VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 17-10-2009 à 15:55:56

"Elle s'appelait Sarah", Tatiana de Rosnay

 Paris, 16 juillet 1942.

  Une fillette est tirée de son sommeil par des coups violents frappés à la porte de l'appartement. Ce sont des policiers français. Ils les emmènent, elle et ses parents, mais pas son jeune frère : au dernier moment, la petite fille a en effet réussi à le cacher dans un placard, dont elle emporte la clé.

Paris, été 2002.

  Julia Jarmond est une journaliste américaine vivant à Paris depuis vingt ans. Son journal la charge d’écrire un article au sujet de la rafle du Vel d’Hiv’, le 16 juillet 1942, dont on va justement célébrer le triste anniversaire, soixante ans après.

  En même temps qu’elle effectue ses recherches, Julia prépare son futur déménagement rue de Saintonge, dans le Marais, dans ce qui fut l’appartement de la grand-mère de son mari, Bertrand.

  Son histoire personnelle va alors croiser l'Histoire au sujet de laquelle elle enquête...

 

   J’avais tellement entendu parler de ce roman (trop, sans doute) qu’il m’a fallu laisser passer un certain temps pour, enfin, avoir envie de le lire.

 

   A mon sens, il y a trois histoires dans « Elle s’appelait Sarah » (dont je préfère le titre original : « Sarah’s key », « La clef de Sarah », tellement plus symbolique), que je vais évoquer dans l’ordre décroissant de l’intérêt qu’elles ont suscité chez moi :

 

- L’histoire de Sarah : je l’ai prise en pleine figure, cette histoire racontée avec beaucoup de talent à hauteur d’une fillette de dix ans, avec tout ce qu’elle voit et tout ce qu’elle ressent, tout ce qui lui est incompréhensible (mais parce que c’est, littéralement, incompréhensible, insensé, ce qui est fait aux Juifs !) qui nous arrive là, comme ça, avec une force inimaginable. Ce récit, en italique, m’a été par moments difficilement supportable et j’ai dû me forcer à en continuer la lecture, pour me rappeler que, malheureusement, la réalité, dans son horreur absurde, peut dépasser les fictions les plus terribles.

 

- L’histoire d’un secret de famille (voire même, quand on y réfléchit bien, de deux secrets de familles, mais je ne fais pas allusion au second dans ce qui suit) : j’ai moins adhéré au thème, parce que je le trouve trop dans l'air du temps. Néanmoins, il prend pour moi davantage de sens et de poids si je le considère comme emblématique d’un secret plus général ou, à tout le moins, d’un silence partiel, celui des Français par rapport à la rafle du Vel d’Hiv, occultant me semble-t-il trop longtemps le rôle actif ou passif qu’ils ont joué dans cette tragédie.

 

- L’histoire de Julia : en comparaison avec celles qui précèdent, cette histoire m’a paru bien fade et dénuée d’intérêt, avec son aspect vaudeville (Bertrand trompe-t-il ou non Julia ?) et son lot de stéréotypes : ce même Bertrand, prototype du Français beau et séducteur ; sa famille de la grande bourgeoisie française coincée ; Julia, l’Américaine grande et athlétique (sa sœur est bâtie sur le même moule, d’ailleurs) , ses deux amis homosexuels branchés , sa fille Zoé tellement-clairvoyante-pour-son-âge … Même le dilemme auquel est confrontée notre héroïne au sein de sa situation personnelle n’est pas parvenu à m’ émouvoir. Et, surtout, je n’ai pas réussi à comprendre jusqu'au bout l'investissement obsessionnel de Julia pour mettre au jour l’histoire de Sarah, ainsi que sa propre implication dans une histoire qui est celle de sa belle-famille, comme s’il s’agissait de la sienne propre : je l’ai suivie sur ce terrain un long moment mais, passé un certain cap, non, même si son acharnement est le moteur du récit puisqu’il nous permet de compléter, in fine, le portrait de Sarah.

 

   Je n’oublierai pas l’histoire de Sarah, la participation ou le mutisme des Français au moment de la rafle du Vel d’Hiv. Mais quant au reste du roman, si, c’est probable.

 

"Elle s'appelait Sarah", Tatiana de Rosnay

Le Livre de Poche (404 p)

 

Les autres avis des blogueurs recensés chez BoB .

 

Commentaires

brize le 05-11-2009 à 21:16:21
Du bon usage du "droit de sauter des pages" Clin doeil1 !
floaimelesmots le 05-11-2009 à 21:14:16
Mes impressions à la lecture de ce roman sont les mêmes que toi. Je n'ai pas adhéré à l'histoire de Julia, allant même jusqu'à "sauter" les chapitres la concernant pour retrouver la petite Sarah.
brize le 03-11-2009 à 20:52:23
Tout à fait !
liliba le 26-10-2009 à 09:00:56
Joli billet ! c'est vrai que le livre est inégale et que toute la partie concernant la petite fille est absolument poignante alors que le reste n'est pas passionnant...
brize le 25-10-2009 à 22:24:18
De rien, Albertine : je le dis comme je le pensesmiley_id118675 !
Albertine le 25-10-2009 à 21:41:22
Un gros coup de coeur pour Sarah moins pour Julia aussi ! Merci pour tes petites mots Brizette !
brize le 25-10-2009 à 12:33:47
@ Manu : Il m'avait été donné et j'attendais aussi le bon moment pour le lire !


