VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 16-11-2009 à 10:54:05

"Netherland", Joseph O'Neill

     Le Hollandais Hans van den Broek, trentenaire, analyste financier dans une banque, vit à New York avec son épouse anglaise, Rachel, avocate d’affaires, et leur petit garçon Jack, au moment des attentats du 11 septembre 2001.

   C’est plus que Rachel ne peut en supporter et elle décide de quitter la ville et un mariage qui ne la satisfait plus pour repartir habiter, avec Jack, à Londres.

   Resté à New York et condamné à ne plus voir les siens qu’épisodiquement, Hans ne retourne pas dans le loft qu’ils occupaient, pas loin des Twin Towers, mais continue à séjourner dans l’appartement où ils s’étaient réfugiés, au Chelsea Hotel, un lieu habité de personnages hauts en couleurs.

   Ses pérégrinations dans New York l’amènent à croiser la route de joueurs de cricket d’origines ethniques diverses, avec lesquels il recommence à pratiquer ce sport qui l’a passionné dans sa jeunesse en Hollande. Progressivement, il se met à fréquenter davantage un des arbitres, le caribéen Chuck, self made man quinquagénaire dont le rêve est maintenant de construire un vaste stade de cricket dans la ville…

 

   Aussi étonnant que cela paraisse, alors que je prétends avoir besoin d’une histoire pour m’intéresser à un roman, j’ai beaucoup aimé celui-ci, quand bien même il ne s’y passe pas grand-chose, les interrogations autour de la personne de Chuck (au début du roman, Hans, qui vit à nouveau à Londres, apprend qu'il a été retrouvé assassiné, ce qui motive cette plongée dans ses souvenirs proches) ne s’avérant pas l’essentiel.

   C’est un roman dont j’ai apprécié la qualité d’écriture, un roman déambulatoire (on arpente avec le héros sa résidence du Chelsea Hotel avec ses drôles d’habitants, New York et ses banlieues), dans lequel prime l’atmosphère, doucement nostalgique, où les zones hors travail prennent largement le pas dans la vie sur les heures consacrées au labeur, à peine mentionnées. Hans occupe avec brio des fonctions d’analyste financier qui devraient l’inscrire au cœur de la modernité mais il n’en est rien. On le sent complètement, profondément détaché de sa sphère professionnelle autant, d'ailleurs, que de la sphère politique. Et c’est au cricket qu’il se raccroche, quand sa vie prend l’eau. Comme pour les autres joueurs avec lesquels il partage cette passion, ce jeu le ramène aux joies qu’il a connues, enfant, dans son pays d’origine, en même temps qu’il lui permet d’appartenir à un groupe, hétéroclite et dans lequel il tranche car il est Blanc, où on ne se livre guère mais où l’ambiance est chaleureuse et solidaire.

   J’ai accompagné avec bonheur Hans sur le terrain de cricket, sport, d'après Chuck, dont les Américains devraient reconnaître l'aspect traditionnel et emblématique pour leur peuple, je l'ai suivi dans ses déplacements et ses rencontres, j’ai partagé ses rêveries, ses errances dans ses souvenirs et ceux que Chuck lui livre et je me suis attachée sans aucun mal à cet homme, peu disert mais qui attire spontanément la sympathie, cet homme désemparé-désespéré qui continue à vivre loin de son enfant et de sa femme, en s’aidant de la simple présence des autres à ses côtés.

 

   "Netherland" est le roman clairvoyant mais jamais démonstratif d’un homme, d’un couple, d’une ville, de nos villes, tous un peu perdus et en quête de lien. Porté par une écriture de haute tenue, c’est un beau livre, sensible et mélancolique.

 

"Netherland", Joseph O’NEILL

Éditions de l’Olivier (297 p)

 

L'avis de Keisha ("A lire [...] pour l'atmosphère particulière de cette plongée dans la ville de New York, loin des images touristiques."), celui de Levraoueg ("C'est un roman très intéressant à plus d'un titre, mais pourquoi m'a-t-il autant ennuyée ?") et de Papillon ("Ce roman est à l'image de son héros : sympathique, ouvert sur le monde mais terriblement ennuyeux.").

 

Commentaires

JohnMarcel le 20-03-2011 à 15:52:29
Le cricket !

Wonderful game...

Je connais pas toutes les règles non plus...

Je suis plus ou moins...
brize le 20-11-2009 à 19:41:04
@ Alienor : Tout le monde n'a pas eu que de bons échos mais je suis contente que mon billet confirme ton envie de lire ce roman.


