VEF Blog

Titre du blog : Sur mes brizées
Auteur : Brize
Date de création : 23-04-2008
 
posté le 23-06-2010 à 21:38:31

"Marilyn, de l'autre côté du miroir", Christian de Metter

   New-York, novembre 1959.

   Norman, jeune écrivain en mal d’inspiration, fait par hasard la connaissance de Marilyn Monroe. Peu de temps après, elle lui demande de l’emmener faire une promenade en voiture. Mais là, au milieu d’un paysage désert et enneigé, la voiture tombe en panne !

   Partis chercher de l’aide, Norman et Marilyn rencontrent une étrange petite fille, qui les mène à un manoir non moins étrange

 

   J’avais découvert Christian de Metter avec son adaptation, réussie, du roman de Dennis Lehane, « Shutter Island » et je suis tombée par hasard à la bibliothèque sur cet album dont le thème m’a intriguée.

   Contrairement à la présentation de l’éditeur, je ne qualifierais pas l’histoire de « formidable récit hitchcockien » car le lecteur en pressent facilement les tenants et aboutissants. Mais il est vrai que l’atmosphère est mystérieuse, d’ailleurs tout l’album baigne dans des couleurs sombres, quand ce n’est pas dans les ténèbres.

    En réalité l’intrigue, très mince, n’est qu’un prétexte à évoquer Marilyn Monroe : son visage avec ses mimiques personnelles si reconnaissables (seuls quelques rares dessins m’ont paru manquer de ressemblance avec le modèle), son physique (là, l’auteur fantasme un peu, quand il l’imagine se déshabiller complètement devant le premier venu parce qu’elle doit rapidement changer de tenue !) et sa gestuelle, ainsi que son caractère, avec cette gentillesse spontanée auréolée de mélancolie qui la caractérise. Et les lecteurs apprécieront les allusions à l’environnement de Marilyn, que ce soient Truman Capote, Arthur Miller ou Billy Wilder.

 

   « Marilyn, de l’autre côté du miroir » est un hommage poétique talentueux, voire une déclaration d’admiration-amour à une actrice et une femme dont l’auteur-dessinateur évoque avec finesse et au travers d’un somptueux graphisme, très expressif, le tempérament, un mélange de fraîcheur et de tristesse, tant les ombres du passé et du présent assombrissent le ciel de sa célébrité.

 

   Ci-dessous la bande-annonce de l’album, pour vous donner une idée plus précise du dessin :

 


« Marilyn – De l’autre côté du miroir », Christian de Metter

Editions Casterman - octobre 2009

 

Commentaires

Sassenach le 25-08-2010 à 13:01:20
Cet album avait été présenté lors d'une rencontre du club lecture BD et comme je suis fan de Marilyn, je ne pouvais pas passer à côté, même si je n'accroche pas du tout au graphisme (alors que j'aime assez la couverture) ... bon, pour l'instant, je n'ai pas encore réussi à mettre la main dessus à la biblio !
Nanne le 30-06-2010 à 22:23:19
J'ai vu cette BD à la médiathèque et je l'ai feuilletée en me promettant de la prendre lors de mon prochain passage ! J'espère qu'elle ne sera pas prise, sinon je la réserverai ... Avec ce que tu en dis, j'ai d'un coup très envie de la lire. Surtout que je m'intéresse de plus en plus à Marilyn et que je compte lire "Blonde" de JCO un de ces jours !
brize le 26-06-2010 à 11:14:59
@ Clara : Merci pour ta très sympathique proposition, que je décline. J’avais vu ce titre proposé chez BoB mais le film me suffit.


@ Ys : De Metter, je ne le connaissais que par « Shutter Island ». J’aime assez son style, même si ce ne sont pas des albums que j’apprécie au point de les acheter, je les emprunte à la bibli (parce que quand j’adore une BD, je l’achète ensuite : au moins, contrairement à un roman, je suis certaine de la relire pour savourer le graphisme).

Quant à « Blonde », je l’ai déjà feuilleté longuement, mais j’ai eu l’impression (à tort ?) que c’était trop dans l’outrance pour me plaire.


@ Val-m-les-livres : L’intrigue est un moyen de donner vie à Marilyn, de lui permettre de s’exprimer, d’exprimer ce qu’elle est, mais c’est tout (jugement péremptoire qui n’engage que moi, bien sûr !), ce qui n’est déjà pas mal, puisque le but visé est atteint.


@ Kutik : Je suis tombée sur la bande-annonce en cherchant des images pour illustrer l’article et du coup j’ai trouvé que c’était parfait comme ça !

De Metter est un auteur à connaître, aucun doute là-dessus.


@ Manu : Je l’ai mentionné parce que ça m’a surprise (mais ça s’accorde bien avec le fond de l’album, sans vouloir trop en dire). En revanche, c’est fugitif : Marilyn se change rapidement, le narrateur se cache les yeux, mais le lecteur, lui, aperçoit l’anatomie de l’actrice, révélée partiellement c’est tout. Au passage, elle précise : « Arrêtez votre cinéma. Vous n’êtes pas le premier à voir mes fesses et jusqu’ici personne ne s’en est plaint. » Mais je te rassure, le narrateur est très pudique, genre admirateur transi .
manu-- le 26-06-2010 à 09:08:13
C'est tentant mais le côté "prétexte à la dessiner nue" me freine un peu. On verra bien.
KUTIK le 25-06-2010 à 21:31:10
Bravo pour avoir mis la bande annonce de Casterman qui est très bien faite. Je ne connais pas cet auteur de BD mais j'irai à sa découverte.
val-m-les-livres le 24-06-2010 à 22:16:39
Cette couverture m'intriguait depuis un certain temps. Merci de lever le mystère! Finalement, il ne me tente pas trop à cause de l'intrigue mince.
Ys le 24-06-2010 à 16:11:24
Pas lue celle-là, mais j'ai aimé toutes les BD de de Metter que j'ai lues. Alors celle-ci je la note, d'autant plus que "Blonde" est à mon programme estival (si j'en arrive à bout...).
clara brest le 24-06-2010 à 08:46:02
je viens de poster un billet sur le livre d'Arthur Miller "les Misfits".



Si ce livre t'intéresse, fais moi signe...