VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 04-11-2009 à 12:38:46

"Les sentinelles", Bruno TESSARECH

    Les sentinelles, ce sont ces hommes qui ont donné l’alarme lorsqu’ils ont découvert l’entreprise démente d’extermination du peuple juif par Hitler, parce qu’ils ont su, parce qu’ils ont vu et pour que s’arrêtent ces crimes.

  Parmi eux, Jan Karski, un jeune Polonais emporté dans la tourmente de son pays et aussi Kurt Geisner, un ingénieur de la Wehrmacht taraudé par la volonté de saboter, de l’intérieur, un système monstrueux, en même temps qu'il tente de le dénoncer à l'extérieur.

  Face à eux, les puissants de ce monde.

  Qu’ont-ils fait de ces messages d’alerte ?

  C’est à cette question que répond Bruno Tessarech, historien de formation, au travers d’un roman où le lecteur suit en filigrane Patrice Orvieto, jeune diplomate français, de 1938 à nos jours.

  D’autres figures que les sentinelles traversent le livre et notamment celle de Wernher von Braun, le père des fusées V2, un homme qui ne voit qu’à travers la science et dont la destinée ne souffrira pas des crimes qu’il a côtoyés…

 

   Limpidité, telle est la première caractéristique de cet ouvrage, qui m’a frappée lorsque j’en ai commencé la lecture avec le chapitre sur la conférence d’Evian, où l’auteur restitue les événements avec une parfaite intelligibilité.

   De prime abord, "Les sentinelles" m’ont rappelé ce qu’on nommerait, à la télévision, le docu-fiction, genre relativement récent insérant habilement les éléments historiquement avérés au sein d’une trame narrative romanesque (en l’occurrence, celle-ci est assez lâche) et, en ce sens, d’une pédagogie remarquable.

   Mais j’y ai aussi distingué, et de plus en plus au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture, une acuité et une profondeur dans les réflexions qui lui donnent davantage d’ampleur encore : c’est un roman d’une grande intelligence et d’une grande humanité, par moments bouleversant et toujours percutant.

   A la lecture des "Sentinelles", on ne peut en effet que comprendre, de l’intérieur et comme si on s’y trouvait projeté, les mécanismes qui se sont mis en marche dès avant le début de la guerre en ce qui concerne la question juive.

   Cela débute avec le brûlant problème des réfugiés juifs qui fuient l’Allemagne, en 1938 et dont personne, aucun pays ne veut, chacun s’acharnant à essayer de refiler le problème aux autres. A ce titre, le chapitre consacré à l’épisode du paquebot Saint-Louis, partant de Hambourg avec à son bord 900 Juifs pour arriver à Cuba et s’y voir interdit le débarquement, pourtant prévu, est tristement édifiant.

   Puis le récit poursuit son chemin, au travers de chapitres comme autant de coups de projecteur braqués sur des personnages et des moments marquants, tout au long de la période de la guerre (et, plus brièvement, au-delà). Le pourquoi de l’attitude des Alliés face à ce qu’ils ont été amenés à connaître de l’horrible dessein hitlérien est décortiqué avec précision. Et le chapitre intitulé "Warm Springs", où le romancier se projette dans les dernières pensées de Roosevelt, s’interrogeant douloureusement sur la conduite qu'il a adoptée, est magnifique.

   J’ai apprécié, aussi, le portrait de Jan Karski, celui, étonnant, de Kurt Geisner et enfin, par le biais du cas Wernher von Braun, l’analyse du pouvoir des images dans notre société, celles qui, précisément, ont cruellement manqué aux sentinelles, lorsqu’elles ont voulu se faire entendre. 

   Quant au personnage de fiction, Patrice, auquel l'auteur n'a d'ailleurs pas systématiquement recours, s'affranchissant ainsi de ce fil narratif relativement ténu, j'ai trouvé qu'il gagnait progressivement en épaisseur, jusqu'aux dernières pages où son questionnement sur sa carrière diplomatique m'a semblé témoigner d'une tragique lucidité.

