VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 30-03-2010 à 09:00:13

"Mon enfant de Berlin", Anne WIAZEMSKY

    « En septembre 1944, Claire, ambulancière à la Croix-Rouge française, se trouve encore à Béziers avec sa section. Elle a vingt-sept ans, c’est une très jolie jeune femme avec de grands yeux sombres et de hautes pommettes slaves. […] Elle souhaite n’exister que par son travail depuis son entrée à la Croix-Rouge, un an et demi auparavant. Son courage moral et physique, son ardeur font l’admiration de ses chefs. Ses compagnes, parfois issues de milieux différents du sien, ont oublié qu’elle est la fille d’un écrivain célèbre, François Mauriac, et la considèrent comme l’une d’entre elles, rien de plus. Cela la rend heureuse. Elle aime ce qu’elle fait, la nécessité de vivre au jour le jour. Au volant de son ambulance, quand elle transporte des blessés vers des hôpitaux de campagne, elle se sent vivre, pour la première fois de sa jeune vie. Une vie sans passé, sans futur. Une vie au présent.»

  Cette activité d’ambulancière va mener Claire jusqu’à Berlin…

 

   "Mon enfant de Berlin" est un drôle d’objet littéraire puisqu’il s’agit de la biographie romancée de quelques années (1944 à 1947) de la vie de la mère de l’auteur.

   J’ai été surprise par la tonalité des extraits des lettres de Claire et surtout de son journal intime. La prose est très fluide. Mais de la fluidité à la superficialité, il n’y a qu’un pas : malgré la gravité du contexte évoqué, il m’a souvent semblé franchi. Je trouvais la musique de l’écriture trop légère pour ce qu’elle évoquait, comme si un menuet voulait figurer ce qui mériterait des accords symphoniques. Je m’attendais à davantage de profondeur dans les considérations d’une femme de 27 ans, dont j’imaginais qu’elle avait d’autant plus gagné en maturité qu’elle avait vécu des situations difficiles et, me souvenant de celui d’Hélène Berr, pourtant un peu plus jeune, j’ai trouvé le contraste saisissant.

   Vis-à-vis de ses parents, dont elle reste très (trop) tributaire, Claire se comporte encore comme une petite fille, recherchant toujours leur approbation dans ce qu’elle entreprend. Elle est incapable de se projeter dans une vie autonome après la parenthèse d’activité hors famille que lui procure son travail d’ambulancière. Certes, il ne faut pas oublier qu’il s’agissait d’une jeune fille issue d’un milieu bourgeois traditionnel mais j’aurais cru son père, en tant qu'intellectuel, davantage soucieux d’assurer à sa fille une manière de penser et de vivre plus indépendantes (d’autres, à la même époque, les ont eues), alors que Claire semble bien partie pour ne pas sortir du moule et respecter les conventions de sa classe.

   En tout cas son personnage, comme les autres, m’a semblé seulement esquissé et, de ce fait, proche du cliché, malgré quelque vague allusion à sa tendance à la mélancolie (génératrice de ses migraines récurrentes ?). Si bien que, malgré un arrière-plan terrible, j’ai d’un bout à l’autre du livre eu l’impression de lire une romance, récit très factuel de la vie et des amours de Claire, sans grande originalité mais plaisant car le style primesautier de celle-ci, repris par l’écrivain, confère à la narration, au présent, la fraîcheur des instants saisis sur le vif.

 

   Je reconnais à ce roman l’intérêt de nous donner un aperçu du chaos que fut l’après-guerre et de ce qu’étaient devenus Berlin et l’Allemagne à ce moment-là. J’ai apprécié l’évocation du travail des ambulancières et de la camaraderie qui régnait entre elles. J’ai retrouvé en lisant ce roman les images d’archives en noir et blanc que j’avais pu voir de l’Allemagne en ruines et des jeunes femmes de l’époque, de leurs coiffures, leurs tenues…

   Il me restera donc le souvenir d’avoir feuilleté, sans déplaisir (excepté dans les cinquante dernières pages, où Claire enceinte et tellement centrée sur elle-même m’a passablement agacée, au point que j’avais hâte d’arriver à la fin du livre), un album de photos de famille « à la mémoire de… » ancré dans l’Histoire, joli témoignage d’amour filial.

 

"Mon enfant de Berlin", Anne WIAZEMSKY

Editions Gallimard (248 p)

 

Les avis de : Malice , Lilly , Sylire , Cathe , In Cold Blog , Emmyne , Aurore .

