VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 18-01-2010 à 12:48:04

"Le ciel au-dessus du Louvre", Bernar Yslaire et Jean-Claude Carrière

      Pour donner naissance à ce Ciel au-dessus du Louvre, 4ème carte blanche du Musée du Louvre à un dessinateur de bandes dessinées (voir ma présentation du projet ici), deux hommes que j’avais déjà rencontrés se sont associés. Aussi bien le dessinateur Bernar Yslaire, avec XXe ciel.com , que l’écrivain Jean-Claude Carrière, avec sa Controverse de Valladolid , m’avaient impressionnée. J’attendais donc d’eux quelque chose de spécial… et cet album l’est !

 

    Il commence fort avec, en guise de prologue, une analyse du tableau de David, "Marat assassiné", que le peintre présente comme un martyr de la République, telle une figure renouvelée de Jésus sur sa croix. "Mais, constate Robespierre, il n’y a plus aucun ange dans le ciel !". "Le nouveau ciel est vide, Maximilien", lui rétorque David.

   Dès lors, et au beau milieu d’une période particulièrement douloureuse de la Révolution française, la chaotique et sanglante Terreur, Robespierre n’aura de cesse de repeupler ce ciel républicain, de satisfaire ce besoin de transcendance à son sens inhérent à l’humanité et dont la République ne peut s’affranchir si elle veut perdurer ("Mais comment tenir le peuple sans une foi ? Sans un au-delà ? Sans autre chose ?").

 

    Dans "Le ciel au-dessus du Louvre", il n’y a pas d’histoire à proprement parler (et ceux qui en souhaitent une seront déçus). Il y a bien deux héros (et hérauts) populaires : Danton et Robespierre. Et un peintre, David, mandaté par Robespierre pour donner figure à l'Être Suprême (une vraie mission impossible) et, plus globalement, pour préparer les célébrations symboliques que requiert l’émergence de la République. Mais c’est surtout au tableau représentant la mort de Bara, lui aussi martyr de la République, que David va se consacrer, dans une recherche picturale qui tourne à l’obsession, focalisée sur sa nouvelle égérie, le jeune Jules Stern, dernier personnage clé de l’ouvrage, éphèbe androgyne étranger et mystérieux fils emblématique de la Nation.

    Autour de ces figures marquantes et en usant d’un fil narratif plus que ténu, "Le ciel au-dessus du Louvre" se présente essentiellement comme une série d’aperçus et de réflexions sur la Révolution et, en particulier, le souci des révolutionnaires d’asseoir leur ascendant sur les esprits avec des images et des symboles forts, le tout s’inscrivant dans une prise de conscience manifeste de l’intérêt d’utiliser l’art comme support idéologique. C’est aussi une réflexion sur l’art en général et la place des artistes dans leur temps, ainsi que la perception qu’eux-mêmes peuvent en avoir (perception parfois sujette à caution, si on en croit la pirouette finale en forme d’ironique boutade).

 

    BD originale et inclassable, "Le ciel au-dessus du Louvre" se penche avec intelligence sur l’art et les rapports qu’il entretient avec le pouvoir. Mais, avant tout, cette BD est elle-même une œuvre d’art à part entière : son graphisme d’exception ne peut laisser indifférent et devrait facilement séduire même ceux qui ne seront pas convaincus par le scénario (spécial, je vous l’ai dit !).

 

"Le ciel au-dessus du Louvre", Bernar YSLAIRE et Jean-Claude CARRIERE

Futuropolis/Musée du Louvre Éditions 2009

Une passionnante interview de Yslaire et Carrière à écouter sur le site Demandez le programme !

 

Ce qu’en ont pensé Biblioblog et Chiffonnette.

 

Commentaires

brize le 30-01-2010 à 20:30:38
@ Nanne : Je suis entièrement d'accord avec toi : une belle BD, mais sûrement pas tout public (au sens de grand public).
Nanne le 30-01-2010 à 20:22:20
C'est tout à fait le genre de BD dont je raffole ! Le graphisme est superbe et le thème intéressant ... En plus, avec Jean-Claude Carrière pour la partie scénario, je pense que cela doit-être une belle réussite. Pas évidente à faire lire à tout le monde, quand même !
brize le 28-01-2010 à 11:16:41
@ Midola et Sybilline : N'hésitez pas à revenir dire ce que vous en avez pensé !
sybilline le 27-01-2010 à 11:25:23
Si c'est une BD d'Yslaire et de Carrière, j'y cours comme une dératée !!!
Midola le 25-01-2010 à 09:55:00
Moi aussi je la note ! Elle a tout pour me plaire, d'autant plus qu'elle est d'Yslaire !
brize le 21-01-2010 à 17:59:12
@ Diddy : Il faudra que j'essaie "Sambre" (en fait, je crois l'avoir déjà fait, mais il faudrait que je vérifie que je ne confonds pas avec une autre, à laquelle je n'avais pas trop accroché).


@ Fleur : oui, c'est une BD autour du Louvre : la "carte blanche" donnée par le Musée permet aux auteurs de laisser leur imagination vagabonder et elle les porte ou non vers une histoire en bonne et due forme...
**Fleur** le 20-01-2010 à 20:05:01
Dessins toujours aussi sublimes mais un peu déçue par le scénario sans doute pour les raisons que tu évoques.
Diddy le 20-01-2010 à 19:56:40
J'adore Yslaire, surtout les Sambre

D'ailleurs un nouveau volet de viens de paraître! J'ai hâte de le lire!
brize le 18-01-2010 à 20:04:47
@ Petite Fleur : de ce côté-là, on peut être déçu, raison pour laquelle j’ai trouvé nécessaire de le souligner.


@ Mango :

1- Compte tenu de ton intérêt pour l’art (et même si tu n’aimes pas les musées ! ), cet album est susceptible de te plaire

2 -De toute façon, ça ne pourra pas être pire que celui que tu as pris au hasard à la bibliothèque Clin doeil1 !
Mango le 18-01-2010 à 18:18:19
Il est évident que je vais chercher à la lire . Vu ce que tu en dis, elle devrait me plaire!.
Petite Fleur le 18-01-2010 à 13:37:42
Graphisme et planches d'exception, comme pour Sambre, c'est du Yslaire tout craché. Ceci dit, celle-ci ne me tente pas, je ne sais trop pourquoi, peut être justement le manque d'histoire que je préssentais...