VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 17-01-2009 à 12:24:35

"Ce livre va vous sauver la vie", A.M. HOMES

     A cinquante-cinq ans, Richard Novak est un homme d'affaires riche (dont les affaires se réalisent uniquement via internet) qui vit seul dans une superbe maison sur une hauteur de Los Angeles. Ses journées sont rythmées par des habitudes régulières. Il fait du sport (chez lui), mange sainement et dispose d'une employée de maison pour toutes les tâches ménagères. Ses contacts avec le monde extérieur sont limités au point qu'il se rendra compte, une fois l'accident arrivé, qu'il n'était pas sorti depuis vingt jours.

   L'accident, c'est une douleur soudaine et terrifiante qui envahit et irradie tout son corps et le terrasse, au point qu'il croit sa dernière heure arrivée. Mais une fois aux urgences, les examens ne révèlent rien d'anormal et la douleur a fini par disparaître comme elle était venue.

   En rentrant chez lui, Richard s'arrête dans une boutique de donuts et fait la connaissance du gérant, Anhil. Une fois chez lui, il est incapable de reprendre le cours normal de son existence. Il sort en ville, se fait renverser par une voiture mais s'en tire sans trop de mal, puis il va au supermarché où il rencontre une jeune femme en pleurs.

   Pendant ce temps, en contrebas de sa maison, la curieuse dépression de terrain qu'il a observée continue de s'approfondir...


    Drôle de livre, en vérité !

   Évidemment, c'est le titre, très racoleur (et fidèle à l'original anglais) qui m'avait attirée + la couverture + les éditions Actes Sud (dont les volumes me plaisent tant par leur format que par le contenu proposé).

   Certes, j'avais lu (et par deux fois, ce qui est exceptionnel) la quatrième de couverture, mais j'étais restée un peu perplexe, comme vous sans doute après avoir parcouru ci-dessus ma présentation du roman. Mais comme j'avais l'occasion d'emprunter ce livre en bibliothèque, autant aller voir in situ de quoi il retournait.

   Au tout début, je n'ai pas été emballée. J'ai trouvé un peu trop long ce passage sur la crise de douleur qui emmène le héros à l'hôpital. Le lecteur est, avant même la lecture des résultats, persuadé qu'il n'a rien, de concret s'entend, alors tout cela m'a semblé un peu appuyé. Néanmoins, j'ai commencé à être sensible aux annotations un peu décalées sur tel ou tel personnage dont l'auteur parsème le récit.

   Ensuite, je me suis demandée si j'allais poursuivre car, après tout, les déboires de ce pauvre-quinquagénaire-plein-aux-as-mais-tellement-seul... qu'est-ce que je pouvais en avoir à faire ? Quel lecteur s'attacherait à un personnage aussi peu héroïque, tellement aisé que c'en est écœurant et qu'on ne va quand même pas le plaindre parce qu'il est sans doute en train de se rendre compte qu'il a raté sa vie autre que matérielle ?

   Oui, mais... Mais j'avais envie de voir ce qui allait lui arriver et ce que c'était que cette cavité ("dépression" je ne sais pas si l'expression anglaise joue aussi sur les mots, comme en français) qui apparaissait dans le sol devant chez lui. Donc j'ai continué à lire et, au fur et à mesure que j' avançais et que les rencontres et les péripéties banales ou insolites s'enchaînaient, j'ai définitivement renoncé à l'idée de ne pas poursuivre ma lecture, parce que j'étais bien accrochée à ce Richard et aux virages que, soudain, sa vie était en train de prendre.

   Au fil du récit, mené sur un rythme plutôt enlevé, on voit comment son existence, progressivement, bascule. Anodins ou non, les événements qui le poussent ou qu'il provoque l'entraînent avec son consentement dans une espèce de spirale forçant son évolution. Le récit est ponctué de petites touches ironico-humoristiques et l'émotion pointe de temps en temps.

   Richard croise les trajectoires de vie d'autres personnages, plus ou moins brièvement. A chaque fois, l'auteur fournit à leur sujet suffisamment d'informations pour que notre intérêt soit éveillé, comme l'est celui de Richard, distrait ainsi de son propre cheminement, mais aussi, de ce fait, aidé dans la poursuite de son ré-apprentissage à vivre.

   Pas de lourde analyse psychologique. Ce que ressent Richard est décrit mais c'est le mouvement qui prime.

 

   J'ai cependant fatigué un peu dans la seconde partie, malgré l'arrivée en fanfare du fils du héros.

