VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 13-12-2008 à 09:51:06

"L'Ultime Question", Juli ZEH

    De nos jours, à Fribourg (Allemagne)

  Sebastian et Oskar sont deux physiciens de renom, anciens amis de faculté maintenant quadragénaires. Oskar, resté célibataire et établi à Genève, rend visite à Sebastian et à Maike, son épouse ainsi que leur fils de dix ans, Liam, un vendredi par mois. Ces dîners sont le théâtre de discussions animées autour des controverses qui continuent à opposer les deux hommes : Sebastian soutient, en effet, qu'il existe des univers multiples, parallèlement à celui dans lequel, de manière contingente, ils vivent, théorie avec laquelle Oskar n'est pas du tout d'accord.

   En dehors de ces rencontres épisodiques, qui constituent des temps forts dans sa vie, l'existence de Sebastian est heureuse et paisible.

   Jusqu'à ce que Liam soit victime d'un enlèvement...

 

   C'est seulement au deuxième tiers du livre qu'apparaît le personnage de Schilf (dont le nom donne d'ailleurs son titre original à ce  roman allemand, "Schilf"), commissaire de police, peu après que Rita Skura, commissaire elle aussi, ait fait irruption dans le récit. Dotés d'un physique et d'un tempérament atypiques, tous deux cassent avec bonheur l'impression un peu trop lisse donnée auparavant par les principaux protagonistes : Oskar et Sebastian sont grands, beaux et supérieurement intelligents, Maike est elle aussi superbe et fine et Liam est le digne rejeton quasi surdoué de ses parents. Le lecteur reste un peu à l'extérieur de leurs pensées et de leurs débats de haute volée (même si l'anecdote de l'assassin venu du futur leur confère une forme de réalité plus tangible) : il a l'impression d'être au spectacle et d'assister à la représentation qu'ils donnent (ce fameux vendredi rituel en particulier). Certes, on apprend que le lien unissant Oskar et Sebastian a été très fort, voire fusionnel, jusqu'à la rupture puis le mariage de Sebastian. Mais cela ne suffit pas, à mon avis, pour doter de suffisamment de chair ces hommes, aussi éloignés du commun des mortels que des dieux résidant dans les contrées de l'intelligence pure. Même en proie aux bouleversements liés à l'enlèvement de son fils, Sebastian n'est guère parvenu à me toucher (en particulier parce que j'ai trouvé que certaine prise de décision n'avait pas l'air de le tourmenter autant que je l'aurais attendu, ce qui m'a d'ailleurs paru peu vraisemblable).

   Rita Skura et Schilf, c'est autre chose ! Rita, avec son caractère ombrageux et volcanique, tient de la Walkyrie. Quant à Schilf, individu brillant mais un peu en marge, dont le passé abrite un épisode tragique, bien que ses préoccupations existentielles rejoignent celles des deux grands physiciens, on a ici affaire à quelqu'un qui a souffert et souffre dans son corps et pour lequel les concepts touchent donc directement à la vie.

   Heureusement. Parce que, si l'histoire est singulière et l'intrigue assez bien menée, malgré quelques temps morts, avec l'enlèvement et les incroyables conséquences qu'il déchaîne, il y manque globalement un je ne sais quoi de densité humaine qui ne me permet pas de la qualifier de passionnante et pourtant il s'en serait fallu de peu (d'autant qu'à la clé, il y a une idée excellente).


   Ce roman, avec son thème intrigant (des théories physiques hors du commun et les retentissements qu'elles peuvent trouver dans notre réalité) m'attirait irrésistiblement avant même d'avoir lu, du même auteur, "La fille sans qualités", malgré les deux échos plutôt moyens que j'avais eus à son sujet (une libraire du "Furet du Nord", à Lille, qui l'avait lu et, sans avoir trouvé que ce n'était pas bien, n'avait pas été emballée... je comprends mieux maintenant ce qu'elle voulait dire ; un paragraphe sur un blog de libraires où j'avais vu le roman dans la catégorie de ceux qu'ils n'avaient pas aimés).

