimero: tous ceux qui ont aimé ce roman vont me maudire ! Non, je persiste : tu dois aller te faire ton opinion Sourire!
Sassenach le 09-12-2008 à 11:35:30
Bon, allez, toi aussi tu t'es un peu ennuyé alors je raye de ma LAL (j'avais déjà mis des ??? à cause de plusieurs avis mitigés !)
brize le 08-12-2008 à 21:51:33
Florinette, la "longueur" la plus frappante, c'était ce fameux mail reçu par sa femme (j'ai une amie qui a abandonné le roman à ce moment-là). Pour le reste, je me rends de plus en plus compte que la notion de rythme dans un roman et, partant, celle de "longueurs", est beaucoup plus subjective que je ne le croyais.

Et je suis toujours frappée de voir de quelles manières diverses nous percevons nos lectures, on s'en rend vraiment compte en fréquentant les blogs, où c'est écrit noir sur blanc (enfin, sur vert, en ce qui me concerne !) !
Florinette le 08-12-2008 à 12:12:15
C'est bizarre, car je ne me souviens pas de ces longueurs, je suis restée vraiment captivée par l'histoire et l'attente de l'auteur que je comprenais, car c'est ce qui peut arriver après un deuil...ce livre m'a beaucoup touchée, mais, d'un autre côté, je comprends tout à fait ton abandon !
brize le 07-12-2008 à 19:23:35
@ SD49 : C'est aussi comme cela que je l'entends et ne pas achever un livre ne me paraît pas être un crime mais un droit du lecteur (merci monsieur Pennac de l'avoir si bien rappelé !), ce avec quoi je sais que tout le monde n'est pas d'accord (mais les obligations de persévérance qu'un lecteur s'applique à lui-même ne regardent que lui et ne doivent pas être un critère pour juger l'autre).

@ Levraoueg : Mais non, ce n'est pas bizarre... ça prouve que j'ai suffisamment mis en avant les qualités que je lui trouve et je me réjouis que tu aies envie de le lire !

Oui, c'est bien de s'enquérir de ce que les lecteurs ont pensé d'un livre mais il faut aussi être suffisamment ouvert pour être prêt à accepter la réponse, quelle qu'elle soit... surtout si elle déçoit parce qu'elle n'est pas conforme à ce qu'on attendait.

@ Leiloona : Les premières pages ne suffiront pas... parce que le début n'est pas représentatif du rythme de l'ensemble du roman. Donc il faudra en lire davantage. On verra ça quand il sortira en poche !

@ Amanda : Même nous, on est incapables d'être certains qu'un livre nous plaira avant d'essayer de le lire... alors, effectivement, quelqu'un d'autre ! Quant à l'expression "bon lecteur", je l'avais jusque là entendue à propos de jeunes lecteurs, au sujet desquels on s'interrogeait pour savoir s'ils seraient ou non capables de lire un gros roman (du style Harry Potter) ! Le "bon lecteur" adulte... drôle de notion : évaluation/jugement, alors que, on y revient, la lecture me semble avant tout une affaire de plaisir.
lafianceedusoleil le 07-12-2008 à 14:39:33
Salut Brize,

souhaite que tu as bien débuté la journée.

Bon dimanche à toi.

Bisou

amandameyre le 07-12-2008 à 11:14:56
elle est tarte ta bibliothécaire, je trouve. Ce n'est pas parce que tu n'as pas terminé le Veronesi que tu n'apprécierais pas le Robles... et puis qu'est ce que ça veut dire "bon lecteur" ? rien.
Leiloona le 07-12-2008 à 10:39:42
Bon, j'attendrai la version poche, et à ce moment là je lirai les premières lignes, histoire de voir si le livre me plaît.

