VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 24-05-2010 à 10:00:58

"Sans laisser d'adresse", Harlan COBEN

     Myron Bolitar, ancien athlète de haut niveau maintenant agent chargé des relations publiques auprès de personnalités diverses et, accessoirement, spécialisé dans la recherche de personnes disparues, reçoit soudain un appel téléphonique de Terese Collins, perdue de vue depuis sept ans. Il avait entretenu avec elle une relation torride trois semaines durant, sur une île des Caraïbes, chacun tentant, à l’époque, de se remettre d’événements tragiques dont il ne parlait pas à l’autre.

   Le coup de téléphone de Terese est un véritable appel au secours et Myron la rejoint donc à Paris. Sur place, les événements s’enchaînent de manière dramatique : ils semblent liés à ce qui s’était produit autrefois dans la vie de Terese et, étrangement, à un réseau terroriste international…

 

   Depuis « Ne le dis à personne » (que j’avais adoré) et, quelques années plus tard « Une chance de trop » (dont j’aurais oublié jusqu’au titre si je n’avais pas fait de billet et je n’ai aucun souvenir de l’histoire, même après avoir relu ledit billet, où je ne donnais guère que le pitch ), je n’avais rien lu d’Harlan Coben (parce que, en regardant les quatrièmes de couverture, j’avais toujours l’impression qu’il tournait autour du même thème de la personne qui a disparu et ressurgit soudain où de celle dont on découvre un passé incroyable ou les deux mêlés). J’avais bien essayé « Du sang sur le green », qu’on m’avait prêté, avec Myron Bolitar, ce fameux héros récurrent qu’on retrouve ici, mais le livre m’était très rapidement tombé des mains.

   Quelques bonnes critiques aperçues ici et (et la présence de l’ouvrage à la bibliothèque) m’ont donné envie de tenter ce dernier opus, que j’ai embarqué pour le lire lors d’un récent trajet (vers le pays bajocasse). Bien m’en a pris, car je n’ai pas vu le temps passer !

Cette fois, j’ai accroché rapidement au récit, sans doute parce que ça commence avec une histoire de cœur… et une bagarre (très détaillée techniquement parlant, comme ce sera aussi le cas pour les suivantes, ça surprend un peu, mais pourquoi pas, au moins c’est réaliste).

   Alors, c’est sûr, il ne faut pas être allergique à l’humour à deux balles (moi, je n’ai rien contre, vu que, d’après mon entourage, j’en fais régulièrement usage) (attention, j’ai dit « à deux balles », pas grossier), ni rebutée par la psychologie des personnages, qui tient la route mais sans plus (je pense en particulier à celle de Win, le milliardaire-hyper-fort-en-combat-rapproché, même qu’il arrive toujours tel le Zorro moyen). Mais pour le reste, c’est-à-dire après tout l’essentiel, puisqu’on est dans un thriller, ça marche : l’action avance en veux-tu en voilà, on tourne les pages en se demandant ce qui va se passer et le roman file à tout allure. Je n’ai pas vu venir le dénouement (mais d’autres plus malins arriveront peut-être à le deviner, d’autant que la thématique n’est pas tout à fait nouvelle).

   Au passage, on notera qu’une partie de l’action se déroule à Paris, ce qui nous vaut notamment une incursion sur les toits du 36 quai des Orfèvres où le héros admire la vue époustouflante !

   Un bon roman policier, dans sa catégorie (pas celle des romans policiers que je trouve géniaux, mais celle qui regroupe tous les autres !).

 

« Sans laisser d’adresse », Harlan COBEN

Editions Belfond Noir (348 p)

Paru en mars 2010

 

Clara a été déçue.

 

Commentaires

kp78 le 04-07-2010 à 18:29:55
Se laisse lire. Après ça, on a envie d'aller sur le toit du quai des orfèvres ! Le personnage de Win donne un peu de piquant à l'aventure.
Karine:) le 17-06-2010 à 03:00:25
Ben voilà! C'est tout à fait ça. C'est bien, c'est pas le polar du siècle mais ça se laisse lire et les pages se tournent toutes seules. J'aime bien Win, par contre Clin doeil
brize le 06-06-2010 à 19:00:24
@ Sassenach : Si tu as envie d’une lecture pas prise de tête, c’est OK !


