VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 07-06-2010 à 08:04:28

"Témoin involontaire", Gianrico CAROFIGLIO

    Guido Guerrieri est avocat pénal à Bari (Italie). A trente-huit ans, il exerce sa profession sans passion, amené souvent à défendre et à faire acquitter des individus bien peu recommandables. La décision que prend sa femme, Sara, de le quitter, contribue à l’enfoncer dans une amertume de plus en plus proche de la dépression.

   Dans ce quotidien sans éclat, où le sordide des cas qu’il traite fait écho à la médiocrité de sa vie personnelle, une affaire dramatique lui est soudain confiée : il doit en effet défendre un Africain accusé du meurtre d’un petit garçon.

   Un faisceau d’indices, joints au témoignage d’un patron de bar, semblent condamner son client. Mais est-il réellement coupable ?

 

   De l’auteur j’avais repéré sur les blogs « Les raisons du doute », sorti il y a peu, mais en lisant ce billet j’ai vu qu’il s’agissait de la troisième apparition d’un héros récurrent, l’avocat pénaliste Guido Guerrieri. Et comme j’aime bien commencer les choses par le commencement, je me suis procuré ce premier opus, sans savoir au juste de quoi il y serait question (je l’ai commandé à ma petite presse-librairie voisine et je l’ai ouvert sans avoir lu la quatrième de couverture).

  J’ai donc été surprise (et inquiète quant à ma capacité à poursuivre !) en commençant à découvrir ce portrait d’un homme passant soudain à côté de lui et de ce qui l’entoure, perdant pied dans son environnement et sombrant peu à peu dans la dépression. Drôle de héros, en vérité, lorgnant plutôt du côté de l’antihéros, cet avocat qui semble ne plus avoir foi aussi bien dans sa profession que dans sa vie, considérant le tout sans complaisance, maniant facilement l’ironie, souvent dans le registre amer.

   Mais voilà qu’il s’est passé quelque chose de bizarre, avec ce livre. Alors même que je voyais les pages défiler en me demandant « Bon, l’action, elle démarre quand ? », je continuais à les tourner pour savoir si Guido allait réussir à émerger de son marasme, m’intéressant à sa vie et à ce qu’il en avait fait, à ses nouvelles rencontres dont je me demandais ce qu’il adviendrait, notant à l’occasion l’abondance des détails matériels fournis sans en être pour autant gênée… bref, je m’y plaisais pas mal, dans ce roman où il ne se passait pourtant pas grand-chose d’extraordinaire, plongée autant que le héros dans son quotidien (et réussir à faire ça, pour moi, c'est la marque du talent, chez un auteur).

   Et j'’ai fini par accepter que, oui, c’était un polar, mais pas dans le sens où on l’entend souvent, avec rebondissements à répétitions. Oui, il y avait bien une intrigue principale, au-delà de l’évocation des affaires couramment traitées par Guido, mais elle n’est pas abordée avec investigations diverses au sein d’une enquête en bonne et due forme. C’est plutôt d’une façon d’appréhender les données déjà fournies qu’il s’agit, de la question de leur interprétation, où il faut démêler le vrai du faux c’est-à-dire, plus précisément, le vraisemblable, inacceptable dans le cadre d’une condamnation, du vrai, seul digne d’être retenu.

   Cette quête, qui culminera avec la magistrale plaidoirie du héros, sert de catalyseur dans le parcours personnel du narrateur. Parce que c’est essentiellement de cela qu’il s’agit dans ce roman, malgré son faux air de polar juridique, d’un homme en quête de vérité aussi bien pour son client que pour ce qui le concerne lui.

   Quant au lecteur, capté par une ambiance en demi-teinte, où le gris domine davantage que le noir, il se prend, comme Guido, à espérer que cette vérité triomphera et ne peut finalement plus lâcher le récit jusqu’à sa conclusion.

 

« Témoin involontaire », Gianrico CAROFIGLIO

Editions Rivages/Noir (315 p)

 

Les avis de  : BiblioMan(u), Hannibal ...

