VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 11-03-2009 à 13:32:10

COUP DE COEUR pour "Les éclaireurs", d'Antoine BELLO !

   Dans le tome précédent, "Les falsificateurs" (dont je vous parlais ici), qui fait l'objet d'un résumé, dense, de trois pages au début des "Eclaireurs", le lecteur a fait la connaissance du jeune Islandais Sliv Dartunghuver, diplômé de géographie qui a été recruté par une organisation internationale, le Consortium de Falsification du Réel (CFR).

   A la fin de ce premier tome, Sliv a consacré 7 ans de sa vie au CFR et continue à s'interroger (le lecteur avec lui, même s'il ne lui a pas fallu 7 ans pour lire le roman !) sur sa finalité...


Début des "Éclaireurs" :

   Sliv bénéficie enfin d'une semaine de vacances et débarque dans la capitale du Soudan, Khartoum, pour y retrouver, à l'occasion de leur mariage, les deux amis qu'il s'est faits au CFR : l'Indonésienne Magawati Donogurai et le Soudanais Youssef Khrafedine. Nous sommes le 11 septembre 2001 et c'est en direct qu'il assiste à la télévision, chez ses hôtes, aux attentats du World Trade Center. Dans les rues, il est témoin de la liesse populaire reflétant l'impact de l'Islam radical dans le pays.

   Mais le pire est certainement l'angoisse qui s'empare de lui : le CFR a-t-il oui ou non joué un rôle dans ces attentats ?

 

   J'avais trouvé "Les falsificateurs" bien, j'ai trouvé "Les éclaireurs" génial !

   La quête du héros, Sliv, trentenaire qui met sa brillante imagination au service de son idéal humaniste, dans le cadre de ses activités au sein du CFR, se poursuit : il est à la recherche des desseins cachés du Comex (Comité exécutif) du CFR, dont il essaie tout d'abord d'identifier les six membres. Et une fois de plus, il est en proie à des problèmes de conscience, avec cette interrogation qui le taraude, relative à la part prise ou non par le CFR dans les attentats du 11 septembre 2001.

   L'histoire se déroule sur toute la période pendant laquelle l'administration Bush a enquêté pour trouver où se cachait Ben Laden et a cherché à prouver que Saddam Hussein continuait à détenir la possibilité de s'équiper de l'arme nucléaire, afin de justifier une attaque militaire de l'Irak.

   La première mission de Sliv est d'aider le Timor-oriental à intégrer l'ONU (pour que le CFR puisse, par ce biais, être représenté dans le monde entier). Une fois cette mission ("Homecoming") achevée, il s'en verra confier une autre : favoriser la réconciliation du monde occidental et du monde musulman, pour éviter à l'avenir toute nouvelle explosion de violence.


   Rassurez-vous : Antoine Bello ne cherche à aucun moment à réécrire l'histoire récente (ou à la falsifier !). Il se borne, sous couvert d'une fiction, à braquer le projecteur sur les multiples facettes sous lesquelles peut se présenter la réalité (quand on veut bien nous la présenter), selon qu'on ait à cœur, qu'on soit journaliste ou homme politique, d'en donner ou non une image fidèle, exempte d'une interprétation dictée par la thèse qu'on veut accréditer.

   Le thème n'est pas nouveau, me direz-vous et les études ne manquent pas concernant la difficulté à appréhender ce qui nous entoure, en particulier à une époque où les moyens de communication se multiplient... et les moyens d'agir sur ce qui est diffusé aussi.

   Certes, mais ici, on se place dans le cadre d'une fiction et d'une fiction ludique, car le héros, Sliv, n'est pas dénué d'humour. Si bien qu'on se retrouve à faire de la géopolitique et à plonger dans notre actualité récente avec le bonheur d'être mené par un guide qui sait, à l'occasion, s'avérer un peu facétieux, l'auteur, dont le but est sans conteste de nous faire réfléchir mais sans nous ennuyer (du moins est-ce ce que j'ai ressenti : dans l'émission "Le masque et la plume" sur France Inter, deux des chroniqueurs ont dit s'être profondément ennuyés à la lecture de ce roman bourré de dialogues et manquant totalement de souffle romanesque...).

