VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 19-03-2009 à 09:12:51

"Zen City", Grégoire HERVIER

     "Ce livre est né de la volonté de mon éditeur de publier le blog de Dominique Dubois, survivant de ce que les médias ont appelé et appellent encore "La tragédie de Zen City"."

   Ainsi commence l'introduction du roman, présenté comme la reconstitution, a posteriori, du parcours de Dominique Dubois, à partir de son blog puis, lorsqu'il a cessé de le tenir, d'extraits de son journal intime, entrecoupés par moments d'interventions de l'auteur, qui a mis en forme ce témoignage et a voulu en améliorer la lisibilité.

Mais venons-en aux faits, tels qu'on les découvre en faisant la connaissance de Dominique Dubois au travers de son blog.

   Il vient de perdre son travail de statisticien mais il ne tarde pas à en trouver un autre, proposé par Global Life, au sein de Zen City.

   Embauché comme chargé d'études marketing, il arrive sur place et découvre cette ville d'un nouveau genre, installée dans les Pyrénées, dans la vallée de l'Ariège, une zone qui a été revitalisée par l'implantation de ce complexe urbain novateur, technopôle à la Silicon Valley . Une gigantesque tour en forme de carafe domine la ville. Autour, un ensemble d'immeubles résidentiels ou de chalets individuels. Mais le principal réside dans l'abondance de technologies intégrées à la vie quotidienne et destinées à la faciliter (d'ailleurs, il est impossible d'y vivre sans la puce de reconnaissance RFID qu'on vous implante, indispensable en particulier pour faire ses courses au Zen Marché), tout autant qu'à la sécuriser.

     Dominique Dubois en fait l'expérience dans son appartement, dont il découvre le réfrigérateur intelligent, qui veille à la gestion de ses produits frais. Il expérimente aussi son incroyable téléphone mobile, le PerfectPhone, qui le met en contact permanent, lorsqu'il se déplace, avec toutes les personnes qui l'entourent (fonction Proxifun, très utile pour chercher l'âme sœur !).

   Mais s'il apprécie cet environnement ultra technologique et prend correctement ses marques dans son travail, il n'en ressent pas moins une certaine solitude affective et finit par contacter dans un premier temps un coach en "image personnelle" (dont les prestations et les conseils vont l'entraîner à pas mal s'endetter) puis une agence de rencontres...

 

   J'ai beaucoup aimé la forme du roman, ce côté (on fait semblant d'effectuer un) "travail sur du matériau authentique" (et on joue à y croire), avec les extraits du blog (où les commentaires m'ont souvent amusée, en particulier ceux de Choupy451, dont l'orthographe phonétique est un régal !), ceux du journal, l'intervention du narrateur omniscient (et qui ne s'en cache pas, puisqu'il intervient sur la relation des faits après qu'ils soient arrivés), effectuant son enquête pour tâcher d'y voir clair au travers des événements . Et dans les deux cas, blog et journal, le style est familier et vivant, il y a des passages très drôles et on a l'impression de participer en direct à ce qui est raconté.


    La première partie du livre m'a cependant surprise. Elle est plaisante mais se focalise surtout sur l'individu Dominique Dubois et son rapport à ce qui l'entoure, et on est plutôt dans le roman psycho-sociologique.

   C'est dans la seconde partie qu'on bascule dans l'aventure de type espionnage, avec l'irruption d'incidents plus ou moins graves qui, d'un rebondissement à l'autre, propulsent le héros du statut de quidam transparent à celui de personnage emblématique.

   Il y a certes des choses auxquelles on peut s'attendre : les codes et ficelles du roman d'espionnage sont utilisés de telle sorte qu'on voit venir quelques révélations... mais pas toutes. Et on se demande, tout au long de la lecture, quelle est donc cette fameuse "tragédie de Zen city" évoquée tout au début, dont on sait qu'elle viendra clore le roman.


   "Zen City" est un roman que j'ai lu avec grand plaisir pour la démonstration vivante qu'il offre de tout ce que les technologies intrusives peuvent avoir de pernicieux, sous couvert de nous faciliter la vie (et pour ce qui concerne les pratiques dangereuses de la publicité, il est bien plus d'actualité que le "99 F" de Beigbeder, dont je ne dirai pas ici ce que je pense...). Démonstration ludique parce qu'elle prend la forme d'un parcours personnel dynamique, où le lecteur ne peut manquer de s'impliquer car il trouve le héros un peu banal, certes, mais plutôt sympathique.