@ Karine : Je n'ai pas trouvé que c'était gnangnan, mais ce qui ne touchait pas à l'histoire de Sarah proprement dite m'a paru nettement moins marquant.
Karine:) le 24-10-2009 à 13:41:16
Comme Leiloona et Aifelle, je n'arrive pas à me décider à lire ce livre... J'ai peur de trouver ça "gnangnan" malgré l'histoire de Sarah qui semble très touchante.
manu-- le 24-10-2009 à 10:52:35
Un roman autour duquel je tourne depuis un bon moment. Il est maintenant dans ma PAL jusqu'à ce que le bon moment se présente !
brize le 20-10-2009 à 21:54:49
@ La Sardine : l'histoire de Sarah est bouleversante et tous les lecteurs y ont été profondément sensibles, raison pour laquelle le livre a fait une telle impression.
la-ronde-des-post-it (lasardine) le 20-10-2009 à 21:03:27
j'avais adoré ce roman!! vraiment!

ça m'a beaucoup émue, je suis vraiment rentrée dans l'histoire! un vrai coup de coeur qui m'a donné envie de lire d'autres livres de l'auteur mais qui malheureusement m'ont déçue...


la fiche d'ln, ma co-blogueuse, ici: http://la-ronde-des-post-it.vefblog.net/16.html#Elle_sappelait_Sarah

et mon avis tout frais juste après lecture dans les coms Clin doeil
brize le 20-10-2009 à 20:44:05
Sentinelle, compte tenu de ce que je peux connaître de tes lectures, je suis quasi-certaine que ce roman te décevrait. Donc, oui, tu as raison de passer !
sentinelle le 19-10-2009 à 19:27:00
Je me suis toujours méfiée de ce roman malgré les nombreux commentaires positifs lus sur les blogs. Mais je retiens surtout le tien de commentaire, qui confirme totalement mes doutes. Allez hop, un roman en moins à lire
brize le 19-10-2009 à 12:01:36
@ Hathaway : C’est faisable, tu as jusqu’à la fin de l’année et il n’est pas long à lire.


@ Nicolas : oui (même réponse qu’à Jumy Sourire1 ! ).


@ In Cold Blog : Là, je comprends mieux et je te suis !


@ ChoupynettedeRestin : J’avoue que c’est un peu ce que je ressentais aussi : on en a tellement parlé que tu te sens presque obligée de l’avoir lu ! D’un autre côté, ça te permet de te faire ta propre opinion.
ChoupynettedeRestin le 19-10-2009 à 11:37:29
comme Aifelle, je l'ai dans ma pal, mais des avis très contrastés me font hésiter... En même, ton billet sera l'occasion de faire remonter ce roman sur le haut de la pal, pour "men débarrasser"...
In Cold Blog le 19-10-2009 à 10:25:24
En gros (et en version hyper courte), ce que je voulais dire, c'est que c'est le personnage de Julia et tout ce qui va avec que j'ai trouvé mièvre: cette snob des quartiers riches dont le seul problème existentiel est de gérer les travaux de son nouvel appartement (puis le délitement de son couple) et qui essaie de se donner bonne conscience avec l'histoire tragique de Sarah..
Nicolas le 18-10-2009 à 17:16:38
Entièrement d'accord avec toi. Et dommage que la partie contemporaine soit si longue!
Hathaway le 18-10-2009 à 16:44:34
Il est aussi sur ma liste du challenge Blog o trésor ! Il va donc falloir que je le lise rapidement !
brize le 18-10-2009 à 14:28:17
@ Aifelle et Leiloona : C'est aussi ce que je faisais depuis un moment et j'ai fini par sauter le pas.


@ InColdBlog : Je n'ai malheureusement pas trouvé de billet sur ton blog : j'aurais bien aimé avoir des précisions sur ce que tu entendais par "mièvre", car je n'aurais pas qualifié ainsi le roman (ou bien peut-être voulais-tu dire trop mélodramatique ?). Emmyne parle d'une "démonstration trop appuyée", là je comprends mieux ce qu'elle veut dire.


@ SD49 : C'est aussi ce qu'une amie m'a dit... jusqu'à ce qu'elle se rende compte, lorsque j'ai évoqué certains aspects du roman, qu'elle les avait complètement oubliés ! Mais, effectivement, elle avait comme toi aimé le roman tel quel.


@ Emmyne : L'épilogue m'a fait l'effet d'un cheveu sur la soupe !


@ Jumy : Oui, et j'ai trouvé que c'était au détriment de celle qui méritait qu'on s'y attarde, à savoir celle de Sarah.
jumy le 18-10-2009 à 12:24:40
J'ai le même avis que toi, j'ai été très touchée par l'histoire de Sarah, car je sais malheureusement que ce n'est pas une fiction...par contre l'histoire de Julia était un peu longue....
emmyne le 17-10-2009 à 22:51:57
Je n'ai pas regretté de l'avoir lu, mais j'ai vraiment trouvé la démonstration trop appuyée. A la moitié du livre, je commençais à trouver le temps long. ET vraiment, l'histoire de Julia, son épilogue, gâche tout !
SD49 le 17-10-2009 à 18:53:37
Tout à fait d'accord concernant le rappel de cette tragédie, je ne connaissais pas trop ce pan de l'histoire. Mais j'ai bien aimé quand même ce roman dans sa totalité.
InColdBlog le 17-10-2009 à 18:30:22
Un coup de cœur de la blogosphère que je n'ai pas partagé. Trop mièvre malgré son thème.

Son seul mérite, à mon sens, est de rappeler à nos mémoires la tragédie du Vel d'Hiv.
leiloona le 17-10-2009 à 18:29:47
J'aurais pu écrire le même commentaire qu'Aifelle !

Ce livre est dans ma PAL depuis longtemps, pourtant je n'ai pas vraiment eu envie de l'ouvrir ...
Aifelle le 17-10-2009 à 18:11:43
Je tourne autour de ce roman depuis déjà un bon moment, sans arriver à me décider.