@ Stephie : Oui, on se retrouve pas mal dans nos billets.
Stephie le 29-05-2010 à 13:15:56
Je suis assez de ton avis finalement. Je pense publier mon billet en début de semaine prochaine Clin doeil
Sassenach le 28-05-2010 à 09:12:12
Comme toi, après avoir lu deux de ses titres, je trouvais qu'il ressassait le même thème ! Mais ton billet va peut-être me faire retenter une lecture de cet auteur Sourire
brize le 27-05-2010 à 07:47:25
@ Mango : On ne peut pas dire qu'il fasse littéralement peur... mais on frémit un peu par moments (il y a un passage où j'ai sauté quelques lignes...) et le suspense est là.
Mango le 26-05-2010 à 20:38:24
Excellent: "Ne le dis à personne"! J'ai bien envie d'en lire d'autres de cet auteur! Je ne cherche pas toujours le chef d'oeuvre quand je lis un policier, juste qu'il me fasse un peu peur! Je pense que ce doit être le cas avec celui-ci?
brize le 26-05-2010 à 13:38:45
@ Céline : Je n’en ai lu que deux, précisément parce que je craignais de me lasser. Je ne sais pas si celui-ci, avec son héros récurrent, te plairait, par rapport à ceux de l’auteur que tu connais déjà.


@ L’or des chambres : Je ne fais pas non plus partie des lecteurs fans de l’auteur : un (très) occasionnellement, cela suffit à mon bonheur !


@ Hathaway : Oui, comme je le disais plus haut à Cécile, c’est aussi celui que je te recommanderais.


@ Stephie : Là, je ne m’avancerais pas en disant qu’il te plaira… parce que je n’en suis pas certaine. Affaire à suivre !
Stephie le 26-05-2010 à 08:33:00
Il est sur ma PAL et ne devrait pas tarder à me passer entre les mains Clin doeil
hathaway le 26-05-2010 à 07:09:28
je n'ai jamais lu cet auteur... Ce n'est pas l'envie qui m'a manqué mais comme souvent, le temps... Je ne sais pas si j'opterai pour ce titre à l'occasion de ma première rencontre avec cet écrivain... Il me semble avoir lu des avis plus élogieux sur d'autres titres, entre autres "Ne le dis à personne"...
L'or des chambres le 25-05-2010 à 22:55:41
Je me suis un peu lassée de cet auteur...

Bonne soirée
zenati le 25-05-2010 à 11:49:32
@ clara brest


J'apprécie l'honnêteté de ce coup de gueule.
céline de enlivrezvous le 25-05-2010 à 11:23:23
J'ai eu quelques bons moments de lecture avec Harlan Coben, mais à la longue je trouve ces polars un peu répétitifs... Je vais peut-être quand même me laisser tentée par celui-ci !
brize le 25-05-2010 à 06:40:09
@ Petite Fleur : Oui, pour moi, c’est la catégorie B du polar, où on en range des tonnes, qu’on lit avec plaisir et qu’on oublie dans la foulée.


@ Keisha et Kikine : Il ne faut pas abuser des bonnes choses Clin doeil1 !


@ Clara : Il s’en remettra… et toi aussi Rire1 !


@ Pincureuil : J’avoue que j’ai bien aimé la dose d’humour, ça détend un peu l’atmosphère !



@ Manu : Si tu apprécies modérément le polar standard, Coben ne peut pas te satisfaire.


@ Sybilline : Je pense que celui qui fera l’objet de mon prochain billet pourrait, lui, te plaire…


@ Diddy : Comme ce ne sont pas les auteurs de polar qui manquent, il t’en reste des tas d’autres à découvrir !


@ Cécile : C’est “Ne le dis à personne” que je te recommanderais, pour découvrir cet auteur.
Cécile de Lecture Emoi le 24-05-2010 à 22:56:38
Euh.. J'ai le droit de dire que je ne connais rien de cet auteur ?rougis


Je ne pense pas que je commencerai ma découverte par ce roman-là !
Diddy le 24-05-2010 à 20:55:55
je suis pas trop Harlan Coben....
sybilline le 24-05-2010 à 19:16:54
Je vais le laisser celui-là! Déjà que les romans policiers ne sont pas ma tasse de thé, alors je ne pense pas que j'accrocherai.
manu-- le 24-05-2010 à 14:44:46
Un auteur qui ne m'a pas convaincu.
Kikine le 24-05-2010 à 14:41:40
Un petit Coben de temps en temps ça peut permettre d'avoir une lecture facile et distrayante mais une fois de temps en temps seulement Sourire
Pincureuil le 24-05-2010 à 13:44:04
Je passe toujours un bon moment avec un Harlan Coben, même si je préfère ceux sans Myron Bolitar, moins d'humour mais plus de suspense !
clara brest le 24-05-2010 à 12:41:24
Le personnage m'a agacée et je n'ai pas franchement mordu à l'hameçon de l'intrigue.


Coben et moi, c'est fini désormais !wow
keisha le 24-05-2010 à 12:01:56
OK avec toi, une fois dedans on ne lâche pas, mais après quelques uns on se lasse. Même pas tentée de replonger, pour l'instant.
Petite Fleur le 24-05-2010 à 11:38:42
Assez d'accord avec toi, Harlan Coben pour moi, ça ressemble à tout le reste, ça ne se distingue pas. J'en ai lu 2, et je ne cours pas après tellement c'est quelconque à mon goût (sans pourtant être mauvais, je le reconnais volontiers).