   Et, au final, l'histoire n'est pas du domaine de l'invraisemblable : une fois de plus, sous couvert de (science-)fiction ou d'anticipation, on est ma foi très proche d'une réalité sinon actuelle du moins possible dans un futur pas si lointain.

 

   Amusant, prenant et efficace, "Zen city" est une lecture-divertissement et lecture-avertissement qui possède beaucoup d'atouts pour séduire ses lecteurs (même les réfractaires à la SF car, franchement, on est en mode très allégé de ce côté-là et le roman est parfaitement lisible par tout un chacun !)

 

"Zen City", Grégoire HERVIER

éditions Au Diable Vauvert (348 p)


avec, en prime, le site Zen City !

 

Les avis de BiblioMan(u) , Lily , Cuné, Amanda , qui ont tous apprécié leur lecture.

 

Commentaires

brize le 25-03-2009 à 19:12:56
@ Soie : J'irai faire quelques investigations à la bibliothèque !


@ Aude : C'est une incursion futuriste d'autant plus intéressante qu'elle nous amène à nous interroger sur notre quotidien.
Audenectar le 24-03-2009 à 15:21:30
Excellent, je lis peu de SF, plus des romans classiques, mais j'adore le fantastique en films (t'as vu ça sur mon blog je crois !).

Mais ta critique donne envie de me plonger dans cette atmosphère Zen et futuriste.
Soie le 21-03-2009 à 16:47:29
Brize, c'est une auteure japonaise qui écrit des thrillers. mais peu de ses livres sont traduits en français.
brize le 20-03-2009 à 19:12:11
@ La Pyrénéenne : Pour le coup, ça devrait pas mal t'intéresser !


@ Soie : Tiens, je ne connais pas du tout l'auteur dont tu parles : à mon tour de noter !


@ Choupynette : Mais tu as réussi à enregistrer un commentaire, malgré tout... c'est quoi, ce mystère Quoi?


@ Pom' : Les billets lus m'avaient donné envie et je n'ai pas été déçue.


@ SBM : Il ne faut pas t'attendre à trouver ici une oeuvre majeure de la science-fictiion contemporaine : l'éditeur qualifie "Zen City" de "thriller d'anticipation", ce qui me paraît une excellente définition (au moins pour la seconde partie, la première tenant davantage de la comédie de moeurs). Donc, si tu abordes ce roman avec un haut degré d'exigence côté SF, je crains que tu n'y trouves pas ton compte.


@ Karine et Manu : Difficile de dire si ça vous plaira (il faut déjà que le thème vous intéresse)... En tout cas, c'est une lecture sympathique et enlevée, c'est déjà pas mal !


@ Keisha : Pour parodier le Guide Michelin, je dirais que Zen City mérite (au moins !) un détour !
keisha le 20-03-2009 à 18:16:15
Ton enthousiasme est très entrainant ... Tous à Zen city, alors!!!
manu-- le 20-03-2009 à 18:06:32
Déjà repéré chez BiblioMan(u) mais je me demande si ça me plairait.
Karine :) le 20-03-2009 à 17:00:03
Il me tente depuis que je l'ai vu chez Lily ou amanda (je ne me rappelle plus qui en avait parlé en premier). Je ne sais pas si j'aimerais... mais je suis curieuse, pour faire changement!
SBM le 20-03-2009 à 16:57:04
Et quand on est pas réfractaire à la SF mais plutôt très exigeant, ça marche aussi ?
pom' le 20-03-2009 à 07:58:42
j'avais déja noté ce livre, tu confirme mon envie de le lire
Choupynette le 19-03-2009 à 21:27:54
Oh!! On m'a piqué mon pseudo! Clin doeil
Soie le 19-03-2009 à 10:46:32
Cela me rappelle un peu MIYABE Miyuki qui allie dans ses romans intrigue policière et critique sociologique (plus présente à mon sens dans Crossfire que dans Une carte pour l'enfer)

J'aime bien ce type de livre qui permet de se détendre au travers d'une intrigue tout en invitant à la réflexion.

Je le note Sourire.
la Pyreneenne le 19-03-2009 à 09:45:53
Oui ! Pourquoi pas ? je dois dire que ça m' intrigue ... en plus , je suis une ancienne publicitaire ! Clin doeil1