 

      Un roman instruit et instructif, passionnant, dont je recommande la lecture, vivement.

 

"Les sentinelles", Bruno TESSARECH

Editions Grasset (382 p)

 

Une (très intéressante) interview de l’auteur est disponible  ici .

 

Commentaires

kp78 le 15-03-2010 à 12:54:02
J'ai beaucoup aimé ce livre. On plonge dans une histoire que l'on connaît déjà mais abordée sous un angle inhabituel. Passionnant !!
brize le 19-11-2009 à 18:37:31
Entièrement d'accord avec toi, Nanne : ce sont des lectures qui nous apportent quelque chose, pas seulement de la distraction ou du plaisir (même si c'est très bien, la distraction et le plaisir !).
Nanne le 13-11-2009 à 20:42:01
Ayant lu "Jan Karski" de Yannick Haenel, je poursuivrai ma lecture sur ces hommes qui ont tout fait pour alerter le monde et les Alliés de la catastrophe qui s'abattait sur la communauté juive en Europe ... Je trouve particulièrement intéressant lorsque les auteurs mêlent réalité et fiction. Et puis, ce genre de livre perpétue la mémoire et donne envie au lecteur d'en savoir plus sur les événements et les personnes qui les ont vécus.
brize le 09-11-2009 à 12:38:10
Lapinoursinette, ce sera très intéressant de lire ton avis et ta comparaison avec "Jan Karski".
Lapinoursinette le 08-11-2009 à 22:03:24
J'ai très envie de lire ce livre ce que je ferai d'ici fin décembre je pense. Je veux voir aussi si Tessarech me convainc davantage que Haenel!
brize le 06-11-2009 à 22:14:22
@ Loizo : Et hop, un de plus !


@ ChoupynettedeRestin et Isabelle : Oui, c’est une lecture qui vaut le coup (et smiley_id117731 "Sur mes brizées", Isabelle !)
Isabelle A le 06-11-2009 à 14:54:48
Une lecture qui semble particulièrement enrichissante et instructive. A noter donc.
ChoupynettedeRestin le 06-11-2009 à 12:44:23
comme le disait Aifelle, c'est un thème récurrent en ce moment! Je note, notamment pour le côté "docu-fiction"! Sourire
Loizo le 05-11-2009 à 22:25:22
Critique intéressante, je le note dans ma liste de lectures.Clin doeil1
brize le 04-11-2009 à 20:36:38
@ Aifelle : j’imagine sans peine que ce devait être intéressant, si j’en crois la courte interview que j’ai mise en lien.


@ Keisha : entièrement d’accord avec toi !


@ La Sardine : c’est aussi, souvent, ce que je fais (au moins dans un coin de mon cerveau !).


@ Leiloona : la lecture comparative est sûrement intéressante et peut-être lirai-je à mon tour « Jan Karski ».


@ Mango : la forme est d’un abord aisé car l’auteur est très clair, je trouve ; en revanche, on peut éprouver le besoin de faire des pauses en cours de lecture, pour respirer un peu, car le sujet est difficile.
Mango le 04-11-2009 à 17:12:56
Je pense le lire aussi! C'est un sujet essentiel mais pas trop difficile à lire si je comprends bien!
leiloona le 04-11-2009 à 14:56:34
Comme j'ai lu Jan Karski, je suis curieuse de lire un autre livre sur le même sujet.
la-ronde-des-post-it (lasardine) le 04-11-2009 à 14:23:06
pas pour tout de suite, mais je le note dans un coin!

@ keisha: Primo Levi oui, c'est indispensable je crois!
keisha le 04-11-2009 à 13:59:30
Tu m'as convaincue! je le lirai dès que je le verrai. Ceci étant, je viens de me plonger dans un livre de Primo Levi... des lectures indispensables, oui!
Aifelle le 04-11-2009 à 13:40:33
Décidément, c'est un thème porteur en ce moment. J'ai entendu l'auteur à la radio et c'était très intéressant.