VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 12-08-2009 à 18:12:49

"La servante écarlate", Margaret ATWOOD

    Elle est vêtue d'une tunique rouge qui lui descend jusqu'aux pieds et son visage est partiellement dissimulé aux regards par une grande cornette blanche. Elle s'appelle Defred. C''est une servante d'un genre particulier et les jours s'écoulent lentement pour elle : quelques courses, les repas pris en solitaire dans sa chambre. De temps en temps, à certaine période du mois, le maître, le Commandant, fait appel à ses services... La maîtresse, l'Epouse, ne l'aime pas, bien sûr, ni non plus les autres servantes, les Marthas.

   Tout n'a pas toujours été ainsi.

   Il fut un temps où Defred avait un nom bien à elle, vivait une vie normale, avec un vrai métier et une famille. Mais des événements sont venus bouleverser soudain la société qui était la sienne et le régime politique de son pays a pris un aspect radicalement différent et jusque là imprévisible...

 

   Le rythme du roman, à l'image de celui de la vie de Defred, est plutôt lent. J'ai donc d'abord craint de m'ennuyer, à partager ainsi la vie monotone de la narratrice, dont l'existence est propice à de longs moments d'inactivité, quasi-contemplatifs.

   Mais ce ne fut, tout compte fait, pas le cas.

   D'une part, parce que le récit, sans être mené tambour battant, avance néanmoins. La vie quotidienne de Defred ne reste pas figée ainsi qu'elle nous apparaît au début du roman : des incidents interviennent, qui vont lentement mais sûrement la faire sortir de ses rails.

   D'autre part, l'auteur veille à maintenir l'attention du lecteur en éveil en apportant petit à petit des précisions concernant l'existence présente de Defred et son environnement : les touches s'ajoutent les unes aux autres pour finir par dresser un tableau de plus en plus complet et intelligible. Parallèlement, elle distille progressivement, au fil des retours en arrière successifs formés par les réminiscences de la narratrice, les éléments nécessaires pour appréhender le contexte historique : il y a un avant et un après et, entre les deux, un passage par une phase intermédiaire d'éducation (de rééducation devrais-je dire) collective féminine.

   Au final, le lecteur peut reconstituer l'histoire de Defred et, à travers ce cas individuel, l'histoire d'une nation qui a soudain basculé dans un totalitarisme placé sous l'égide de la religion.

 

   Même si j'ai eu quelque difficulté à admettre comme vraisemblable ce changement de cap politico-social spectaculaire et brutal, j'ai fini par comprendre, grâce aux indications fournies en cours de route, pourquoi toute résistance s'avérait difficile, voire impossible, comment la violence, sans être toujours ostentatoire était omniprésente, à l'appui d'une surveillance individuelle sans relâche.

   « La servante écarlate » est une lecture forte, qui implique son lecteur en le forçant à la réflexion , toute ressemblance avec des situations actuelles n'étant pas exclue et que j'ai trouvée très visuelle (j'ai l'impression d'avoir vu un film tant des images de certaines scènes semblent devoir me rester durablement en mémoire).

   Les blogueuses qui me l'avaient recommandé après « Le tueur aveugle » , du même auteur (qui m'avait déçue), avaient raison : il s'agit, sans conteste, d'un livre marquant.

 

« La servante écarlate », Margaret ATWOOD

éditions Robert Laffont, bibliothèque pavillons (511 p)

 

Vous trouverez les liens vers les billets d'autres blogueurs chez BOB .

 

Commentaires

Soie le 22-11-2009 à 10:28:42
Pour l'instant je ne connais pas du tout Margaret Atwood (si j'ose dire ...sourire ...)

La façon d'écrire que tu évoques, par petites touches successives, me rappelle un peu celle de Kate Atkinson même si les deux styles sont sans doute très différents.

Nous avons un roman de cette auteure à lire dans le cadre du prix littéraire des blogueurs, le titre est : Mort en lisière.
brize le 22-08-2009 à 19:07:24
Keisha, j'ai lu tout ce que je voulais lire d'elle. Mais peut-être poursuivrai-je un de ces jours avec "Lady Oracle" et/ou "La femme comestible".
keisha le 22-08-2009 à 09:50:49
Un auteur que j'aime beaucoup, continue avec elle!
brize le 17-08-2009 à 20:49:33
@ Chiffonnette : Je n'ai pas adoré, mais j'ai apprécié et je pense que c'est un roman dont je me souviendrai.