 

Commentaires

kp78 le 06-06-2010 à 18:26:26
Bon je l'ai tout de même lu et n'ai pas éprouvé de déplaisir à cette lecture. J'ai apprécié la description de la vie après guerre dans un Berlin dévasté. Pour moi, la vie de Claire est à la limite secondaire. Je ne garderai que le souvenir de la description des relations entre les alliés et le début de la guerre froide.
brize le 07-04-2010 à 20:40:18
Nanne, tu as raison, l'emprunt à la bibliothèque ou l'achat du poche me paraissent deux solutions plus sages.
Nanne le 07-04-2010 à 20:19:02
A sa sortie, j'avais très envie de lire cette biographie romancée avec, en toile de fond, Berlin et la fin de la 2e GM. Mais au fur et à mesure que les billets mitigés sont arrivés sur les blogs, j'ai été refroidie ! Finalement, soit je le prendrai à la bibliothèque, soit j'attendrai sa sortie en poche prochainement. Moindre frais ...
brize le 04-04-2010 à 12:56:42
@ Pincureuil : Une lecture d’avant blog, sans doute, car je n’ai pas trouvé de billet chez toi.


@ Leiloona : Plus prudent en effet, si tu ne peux pas le lire en prêt.


@ Le Rat à la page : Personnellement, je n’avais pas l’intention de le lire. J’en avais entendu parler mais j’avais noté les avis divergents. C’est simplement la curiosité qui l’a emporté lorsque j’ai vu le livre disponible à la bibliothèque et j’ai ainsi pu me faire mon idée. Sans avoir, donc, été déçue, j’avoue que je m’attendais quand même à un peu mieux.


@ Mélopée : Dans ce cas, pas de problème, car le roman présente tout de même un certain intérêt documentaire.


@ Choco : Il est vite lu donc tu peux malgré tout t’y risquer pour te faire ta propre opinion.


@ Cathe : Je viens de relire ton billet et j’ai la conviction que tu as lu le roman en lisant aussi entre les lignes, avec beaucoup d’empathie, ce qui t’a permis de combler les lacunes de ce qui n’y était pas écrit ou seulement, occasionnellement, suggéré, grâce à tout ce que tu pouvais comprendre et ressentir en te mettant à la place de l’héroïne. C’est une belle façon de lire, je trouve.


@ Ys : Je m’en doutais, que tu avais organisé un Prix des lecteurs pour ta bibliothèque ! Tu y avais fait une allusion chez Keisha au sujet de « La grand-mère de Jade » : sur le coup, j’ai cru que tu voulais lancer ton propre Prix Yspaddaden et quand je n’ai rien vu venir, je me suis dit qu’il devait s’agir d’un Prix pour ta bibliothèque.

Au demeurant, je comprends ton hésitation car ce roman pouvait sans problème figurer dans la liste du fait du succès qu’il a rencontré auprès des lecteurs. Mais si tu avais d’autres livres sur la période, tu as bien fait de leur donner une occasion d’être aussi découverts.
Ys le 03-04-2010 à 20:55:26
J'ai beaucoup hésité avec ce livre, ne l'ayant pas lu, au moment de choisir 10 livres français parus en 2009 pour organiser un prix des lecteurs dans ma bib. Finalement, je ne l'ai pas choisi, j'avais déjà des livres sur la Seconde Guerre mondiale.
cathe78 le 03-04-2010 à 19:48:58
Je sais qu'on en avait beaucoup discuté à sa sortie. Je fais partie de ceux et celles qui ont bien aimé mais davantage comme témoignage d'une époque et comme morceau du "puzzle" de la famille Mauriac :-)
Choco (et son grenier) le 03-04-2010 à 00:10:45
J'ai l'impression que tout le monde est déçu par ce roman. Je l'avais noté mais il ne me fait plus envie comme bien d'autres que je barre allégrement selon les non-envies !
Mélopée le 02-04-2010 à 22:24:34
C'est une période qui m'intéresse donc tout ce qui y a trait est susceptible de me plaire Sourire
le rat à la page le 01-04-2010 à 23:41:34
J'ai comme la plupart d'entre vous été très déçue par ce livre. Peut être que j'en attendais beaucoup (difficile de passer à côté quand on voit le ramdam médiatique auquel il a donné lieu), mais l'écriture insipide et le ton de romance comme tu le dis si bien m'ont vite lassée et c'est sans enthousiasme aucun que je suis arrivée à la fin du livre. Être petite fille de et fille de ne suffit pas à écrire un bon roman !
leiloona le 01-04-2010 à 14:11:03
Je ne sais plus trop que penser de ce livre ... mais vu les avis mitigés, je préfère attendre sa sortie en poche. Clin doeil
pincureuil le 01-04-2010 à 09:37:43
J'ai manifestement plus apprécié que toi, même si je m'attendais à mieux...ça a juste été un divertissement passager, je dirais !
brize le 31-03-2010 à 21:39:53
@ Liliba : t'inquiète, je ne vais pas chercher à te convaincre Sourire1 !
liliba le 31-03-2010 à 21:26:13
J'avais lu et détesté Jeune fille et n'ai aucune envie de lire celui-ci...
brize le 31-03-2010 à 21:06:50
@ KP78 : Aïe ! Désolée de t'avoir refroidie ! Mais tu verras bien : il y a des lectrices pour lesquelles ce fut un coup de coeur, donc il faut essayer !