Bon dimanche ! Sourire
levraoueg le 06-12-2008 à 22:11:19
C'est bizarre moi tu m'as donné envie de le lire ! Mais en même temps, y' a pas urgence, alors j'attendrai le poche. Sinon il faut quand même reconnaître à la bibliothécaire, qu'au moins elle essaie de parler un peu aux lecteurs ce qui déjà bien. Je fréquente un réseau de bibliothèques depuis un an, et personne ne m'a jamais adressé la parole, à part pour m'inscrire et un jour pour me demander un euro (qu'en plus j'ai refusé de payer parce que l'erreur venait d'eux). Bref, un échange des plus agréables...
SD49 le 06-12-2008 à 20:56:32
je te comprends vraiment, la lecture est un GRAND plaisir alors si le plaisir n'est pas là je ne finis pas le livre, cela m'arrive quand meme assez régulièrement
brize le 06-12-2008 à 20:26:23
@ Jules : C'était (comme pour la majorité de mes lectures) un emprunt à la bibliothèque !

@ Aifelle : Initialement, il ne me tentait pas non plus, mais quand j'ai vu à quel point il pouvait plaire, il a fallu que j'aille me rendre compte par moi-même, ce que je ne regrette pas.

J'ai moi aussi entendu dire qu'un film avait été adapté à partir du livre, mais je ne sais pas exactement où ça en est.

@ Manu : En fait, l'abandon éventuel de livres est un sujet un peu sensible pour moi, parce que pendant une très longue période (= plusieurs années), tout me tombait des mains, excepté les romans policiers. Alors, quand je sens que je n'accroche pas à un roman, j'ai le spectre de cette période qui vient me narguer en me faisant craindre que ça recommence !

@ Chris89 : Je ne sais pas si "tout" est dit... mais au moins tout ce que j'avais à dire !

Cette bibliothécaire est plutôt sympathique et elle n'avait pas tort sur le fond (j'aurais bien du mal à accrocher à un roman comme celui de de Roblès, parce qu'il y a, apparemment, des ruptures dans la narration, si bien qu'un épisode s'arrête là pour ne trouver sa suite que bien des pages plus tard et je crois que ça m'agacerait qu'on me fasse attendre si longtemps, je ne suis pas très patiente !), mais sur la forme, elle a été un peu maladroite !

@ Kathel : Je ne t'avais pas sentie, dans ton billet, totalement convaincue. De mon côté, j'aurais pu faire l'effort de poursuivre, mais je n'en avais pas envie car je m'étais déjà un peu forcée et je n'aime pas ça quand je lis.

@ Karine : Lis le quand tu auras l'état d'esprit ad hoc (ou en alternance avec une lecture plus prenante, peut-être).
Karine :) le 06-12-2008 à 18:31:27
Je l'ai noté à sa sortie mais je crois que ça pourra attendre un moment... les longueurs me font un peu peur...
kathel le 06-12-2008 à 18:17:28
Merci pour ton lien. Je l'ai fini parce que c'était les vacances et j'en avais le temps, mais je n'ai pas été particulièrement emballée...

Tu as eu raison de ne pas insister (et n'écoute pas ta bibliothécaire !)
chris89 le 06-12-2008 à 17:40:34
bon voilà tout est dit !!!alors je passe .

Sympa dans ta biblio ...

sentinelle le 06-12-2008 à 17:26:21
Ce Sandra Veronesi ne m'avais pas non plus complètement convaincue... comme toi, je ressentais un vague ennuie. Bref, ce ne sera pas non plus un roman mémorable en ce qui me concerne Clin doeil
manu-- le 06-12-2008 à 17:25:51
Ca tombe bien, il ne m'attirait pas du tout !!!


Par contre, la réflexion de ta bibliothécaire, ça m'aurait bien vexée aussi ! Cela dit, ils doivent penser ça de moi aussi ici, vu le peu de livres que j'emprunte :-D

Aifelle le 06-12-2008 à 16:43:02
Décidément il ne me tente pas, même en poche. Je crois que le film tiré du livre sort en Italie.
Jules le 06-12-2008 à 14:55:41
Heureusement que pour moi ce sera unemprunt`à la bibli et non un achat puisque je n'achète que le format poche en général!!