   Surtout, j'ai commencé à me demander si les personnages n'étaient pas un peu "trop" pour être crédibles : le héros trop gentil, le vendeur de donuts trop pétri d'humanité, la jeune femme du supermarché trop femme-au-foyer-révoltée-par-l'ingratitude-des-siens, l'acteur célèbre trop dépourvu de défauts, l'ex-épouse trop obnubilée par son travail etc.

   Quelle était la vérité humaine dans ces portraits ? Ou bien l'auteur avait-il décidé de brosser une sorte de fable, posant là des figures emblématiques, sans craindre donc les stéréotypes, ?

   A cette thèse s'accorderait la scène finale qui m'a beaucoup plu, avec cette vision un peu surréaliste de la soudaine situation du héros (je ne vous en dis pas plus) et , d'ailleurs, l'évolution de la fameuse dépression de terrain dont je parlais plus haut a aussi, à mon avis, un côté joliment figuratif.


   Pour conclure, je dirai que ce livre fut d'une lecture agréable, mais je me demande malgré tout si son propos (ce qu'on peut tirer de l'histoire de cet homme) n'est pas trop facile, voire assez vain.


   A lire éventuellement, pour vous faire votre propre opinion (c'est un livre qui peut séduire même s'il m'a laissée relativement perplexe)... d'autant que j'aimerais bien avoir votre avis à son sujet !


"Ce livre va vous sauver la vie", A.M. HOMES

éditions Actes Sud (446 p)

 

Commentaires

brize le 30-01-2009 à 18:30:40
Ah oui, moi aussi j'avais tilté sur le titre ! Je serai contente d'avoir ton avis sur ce roman !
liliba le 30-01-2009 à 18:16:12
On vient de me le prêter, j'avais tilté sur le titre !
brize le 25-01-2009 à 20:04:29
Céline, tu trouverais peut-être aussi le bouquin chouette (je me pose à son sujet des questions que tu ne te poserais pas forcément, si ça se trouve je coupe les cheveux en quatre et tu trouverais que ça n'a pas lieu d'être). En tout cas, j'ai au moins une amie qui m'a dit avoir aimé !
céline de enlivrezvous le 25-01-2009 à 19:56:10
Dommage, le titre est chouette !
brize le 22-01-2009 à 21:29:04
Super ! Je serai vraiment contente de savoir ce que tu en penseras !
BiblioMan(u) le 22-01-2009 à 16:36:27
Celui-ci était sous mon sapin et j'ai eu la même perplexité en lisant et relisant la quatrième de couverture. Mais je vais tout de même le lire pour me faire mon avis.
brize le 19-01-2009 à 12:42:38
@ Florinette : Effectivement, c'est plus prudent !

@ Ninalivre : Compte tenu de la diversité des goûts des lecteurs, je pense aussi que c'est un bon achat pour la bibliothèque.

@ Amanda : Je doute que ce livre plaira à tous... mais je suis sûre qu'il a trouvé et trouvera ses lecteurs ! En attendant, il est certain qu'il faut gérer ses priorités de lecture Oula !
amandameyre le 19-01-2009 à 08:57:17
je passe, tu es trop dubitative et je n'ai pas le temps Sourire
Ninalivre le 18-01-2009 à 22:21:08
Ce n'est pas vraiment le roman que j'ai envie de lire mais je le note quand même pour ma bibliothèque. Bonne soirée Brize et à bientôt.
Florinette le 18-01-2009 à 14:03:29
Si je le vois à la biblio, je l'emprunterais, sinon j'attendrais qu'il sorte en poche, car je ne suis pas sûre qu'il me plaise !
brize le 18-01-2009 à 13:57:44
Aifelle, je n'ai jamais rien lu de cet auteur, mais si je le fais un jour, je ne choisirai pas ce livre-ci Clin doeil1 !
Aifelle le 18-01-2009 à 13:28:35
Il s'agit d'un livre de Serge Revzani "le magicien" auquel je n'ai trouvé aucun intérêt, ennuyeux, abscns, je me suis vraiment forcée pour aller au bout.
brize le 18-01-2009 à 13:06:43
@ Levraoueg : Je m'étonne moi-même, pour ce "challenge du 1% de la rentrée littéraire 2008" que tu avais lancé et auquel tu avais accepté que je m'inscrive comme "challengeuse a posteriori" (et pour ceux qui voudraient en savoir plus, se reporter à la rubrique ad hoc dans la catégorie "Défis lecture"). Je te dirais que je suis même une "challengeuse inconsciente", car quand j'ai vu que tu avais inscrit "La Mascotte" dans la liste, je me suis dit qu'il fallait que je t'envoie un mail car tu t'étais trompée, le livre était de 2007. Ce dont j'étais persuadée jusqu'à ce que je reprenne ledit livre, dont l'édition originale est effectivement sortie en 2007 mais la traduction en France en septembre 2008 : trop forte Levraoueg Roi !