 

Commentaires

kp78 le 29-07-2010 à 08:59:37
Je l'ai enfin lu et ne suis pas déçue ! Je l'ai dévoré en deux jours en le picorant dés que je le pouvais dans la journée ! Il y a un bon suspens. J'ai aimé ce héros avec ses défauts (un peu trop fumeur à mon goût mais personne n'est parfait) , son acharnement à défendre son client et l'ambiance du tribunal.
BiblioMan(u) le 24-07-2010 à 16:52:32
Les autres sont tout aussi bien. Mais je crois qu'il vaut mieux laisser passer un peu de temps entre chacun d'entre eux, rien que pour le plaisir de retrouver Guido et ses affaires...
brize le 16-06-2010 à 20:04:50
Nanne, c'est vrai que lorsqu'on découvre un héros récurrent qui nous plaît, on n'hésite pas à remonter le temps pour découvrir son parcours personnel mieux qu'avec les rappels succincts des tomes suivants.
Nanne le 15-06-2010 à 20:55:07
Ayant lu "Les raisons du doute" et ayant beaucoup apprécié le personnage principal, j'ai décidé de continuer à le découvrir et j'avais noté ce livre, justement. Une belle occasion de retrouver Guido Guerrieri et ses méditations sur son existence de raté ! Il y a pire que cela comme échec, je pense ...
brize le 08-06-2010 à 20:16:18
@ KP78 : Pour une fois, je l’ai acheté (il n’était pas à la biblio), donc tu pourras juger sur pièce.


@ Mélopée : C’est vrai que c’est spécial, quand même… A tenter en bibliothèque, je pense (ils auront peut-être au moins le dernier, « Les raisons du doute », qui a l’air du même acabit).


@ Gwenaëlle, Pierre Faverolle et Keisha : Je me suis laissée prendre au jeu, mais je ne suis pas certaine de lire les autres, on verra.


@ Choco : Oui, c’est un polar atypique, du coup l’étiquette « polar » ne colle pas si bien que ça, c’est plutôt un roman d’abord, avec accessoirement un côté polar.



@ Aifelle : Je peux comprendre car c’est un « polar » particulier, mieux vaut être prévenue.
Aifelle le 08-06-2010 à 13:24:42
Je ne suis absolument pas tentée, tant mieux pour ma PAL !
choco (et son grenier) le 07-06-2010 à 20:38:02
C'est bizarre, j'ai l'impression qu'entre le tome 1 et le 3 que j'ai lu, sa situation perso n'a pas beaucoup évolué... Un peu trop lent à mon gout tout ça...
keisha le 07-06-2010 à 13:36:06
Dans les raisons du doute, c'est aussi agréable, il y a bien une enquête mais ce n'est pas l'essentiel. je comprends donc ton impression à cette lecture, on s'attache insensiblement, porté par l'ambiance...
Pierre FAVEROLLE le 07-06-2010 à 13:12:50
Merci pour le lien, et BRAVO ! Pour ton article. Je n'aurais pas su décrire ce livre, ni pourquoi on s'y attache. C'est un peu comme certains amis : on a l'impression de les avoir toujours connus, et de ne pas vouloir les quitter mais on ne sait pas pourquoi. Guido fait partie de mes amis (littéraires) et j'espère que beaucoup de lecteurs auront envie de lire cette série. Il ne te reste plus qu'à lire Les yeux fermés qui est gigantesque.
Gwé(naëlle) le 07-06-2010 à 11:12:35
C'est celui que j'ai lu en premier et j'ai tout de suite accroché. Le côté "polar mais différent" me plait beaucoup...
Mélopée le 07-06-2010 à 08:52:06
Je suis intriguée mais je ne suis pas tout à fait d'aimer ce genre de romans.
kp78 le 07-06-2010 à 08:44:22
En cette période où j'accumule les références bibliographiques pour la période de farniente estivale, celui là me tente assez ! L'antihéros finalement attachant, c'est fait pour moi.