@ Leiloona : Hmm... comme "L'odyssée de Pénélope" (que je n'ai pas lu) suscite des réactions diverses (contrairement à "La servante écarlate", qui recueille beaucoup d'avis très positifs) et comme c'est un roman qui n'a rien à voir avec "La servante écarlate", ce serait peut-être dommage de t'arrêter là s'il ne te plaît pas...


@ Laila : Merci !

Je serais curieuse de découvrir cette adaptation cinématographique.


@ George S : Ah, mais voilà un titre de Margaret Atwood, "Lady Oracle", qui m'avait totalement échappé ! Pas trouvé de billet sur ton blog, mais tu dis qu'il t'a beaucoup plu, alors j'irai y jeter un œil.
George S le 17-08-2009 à 09:23:41
Ce roman s'endort dans ma PAL depuis plusieurs mois... je l'avais acheté après avoir lu "Lady Oracle" qui m'avait beaucoup plu... à voir donc
Laila le 16-08-2009 à 22:08:33
Quel beau billet. Je crois que tu as très bien rendu l'essence et la dynamique d'un de mes romans préférés !


Et l'adaptation cinématographique, malgré certaines différences avec le roman, est vraiment très bien.


C'est un roman qui semble parfois "exagéré" mais qui n'est pas loin de la réalité de hier, aujourd'hui et de demain - tant de femmes pourraient en témoigner !
leiloona le 16-08-2009 à 12:13:21
Je découvrirai d'abord "L'odyssée de Pénélope", livre de la chaîne et si le style me plait je poursuivrai avec celui-ci.
chiffonnette le 16-08-2009 à 09:59:25
C'est une très belle lecture pour moi, une de celles qui permettent effectivement la réflexion et une ouverture sur le monde. J'avais littéralement adoré.
brize le 15-08-2009 à 14:02:45
@ Restling : J'espère que tu l'apprécieras.


@ Ys : Rien à voir avec "L'odyssée de Pénélope" (pas lu, mais d'après les billets vus à son sujet) et il a des chances de te plaire d'autant qu'il correspond à ton goût pour l'anticipation.


@ Doriane : "La voleuse d'hommes" demeure, de loin, le roman de M.Atwood que j'ai préféré (coup de cœur). Après, je mettrais "La servante écarlate", puis "Le dernier homme"... et "Le tueur aveugle" en dernier (pour moi, bien sûr).


@ Manu : Je l'ai eu très souvent entre les mains, en bibliothèque, ce roman, mais il ne m'attirait pas. Il a fallu la déception du "tueur aveugle" pour que je me décide à le lire. Néanmoins (comme je le disais à Doriane), c'est "La voleuse d'hommes" qui demeure l'œuvre de cet auteur que je préfère.


@ Kathel : Aïe, si tu te souviens aussi peu du "tueur aveugle", c'est qu'il ne t'a sans doute que modérément plu... mais ce n'est pas moi que cela choquera !


@ Karine : ça me paraît un bon choix !
Karine :) le 14-08-2009 à 13:10:38
Génial, je l'ai chez moi! Je pense que je choisirai celui-ci pour commencer au lieu du tueur aveugle...
kathel le 14-08-2009 à 09:04:35
Il faut que je lise un livre de cette auteur, notée depuis longtemps (je me demande si je n'ai pas lu "Le tueur aveugle" en fait...)
manu-- le 12-08-2009 à 19:46:45
Il ne me tente pas trop. Si je dois relire cette romancière, ce sera plutôt "La voleuse d'homme" je pense.
doriane99 le 12-08-2009 à 19:34:57
J'ai beaucoup aimé "la voleuse d'homme" d'Atwood que j'ai ressenti comme "lent et visuel", alors je note le titre de celui-ci...
Ys le 12-08-2009 à 19:15:26
Si je lis un autre Margaret Atwood, après ma déception sur "L'odyssée de Pénélope", ce sera celui-là.
Restling le 12-08-2009 à 18:54:23
Il est sur ma LAL, en tant que "livre pour découvrir" Margaret Atwood.

J'aime bien les romans plutôt "visuels".