Pour revenir à "Ce livre va vous sauver la vie", moi j'aimais bien ce titre, justement, si plein de promesses (eh oui, je dois être quelqu'un de crédule !) !


@ Kathel : Je n'avais rien lu de l'auteur. Et cette impression de déjà-vu, non, je ne vois pas d'où elle peut te venir. Quant à ce que tu le lises, comme je le dis dans mon billet, d'autres avis/ressentis de lecture m'intéresseraient.


@ Ys : Oui, mon avis est mitigé. Tiens, si tu as par hasard des retours de tes lecteurs, je serais curieuse de les connaître.


@ Keisha : Ben oui, je suis d'accord, l'argument "C'est Actes Sud", ça se tient : on a le droit d'être attiré par certaines éditions (pour les éditions Sabine Wespieser aussi, j'ai un avis favorable ; mais, j'y pense, il me semble bien qu'elle a fait ses premières armes chez Actes Sud !)


@ Praline : Je te recommanderais bien, très égoïstement je le reconnais, de le lire quand même, car j'aimerais bien savoir ce que tu en penseras.


@ Aifelle : Alors là, tu excites ma curiosité : quelle fut donc ta plus grande déception rencontrée chez Actes Sud ?


@ Manu : Non, ça ne donne pas comme cela dans la caricature, c'est quand même plus nuancé, mais j'ai trouvé que ça manquait de remise en question sur le fond.


@ Sybilline : Je ne sais pas si je mérite toujours ce joli compliment, parce que quand je suis enthousiaste, je n'ai pas l'impression d'être très nuancée ! Maintenant, j'ai souvent la quasi certitude que ce qui ne m'a pas plu ou que moyennement, peut plaire à quelqu'un d'autre, parce qu'il y a telle ou telle qualité dans le livre. Et puis, comme la plupart des lecteurs, j'essaie d'éviter de m'aventurer vers un livre dont je pense qu'il ne me conviendra pas... ça m'évite les billets de franche détestation (encore que celui sur "La meilleure part des hommes" n'en était pas très loin james_bond )!

"Ce livre va vous sauver la vie" est l'exemple typique du roman pour lequel mon ressenti est nuancé... d'où les nuances de mon billet !
sybilline le 18-01-2009 à 11:36:51
Ce que j'apprécie dans tes critiques, c'est la façon si nuancée d'aborder les livres, Brize.
manu-- le 18-01-2009 à 09:31:00
J'ai l'impression qu'il sent le trop plein de bons sentiments américains, non? Avec la conclusion positive qu'ils ont envie de lire pour se donner le moral? Si c'est le cas, je passe définitivement. Et pourtant, j'aime la littérature américaine.
aifelle le 18-01-2009 à 07:23:22
Je ne suis pas très intéressée, j'ai tant d'autres livres en attente. Et ma déception la plus rude de ces dernières années vient d'un livre d'Actes Sud !
Pralinerie le 17-01-2009 à 23:26:32
Comme toi, je l'ai feuilleté et reposé plusieurs fois. J'hésite toujours. Mais ton avis ne donne guère envie d'aller plus loin Sourire
keisha le 17-01-2009 à 14:27:34
Pourquoi pas ? Et puis c'est Actes Sud (ben oui, un argument qui en vaut bien d'autres !)Rire
Ys le 17-01-2009 à 14:18:36
J'ai acheté ce livre pour la bib mais je n'ai pas encore eu de retours... tu as l'air plutôt mitigée...
kathel le 17-01-2009 à 14:15:50
J'étais tentée par ce livre, car j'ai déjà lu "Muavaise mère" du même auteur et je suis toujours attirée par les romans américains, mais il me donne une impression de déjà-vu que je n'explique pas...

A lire éventuellement plus tard !
levraoueg le 17-01-2009 à 13:52:37
Mine de rien la challengeuse a posteriori poursuit son challenge dù 1% ! Mais je ne suis pas très étonnée par ton avis mitigé pour avoir un peu feuilleté ce livre en libre lors de la rentrée. Et puis son titre n'augurait rien de bon...