   D'ailleurs, le moment où Sliv doit convaincre le représentant des Nations Unies (chef de la commission d'enquête) que l'économie montante du Timor oriental lui permettra d'être accepté comme membre de l'ONU, est tout simplement jubilatoire : Sliv y déploie des trésors d'imagination pour présenter la réalité du pays sous un jour des plus favorables, scénariste travaillant sans filet (dans la foulée, les agents du CFR doivent faire en sorte que toutes les pièces documentaires nécessaires viennent étayer ses allégations) dont la fougue emporte le lecteur, tremblant à l'idée que ce funambule se rompe le cou !


   Que vous dire de plus ? J'ai adoré ce livre. L'éditeur affirme qu'il peut être lu indépendamment du précédent , mais je trouve que c'est un peu dommage parce que le premier tome permet d'appréhender en quoi consiste exactement un dossier de falsification, puisqu'on découvre le CFR en même temps que le jeune héros. En outre, des personnages clés y font leur première apparition et on les retrouve dans "Les éclaireurs".


   Impressionnant, brillant, bluffant (cf la révélation de l'objectif du CFR !) et truffé de pointes d'humour, "Les éclaireurs" présente une analyse fine et pertinente de la géopolitique, une réflexion sur le pouvoir en général et nos buts en particulier dans l'existence. On exulte devant un texte aussi intelligent, l'acuité du regard porté sur le monde et, in fine, la foi de l'auteur dans notre propre capacité à contribuer à sa bonne marche.

   Merci et bravo, Antoine Bello !


"Les éclaireurs", Antoine BELLO

éditions Gallimard (477 p)

 

Commentaires

Brize le 27-03-2009 à 19:54:50
Tu as raison, en particulier dans ce cas, c'est mieux d'attaquer avec le premier volume.

(et j'ai trouvé un subterfuge pour accéder via IE à "George Sand et moi", comme je te l'explique sur ton blog !)
george sand et moi le 27-03-2009 à 19:38:44
En fait j'en ai entendu parler en dehors des blogs, à la radio, chez ma Libraire (une cliente) et je ne sais plus où ! Du coup je l'ai réservé et commencerai par le tome 1... j'aime bien commencer par le début ! Pour mon blog je ne sais pas quoi te dire, si tu as blog-it express tu peux passer par là ou je suis aussi sur Hellocone... j'espère que tu pourras venir me voir !

à bientôt sans doute !
brize le 22-03-2009 à 11:06:02
Ah, ben c'est marrant, ça ! Parce que je suis une petite centaine de blogs (merci Google Reader) et je n'ai pas lu un seul autre billet sur ce livre, sinon je l'aurais mis en lien !

Mais, dans un sens, ça ne m'a pas étonnée plus que cela : l'attention du grand public a été attirée sur ce livre à partir du moment où il a été sélectionné pour le prix Télérama - France Culture mais tout le monde n'avait pas forcément entendu parler du roman qui l'a précédé, "Les falsificateurs".

Enfin, compte tenu de leurs thèmes et de leur forme, ces romans n'intéresseront pas tout le monde, c'est normal, il en faut pour tous les goûts.

P.S : ça m'agace, je n'arrive pas à accéder à ton blog via Internet Explorer ; j'ai essayé avec Opera et ça marche, mais ce n'est pas très pratique pour moi donc j'espère qu'IE et ton blog vont se réconcilier bientôt Sourire1 !
george sand et moi le 22-03-2009 à 10:42:38
je n'arrête pas de tomber sur ce roman ! je vais finir par le lire... c'est marrant comme soudain tout le monde parle du même livre !!!Clin doeil1
brize le 14-03-2009 à 19:07:28
Et il la méritera !
sylvielectures le 14-03-2009 à 14:29:01
J'ai très envie de le lire celui là... et quand il arrivera sur ma pal, y a des chances pour qu'il prenne la première place!
brize le 12-03-2009 à 20:40:46
@ Choupynette : A priori, il n'y a pas que moi qui ai aimé ce livre, puisqu'il vient de remporter un prix ! Mais je conçois tout à fait qu'on puisse ne pas "entrer" dans ce type de récit ou ne pas se sentir interpellé : je n'ai pas cherché à faire une critique objective, j'ai rédigé un billet "coup de coeur" !