@ Theoma : Tu peux toujours l'emprunter en bibliothèque (comme je l'ai fait).
Theoma le 20-11-2009 à 15:13:54
Que de billets mitigés sur celui-ci ! Tu en parles très bien et tu me fais hésiter...
Aliénor le 20-11-2009 à 08:30:02
Je n'ai lu ou entendu que des éloges jusqu'à présent. Il va finir par rejoindre ma LAL je pense...
brize le 19-11-2009 à 14:38:43
@ Titine75 : J'étais dans le même cas que toi, car ce livre m'attirait. Rendez-vous après lecture !
Titine75 le 19-11-2009 à 14:32:53
Un livre que j'ai repéré depuis la rentrée et j'ai noté dans ma liste pour le challenge 1%. Je suis contente de voir que tu confirmes ma première impression.
brize le 18-11-2009 à 08:37:16
@ LN : C'est un livre qui m'attirait aussi. On verra ce que tu en penseras Sourire.
la-ronde-des-post-it (Ln) le 17-11-2009 à 14:26:03
Un livre qui m'a attiré au détours d'un rayon. Et avec ce que tu en dis, je le lirai dans un avenir +/- proche! Merci! Clin doeil
brize le 16-11-2009 à 21:44:56
@ Manu : J’espère qu’il te plaira.


@ Levraoueg : Merci ! C’est un roman dont le rythme est lent et on n’est pas toujours (moi la première) réceptif à ce type de lecture.


@ Sylire : Il faut le lire si tu penses, compte tenu des éléments dont tu disposes à son sujet, qu’il peut te plaire : c’est souvent notre intuition qui, en la matière, s’avère notre meilleure conseillère.
sylire le 16-11-2009 à 21:21:55
L'avis de Papillon m'avait refroidi, mais bon, pourquoi pas...
levraoueg le 16-11-2009 à 20:52:31
Très joli billet sur un roman que je relirai certainement un de ces jours, histoire de comprendre ce qui s'est passé pendant ma lecture !
manu-- le 16-11-2009 à 20:06:31
Un roman que je lirai certainement.
brize le 16-11-2009 à 19:10:20
@ Zarline : Euh… pour le cricket, je ne garantis rien, car les règles n’y sont pas expliquées ! (heureusement, d’ailleurs ! … et de toute façon, même si on me les expliquait, je crois que ça me ferait comme pour le base ball, auquel je n’ai toujours rien compris smiley_id1464961 !)


@ Sentinelle, In Cold Blog, Kathel et Aifelle : Je me réjouis d’avoir semé le trouble dans vos esprits Diable ! Et comme le fait remarquer Aifelle, maintenant, pour en avoir le cœur net… y’a plus qu’à le lire !


@ Jules : YES it is !


@ Keisha : Merci ! J’ai essayé de faire passer ce que j’avais ressenti en le lisant. Comme toi, je ne me suis pas ennuyée.


@ La Nymphette : Alors là, tu es obligée, soit de te mettre (comme tu le suggères !) au cricket, soit de lire le roman, pour pouvoir en toute connaissance de cause affirmer ensuite (telle la Flaubert des temps modernes) : « Hans van den Broek, c’est moi ! ».

C’est toi qui vois !
La Nymphette le 16-11-2009 à 18:48:43
"avec brio des fonctions d’analyste financier qui devraient l’inscrire au cœur de la modernité mais il n’en est rien. On le sent complètement, profondément détaché de sa sphère professionnelle" Mais c'est moi :-D c'est pê le cricket ma vocaion ;-)
keisha le 16-11-2009 à 14:31:19
Tu en parles vraiment bien!!! Vrai qu'il ne se passe pas grand chose, mais on tourne les pages ...
Aifelle le 16-11-2009 à 13:37:23
Je ne vais pas être originale, et dire comme les précédents que je ne sais plus quoi penser de ce livre. Mais après tout, la meilleure solution est de le lire soi-même pour voir non ?
kathel le 16-11-2009 à 12:50:26
Je l'ai vu à la bibli vendredi et laissé de côté à cause d'avis négatifs que j'ai lus... Comme ICB et Sentinelle, je ne sais plus trop si j'aimerais ou non !
Jules le 16-11-2009 à 12:47:18
Est-ce ce livre que le nouveau président américain a tant aimé?
In Cold Blog le 16-11-2009 à 12:46:34
Je me retrouve dans la même situation que Sentinelle. jusque là, les billets des uns et des autres me confortaient dans l'idée que ce livre n'était pas pour moi. Maintenant, je ne sais plus :oD
sentinelle le 16-11-2009 à 12:14:21
J'étais d'abord tentée par ce roman, puis quelques critiques négatives lues ici ou là ont jeté un gros doute. Là, après ton billet, je ne sais plus du tout où j'en suis mdr
zarline le 16-11-2009 à 12:02:56
Un livre que mon homme a beaucoup aimé. Si je retrouve des ambiances new-yorkaises et qu'il peut me permettre de comprendre quelque chose au cricket, je devrais aimer :-)