@ Aifelle : Cela me paraît plus sage, en effet. Quant au risque d'abandon, il me paraît minime car le roman est court et enlevé, donc même si ça devait coincer un peu (ce qui n'est pas dit), on arrive au bout rapidement.
Aifelle le 31-03-2010 à 16:57:45
J'avais très envie de le lire, mais les déceptions s'accumulent. Je l'emprunterai à la bibliothèque, comme çà je ne regretterai rien si je l'abandonne.
kp78 le 31-03-2010 à 13:26:27
Moi qui me réjouissais de le lire, je suis refroidie ! J'y jetterai un coup d'oeil tout de même car j'ai lu "jeune fille" du même auteur et j'avais bien aimé.
brize le 31-03-2010 à 11:17:09
@ Aurore : Décidément, je suis mauvaise sur ce billet-là, car j'ai aussi raté ton billet dans mes recherches, pourtant en le relisant, je m'en souviens (mais il faut dire que je n'avais pas prévu de lire ce roman, c'est juste qu'il était sur le présentoir l'autre jour à la bibli, donc la curiosité a été la plus forte).

Et oui, nos avis se rejoignent comme tu le dis, "c'est entraînant" mais "trop fade".


@ La Sardine : les avis sont assez contrastés sur ce roman : il y a eu des crtiques très élogieuses et d'autres où la déception était à la hauteur de l'attente : un petit tour sur les blogs mis en liens (entre autres) te permettra de le vérifier.

A lire éventuellement, pour te faire ta propre idée.
la-ronde-des-post-it (lasardine) le 31-03-2010 à 11:06:37
j'ai lu il n'y a pas longtemps "7 garçons" de cet auteur, et je n'ai pas été emballée du tout!!

j'avais prévu de lire un autre titre pour voir, mais ça ne sera peut être pas celui là ^^

merci pour cet avis Sourire
Aurore sur son étagère le 30-03-2010 à 22:58:46
Mon avis rejoint assez le tien, un récit assez superficiel! En plus la gentille Claire et ses migraines m'ont énervée..! Quant à l'écriture, je l'ai trouvé...Soluble!
brize le 30-03-2010 à 21:49:04
@ Emmyne : smiley_id117193
emmyne le 30-03-2010 à 21:45:58
Quant elle est enceinte, je n'en pouvais déjà plus !
brize le 30-03-2010 à 12:51:18
@ Horizon 66 : Bonne journée à toi aussi.


@ In Cold Blog : Oui, on se rejoint sur l’essentiel. Je ne sais pas si j’ai été indulgente mais ce roman se lit facilement et, même s’il m’a un peu surprise par son manque de profondeur, je ne peux m’empêcher d’y voir une fille regardant, avec amour, ses parents.


@ Emmyne : Oups ! Ton billet m’a totalement échappé ! Je viens de le découvrir et c’est vrai que, oui, j’ai ressenti en gros la même chose que moi, mais tu le dis de manière plus agressive.

Je ne voulais pas l’écrire dans mon billet mais je me suis aussi dit que Claire n’était sans doute pas très douée pour l’écriture (ce n’est d’ailleurs pas une intellectuelle, elle a arrêté ses études avant d’avoir son bac), ce qui expliquerait la platitude de ses écrits, ni pour l’introspection et l’analyse en général. Alors, il faut la prendre comme elle est ou bien se dire qu’une partie de sa personnalité, du fait qu’elle ne l’a pas exprimée (et l’auteur non plus) nous échappe…

Mais il n’empêche que, lorsqu’elle est enceinte, elle en fait toute une montagne (et le reste du monde semble ne plus exister) alors qu’elle n’en est qu’aux premiers mois et que ce n’est pas du tout une grossesse difficile. Et puis, cet acharnement à dire que ce sera un garçon !
emmyne le 30-03-2010 à 10:56:15
Comme ICB, une sacrée déception , j'attendais beaucoup de ce roman du fait de son contexte. J'ai été plus agressive que toi dans mon billet, la dame a fait beaucoup plus que m'agacer !
In Cold Blog le 30-03-2010 à 10:10:13
Tu es plus indulgente que je ne l'ai été mais on se rejoint sur l'essentiel. Une très grosse déception pour moi qui avait bien aimé "Je suis Élisabeth", du même auteur.
horizon66 le 30-03-2010 à 09:11:59
Salut, j'aime bien ton blog, belle journée à toi. Stéphane.