@ Aifelle : Merci pour cette confirmation-précision !
Aifelle le 12-03-2009 à 13:34:55
Oui je suis sûre, il y a un article dans Télérama de cette semaine, mais son prix ne lui sera remis que le 12, à l'inauguration du salon du livre.
Choupynette le 12-03-2009 à 10:32:54
He bien, je vais faire ce que je fais d'habitude: ne pas écouter les chroniqueurs "officiels et professionnels" et suivre ton conseil! Ton billet est terriblement tentant!!
brize le 12-03-2009 à 09:10:59
@ Anglais : Pour me joindre, vous pouvez utiliser le formulaire de contact figurant dans la première rubrique en haut à droite du blog ("Titre du blog"), juste à côté du nom de l'auteur du blog (cliquer sur le logo représentant une enveloppe).


@ Aifelle : Tu es sûre ? (je croyais que le gagnant ne serait connu que ce soir, lors de l'inauguration du Salon du Livre). Si c'est bien le cas, je suis SUPER contente smiley_id117950 !
Aifelle le 12-03-2009 à 07:27:08
Je suis très tentée par cet auteur. As-tu vu qu'il a remporté le prix "Télérama-France-Culture" ?
anglais le 12-03-2009 à 06:46:02
puis-je avoir votre mail ,Brize,merci
brize le 11-03-2009 à 21:01:32
@ Sentinelle : J'aime bien jouer au démon tentateur Diable... alors que tu as encore toute ta Pile A Lire devant toi !


@ SBM : Ah ça, pour l'attendre, on l'attendait, cette suite ! Et ce qui est bien, c'est qu'on n'est pas déçu (enfin, moi, je n'ai pas été déçue !) et que, cette fois, on ne reste pas sur sa faim.

Je n'ai pas lu "Eloge de la pièce manquante" et le thème me tente moins. D'ailleurs, dans l'interview (très intéressante mais que je n'ai lue qu'après avoir achevé "Les éclaireurs" et il valait mieux parce qu'il y est beaucoup question du roman) qu'il a accordée au magazine "Les Inrockuptibles", Antoine Bello dit au sujet de ce roman : "je serais incapable d'écrire à nouveau un livre comme Eloge de la pièce manquante, trop désincarné. Je n'en ai plus envie. Dans mon prochain roman, j'ai envie de m'interroger sur les "talents", c'est-à-dire le potentiel de chacun : qu'en fait-on ? Faut-il le faire fructifier ou seulement essayer de ne pas le perdre ? Faut-il se consacrer à sa famille ou à son art ? C'est ce type de grandes questions qui me passionnent."


@ Amanda : Alors que j'hésitais à l'acheter... je suis tombée nez à nez avec lui, qui m'attendait gentiment sur le présentoir de la bibliothèque, laquelle venait juste de l'acquérir ! Je ne peux donc malheureusement pas satisfaire ton envie de le lire smiley_id118686.
amandam le 11-03-2009 à 20:23:00
heu... il est à toi (tu me le prêterais ????) très très envie de le lire Sourire
SBM le 11-03-2009 à 16:15:12
Ah, le billet qui tue ! J'ai beaucoup aimé "Les falsificateurs" et bien sûr, j'attendais la suite ! Bon, je vais trouver du temps pour le lire, c'est sûr... As-tu lu "Eloge de la pièce manquante" ? c'est formidable !
sentinelle le 11-03-2009 à 16:10:50
Je note cet auteur mais franchement dit, je ne sais pas si je dois te remercier lol