 

   En conclusion, je dirai que "L'Ultime Question" est un roman original et intéressant mais que je n'ai pas trouvé captivant et qui m'a un peu déçue : quelques longueurs, une partie des personnages manquant de profondeur et une tension narrative qui aurait gagné à être plus soutenue. Quant à l'écriture, toujours d'excellente tenue,  elle m'a cependant moins impressionnée que dans "Une fille sans qualités" (au point que je suis allée vérifier qu'il s'agissait des mêmes traducteurs).

Un assez bon moment de lecture, donc, mais sans plus.

 

"L'Ultime Question", Juli ZEH

éditions Actes Sud (415 p)

 

Commentaires

brize le 11-01-2009 à 11:00:47
Je serai contente d'avoir un autre avis sur ce livre !
myloubook le 10-01-2009 à 20:09:13
Je l'ai eu à Noël et j'avais aussi repéré "la fille sans qualité"... on verra bien alors !
Brize le 15-12-2008 à 22:07:30
Je te conseillerais plus volontiers de découvrir Juli Zeh avec "La fille sans qualités"... en espérant que tu accrocheras !
Sassenach le 15-12-2008 à 13:30:02
Je serais plus tentée par "La fille sans qualité" ... surtout pour découvrir cet auteur !
brize le 15-12-2008 à 09:34:57
La couverture aussi m'avait attirée, mais le thème est spécial, alors il attire plus ou moins, c'est selon !
Leiloona le 14-12-2008 à 13:43:12
La couverture de ce livre m'avait attirée, mais je l'avais reposé après avoir lu la quatrième de couverture...

Je passe mon tour. Sourire
brize le 13-12-2008 à 22:07:43
@ Patachousse : Merci... et longue vie à ton bébé-blog (qui s'est déjà bien enrichi depuis sa naissance hier, bravo ! )!


@ Aifelle : Je ne qualifierais pas cet auteur d'"austère" mais en même temps, ses romans sont trop spécifiques pour que je puisse te dire s'ils te plairont ou non... Si tu es tentée, il n'y a pas d'autre solution que de te risquer à la lire (au pire, si tu te rends compte que tu n'accroches pas, tu laisses tomber car à mon avis il est nutile de te forcer, ce n'est pas ainsi qu'on apprécie une oeuvre).


@ Ys , Keisha et Kathel : Pour "La fille sans qualités", j'ai été convaincue (ça s'est vu !), moins pour celui-ci. Pourtant je l'ai lu en me disant que le thème pourrait séduire des lecteurs que l'histoire de "La fille sans qualités" rebutait. Dommage que je ne puisse pas le recommander chaudement comme j'espérais pouvoir le faire !


@ Karine : D'autres points de vue au sujet de "L'Ultime Question" m'intéresseraient, donc j'espère que tu le liras un jour !


@ Manu : J'espère que tu auras l'occasion de lire "La fille sans qualités", mais tu as raison de ne pas exclure "L'Ultime Question", digne d'intérêt.
manu-- le 13-12-2008 à 17:56:16
Moi aussi, je reste sur le titre "La fille sans qualités" noté en bonne position dans ma liste :-) . cela, l'histoire des physiciens pourrait m'intéresser.
Karine :) le 13-12-2008 à 15:50:24
Je crois que je tenterai d'abord "La fille sans qualités" mais malgré ton billet plus ou moins convaincu, le thème de celui-ci m'intrigue pas mal aussi (comme toi après avoir lu les critiques, quoi...) Bref, on verra!
keisha le 13-12-2008 à 14:05:26
J'avais déjà noté un autre titre de cet auteur, et j'ai lu avec intérêt ton article . Bonne idée de départ, mais tu n'as pas été convaincue. je reste donc sur l'autre titre.
kathel le 13-12-2008 à 13:18:47
Je n'étais déjà qu'à moitié tentée par cette auteur, je passerai mon chemin, au moins pour ce livre-là !
Ys le 13-12-2008 à 11:45:58
Je reste sur la bonne impression du précédent
Aifelle le 13-12-2008 à 11:24:56
Je suis partagée avec cet auteur, envie de la découvrir et peur que ce soit trop austère.
Patachousse le 13-12-2008 à 09:58:55
Coucou,

Je me suis permise de mettre ton blog dans mes favoris, car je le trouve vraiment intéressant.

Cdt, Patachousse